22 février 2024

Max Verstappen décroche sa première pole à Melbourne, Russell s’installe en première ligne

Max Verstappen a rejoint Fernando Alonso en décrochant la 22e pole position de sa carrière lors des qualifications du Grand Prix d’Australie 2023 – tandis que George Russell, de Mercedes, s’est qualifié deuxième et que Sergio Perez a terminé 20e après une sortie de piste en Q1.

#1, Max Verstappe, Red Bull, P1. pht. Red Bull

 

Verstappen a réalisé un temps de 1’16 »732 pour décrocher sa première pole position du Grand Prix d’Australie devant Russell, qui a été à 0,236s en Q3. Lewis Hamilton, de Mercedes, a terminé troisième sur la grille, à 0 »372 du rythme, tandis que Fernando Alonso était à 0 »407s du rythme en P4.

Carlos Sainz s’est qualifié cinquième pour Ferrari devant Lance Stroll d’Aston Martin, tandis que Charles Leclerc a eu du mal à se hisser en P7.

Alex Albon a réussi à se hisser en 8e position pour Williams, laissant Pierre Gasly (Alpine) en 9e position et Nico Hulkenberg en 10e position pour Haas.

#63, George Russell, Mercedes, P2. pht. Mercedes

Les drapeaux jaunes ont volé en Q1 – où le risque officiel de pluie était de 90% – lorsque Logan Sargeant est sorti de la piste, juste avant que Perez ne déclenche les drapeaux rouges en bloquant et en échouant sa Red Bull dans les graviers du virage 3, après avoir eu des difficultés tout au long de la FP3. Les conditions sont restées sèches et Verstappen a réalisé le meilleur temps de la Q1 devant George Russell et Lewis Hamilton.

En Q2, Verstappen a poursuivi sa course pour terminer en tête de la séance devant Alonso, ce qui a donné lieu à une Q3 à suspense où Verstappen a pris la pole provisoire en Q3, mais a signalé des problèmes de changement de vitesse et de batterie. Malgré cela, il s’est amélioré pour consolider la pole avec un effort foudroyant.

Esteban Ocon, d’Alpine, a été pris dans le trafic et éliminé de la Q2 en P11, à 0,08s de la sécurité, tandis que Yuki Tsunoda était visiblement agacé d’avoir été retenu dans le pont-bascule de la voie des stands avant d’être éliminé en P12 pour AlphaTauri.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P3. pht. Mercedes

Lando Norris, de McLaren, a commis deux erreurs en Q2 et a terminé P13 devant Kevin Magnuseen, de Haas, tandis que Nyck de Vries a terminé P15 en qualification pour AlphaTauri.

Oscar Piastri, le héros local, a été à 0,047s de la sécurité en Q1. Le pilote McLaren s’est qualifié 16e devant Zhou Guanyu d’Alfa Romeo et Sargeant de Williams en P18. Valtteri Bottas s’est retrouvé dans le trafic en Q1 et s’est qualifié en 19e position, laissant Perez en 20e position après sa sortie de route en Q1.

Les Qualifs ici

CE QUI S’EST PASSÉ

Q1 – Perez s’enferme et abandonne tandis que Verstappen est le plus rapide

Les fans ont revêtu des ponchos lorsque le feu vert a été donné pour les qualifications avec un risque officiel de pluie de 90 %, mais les pilotes sont sortis en pneus slicks pour profiter des conditions sèches au début de la Q1. Six minutes après le début de la séance, Logan Sargeant, de Williams, a déclenché un drapeau jaune en sortant de la piste au virage 13, et une minute plus tard, Sergio Perez, de Red Bull, s’est bloqué au virage 3 et a laissé sa voiture dans les graviers.

« Nous devons régler le problème », a déclaré Perez, qui a eu des difficultés avec sa voiture lors de la FP3. « C’était encore le même problème ******* ».

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P4. pht. Pirelli

Le chronomètre s’est arrêté à 11 minutes et 44 secondes de la fin de la Q1, avec Nico Hulkenberg en tête de la feuille de temps et 10 pilotes n’ayant pas encore réalisé de tour rapide. Lorsque la séance a repris, les tours se sont succédé à un rythme effréné, les pilotes ayant fait le plein pour plusieurs tours, leurs pneus tendres ayant résisté aux conditions fraîches.

Q2 – Verstappen devance Alonso dans une Q2 très serrée

Les premières salves ont permis à Verstappen de devancer Alonso de 0,064s et à Leclerc de se classer troisième à 0,341s, les pilotes continuant à tourner constamment en pneus tendres pour profiter de l’évolution rapide des conditions. Pendant ce temps, Magnussen, De Vries, Norris – qui est allé dans les graviers au virage 3 – Ocon et Gasly risquaient d’être éliminés de la Q2.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P5. pht. Pirelli

Un dilemme commençait à émerger, les pilotes devant décider s’ils continuaient avec leurs pneus tendres usagés, qui semblaient bien les servir, ou s’ils prenaient le risque de rentrer au stand et d’investir du temps dans le nettoyage d’un jeu de pneus tendres neufs pour les placer dans la bonne fenêtre pour une course de qualification.

