3 décembre 2022

George Russell s’impose dans la course sprint devant Sainz à São Paulo.

George Russell s’est battu pour remporter le troisième et dernier Sprint F1 de la saison 2022 au Brésil, devant Carlos Sainz (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes), s’assurant ainsi de prendre le départ du Grand Prix de São Paulo en première position.

#63, George Russell, Mercedes, P1. pht. Mercedes

La séance de qualification de vendredi, qui s’est déroulée sous la pluie, a permis d’établir la grille de départ du Sprint. Kevin Magnussen, pilote de l’écurie Haas, a décroché la pole position et s’est élancé en première position devant la Red Bull de Max Verstappen, la Mercedes de Russell et Lando Norris de l’écurie McLaren.

Après que le paddock ait repris son souffle après l’impressionnante qualif, la principale question avant le Sprint concernait les composés de pneus que les pilotes et les équipes allaient choisir pour les 24 tours – ou 100 km – de course. Qui choisira les pneus les plus tendres, et qui jouera la carte de la sécurité avec les mediums ?

Lorsque les couvertures de pneus ont été retirées sur la grille de départ, dans des conditions lumineuses et chaudes, ces questions ont trouvé leur réponse. Curieusement, Verstappen était l’un des deux seuls coureurs à opter pour les mediums, avec le pilote Williams Nicholas Latifi, les autres ayant choisi les softs.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P2. pht. Scuderia Ferrari

Lorsque les lumières se sont éteintes, Magnussen a fait bon usage de ses pneus tendres en s’élançant de la ligne pour défendre son avantage en pole position sur Verstappen, qui a subi une pression intense de Russell dans la première séquence de virages, mais qui a juste réussi à se maintenir en P2.

Derrière, Sainz a failli prendre le dessus sur Norris, qui ne se sentait pas encore très bien après son empoisonnement alimentaire, tandis que les deux pilotes Alpine Esteban Ocon et Fernando Alonso sont allés de roue en roue et se sont touchés au virage 4, avant de se retrouver dans la ligne droite des stands, ce qui sera examiné par les commissaires.

Race Start

« J’ai perdu l’aile avant, grâce à notre ami. Il m’a poussé dans le virage 4, puis dans la ligne droite », a déclaré Alonso dans deux messages radio frustrés, alors qu’il se rendait aux stands pour les réparations. S’adressant à Sky Sports F1 depuis le mur des stands Alpine, le patron de l’équipe Otmar Szafnauer a admis qu’Ocon « aurait pu lui laisser un peu plus d’espace ».

#44, Lewis Hamilton, P3. pht. Mercedes

Après avoir échoué à la première tentative, Sainz a dégagé Norris dans les S de Senna au début du deuxième tour. Verstappen a de nouveau été contraint de placer soigneusement sa voiture pour tenir Russell – sur les gommes plus tendres – à distance, tandis que Magnussen a enregistré le premier tour que Haas a jamais mené en F1.

Le temps de Magnussen en tête sera de courte durée, cependant, car Verstappen a accumulé un peu plus de température dans ses pneus pour se rapprocher et passer en trombe le long de la ligne droite principale au troisième tour – Russell et Sainz suivent un tour plus tard.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P4. pht. Pirelli

Plus loin derrière, Hamilton, Sergio Perez et Charles Leclerc ont commencé à se rattraper de leurs faibles résultats de qualification en éliminant un grand nombre de rivaux dans les premiers tours pour se classer respectivement P4, P5 et P6, rétrogradant encore Magnussen.

Après la bagarre entre les pilotes Alpine, une autre bataille entre coéquipiers a vu Lance Stroll écoper d’une pénalité de 10 secondes pour une manœuvre défensive agressive contre Sebastian Vettel dans la course entre les virages 3 et 4, ce qui a forcé l’Allemand à prendre l’herbe.

#11, Sergio Perez, Red Bull, P5. pht. Pirelli

De retour en tête, c’était au tour de Russell de tenter un dépassement en se mettant à portée de DRS de Verstappen, qui avait du mal à faire fonctionner ses pneus mediums, ce qui a provoqué plusieurs moments côte à côte entre les deux hommes alors que le Sprint atteignait la mi-distance.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P6. pht. Pirelli

Après une première tentative au 12e tour, et un léger retard dans son attaque lorsqu’Alex Albon a garé sa Williams, Russell a finalement devancé Verstappen au 15e tour, en se plaçant dans le sillage de la Red Bull à la sortie des S de Senna et en positionnant sa voiture de manière experte à l’extérieur du virage 4.

