22 février 2024

GT World, Marciello/Boguslavskiy, Mercedes et Rossi/Martin, BMW, vainqueurs à Misano, Première victoire en GT pour Valentino Rossi

Course 1

Marciello et Boguslavskiy remportent la victoire à Misano pour la Mercedes-AMG ASP d’Akkodis.

  • Le duo Akkodis ASP garde son sang-froid pour assurer le 30e triomphe de Mercedes-AMG en Sprint Cup
  • Boutsen VDS remporte la Gold Cup avec Panis/Di Folco, l’argent pour Love/Bird sur la Mercedes-AMG HRT
  • Le Garage 59 McLaren de Ramos/Chaves remporte la Bronze Cup.

 

Raffaele Marciello et Timur Boguslavskiy ont remporté la Course 1 à Misano cet après-midi, propulsant la Mercedes-AMG Akkodis ASP n°88 en tête du classement de la Fanatec GT Sprint Cup.

Parti en tête d’un peloton record de 42 voitures, Marciello a devancé la Ferrari #14 Emil Frey Racing de Giacomo Altoè lorsque les feux se sont éteints. La Lamborghini #126 Imperiale Racing de Loris Spinelli a glissé hors du circuit, tandis que Nicolai Kjaergaard (#159 Garage 59 McLaren) et Gilles Magnus (#21 Comtoyou Racing Audi) ont également été pris dans l’incident. Heureusement, la course est restée verte.

#88, Pro Cup, Raffaele Marciello, Timur Boguslavskiy, AKKODIS ASP Team, Mercedes-AMG GT3 EVO, P1

Marciello met plus de temps que d’habitude à se détacher du peloton, Altoè maintenant la pression sur le pilote Mercedes-AMG durant la première partie du relais. Ce n’est que peu avant la demi-heure que le leader peut vraiment se dégourdir les jambes, prenant cinq secondes d’avance sur la Ferrari avant les arrêts obligatoires. La McLaren n°188 Garage 59 occupait la troisième place au classement général lors du premier relais, Henrique Chaves faisant un superbe travail au volant de la Bronze Cup.

#14, Pro Cup, Giacomo Altoe, Konsta Lappalainen, Emil Frey Racing, Ferrari 296 GT3, P2

Les cinq secondes d’avance de Marciello ont permis à Akkodis ASP d’avoir une marge de manœuvre utile pendant la fenêtre des stands, et leur cause a été aidée lorsque la Ferrari Emil Frey Racing a été retardée lors de son arrêt. Boguslavskiy prend ainsi neuf secondes d’avance au début de son relais, suivi par Konsta Lappalainen sur la #14 et la #12 Comtoyou Racing Audi de Nicolas Baert. Chaves a cédé sa place à Miguel Ramos, qui a rétrogradé dans l’ordre après avoir respecté le temps de ravitaillement minimum requis pour les coureurs de la catégorie Bronze, même s’il conservait confortablement la tête de la catégorie.

Start Race

A ce stade de la course, la BMW n°32 de l’équipe WRT est le plus gros animateur de la course. Charles Weerts a progressé depuis la 22e place sur la grille de départ, tandis que le travail dans les stands et le recul de plusieurs voitures de la Coupe de bronze ont permis à Dries Vanthoor d’entamer la seconde moitié de la course en sixième position. Le Belge s’avérait être la star du relais, dépassant rapidement l’Audi Boutsen VDS n°9 pour la cinquième place, avant de viser un podium très improbable.

La prochaine cible de Vanthoor est la Ferrari #69 Emil Frey Racing de Thierry Vermeulen, qu’il dépasse à quatre minutes de la fin de la course. Il s’est rapidement rapproché de l’arrière de Baert, qui était sur le point de monter pour la première fois sur le podium au volant de la voiture qu’il partage avec Fred Vervisch. Mais avec Vanthoor, triple champion de la Sprint Cup, dans ses rétroviseurs, le jeune homme a du pain sur la planche. En essayant de défendre, il perd brièvement le contrôle de la voiture, ce qui permet à Vanthoor de s’emparer de la troisième place.

#32, Pro Cup, Charles Weerts, Dries Vanthoor, Team WRT, BMW M4 GT3, P3

En tête, Boguslavskiy a parfaitement géré son relais, maintenant un écart confortable sur Lappalainen, en route vers la victoire et le retour en tête du classement de la Sprint Cup. Le pilote Emil Frey Racing était à 7.461s au drapeau à damier, assurant son premier podium dans la série et le premier pour la nouvelle Ferrari 296 GT3. Vanthoor était remarquablement troisième, la #32 ayant gagné 19 positions par rapport à sa position de départ. Le top 5 était complété par l’Audi #12 et la Ferrari #69.