Verstappen a enfilé un nouveau train de pneus souples et a amélioré son temps d’un dixième avec un tour en 1m 17.056s, évitant un oiseau dans le processus, mais Alonso a refusé de faire la même chose et a conservé la P2. Sainz a pris la troisième place, à 0,293 seconde, devant son coéquipier Leclerc, tandis que Hulkenberg a de nouveau impressionné en prenant la cinquième place.

#18, Lance Strol, Aston Martin, P6. pht. Pirelli

Albon a été le dernier pilote sous safety, signant le secteur le plus rapide et prenant la P10 aux dépens d’Ocon – qui était à 0.08s du safety en P11. Furieux d’avoir été retenu au poste de pesage pendant la Q2, Tsunoda était 12e, tandis que Norris a ramassé une minuscule bande de gravier au virage 11 et a terminé 13e en Q2. Magnussen a pris la 14e place et De Vries a complété le classement de la Q2 en P15.

Éliminés : Ocon, Tsunoda, Norris, Magnussen, De Vries

Q3 – Verstappen fait le show tandis que Russell s’élance en première ligne

Verstappen avait besoin de deux tours pour réaliser un tour représentatif en Q3 et à cinq minutes de la fin, il l’a fait, décrochant la pole provisoire avec un temps de 1m 17.262s – laissant Hamilton à 0.009s et Alonso à 0.041s en P3. La pluie était au rendez-vous, les pilotes s’attendant à ce qu’elle survienne à la toute fin des qualifications.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P7. pht. Scuderia Ferrari

Verstappen aurait pu être en tête, mais il a signalé des problèmes de changement de vitesse et de batterie après son effort de vol. Aurions-nous un pilote autre que Red Bull en pole position pour la première fois depuis Sao Paulo 2022, ou le Néerlandais serait-il en mesure d’égaler Alonso et de décrocher la 22e pole position de sa carrière ?

#23, Alex Albon, Williams, P8. pht. Williams

Le pilote Red Bull a allumé les brûleurs, signant les meilleurs temps dans les secteurs 1 et 3 pour améliorer son temps à 1m 16.732s et décrocher sa première pole position en Australie, rejoignant ainsi Alonso avec sa 22e pole position en carrière en F1.

#10, Pierre Gasly, Alpine, P9.

Russell a quant à lui terminé à 0.236s du rythme en P2 devant Hamilton en P3, tandis qu’Alonso a dû se contenter de la quatrième place devant son compatriote Sainz.

#27, Niko Hulkenberg, Haas, P10.

Stroll a séparé les Ferrari en sixième position devant Leclerc, tandis qu’Albon a pris la 8e place pour Williams, Gasly la 9e pour Alpine, et Hulkenberg la 10e pour Haas – à 1,003 seconde de la tête.

#63, George Russell, P2 – #1, Max Verstappen, P1 – #44, Lewis Hamilton, P3. pht. Pirelli

Citation clé :

« Je pense que le dernier run était très bon », a déclaré Verstappen, qui a décroché la pole position. « Tout le week-end, il a été très difficile d’avoir les pneus dans la bonne fenêtre, de pousser tout de suite. Mais tout a fonctionné en Q3. Je suis très content de mon tour et bien sûr très content d’être en pole position. J’ai déjà hâte d’être à demain.

« J’ai déjà été sur le podium une fois, mais je veux monter sur une autre marche cette fois-ci.

Prochaines étapes

Le Grand Prix d’Australie 2023 débutera dimanche à 15h00, heure locale, avec Max Verstappen à la recherche de sa première victoire en Australie et Mercedes espérant contrarier les Red Bull pour la première fois cette saison.

Grille de départ ici

Communiqué la F1

Analyse des Teams et pilotes :

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE

Max Verstappen de Red Bull a décroché la pole position du Grand Prix d’Australie avec un meilleur temps en qualifications de 1m16,732s. Il est suivi par les deux pilotes Mercedes : George Russell avec un 1m16.968s, menant son coéquipier Lewis Hamilton, qui a réalisé un 1m17.104s. Les trois pilotes ont utilisé un nouveau train de pneus tendres P Zero Red pour réaliser leurs meilleurs temps. La séance de Q1 a été interrompue par un drapeau rouge après que Sergio Perez ait coincé sa Red Bull dans un bac à graviers. Le temps de la pole était plus d’une seconde plus rapide que l’année dernière.

Verstappen a également été le plus rapide lors de la FP3, avec un temps de 1m17,565s. Fernando Alonso (Aston Martin) et Esteban Ocon (Alpine) ont terminé deuxième et troisième, avec des temps respectifs de 1m17.727s et 1m17.938s. La séance FP3 a également été interrompue par un drapeau rouge pour des débris sur la piste à la moitié de l’heure, et la pluie a commencé à tomber à cinq minutes de la fin. En conséquence, toutes les équipes n’ont pas réussi à terminer leurs longs runs ou leurs simulations de qualification.

