Hamilton gagne le GP de Grande-Bretagne, la bérézina chez Ferrari (F1)

Posted by

Lewis Hamilton (Mercedes) s’impose à domicile dans le Grand-Prix de Grande-Bretagne, 10e des 20 épreuves au programme du championnat du monde, dimanche sur le circuit de Silverstone.
Hamilton remporte pour la 4e fois de suite (comme Jim Clark) et pour la 5e fois de sa carrière en Angleterre égalant ainsi le Britannique Jim Clark et le Français Alain Prost quintuple vainqueurs. C’est aussi sa 57e victoire en F1, et la 4e cette saison.

Hamilton en tête de bout en bout. pht. Wolfgang Wilhelm/Mercedes

Lewis Hamilton se rapproche encore de Sebastien Vettel au championnat du monde des pilotes. L’Allemand de Ferrari a en effet du se contenter de la 7e place, victime d’une crevaison dans l’avant-dernier tour.
En effet, au 32e tour, Bottas passe par la voie des stands pour chausser les gommes super-tendres. Séparé par moins de six secondes de la Ferrari de Vettel, alors troisième, le Finlandais attaque comme un forcené pour revenir sur le leader du championnat. La jonction s’effectue au 42e tour, avant que Bottas ne dépasse dans la ligne droite de retour la Ferrari n°5 qui semble désarmée face à la Flèche d’Argent chaussée de neuf.

Vettel ne termine que 7e. FOTO STUDIO COLOMBO PER FERRARI MEDIA

On pense que Vettel va limiter les dégâts au championnat avec une quatrième place, mais les événements se précipitent dans le clan des rouges. C’est Räikkönen qui voit son pneu avant-gauche partir en lambeaux, l’obligeant à observer un nouvel arrêt.
Reparti derrière Bottas et Vettel, le champion du monde 2007 va bénéficier de la crevaison, également à l’avant-gauche de Vettel dans l’avant-dernier tour. Repassé par les stands, Vettel terminera sous le drapeau à damier en septième position et ainsi conserver un point d’avance au championnat sur Lewis Hamilton. « Je ne pense pas que personne ne soit responsable, avoue le quadruple champion du monde, cité par Sky Sports. Jusqu’alors cela paraissait bon. Kimi a eu un problème similaire et ses pneus étaient au moins cinq, six tours plus frais. Cela nous a pris par surprise.
Le week-end aurait pu être un peu mieux, mais ce n’est pas un désastre. Nous avions une bonne voiture, surtout en virage, l’équilibre était correct. Les freins ont pris feu au départ et à partir de là, c’était une course difficile. Cela ressemblait à la troisième ou quatrième place, et c’était clair que Valtteri passerait car j’étais très lent. De petites choses ici ou là ont conduit à une après-midi très intense. »

Daniel Ricciardo a fait une remontée époustouflante. Photo by Clive Mason/Getty Images/Red Bull

Les Red Bull de Verstappen et Ricciardo suivent au classement. L’Australien, parti 19e, a effectué une superbe remontée, malgré un passage dans l’herbe suite a une bousculade en début d’épreuve. Nico Hülkenberg se classe en sixième position avec sa Renault R.S. 17 devant Sebastian Vettel. Le top 10 est complété par les Force India d’Ocon et Pérez et la Williams de Massa.

Nico Hülkenberg 6e. pht. Renault Sport

Longtemps dans les points, Stoffel Vandoorne échoue à la porte des points avec sa McLaren-Honda. Kevin Magnussen (Haas) suit en 12e position devant son équipier Romain Grosjean. Marcus Ericsson (Sauber), Daniil Kvyat (Toro Rosso), pénalisé d’un drive-through en course après son contact dans le premier tour avec son équipier Carlos Sainz, éliminé dans la manœuvre, Lance Stroll (Williams) et Pascal Wehrlein (Sauber) sont les derniers pilotes classés.
Fernando Alonso, victime d’une perte de puissance et Jolyon Palmer (Renault), dont la R.S. 17 n’a pas terminé le tour de formation ont également abandonné.

Podium. pht. Wolfgang Wilhelm/Mercedes

Le prochain Grand Prix aura lieu à l’Hungaroring en Hongrie le 30 juillet.

Classement GP ici