#9, Gold Cup, Aurelien Panis, Alberto di Folco, Boutsen VDS, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P6, P1 Gold Cup

La sixième place au classement général revient à l’Audi Boutsen VDS n°9, qui remporte la Gold Cup grâce à Aurélien Panis et Alberto Di Folco. Cette victoire est confortable, la BMW n°30 du Team WRT se classant 11e au classement général. Jordan Love et Frank Bird ont remporté la Silver Cup, le duo HRT terminant avec quatre places d’avance sur Madpanda Motorsport, une autre équipe Mercedes-AMG.

Garage 59 a remporté un triomphe mérité dans la Bronze Cup, la McLaren n°188 étant finalement arrivée 13e au classement général avec Ramos au volant. Le pilote amateur accompli a lutté contre la chaleur pour achever le travail commencé par Chaves, terminant avec une impressionnante avance de huit places sur la Porsche Pure Rxcing n°911. Il s’agit d’une belle victoire pour l’équipe britannique, qui a fait preuve d’un rythme sensationnel cette saison sans obtenir de résultat à la hauteur.

#77, Silver Cup, Jordan Love, Frank Bird, Haupt Racing Team, Mercedes-AMG GT3 EVO, P12, P1 Silver Cup

Malgré la grille de départ record, la course n’a pas nécessité de voiture de sécurité et s’est avérée remarquablement propre. Valentino Rossi a notamment soulevé un nuage de poussière pour faire passer sa BMW Team WRT n°46 devant l’Audi Comtoyou Racing n°11. Rossi a été remplacé par Maxime Martin, qui s’est retrouvé impliqué dans une longue bataille avec la même voiture et la Lamborghini VSR n°60 pendant le deuxième relais.

#188, Bronze, Henrique Chaves, Miguel Ramos, Garage 59, McLaren 720S GT3 EVO, P13, P1 Bronze

La journée de samedi étant terminée, l’attention se porte sur le programme de dimanche. Les qualifications 2 débuteront à 9h00, suivies de la course 2 à 14h00. Les deux sessions seront retransmises en direct en anglais, français, allemand et italien sur la chaîne YouTube de GT World.

Podium du général

Course 1 ici

Course 2

Rossi remporte sa première victoire en Fanatec GT Europe à Misano

  • Rossi et Martin donnent au Team WRT sa première victoire avec BMW.
  • Krütten/Williams ajoutent la Coupe d’or au palmarès du Team WRT, Aka/Patrese remportent l’argent pour l’Audi Tresor Attempto Racing
  • Chaves fait un dépassement tardif pour compléter le balayage de bronze avec son coéquipier du Garage 59 McLaren Chaves

Valentino Rossi et Maxime Martin ont remporté la victoire en Fanatec GT Europe lors de la course Sprint Cup à Misano, sur les terres de Rossi au volant de la BMW #46 du Team WRT.

#46, Pro Cup, Valentino Rossi, Maxime Martin, Team WRT, BMW M4 GT3, P1

Cette victoire a mis fin à une attente de huit ans depuis la dernière victoire de BMW en Sprint Cup et a été la première pour le Team WRT depuis le lancement de son alliance très médiatisée avec la marque allemande. Fait significatif pour Rossi, cette victoire est intervenue sur un circuit situé à seulement 15 kilomètres de sa ville natale et nommé en l’honneur de son ami Marco Simoncelli, aujourd’hui décédé.

#11, Pro Cup, Lucas Legeret, Christopher Haase, ComToYou Racing, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P2

La BMW Team WRT n°32 s’est élancée de la pole position et a mené le premier relais avec Dries Vanthoor au volant. Patric Niederhauser occupait la deuxième place sur l’Audi Saintéloc Junior Team n°25, tandis que Martin prenait la troisième place sur la BMW n°46. Le trio ne se départage guère en début de course, Vanthoor s’éloignant mais ne faisant pas d’écart significatif.

Start Race

Bien que la tête de course soit stable, il y a eu des actions frénétiques dans le peloton, en particulier parmi les leaders de la Gold Cup et de la Silver Cup. Cela allait finalement conduire à un tournant important de la course lorsque l’Audi Boutsen VDS n°9 d’Alberto Di Folco entrait en contact avec la voiture sœur n°10, envoyant l’Italien dans les barrières.

Heureusement, Di Folco est sorti de son Audi sans aide. La voiture de sécurité est entrée en piste peu après et est restée en service jusqu’à peu de temps avant la fenêtre des stands, qui a été retardée d’une minute. L’équipe WRT a choisi de placer ses deux voitures de tête dans le box le plus tôt possible, Vanthoor menant Martin. Mais alors que ce dernier a pu passer le relais à Rossi sans problème, la #32 a souffert d’un rare arrêt lent qui a coûté beaucoup de temps à Charles Weerts.