Une menace de pluie a plané toute la journée, mais le temps est resté sec pendant toute la durée des qualifications, avec un peu de pluie dans les dernières minutes de la FP3. Les températures ambiantes sont restées entre 15 et 17 degrés centigrades toute la journée, avec des températures de l’asphalte allant de 20 à 24 degrés.

Le prix Pirelli Pole Position a été remis à Verstappen par Celeste Barber, surnommée la « reine de la comédie » en Australie. Barber est une actrice, écrivaine et influenceuse qui compte plus de 9,5 millions de followers sur Instagram, et elle joue dans la série Netflix Wellmania : parmi les plus regardées ces dernières semaines.

CARNET DE STRATÉGIE

Une stratégie à un seul arrêt est la plus rapide sur le papier pour le Grand Prix d’Australie. Sur la base des données de simulation recueillies jusqu’à présent, la meilleure façon de procéder serait de partir avec le P Zero Yellow medium et de passer au P Zero White hard entre les tours 17 et 23. Un peu moins rapide est de partir en pneus tendres puis de passer en pneus durs entre les tours 15 et 21. Un double arrêt est également possible, en utilisant les trois composés, mais il n’est pas aussi rapide qu’un seul arrêt. Dans ce cas, la tactique la plus rapide consisterait à partir en pneus tendres, à passer en pneus durs entre les 10e et 15e tours, puis à passer en pneus mediums entre les 38e et 45e tours pour la course finale jusqu’au drapeau. Contrairement à l’année dernière, le pneu le plus tendre disponible ce week-end (le C4, contre le C5 en 2022) joue un rôle potentiel dans la stratégie de course.

Mario Isola, responsable du sport automobile :

« Ce samedi a été particulièrement intense. La pluie d’hier a largement empêché les équipes de recueillir des données sur les pneumatiques lors de longs runs, ce qui signifie qu’il y avait deux tâches à accomplir lors de la FP3 d’aujourd’hui : préparer les qualifications et effectuer quelques longs runs avec le plein de carburant. D’après ce que nous avons vu depuis le début des deux journées, les trois composés disponibles se comportent comme nous l’avions prévu. Le tendre et le médium ont montré un peu de grainage sur une piste qui n’est pas encore gommée, avec des températures basses, tandis que le dur s’est montré très constant et pas si éloigné des deux autres composés en termes de performance. Il y avait une menace de pluie tout au long des qualifications, mais à l’exception de quelques gouttes en Q3, la séance s’est déroulée entièrement en pneus pluie. Si l’on fait abstraction du dernier run de Verstappen, la journée a été très serrée, avec à peine quatre dixièmes de seconde entre les positions P2 et P7 sur la grille. Un seul arrêt reste la stratégie optimale, les medium-dur étant théoriquement les plus rapides et les soft-dur légèrement plus lents. Cela valide la décision d’introduire la C4 cette année, offrant un plus large éventail de stratégies par rapport à l’année dernière. Depuis 2022, il est clair de voir à quel point la performance a évolué, avec la dernière génération de voitures allant près d’une seconde et demie plus vite ici. Le temps de Verstappen en pole était 1,1 seconde plus rapide que l’équivalent de Charles Leclerc l’année dernière – mais cela a été réalisé avec le composé C5 le plus tendre, qui est environ 0,4 seconde plus rapide que la C4 : l’option la plus tendre en Australie ce week-end. »

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

« Dans l’ensemble, les qualifications ont été plutôt bonnes. Cela a été difficile ce week-end d’avoir les pneus dans une bonne fenêtre pour pousser tout de suite, mais tout a fonctionné en Q3 et le dernier run était bon. Je suis très content de mon tour et d’être en pole position ici en Australie. J’ai hâte d’être à demain, ce sera une course intéressante, c’est certain. Nous avons besoin d’un départ propre, et après cela, j’espère que nous pourrons faire du bon travail. Je suis déjà monté sur le podium ici, mais cette fois, je veux monter sur une autre marche.

Sergio Perez, #11, P20 :

« Aujourd’hui a été une journée à oublier. Nous avons un problème technique que nous essayons de résoudre, nous avons eu le même problème ce matin et nous pensions l’avoir résolu, mais dès que je suis entré dans la zone de freinage, il était clair que ce n’était pas le cas. C’est très malheureux ce qui s’est passé aujourd’hui, mais ensemble, en tant qu’équipe, nous ferons de notre mieux pour résoudre le problème avant la course de demain. Sur une piste où il est difficile de dépasser, ce sera difficile, mais je vais faire ce que je peux pour obtenir de bons points pour l’équipe et travailler dur pour nous placer en bonne position. »

Christian Horner :

Notre stratégie était légèrement différente aujourd’hui, il s’agissait d’obtenir le meilleur tour possible, de faire monter les pneus en température et de réussir le tour.