À partir de là, Verstappen est tombé dans les griffes de Sainz, qui s’est frayé un chemin pour dépasser le Néerlandais dans le virage 1 au 19e tour, mais l’arrière de la Ferrari a accroché l’aileron avant de Verstappen au milieu du virage, infligeant des dommages qui ont également ouvert la porte à Hamilton pour passer devant.

#4, Lando Norris, McLaren, P7. pht. Pirelli

Russell a gardé son sang-froid à l’avant pour remporter la victoire en Sprint et se placer en première position sur la grille de départ du Grand Prix de dimanche. Sainz a géré la dégradation de ses pneus en fin de course pour devancer Hamilton en troisième position (avant sa pénalité de cinq places sur la grille de départ), tandis que les deux Red Bull Verstappen et Perez sont respectivement quatrième et cinquième.

Leclerc a réussi à se hisser en P6 après ses difficultés en qualifications, et Norris est également passé devant Magnussen, qui a remporté le dernier point offert par le format de notation Sprint révisé pour 2022.

#20, Kevin Magnussen, Haas, P8. pht. Pirelli

Vettel était neuvième après son accrochage avec Stroll, suivi de l’AlphaTauri de Pierre Gasly, de Daniel Ricciardo de McLaren, de l’autre Haas de Mick Schumacher et des deux Alfa Romeo Zhou Guanyu et Valtteri Bottas.

Hamilton, Ricciardo et Zhou feront tous l’objet d’une enquête après la course, avec des violations potentielles de la procédure de départ, ce qui signifie qu’il pourrait y avoir un changement dans les positions de points si le pilote Mercedes est pénalisé.

#5, Sebastian Vettel, Aston Martin, P9. pht. Pirelli

Alonso s’est classé 15e après ses incidents avec Ocon et son passage par la voie des stands, tandis que Yuki Tsunoda (AlphaTauri), Stroll, Ocon et Nicholas Latifi (Williams) complétaient le classement – Albon étant le seul abandon.

#10, Pierre Gasly, AlphaTauri, P10. pht. Red Bull

Cependant, les commissaires ont jugé qu’Alonso était responsable du second incident avec Ocon, ce qui lui a valu deux points de pénalité et une pénalité de temps de cinq secondes qui l’a relégué à la 18e place sur la grille de départ du Grand Prix de São Paulo dimanche – Tsunoda, Stroll et Ocon ont tous gagné une place.

Le Sprint ici

Grille de départ ici

Citation clé :

 » C’était incroyable. Je ne m’attendais pas à avoir un tel rythme, mais je pense que cela montre le dur travail que tout le monde fait et les progrès que nous avons fait en tant qu’équipe. Ces trois dernières courses depuis Austin, la voiture se sent vraiment bien. Évidemment, il est difficile de savoir comment Max s’en serait sorti s’il avait été sur le pneu tendre, mais néanmoins, être ici est une sensation formidable », a déclaré Russell, vainqueur du Sprint.

« C’est fou de penser que les deux [voitures Mercedes] vont partir en première ligne. Lewis a fait un excellent travail en partant de P8, donc ça va être excitant. Je suis sûr que Max va voler demain, en passant à travers le peloton, mais nous sommes dans une position de luxe que nous pouvons peut-être partager la stratégie et aller chercher la victoire. »

Moment clé

La manœuvre décisive de Russell pour prendre la tête au 15e tour sur 24, alors qu’il a pris de vitesse Verstappen à la sortie des S de Senna et a contourné l’extérieur de son rival au virage 4.

Les plus forts mouvements

Alors que Magnussen a fait les gros titres des qualifications, son coéquipier Schumacher a gagné le plus de places dans le Sprint, gagnant huit places par rapport à sa position de départ P20. Hamilton était le suivant sur la liste, il a gagné cinq positions de P8 à P3, qui devient P2 pour le GP de Sao Paulo après la pénalité de Sainz.

Les Alpines ont été les plus grands perdants après leurs affrontements, Ocon passant de P6 à P17, tandis qu’Alonso a terminé P18 pénalisé – une chute de 11 places chacun – avec Albon (perdant neuf places suite à son abandon) et Magnussen (perdant sept places) les autres à perdre du terrain significatif.

La suite ?