#31, Pro Cup, Jean-Baptiste Simmenauer, Thomas Neubauer, Team WRT, BMW M4 GT3, P3

L’élan de la course s’est déplacé vers l’équipage de la #46 et Rossi a réalisé un excellent tour pour améliorer ses chances. Alors que ses rivaux effectuaient leurs arrêts obligatoires, la BMW n°46 remontait dans le classement pour finalement prendre la tête de la course à 22 minutes de l’arrivée. Le plus proche concurrent de Rossi est l’Audi #11 Comtoyou Racing de Lucas Légeret, qui accuse un retard de quatre secondes.

#88, Pro Cup, Raffaele Marciello, Timur Boguslavskiy, AKKODIS ASP Team, Mercedes-AMG GT3 EVO, P4

Toute question persistante sur le rythme de l’Italien a été fermement rejetée lorsqu’il s’est éloigné de l’Audi tout en passant dans le trafic des tours. Rossi a pu ajouter une seconde supplémentaire à son avantage et a semblé remarquablement calme au volant, contrairement à son coéquipier Martin qui avait du mal à contenir sa tension dans le garage du Team WRT !

Une fois la tête de course stabilisée, c’est Raffaele Marciello qui a été le principal animateur de la seconde moitié de la course. Le pilote Akkodis ASP a pris la Mercedes-AMG n°88 de Timur Boguslavskiy en huitième position et s’est immédiatement mis à grimper dans la hiérarchie. Il a d’abord perdu une place au profit de Weerts, mais il a rapidement dépassé la BMW avant d’éliminer une Lamborghini, une Audi et une Ferrari pour se hisser à la cinquième place.

#69, Pro Cup, Albert Costa, Thierry Vermeulen, Emil Frey Racing, Ferrari 296 GT3, P5

Mais l’histoire principale est celle de Rossi, qui a franchi le drapeau à damier pour remporter sa toute première victoire en Fanatec GT Europe devant une foule de supporters passionnés. En bon showman, il est sorti de sa voiture dans le dernier tour pour remercier les fans avant de revenir célébrer avec un Martin en liesse et l’équipe du Team WRT.

Légeret a terminé deuxième dans l’Audi #11 qu’il partage avec Christopher Haase, tandis que les jeunes Thomas Neubauer et Jean-Baptiste Simmenauer ont obtenu une belle troisième place dans la BMW #30 du Team WRT. Marciello a finalement été classé quatrième après que la Ferrari #69 Emil Frey Racing d’Albert Costa ait reçu une pénalité, faisant chuter le pilote espagnol d’une place à la cinquième.

#30, Gold Cup, Niklas Krütten, Calan Williams, Team WRT, BMW M4 GT3, P11, P1 Gold Cup

Niklas Krütten a complété une journée presque parfaite pour le Team WRT en remportant la Gold Cup au volant de la BMW #30 qu’il partage avec Calan Williams. Ils ont terminé 12e au classement général, une place devant l’Audi #99 Tresor Attempto Racing, vainqueur de la Silver Cup. Alex Aka et Lorenzo Patrese ont été au cœur de l’action pendant une grande partie de la course, et ont finalement remporté la victoire pour se remettre d’un samedi mouvementé.

#99, Silver Cup, Lorenzo Patrese, Alex Aka, Tresor Attempto Racing, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P12, P1 Silver Cup

Garage 59 a remporté la Bronze Cup avec sa McLaren n°188. Miguel Ramos a effectué le premier relais avant de céder sa place à Henrique Chaves, qui a effectué un dépassement gagnant sur la Porsche Pure Rxcing n°911 dans les derniers instants de la course. L’as portugais a terminé le travail et s’est assuré une deuxième victoire en autant de jours.

#188, Bronze, Henrique Chaves, Miguel Ramos, Garage 59, McLaren 720S GT3 EVO, P20, P1 Bronze

L’épreuve de Misano s’est déroulée sous des températures estivales étouffantes, en particulier le dimanche, mais la prochaine étape du circuit Fanatec GT Europe devrait être plus fraîche. L’action se déplacera dans les montagnes de l’Eifel, avec le Nürburgring qui accueillera une course d’Endurance Cup de trois heures les 29 et 30 juillet. Rossi et Martin prendront un élan considérable sur le circuit allemand, alors que le Docteur cherchera à franchir une nouvelle étape dans son aventure en GT.

Valentino Rossi, Winner

Valentino Rossi, BMW #46 Team WRT : « Je ne peux pas rêver mieux aujourd’hui. Gagner ma première course dans ce championnat ici à Misano est vraiment spécial. En Fanatec GT World Challenge, le niveau est élevé et les pilotes sont très rapides. Nous savons que nous pouvons être forts, surtout après la qualification de Maxime, mais une victoire est une autre histoire. Les gars ont fait un travail formidable lors de l’arrêt au stand, et je suis sorti avec cinq secondes d’avance, tout en ayant un très bon rythme. Je dois dire merci à mon équipe et à BMW !

Podium

Course 2 ici

Communiqué SRO

Crédits photos SRO