« Max a fait un travail remarquable en qualifications, particulièrement dans ces conditions et sur ce circuit. Notre stratégie était légèrement différente aujourd’hui, nous ne faisions pas les tours de construction et de poussée, il s’agissait donc de faire le meilleur tour de sortie, d’obtenir la température nécessaire dans les pneus et de réussir le tour, ce qu’il a fait à la perfection. C’est très décevant pour Checo de ne pas être à la hauteur de Max. Nous soupçonnons qu’un problème de réglage du moteur a contribué au blocage qu’il a eu dans son premier tour de qualification, mais nous avons évidemment besoin de toutes les données pour les analyser et nous assurer que s’il y a un problème, il est résolu pour demain. C’est incroyablement frustrant pour lui et pour l’équipe, mais il a prouvé qu’il était un grand pilote et nous allons chercher à faire autant de progrès que possible dans la course.

Mercedes

Le samedi à Melbourne, l’équipe a obtenu le meilleur résultat de la saison lors des qualifications

  • George Russell s’est qualifié deuxième et Lewis Hamilton troisième pour le Grand Prix d’Australie 2023.
  • Une séance intéressante, avec des stratégies de mise en température des pneus variées tout au long de la séance, a permis à l’équipe de maximiser les performances de la W14.
  • Avec peu de roulage le vendredi, l’équipe a continué à apprendre non seulement en FP3 mais aussi en Qualification, avec un plan de marche évoluant dynamiquement jusqu’en Q3.
  • George s’alignera sur la première ligne aux côtés de la Red Bull de Max Verstappen, tandis que Lewis sera en tête de la deuxième ligne.

George Russell, #63, P2 :

Quelle séance pour nous ! La voiture s’est sentie vivante aujourd’hui et nous ne nous attendions pas du tout à ce résultat. Le tour à la fin était juste à la limite ; je suis un peu déçu que nous n’ayons pas obtenu la pole position. Je suis un peu déçu que nous n’ayons pas obtenu la pole position, mais c’est l’une des choses qui arrivent dans ce sport. Nous aurions probablement été satisfaits d’un résultat parmi les cinq premiers hier, mais aujourd’hui, la voiture était géniale. Cela montre que nous avons encore du potentiel à exploiter. Il y a beaucoup de travail à l’usine et ici à Melbourne. Je suis impatient d’être à demain – ce sera difficile contre Max, mais nous sommes vraiment très heureux d’être en P2.

Lewis Hamilton, #44, P3 :

C’est un résultat totalement inattendu et je suis très heureux et reconnaissant d’être en P3. Mon deuxième tour n’était pas aussi bon que le premier. J’ai gagné un peu de temps dans le dernier secteur, mais j’ai finalement perdu un peu de temps au début du tour. Je ne suis pas déçu pour autant et je vais travailler aussi dur que possible pour essayer de progresser demain. Je suis fier de l’équipe. Nous travaillons tous aussi dur que possible pour revenir aux avant-postes, alors être aussi proche de la Red Bull est incroyable. J’espère que demain nous pourrons leur donner un peu de fil à retordre. Et nous espérons que les conditions météorologiques seront bonnes.

Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG :

Nous sommes heureux de la façon dont s’est déroulée la journée. Nous avions besoin d’un peu de bonheur et au moins pour samedi, nous en avons un peu. Nous avons travaillé dur pour extraire la performance de la voiture en obtenant les bons réglages mécaniques. Nous avons tout mis en place lors des qualifications, nous avons appris tout au long de la séance et nous avons fait preuve d’ouverture d’esprit. Nous avons changé de plan, passant d’un troisième ou quatrième tour de poussée à deux tours seulement, puis à un seul en Q3. Partir de la deuxième et de la troisième place est une bonne chose. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas eu quelqu’un devant nous en partant en P2. Nous allons essayer d’en tirer le meilleur parti demain. Verstappen est clairement dans une ligue à part, mais j’espère que nous pourrons nous glisser derrière.

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie de piste :

Le week-end a été délicat en raison des conditions fraîches, mais l’équipe et les pilotes ont fait un travail solide pour placer les pneus dans la bonne fenêtre quand cela comptait. Nous avons vu de bons tours des Ferrari et des Aston tout au long du week-end, et nous avons donc dépassé nos propres attentes en partant deuxième et troisième. Les séances ont été un peu désordonnées, avec des drapeaux rouges et de la pluie, ce qui fait qu’il y a un réel manque de données sur les longs runs pour tout le monde. Il est donc difficile de savoir ce que feront les pneus. Les composés les plus tendres semblent très fragiles dans les conditions fraîches ; nous avons essayé de créer une configuration qui va prendre soin des pneus en course, mais nous verrons demain si nous y sommes parvenus. Max a fait preuve d’un rythme incroyable dans les deux courses jusqu’à présent. En supposant que cela se poursuive demain, il sera capable de gérer les pneus et de creuser l’écart en même temps. Cependant, nous nous battons actuellement avec Ferrari et Aston et si nous pouvons rester devant eux, nous serons très heureux.

Aston Martin

« Nous sommes prêts à nous battre pour les premières places demain.