Les pilotes et les équipes vont maintenant se concentrer sur les 71 tours du Grand Prix de Sao Paulo, dont le départ est prévu à 15 heures, heure locale, dimanche.

Analyse des teams et pilotes :

Pirelli

C’EST UN SPRINT

George Russell a remporté le dernier Sprint de F1 de l’année, devant le pilote Ferrari Carlos Sainz et son coéquipier de Mercdes Lewis Hamilton, les trois pilotes utilisant de nouveaux jeux de P Zero Red soft. Le pilote Red Bull Max Verstappen a terminé quatrième, utilisant la P Zero Yellow medium.

Deux stratégies ont été observées pendant la course, avec la majorité des pilotes utilisant le pneu tendre. Les exceptions ont été Verstappen, qui s’est élancé de la deuxième place sur la grille, et le pilote Williams Nicholas Latifi, 16e, qui ont tous deux opté pour de nouveaux sets de médiums au départ. La bataille entre les gommes tendres et les gommes moyennes a été mise en évidence avec Verstappen menant la course puis luttant contre Russell et Sainz, avant de perdre ensuite son avantage.

Fernando Alonso (Alpine) a été le seul pilote à faire un arrêt aux stands, suite à un contact avec son coéquipier Esteban Ocon. Il a pris un autre set de softs pendant son arrêt (cette fois un set usagé) avant de terminer 15ème au drapeau. Le pilote Haas Kevin Magnussen, qui s’était élancé de la pole position, a effectué un excellent départ mais a ensuite rétrogradé à la huitième place, tout en obtenant un point précieux.

Malgré les prévisions de pluie ce matin, le Sprint s’est déroulé sous le soleil avec des températures ambiantes entre 22 et 23 degrés centigrades et des températures de piste entre 31 et 34 degrés.

Les écarts de performance entre les gommes étaient conformes aux prévisions. Compte tenu de l’évolution de la piste, la différence entre le P Zero White dur et le medium était d’environ 0,7s, tandis que l’écart entre le medium et le soft était de 0,3 seconde.

La séance d’essais libres d’aujourd’hui a été utilisée par certaines équipes pour préparer la stratégie pour le Sprint, tandis que d’autres se sont concentrées sur le grand prix de demain. Esteban Ocon d’Alpine a été le plus rapide sur le pneu tendre avec un temps de 1m14.604s, suivi de Sergio Perez de Red Bull et Russell sur le même composé : 0.184s et 0.312s derrière Ocon respectivement. La température de la piste était comprise entre 48 et 50 degrés centigrades.

CAHIER DE STRATÉGIE

Il y a quatre options stratégiques demain. Les deux premières, qui sont très proches, consistent chacune en un double-stopper. L’une consiste à partir sur le pneu tendre avant de faire deux relais moyens jusqu’à la fin. Une autre option consiste à partir en tendre avant de passer en medium et de finir la course en tendre à nouveau. Les températures et les conditions de piste seront le facteur décisif, la course débutant à 15h00 heure locale (contre 16h30 aujourd’hui).

Pour ceux qui veulent s’arrêter une seule fois, le choix est de partir sur le medium ou le soft avant de passer sur le hard pour un dernier relais plus long. Ces deux options sont également très proches, mais il est peut-être préférable de partir sur le soft afin de profiter de ses performances en début de course. Comme toujours en F1, ce sont les détails qui font la différence, avec le risque de trafic et les voitures de sécurité qui sont également un facteur sur le circuit rapide et compact d’Interlagos.

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DU SPORT AUTOMOBILE

« C’était un Sprint plein d’action, surtout avec tous les dépassements qui ont eu lieu tout au long de la course. L’excellente performance de la P Zero Red soft lors des essais libres a incité les équipes à choisir ce composé pour la course d’aujourd’hui, avec un total de 18 voitures choisissant le soft, qui a montré beaucoup de rythme ici au Brésil. La bataille entre Max Verstappen et George Russell, sur des composés différents, a été l’un des moments forts. La course d’aujourd’hui étant courte, il n’a pas été possible d’évaluer les performances du pneu medium, qui semble néanmoins très proche du soft. Par conséquent, il y a une grande variété de stratégies possibles pour demain, ce qui devrait conduire à un grand spectacle. »

Les liens étroits entre Pirelli et le Brésil remontent aux années 1930, lorsque la firme italienne a construit une usine dans la banlieue industrielle de Sao Paulo pour fabriquer des câbles, puis des pneus, dans les années 1940. Aujourd’hui, l’usine de Campinas fabrique des pneus de sport automobile P Zero, Cinturato et Scorpion, ainsi que des pneus pour voitures, camionnettes, SUV et motos destinés au marché local. L’usine de Feira de Santana fabrique quant à elle des pneus pour voitures et SUV, notamment le Scorpion Winter de 22 pouces pour les SUV. Le Circuito Panamericano a été inauguré il y a deux ans : Le Circuito Panamericano a été inauguré il y a deux ans : c’est le terrain d’essai polyvalent de Pirelli au Brésil, qui comprend sept tracés différents pour le développement de produits, ainsi que des événements spéciaux et des expériences de conduite.

