22 avril 2024

NTT IndyCar, Speed Strategy offre une première victoire en carrière à Lundgaard à Toronto

Lundgaard a remporté le Honda Indy Toronto, alliant vitesse et une stratégie efficace pour remporter sa première victoire en carrière dans le cadre de la NTT INDYCAR SERIES.

Lundgaard, 21 ans, originaire du Danemark, a piloté sa Honda Vivid Clear Rx n°45 à la victoire avec 11,7893 secondes d’avance sur le leader du championnat, Alex Palou, au volant de la Honda Journie Rewards n°10. Colton Herta a terminé à la troisième place, la meilleure de la saison, au volant de la Honda Gainbridge n°26.

#45, Christian Lundgaard, P1

Il s’agit de la première victoire de Rahal Letterman Lanigan Racing depuis que Takuma Sato a remporté les 500 miles d’Indianapolis présentés par Gainbridge en août 2020. La dernière victoire de l’équipe sur un circuit routier temporaire comme le parcours de 11 virages et 1,786 mile autour de l’Exhibition Place de Toronto remonte à juin 2017.

#10, Alex Palou, P2

Lundgaard est devenu le premier pilote danois à remporter une course de la série INDYCAR. Il s’est également vu remettre un rasoir électrique dans la voie de la victoire pour raser la moustache qu’il s’est fait pousser pendant l’intersaison et qu’il s’est juré de garder jusqu’à ce qu’il remporte sa première victoire.

« Je suis assez vidé en ce moment », a déclaré Lundgaard. « La voiture Hy-Vee Vivid Clear Rx a été rapide tout le week-end, et j’ai dit avant la course que nous avions une voiture assez rapide pour gagner. Nous avons réussi.

« Cette équipe mérite cette victoire. Si vous regardez où nous étions en début de saison et même l’année dernière à ce stade, nous étions loin de cela. Je suis extrêmement heureux pour tout le monde en ce moment ».

Scott Dixon, sextuple champion de la série, a terminé quatrième au volant de la Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9, le meilleur finisseur d’un groupe de pilotes qui ont tenté une stratégie alternative dans la seconde moitié de la course pour essayer de contrer la vitesse de Lundgaard.

#26, Colton Herta, P3

 

Le double champion de la série, Josef Newgarden, a complété le top 5 au volant de la Chevrolet n°2 de Snap-on Team Penske.

L’action décisive s’est produite au 61e tour de la course de 85 tours qui s’est déroulée dans la plus grande ville du Canada. Lundgaard et Palou se battaient côte à côte pour la deuxième place derrière le leader Dixon – avec une stratégie de carburant différente – lorsque Lundgaard a complété le dépassement de Palou dans le virage 3.

#9, Scott Dixon, P4

Dixon effectue son dernier arrêt au stand au tour suivant, laissant la tête à Lundgaard. Le Danois n’a pas perdu de temps, sous le ciel ensoleillé de Toronto, se forgeant une avance de 3,1503 secondes au 65e tour.

Lundgaard a continué à creuser l’écart dans les derniers tours et s’est rendu jusqu’à l’arrivée, terminant en tête pendant 54 des 85 tours. Le show s’est donc joué dans la lutte pour les dernières places sur le podium entre Palou, Herta et Will Power, le champion en titre de la série.

#2, Josef Newgarden, P5

Ces trois pilotes ont couru au pas de course sur le circuit délicat et bosselé pendant 19 des 20 derniers tours. Palou a réussi à conserver sa deuxième place, ce qui est d’autant plus impressionnant qu’il a parcouru les 39 derniers tours avec un cône de nez fissuré et un aileron avant déformé par un contact lors d’un incident impliquant également Kyle Kirkwood et Helio Castroneves au 46e tour.

#3, Scott McLaughlin, P6

Herta n’a pas réussi à dépasser Palou dans le dernier relais, et Power a vu ses chances de monter sur le podium s’envoler lorsqu’il a été contraint de rentrer au stand juste avant le début du dernier tour pour éviter de tomber en panne d’essence.

Palou, champion de la série 2021, qui s’est élancé de la 15e place, la plus basse de la saison, a étendu sa série de top 5 à neuf courses consécutives depuis le PPG 375 début avril au Texas Motor Speedway. L’Espagnol a porté son avance au championnat à 117 points, soit un écart de plus de deux courses, sur son coéquipier Dixon du Chip Ganassi Racing.

#11, Marcus Armstrong, P7

Avant le dernier relais, Scott McLaughlin, Dixon et Rinus VeeKay sont restés plus longtemps que les autres pilotes sur le pneu alternatif guayule de Firestone, dans l’espoir de creuser un écart suffisant et d’avoir de la chance avec les drapeaux d’avertissement pour voler une victoire grâce à la stratégie.

Mais ces espoirs se sont envolés lorsque la course s’est déroulée dans le vert pour les 35 derniers tours, la dernière période de neutralisation ayant eu lieu aux tours 46-50 lorsque Kirkwood a percuté Castroneves par l’arrière dans le virage 11 après un redémarrage, ce qui a entraîné une pénalité pour stop-and-go. Lundgaard faisait partie des pilotes qui ont effectué leurs derniers arrêts aux stands pendant cette dernière période de neutralisation, une stratégie qui s’est avérée payante.

Podium, #10, Alex Palou, P2 – #45, Christian Lundgaard, P1 – #26, Colton Herta, P3

Lundgaard partagera 10 000 $ avec le Rahal Letterman Lanigan Racing et l’association caritative qu’il a choisie, Feeding America, pour sa victoire dans le cadre du PeopleReady Force For Good Challenge.

Classement course ici

Next Race

Les prochains événements de la NTT INDYCAR SERIES sont le Hy-Vee Homefront 250 présenté par Instacart le samedi 22 juillet et le Hy-Vee One Step 250 présenté par Gatorade le dimanche 23 juillet, dans le cadre du double week-end Hy-Vee INDYCAR Race Weekend à Iowa Speedway. Il s’agira des premières courses sur ovale pour la série depuis que Newgarden a remporté la 107e édition des 500 miles d’Indianapolis présentée par Gainbridge le 28 mai à Indianapolis Motor Speedway.

Communiqué NTT IndyCar

Crédits photos NTT IndyCar