Fernando Alonso, #14, P4 :

« Je suis heureux de la quatrième position aujourd’hui après une séance de qualification bien remplie. Le circuit était parfois difficile à juger, avec des températures et des conditions météorologiques changeantes. Nous avons semblé nous améliorer à chaque séance et la voiture était agréable à conduire. Dans l’ensemble, je pense qu’il s’agit de notre meilleure séance de qualification depuis le début de la saison et de notre plus grand écart par rapport à la pole position. Nous verrons ce que nous pouvons faire demain, car notre rythme de course semble être l’un de nos points forts. Nous nous attendons à ce qu’il soit difficile de dépasser, mais dans ces conditions plus fraîches, ce sera une course intéressante avec beaucoup d’inconnues. L’objectif est de marquer le plus de points possible.

Lance Stroll, #18, P6 :

« C’était amusant aujourd’hui, c’est un circuit où il fait bon rouler et la voiture se comportait bien. Je pense que l’équipe a réalisé une bonne performance en se qualifiant pour la quatrième et la sixième place malgré des circonstances assez difficiles. Il était difficile de comprendre à quel moment les pneus seraient dans leur meilleure fenêtre de fonctionnement étant donné les changements de température et nous n’avions plus qu’un seul train de pneus pour la Q3, donc il aurait pu y avoir un peu plus de temps au tour là-dedans. Cela dit, le peloton est incroyablement serré et nous sommes en bonne position pour nous battre pour les premières places demain.

Mike Krack, Directeur de l’équipe :

« Ce fut une séance délicate avec la menace de la pluie pendant toute la durée des qualifications et surtout pendant les derniers instants de la Q3. Le peloton était incroyablement serré, chaque dixième de seconde faisant la différence en Q1, Q2 et Q3. C’est pourquoi nous avons dû essayer de trouver un équilibre entre l’économie de pneus et l’assurance de ne pas manquer le cut avec une évolution de la piste assez importante. Nous avons été raisonnables et avons joué la carte de la sécurité pour nous assurer que nous progressions avec les deux voitures, mais cela signifiait que Lance n’avait qu’un seul train de nouveaux Softs pour la Q3. Il en a tiré le meilleur parti avec deux tours chronométrés et le fait de partir de la sixième place lui donne une grande opportunité de bien figurer demain. La séance de Fernando a également été excellente, avec des tours propres et bien réglés qui lui ont permis de se placer sur la deuxième ligne. Nous abordons la course de demain confiants dans notre rythme de course et prêts à nous battre une fois de plus.

Ferrari

Qualifications : un après-midi moins parfait

Les pilotes de la Scuderia Ferrari, Carlos Sainz et Charles Leclerc, prendront le départ du Grand Prix d’Australie en occupant respectivement les cinquième et septième places sur la grille de départ. La séance de qualification de l’Albert Park a été frustrante pour l’équipe qui n’a pas réussi à obtenir le résultat qui aurait dû être à sa portée.

Q3. Comme lors des deux dernières courses de la saison, la dernière partie s’est jouée au millième de seconde. Carlos et Charles passent les deux premières séances éliminatoires sans trop de difficultés et parviennent à se hisser dans le top 10 avec deux trains de pneus neufs Soft chacun. Pour son deuxième run, il était convenu que Charles ne ferait pas de tour de préparation, car il ne restait que très peu de temps. Il ne peut faire mieux que 1’17″369, ce qui lui assure la septième place. Carlos a rencontré du trafic lors de son tour de préparation et a dû trop ralentir, perdant ainsi de la température dans ses pneus. Il en a fait les frais dans le virage 1 où il a perdu quelques dixièmes de seconde. Il a pu améliorer un peu sa performance en 1’17″270, ce qui lui a permis de se classer cinquième, à trois dixièmes de la deuxième place et à moins de deux de la deuxième ligne. La course sera longue et il y aura donc des opportunités de remonter dans le classement. Elle débutera demain à 14 heures locales (7 heures CET) sur 58 tours, soit 306,124 kilomètres.

Carlos Sainz #55, P5 :

Nous avons eu un bon rythme en qualification aujourd’hui. Malheureusement, il y a eu un peu de confusion lors du dernier tour de préparation avec d’autres voitures et cela nous a coûté quelques dixièmes dans le virage 1, car j’y suis arrivé avec des pneus un peu trop froids. Nous avons travaillé sur différentes configurations de réglages pendant le week-end et demain nous verrons ce que nous pouvons faire pendant la course. Ce ne sera pas facile, mais nous essaierons d’améliorer nos positions sur la grille et de ramener un bon résultat à la maison !

Charles Leclerc #16, P7 :

Ce n’est pas la meilleure des qualifications. J’étais confiant de pouvoir tout mettre en place lors de notre dernier tour en Q3, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu car je n’ai pas fait le tour de préparation et nous avons perdu du temps. Nous ferons en sorte d’améliorer ce point en tant qu’équipe pour l’avenir.

Nous avons essayé différentes configurations de réglages et travaillé sur notre rythme de course, donc j’ai hâte de me battre pour quelques positions demain.