Mercedes

Un Sprint palpitant à Interlagos a vu George remporter la victoire et Lewis terminer P3 après que les deux pilotes aient fait une forte progression dans le peloton.

Après un départ canon, George a profité d’une meilleure dégradation des pneus en gomme tendre pour dépasser Magnussen et Verstappen et remporter le Sprint.

Lewis a également progressé rapidement dans le peloton, gagnant cinq positions depuis sa position de départ P8 pour prendre la P3 juste derrière la Ferrari de Sainz.

Une fois que Sainz aura été pénalisé de cinq places sur la grille, George et Lewis partiront de la première ligne pour le Grand Prix de demain.

Avec un départ à 15 heures, on s’attend à des conditions de piste plus chaudes dimanche que lors du Sprint d’aujourd’hui, ce qui pourrait entraîner des changements dans la performance des pneus et dans l’ordre de compétition.

George Russell, #63, P1 :

Ce résultat montre le dur travail que tout le monde fait et les progrès que nous avons fait en tant qu’équipe. La voiture se sent bien depuis que nous avons apporté notre dernière mise à jour à Austin, mais je ne m’attendais pas à avoir autant de rythme. Évidemment, il est difficile de savoir comment Max s’en serait sorti s’il avait utilisé les pneus tendres, mais c’est toujours une bonne sensation d’arriver en tête. C’était une belle bataille – en Sprint, vous gérez toujours l’équilibre entre le risque et la récompense, et je ne voulais pas prendre trop de risques et finir par partir à l’arrière – mais je voulais aussi cette victoire. Lewis a fait un excellent travail en partant de P8 et c’est fou de penser que nous partons tous les deux en tête, ça va être excitant. Je suis sûr que Max va voler demain, mais nous sommes dans une bonne position où nous pouvons peut-être partager les stratégies et aller chercher la victoire.

Lewis Hamilton, #44, P3 :

Je suis tellement heureux d’être ici. C’est une semaine incroyable jusqu’à présent. C’était une qualification difficile pour moi, mais la foule sur le circuit aujourd’hui a été incroyable. Tout d’abord, félicitations à George – ma course a consisté à remonter de la P8, et ce résultat revient à tout le monde à l’usine, tout le monde ici sur le circuit, ils ont travaillé si dur cette année. Pour nous d’être sur la première ligne demain est incroyable : à partir de là, nous devrions être en mesure de travailler comme une équipe et, espérons-le, tenir les voitures derrière. Nous allons pousser aussi fort que nous le pouvons et si nous pouvons avoir une bonne dégradation des pneus et, espérons-le, une bonne météo, alors nous aurons une belle bataille à mener.

Andrew Shovlin :

Une conduite fantastique de George pour gagner le Sprint et une grande reprise de Lewis pour le rejoindre sur la première ligne demain. Après un travail acharné tout au long de la saison de la part des pilotes et de toute l’équipe de Brackley et Brixworth, la journée d’aujourd’hui est une belle récompense pour ces efforts. Nous étions sans aucun doute flattés d’être sur le bon pneu contre Max, mais nous pouvons aussi regarder le fait qu’il y avait deux Ferrari et Sergio sur le soft et que nous avions clairement du rythme sur eux. Nous ne nous attendons certainement pas à une lutte facile demain ; Max a un léger avantage en termes de pneus avec un deuxième jeu de pneus neufs, mais le fait d’avoir les deux voitures en première ligne nous donne la meilleure opportunité possible de contrôler la course depuis l’avant. Nous sommes tous excités pour la course et espérons que les conditions ne seront pas trop différentes de ce que nous venons de vivre !