Frédéric Vasseur, Directeur de l’équipe :

Les qualifications d’aujourd’hui ont été très serrées et malheureusement, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu pour nous. En Q3, nous étions en limite de temps en fin de séance et nous n’avons pas fait de tour de préparation avec Charles. Carlos n’a pas réussi à boucler un tour, perdant quelques dixièmes dans le premier virage sur ce qui aurait été son meilleur tour, sinon il aurait pu être deuxième ou troisième. Cependant, les points seront distribués demain et, depuis Jeddah, nous avons travaillé pour obtenir des performances constantes et solides de la SF-23 en configuration de course. Nous allons maintenant nous préparer au mieux pour la course, avec l’intention de remonter dans le classement. Il n’est pas facile de dépasser ici, mais la course peut être imprévisible.

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

Alex a réalisé une excellente séance de qualification aujourd’hui. Il a su rester à l’écart du trafic et préparer ses pneus de manière efficace et cohérente. En conséquence, chaque tour qu’il a effectué était fort, et il a pu gagner en confiance et terminer la séance en bonne position

Une fois de plus, les séances ont été serrées, plusieurs équipes réalisant des temps au tour similaires. Cela a profité à Alex, qui a réussi à devancer Gasly et Hulkenburg pour s’emparer d’une très prometteuse P8 sur la grille. À l’inverse, Logan a commis une petite erreur à la fin de son dernier tour en Q1, ce qui lui a coûté une place en Q2. Étant donné qu’il a perdu un temps précieux dans la voiture hier, son rythme aujourd’hui était très bon, et il peut s’attendre à une course positive demain.

Alex Albon, #23, P8 :

Nous avons optimisé tout ce que nous avions avec une très bonne voiture, donc je suis très heureux. Lors des séances d’essais, nous avons eu du mal à faire fonctionner les pneus, mais nous sommes allés en qualification et avons exécuté notre plan qui a porté ses fruits, les pneus ont fonctionné et tout le reste s’est mis en place. En regardant les progrès réalisés par l’équipe en 12 mois, sachant que nous sommes capables de nous battre pour les points chaque week-end, moi-même et l’équipe vivons pour cela et la motivation est élevée. Nous avons du pain sur la planche demain, mais nous sommes dans la bataille.

Logan Sargeant, #2, P18 :

La séance de qualification n’a pas été des plus agréables et j’ai eu du mal à trouver les deux derniers dixièmes. J’avais l’impression de bien monter en puissance et la séance venait à moi – je devenais de plus en plus rapide – et j’étais sur un tour assez bon pour la Q2 à la fin, mais j’ai juste fait une erreur dans le secteur 3. Nous commencerons à voir les résultats s’améliorer lorsque j’aurai tout mis en place. Nous n’avons pas fait beaucoup de tours ce week-end avec les problèmes électriques de la première journée et le fait d’avoir manqué la deuxième journée à cause de cela, mais nous étions capables d’être en Q2 aujourd’hui. Il est difficile de dire quelle voiture nous aurons demain, car nous n’avons pas fait de tours consécutifs, mais en général, nous avons une voiture assez rapide en configuration course, surtout dans les lignes droites, et nous savons que nous pouvons nous battre avec ceux qui nous entourent. Demain, il s’agira d’être parfait sur le plan de la procédure, de prendre un bon départ, d’avoir un bon rythme de course et nous chercherons à faire quelques coups.

Alpine

Pierre se qualifie en neuvième position et Esteban en onzième position.

Pierre Gasly, le pilote du BWT Alpine F1 Team, s’est qualifié pour la première fois en Q3 à l’Albert Park, en se classant neuvième du Grand Prix d’Australie, tandis qu’Esteban Ocon a manqué de peu sa troisième apparition dans le top 10 de l’année, par la plus petite des marges.

Esteban a semblé fort tout au long de l’après-midi et peut s’estimer malheureux d’avoir quitté la Q2 en onzième position et d’avoir manqué la Q3 pour seulement 0,007 seconde après avoir rencontré du trafic dans le dernier secteur de son dernier tour de poussée.

Pour Pierre, c’est la deuxième fois qu’il se retrouve dans le top 10 de la course, puisqu’il a commencé son après-midi en beauté, en passant confortablement la Q1 et la Q2.

Les conditions étaient fraîches et délicates à Albert Park, ce qui rendait la mise en température des pneus particulièrement difficile, la pluie étant une menace constante tout au long de la séance d’une heure. Un drapeau rouge hâtif pour la Red Bull de Sergio Perez en panne au virage 3 a interrompu les procédures avant que la séance ne reprenne au milieu de la Q1.

Les deux pilotes ont utilisé un deuxième jeu de pneus Softs en Q1 sur deux tours de poussée et ont accédé à la Q2 avec Esteban quatrième et Pierre treizième. Pierre a ensuite atteint la Q3 et a choisi de rouler avec un seul nouveau jeu de pneus Softs pour le segment final sur trois tours de poussée. Son meilleur tour sur son deuxième effort, 1min 17.675sec, était suffisant pour la neuvième place.