Ferrari

Carlos et Charles améliorent leurs positions sur la grille

La Scuderia Ferrari a atteint l’objectif qu’elle s’était fixé pour le Grand Prix Sprint de Sao Paulo, Carlos cherchant à regagner le plus de places possibles pour atténuer les dégâts de la pénalité de cinq places sur la grille qu’il prendra demain, suite à son changement de moteur, tandis que Charles a dû remonter de la dixième place, visant une place sur les trois premières rangées pour la course de demain qui démarre à 15 local (19 CET).

Habileté et détermination. Carlos et Charles sont bien partis et une fois que les pneus tendres sont arrivés à température, ils sont passés à l’attaque. L’Espagnol a facilement dépassé Lando Norris au départ et s’est lancé à la poursuite du trio de tête composé de Kevin Magnussen, Max Verstappen et George Russell. Il est parvenu à devancer les Haas et dans les derniers instants, il a dû se battre bec et ongles pour repousser Lewis Hamilton, tout en rattrapant et dépassant Verstappen, qui avait du mal avec les pneus Medium. Il a terminé deuxième et part donc de la septième place sur la grille demain. Charles a profité des problèmes de Fernando Alonso, puis a dépassé Esteban Ocon, Magnussen et Norris, en courant à un rythme élevé dans les dernières étapes pour terminer sixième. Demain, il partira de la cinquième place sur la troisième ligne.

Une course difficile. Si les deux F1-75 se sont bien comportées, la course de demain s’annonce compliquée et très ouverte, avec six voitures qui devraient toutes se battre pour la victoire. C’était un bon Sprint aujourd’hui.

Carlos Sainz #55, P2 :

Nous avions un rythme solide, donc nous avons pu dépasser quelques voitures et ensuite j’ai bien défendu pour finir P2. Demain, nous pouvons nous attendre à une course très chargée car je devrai purger la pénalité et je partirai de la septième place.

Nous avons encore du travail à faire si nous voulons nous battre aux avant-postes, car Mercedes est également très compétitive ici. Cependant, je suis confiant que nous pouvons faire une bonne course et je pense que nous sommes prêts pour une bataille très intéressante. Maintenant, il faut se concentrer sur demain.

Charles Leclerc #16, P6 :

En partant de P10, mon objectif aujourd’hui était de gagner autant de positions que possible sans prendre trop de risques. C’est exactement ce que j’ai fait et avec le bon rythme que nous avons montré aujourd’hui, je vais pousser aussi fort que je peux en course pour ramener un bon résultat pour l’équipe.

Laurent Mekies Directeur de course :

Dans l’ensemble, ce sprint s’est plutôt bien déroulé pour nous, car nous avions un bon rythme et nous avons progressé dans le classement, les deux pilotes ayant obtenu de bonnes positions sur la grille pour le Grand Prix de demain. Carlos et Charles ont fait preuve d’une grande combativité et ont fait un excellent travail en ramenant à la maison tout ce qui était possible aujourd’hui sans prendre trop de risques. Carlos a fait une belle course, en poussant dès le premier tour, puis en attaquant Max (Verstappen) pour la deuxième place et enfin en se défendant du retour d’Hamilton. Grâce à son pilotage agressif, il partira de la septième place demain, atténuant ainsi l’impact de la pénalité qu’il doit purger après le changement de moteur.

Charles a également très bien fait en gagnant quatre places, s’assurant ainsi une place sur la troisième ligne, ce qui est ce que nous avions visé. Nous nous attendons à une course longue et exigeante demain et nous allons maintenant nous y préparer minutieusement, en examinant les données que nous avons recueillies aujourd’hui.

pht. Scuderia Ferrari

Red Bull

Max Verstappen, #1, P4 :

 » C’était une course vraiment difficile pour nous aujourd’hui, honnêtement, je ne m’attendais pas à ce type de performance. Être aussi lent dans une course aussi courte n’était pas génial, peut-être que les mediums étaient plus lents que ce à quoi je m’attendais, mais à ce rythme, je ne sais pas si les softs m’auraient amené là où nous voulions. Nous avons besoin de comprendre pourquoi notre dégradation était si mauvaise aussi. Il n’y avait pas grand-chose que je pouvais faire, l’avant et l’arrière glissaient beaucoup – je n’avais pas d’adhérence. Pour le moment, je ne suis pas trop confiant pour demain, mais nous allons voir ce que nous pouvons faire cette nuit, il y a beaucoup de données à analyser. »

Sergio Perez, #11, P5 :