Esteban Ocon, #31, P¨11 :

« Malheureusement, ce qui s’annonçait comme une bonne journée s’est terminé dans la frustration. Nous avions le rythme pour bien figurer en Q3, mais nous avons malheureusement rencontré du trafic dans les deux derniers virages lors de mon dernier tour de poussée en Q2, ce qui m’a fait perdre du temps. C’est ma faute si j’ai perdu quelques dixièmes dans ce cas, alors que la séance avait été bonne pour nous. Il y a cependant beaucoup de points positifs à retenir, car la performance est là, et nous partons juste à l’extérieur du top 10. Les voitures sont très proches les unes des autres pour l’instant et la course devrait être passionnante. Tout reste à faire et je me concentre maintenant sur la course de demain.

Pierre Gasly, #10, P9 :

« Je dirais que ce n’est pas un mauvais résultat de prendre la neuvième place en qualifications aujourd’hui, même si j’avais l’impression qu’il restait un ou deux dixièmes sur la table. Nous avons fait du bon travail pour améliorer tour après tour et atteindre la Q3 – la première fois pour moi à Melbourne – ce qui est agréable. Il a été très difficile de placer les pneus dans une fenêtre suffisamment bonne et nous avons dû continuer à nous améliorer à chaque tour. La course de demain sera intéressante car la plupart des équipes n’auront pas beaucoup de connaissances sur le rythme à long terme. Nous verrons ce que nous pouvons faire en partant de la neuvième place et nous ferons de notre mieux pour marquer le plus de points possible. »

Alan Permane, directeur sportif :

« Nous avions vraiment le rythme aujourd’hui pour avoir les deux voitures en Q3, c’est donc décevant de ne pas y être parvenu avec l’abandon d’Esteban en Q2. Nous avons eu une bonne séance d’essais libres 3 avec des voitures en constante amélioration. Le principal défi était d’amener les pneus dans une fenêtre de fonctionnement optimale, les conditions fraîches rendant cela particulièrement délicat. Il semblait que nous pouvions nous améliorer tour après tour au fur et à mesure que la température des pneus augmentait et cela a joué un rôle dans notre stratégie d’aujourd’hui qui consistait à alimenter les voitures pour trois tours de poussée dans le but de réduire le temps au tour à chaque tentative. Bien sûr, nous nous efforçons d’obtenir des positions plus élevées que les neuvième et onzième places et nous continuerons à travailler dur pour comprendre comment nous pouvons maximiser le package. Notre objectif immédiat, cependant, est la course de demain où il n’y a aucun doute que nous avons le potentiel pour avoir les deux voitures dans les points.

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P12 :

« Les qualifications ont été bonnes, nous avons bien construit le rythme tout au long de la course et nous avons maximisé la performance. La Q1 était correcte et nous avons fini en P15, mais nous avons pu faire un pas de plus à chaque tour. Pour la Q2, nous avions prévu de faire deux tours de poussée, mais malheureusement, le pont-bascule m’a empêché de terminer mon deuxième tour. Si l’on considère que je n’ai eu qu’un seul tour de vol, je suis satisfait de ce résultat et de l’augmentation des performances de mon équipe. Nous n’avons pas fait d’essais de longue durée, mais nous allons essayer de tirer le maximum de la voiture pour pouvoir marquer des points.

Nyck de Vries, #21, P15 :

« La séance a été positive et c’est bien d’arriver en Q2, surtout avec les nouvelles améliorations que nous avons apportées ce week-end. Les conditions changeantes étaient assez délicates, en particulier pour la mise en température des pneus, et dans le dernier run de la Q2, nous ne nous sommes pas suffisamment adaptés à ce qu’il fallait faire. Lors des essais, les pneus ont continué à s’améliorer, mais au fur et à mesure que la piste évoluait, il y avait une petite baisse de régime où il fallait s’assurer que les pneus étaient prêts pour le dernier tour. Je suis un peu déçu parce que nous n’avons pas optimisé le dernier tour, mais dans l’ensemble, c’était une bonne séance. Pour demain, nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de tester nos longs runs, mais je suis impatient de courir et, je l’espère, de marquer des points.

Jody Egginton (Directeur technique) :

« Il reste encore beaucoup de travail pour améliorer la voiture, mais nous pouvons constater que la mise à jour du plancher que nous avons apportée à cette épreuve a permis de faire un pas en avant en matière de performance aérodynamique, ce qui correspond largement à nos attentes. C’est vraiment positif, car cela représente la première étape du programme de développement aérodynamique et constitue une bonne base pour progresser. Bien que nous n’ayons pas eu le rythme nécessaire pour la Q3 aujourd’hui, Yuki a réalisé une bonne qualification, terminant en P12 et ne laissant pas grand-chose sur la table. Nyck a également réalisé une bonne séance de qualification, mais il n’a pas réussi à réaliser son meilleur secteur 1, ce qui lui a permis de terminer la Q2 en P15. En résumé, il y a eu des signes positifs, mais il reste un long chemin à parcourir pour que la voiture s’établisse dans le milieu de terrain. Nous nous concentrons maintenant sur la course, mais il est clair que nous devrons être prêts à tirer parti de toutes les opportunités potentielles qui peuvent se présenter pour faire avancer nos voitures aussi vite que possible.