« Il y a beaucoup de choses à analyser ce soir parce qu’aujourd’hui n’était pas génial, c’était une mauvaise après-midi là-bas. Pour une raison quelconque, nous avons eu une dégradation plus élevée que prévu et généralement l’équilibre de la voiture n’était pas là. Je m’attendais à beaucoup plus de rythme et il était très difficile de faire des progrès, je ne pouvais pas me battre avec Lewis ou Carlos devant moi, et à la fin je ne pouvais pas m’approcher assez de Max. Nous sommes derrière Mercedes et Ferrari ce week-end, ils sont très forts et semblent avoir beaucoup plus de rythme que nous. Nous avons perdu beaucoup de performance entre la FP2 et la course Sprint, je me sentais beaucoup plus heureux ce matin avec la voiture. Je pense que si nous continuons avec cette tendance, nous pourrions avoir des difficultés en course, donc nous devons nous améliorer, retrouver notre rythme et comprendre ce qui s’est passé aujourd’hui. J’espère que nous pourrons renverser la situation. »

Christian Horner :

« Nous avons senti que le soft avait une portée limitée, donc nous avons pris la décision de partir avec les mediums, en pensant que si nous pouvions survivre à la première moitié de la course, tout irait bien. Cependant, lorsque nous sommes arrivés, nous avons constaté que nous souffrions d’une dégradation plus importante que prévu. Pour ajouter à cela, Mercedes avait une voiture rapide aujourd’hui et ces deux facteurs signifient que nous ne pouvions pas les retenir. Ils ont développé la voiture toute la saison et les améliorations continues leur ont permis de se rapprocher de plus en plus tout au long de l’année. Je pense que le pneu tendre aurait été meilleur mais l’avantage est que nous abordons la course de demain avec un jeu supplémentaire, donc ce que nous avons abandonné stratégiquement aujourd’hui, nous le récupérons demain. Mercedes sera rapide, ils feront une course tactique et ce sera deux Red Bull contre deux Mercedes avec Ferrari en plus. C’est un grand prix fascinant qui s’annonce demain. »

McLaren

 

« Nous voulions nous assurer d’avoir la meilleure position d’arrivée derrière les trois premières équipes »

Lando Norris, #4, P7 :

« Journée difficile aujourd’hui mais notre objectif principal était de dépasser Magnussen, et nous l’avons fait, donc je suis content. Nous n’avions pas vraiment la possibilité de rivaliser avec les trois premières équipes et je n’espérais pas plus que P7. J’ai trouvé ça difficile aujourd’hui. Je n’étais pas bien, il faisait chaud et ce circuit est difficile à travailler – mais nous avons fait une bonne course. Nous sommes dans une position décente, et si nous pouvons mettre nos deux voitures dans les points demain, ça pourrait être une très bonne journée pour nous. Nous allons travailler dur ce soir, et voir ce que nous pouvons faire. »

Daniel Ricciardo, #3, P11 :

« C’était amusant aujourd’hui, définitivement amusant. Il y avait beaucoup de batailles. Je veux le regarder à nouveau pour voir parce que j’ai gagné des places et ensuite perdu des places, donc je ne sais pas si c’est du positionnement. Je suis sûr que j’aurais pu mieux faire certaines choses – mais ouais, ensuite j’ai trouvé mon chemin de retour, donc c’était décent. Je suppose que lorsque vous commencez au milieu de terrain, ça peut faire un peu le yo-yo. Je pense que je dois encore trouver quelques dixièmes, juste pour aider pour demain et me mettre un peu plus dans la lutte, donc nous verrons ce que nous pouvons faire ce soir – mais nous avons gagné quelques places, donc c’est positif et évidemment ça nous rapproche des points demain. »

Andreas Seidl :

« Mission accomplie. Nous avions deux objectifs aujourd’hui au Brésil : avec Lando, nous voulions nous assurer d’avoir la meilleure position finale derrière les trois premières équipes. Ils sont nettement plus rapides que nous et, pour le moment, nous ne pouvons pas faire grand-chose d’autre que de nous assurer que nous sommes devant tous les autres. Pour Daniel, nous voulions simplement aller de l’avant pour commencer le Grand Prix de São Paulo de demain dans une meilleure position. Grâce au bon travail des pilotes et de toute l’équipe, nous avons atteint ces deux objectifs, marqué deux points avec Lando, et sommes donc heureux du résultat d’aujourd’hui. Nous nous concentrons maintenant sur la préparation de la course et nous attendons avec impatience une autre course passionnante à Interlagos. »

Aston Martin

Sebastian Vettel, #5, P9 :

« Je me suis bien battu aujourd’hui. Quelques-uns d’entre nous étaient coincés derrière Esteban [Ocon], qui a dû être endommagé, ce qui nous a fait perdre du temps. Sans cela, j’aurais peut-être pu rattraper Kevin [Magnussen] avant la fin – et cela nous aurait permis de gagner un point. Dans l’ensemble, cependant, je pense que nous pouvons être satisfaits d’aujourd’hui : notre rythme était bon, nous avons bien entretenu les pneus et nous avons gagné des places. Tout a bien fonctionné aujourd’hui – voyons ce que nous pouvons faire demain. »

Lance Stroll, #18, P16 :

« J’ai pris un bon départ et j’ai gagné quelques positions dans le premier tour. Tout semblait positif, mais ensuite j’ai commencé à perdre un peu de rythme au fur et à mesure de la course – et cela signifie que j’ai perdu quelques places en me battant au milieu du peloton. Nous devons examiner ce qui s’est passé là-bas. Nous recommençons demain – et tout peut arriver à cet endroit ».

Mike Krack, Directeur de l’équipe :

« Je pense que le Sprint a offert un spectacle très divertissant aux fans aujourd’hui. Même si la course d’aujourd’hui ne sert qu’à déterminer la grille, nous avons vu des courses acharnées tout au long de la grille, notamment entre nos voitures. Sebastian avait un bon rythme et a été en mesure de le faire compter comme il a assuré la neuvième place au drapeau. Lance a fait un bon premier tour, gagnant trois places, mais il n’était pas aussi à l’aise dans la voiture aujourd’hui et son rythme a baissé dans la seconde moitié de la course. Néanmoins, c’est le dimanche qui compte et nous allons tirer les leçons de cette journée pour essayer de maximiser demain et marquer des points. »

AlphaTauri

Pierre Gasly, #10, P10 :

 » Je suis content de cette journée, partir 12ème et finir 10ème, c’était notre principal objectif aujourd’hui de récupérer quelques positions avant la course de demain. Le début de la course était bon, c’était délicat d’atteindre la fin sur les Softs, mais nous avons terminé en bonne position. Nous avons eu de belles batailles et je ne pense pas que nous aurions pu faire beaucoup mieux. Nous sommes dans le top 10, nous savons que nous sommes capables de nous battre là-haut, alors nous allons essayer de repartir avec quelques points. »

Yuki Tsunoda, #22, P16 :

« J’ai réussi à gagner quelques positions au départ mais malheureusement, je n’avais pas le rythme par la suite et j’ai vraiment lutté. Ça a été un week-end difficile en général, car j’ai vraiment manqué d’adhérence, et il n’y a pas grand-chose que vous pouvez changer après les qualifications dans le format Sprint, ce qui rend les choses plus difficiles. Je ne pense pas que demain sera aussi facile, mais je ferai tout ce que je peux pour essayer de faire mon chemin. »

Jonathan Eddolls (Ingénieur de course en chef) :

« L’objectif de la FP2 était l’évaluation des pneumatiques en vue du Sprint. Comme les voitures étaient dans le Parc Fermé, nous ne pouvions pas faire de changements mécaniques, donc il s’agissait de comprendre l’équilibre aérologique optimal et les techniques de gestion des pneus pour qu’ils survivent pendant les 24 tours. Une partie de nous espérait un peu de pluie aujourd’hui, car nous avions montré que la voiture était compétitive sur l’Inters vendredi, mais elle n’est jamais apparue sur la piste. Nous avons donc démarré les deux voitures avec les Softs qui, depuis la FP2, étaient plus rapides sur la distance du Sprint. Les deux pilotes ont gagné des places au départ, et Pierre a été en mesure de capitaliser sur les Alpines qui ont reculé, mais Vettel était juste un peu plus rapide que nous aujourd’hui, donc nous ne pouvions pas le garder derrière. Yuki a continué à se battre avec la glisse mais a gagné quelques places à la fin avec la pénalité de Stroll et le dépassement d’Ocon, nous devons comprendre pourquoi il se battait autant. Demain s’annonce sec, donc nous devrons évaluer les options stratégiques que nous avons pour essayer de maximiser nos chances dans la course demain. »

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a progressé régulièrement dans le Sprint pour établir la grille de départ du Grand Prix du Brésil de demain. Zhou Guanyu et Valtteri Bottas étaient d’humeur à doubler et ont profité du rythme de leur C42 pour franchir la ligne d’arrivée en P13 et P14 respectivement.