McLaren

Les pilotes de Formule 1 de McLaren, Lando Norris et Oscar Piastri, et le directeur de l’équipe, Andrea Stella, s’expriment après les qualifications du Grand Prix d’Australie.

Lando Norris, #4, P13 :

« La journée d’aujourd’hui n’a pas été aussi bonne que je l’espérais. Les conditions plus fraîches nous ont donné un peu plus de mal à être constants et à tirer le maximum de la voiture. Je ne conduis pas tout à fait comme je le veux et au niveau que je veux, alors j’ai eu du mal à tout mettre en place. Mais ce n’est pas une mauvaise position pour commencer et nous pouvons espérer entrer dans les points.

Oscar Piastri, #81, P16 :

« Il est évident que je n’ai pas obtenu ce que je voulais à Melbourne. Le peloton est extrêmement serré et il n’y a pas grand-chose à faire. J’étais raisonnablement satisfait de mon tour, malheureusement, il n’était pas assez rapide par la plus petite des marges. C’est ce que c’est et nous avons ce soir à examiner tout ce qui peut nous permettre d’être dans la meilleure position possible pour gagner des places demain. J’espère que nous aurons un Grand Prix propre.

Andrea Stella :

« Nous sommes conscients que pour atteindre la Q3, avec les performances actuelles de notre voiture, nous devons absolument maximiser chaque virage. Aujourd’hui, la voiture était difficile à conduire et il restait un peu de temps ici et là pour Lando et Oscar. Cependant, la réalité est que nous n’avons pas assez de performance sous-jacente sur la voiture et que nous avons beaucoup de travail à faire pour l’améliorer. Ce n’est pas différent de ce que nous disons depuis le début de la saison et nous restons déterminés à apporter les améliorations nécessaires pour progresser. Pour ce week-end, nous sommes entièrement concentrés sur la course de demain. Albert Park peut être mouvementé, et nous entrons dans la course avec l’esprit que nous voulons marquer des points.

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team KICK a connu une journée difficile à l’Albert Park, l’équipe ayant du mal à atteindre le rythme qu’elle a montré depuis le début du week-end. Zhou Guanyu et Valtteri Bottas ont terminé 17e et 19e d’une séance de qualification difficile, les basses températures de la piste ayant mélangé le peloton serré.

Les faibles positions sur la grille feront du Grand Prix d’Australie de demain un défi : l’équipe aura besoin d’un bon départ et d’une stratégie ambitieuse pour revenir dans le top 10 – mais cela reste l’objectif.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

 » Nos indications lors des essais et de l’évaluation des améliorations étaient plutôt positives, il est donc décevant de voir les deux voitures sortir en Q1. Nous devons examiner les données et comprendre pourquoi le feeling des pilotes avec la voiture a changé de manière si spectaculaire entre la FP3 et la qualification, et trouver le meilleur plan possible pour la course de demain. Ce circuit n’est pas le plus propice aux dépassements, mais nous allons nous battre et essayer de récupérer le plus de terrain possible. Les écarts sont encore faibles, donc nous espérons pouvoir être dans quelques batailles : avec un bon départ et les bons appels depuis le pitwall, nous pouvons espérer repartir avec quelque chose de cette course. »

Valtteri Bottas, #77, P19 :

« Les améliorations que nous avons apportées à Melbourne semblent fonctionner comme nous l’avions prévu, donc il est clair que nous attendions plus des qualifications. Bien sûr, ce n’est pas là où nous voulions être, et il y a vraiment beaucoup de questions à propos de cette séance de qualification. Nous avons semblé manquer de rythme, et en plus, j’ai rencontré un peu de trafic dans le dernier tour, quand je sentais la meilleure adhérence des pneus, donc il n’y avait pas grand-chose à faire de plus. Au moins, partir de l’arrière ouvre plus d’opportunités avec la stratégie, alors voyons ce que nous pouvons faire pendant la course. Ces positions de départ sont loin d’être idéales, mais nous allons chercher à comprendre ce qui n’a pas fonctionné et nous regrouper pour repartir de l’avant demain.

Zhou Guanyu, #24, P17 :

« C’était une séance étrange pour moi, puisque j’ai trouvé un bon rythme en FP3 et que la voiture était complètement différente en qualification, à l’opposé de ce que nous voulions. C’est frustrant, bien sûr, de ne pas être là-haut, mais je pense que j’ai essayé de faire de mon mieux : cela n’a pas suffi pour trouver ces quelques dixièmes de plus afin d’entrer en Q2. Nous n’avons pas vraiment changé la voiture entre la FP3 et les qualifications, et pourtant la différence que j’ai ressentie était significative, suffisamment pour que je doive changer mon pilotage. En ce qui concerne la course, on ne sait jamais ce qui peut se passer ici : Je préférerais évidemment partir plus haut sur la grille, mais tout ce que nous pouvons faire, c’est donner le meilleur de nous-mêmes et mettre en place une bonne stratégie pour gagner des places. »