La course de demain sera l’occasion pour l’équipe de poursuivre sa progression et de ramener les voitures dans les points, tout en continuant à se battre pour la sixième place du championnat des constructeurs.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

 » Les deux voitures ont bien progressé depuis l’arrière et nous avons montré un bon rythme, ce qui nous rend confiants avant la course de demain. Elle sera longue, mais nous avons vu aujourd’hui qu’il peut y avoir beaucoup d’action, et si nous pouvons reproduire la performance que nous avons eue aujourd’hui, nous devrions être bien dans la course aux points. Il sera important d’avoir un départ propre et de s’assurer que nous restons en dehors des problèmes dans les premières étapes, mais le potentiel est là pour un bon résultat. »

Valtteri Bottas, #77, P14 :

« J’ai donné tout ce que j’avais dans le sprint et nous partirons demain en bien meilleure position que nous l’étions aujourd’hui. J’ai perdu quelques positions au départ, mais j’avais un bon momentum après ça et notre rythme semblait correct. Nous avons pu regagner des places et continuer à progresser jusqu’à la fin de la course. Plus le relais était long, plus notre rythme s’améliorait, et cela me donne confiance pour demain : l’objectif est de rentrer dans le top 10 et je pense que c’est tout à fait réaliste. Nous avions un meilleur rythme que les voitures qui nous entouraient aujourd’hui, alors ramenons des points demain. »

Zhou Guanyu, #24, P13 :

« Notre rythme était en fait assez bon aujourd’hui, et nous pouvons être satisfaits de gagner quelques positions et une meilleure place sur la grille avant demain. Au début, je pensais que ce serait un après-midi difficile car je n’ai pas eu un premier tour facile – j’ai perdu quelques positions après avoir été bloqué et je suis aussi sorti large dans le cinquième virage. Je craignais que nous allions rester là pendant la majeure partie de la course, mais nous étions assez rapides et nous avons pu dépasser pas mal de voitures sur notre chemin vers la P13. La voiture se sentait bien, donc si nous travaillons sur notre performance au premier tour et gardons notre position au départ, nous aurons une très bonne chance de nous battre pour le top 10 demain. »

pht. Alfa Romeo

Alpine

Qualifications sprint décevantes et BWT Alpine F1 Team prêt pour le Grand Prix de São Paulo.

BWT Alpine F1 Team prendra le départ du Grand Prix de São Paulo demain avec Esteban Ocon à la dix-huitième place et Fernando Alonso à la quinzième place après une qualification sprint décevante, qui a vu les deux pilotes perdre leur place sur la grille de départ.

Après de bons départs, Esteban a cherché à prendre l’avantage sur Lando Norris de McLaren dans le virage 4, forçant le Français à s’écarter. Malheureusement, en conséquence, Esteban a élargi Fernando et l’a poussé sur le trottoir, déstabilisant sa voiture et heurtant le plancher arrière droit d’Esteban, causant des dommages importants. Dans le même tour, au dernier virage, Fernando a tenté de dépasser Esteban dans la ligne droite principale. Alors qu’il s’approchait de son but, l’Espagnol a heurté l’arrière de la A522 d’Esteban, endommageant son aileron avant dans le processus, et il a dû rentrer au stand pour le remplacer.

Fernando a conduit avec force pour remonter de la queue du peloton jusqu’à la seizième place au drapeau à damier. Il a hérité d’une position supplémentaire en raison de la pénalité de Lance Stroll. Les dommages subis par Esteban l’ont fait chuter et il a terminé à la dix-huitième place.

Après la course, une fuite de carburant présumée a provoqué un incendie dans la voiture d’Esteban. L’équipe recherche activement la cause de cet incident et enquête sur les dommages qui en ont résulté.

Le Grand Prix de demain, qui comptera 71 tours, débutera à 15h00, heure locale.

Esteban Ocon, #31, P 18 :

« Aujourd’hui n’était pas le jour dont nous avions besoin. Nous étions optimistes avant la qualification sprint d’aujourd’hui après une bonne première séance de qualification vendredi mais, malheureusement, l’incident de course du premier tour a mis fin à notre course aujourd’hui. Les dommages à la voiture étaient importants et nous avons perdu beaucoup de performance, il n’y avait plus rien à faire après cela. C’est vraiment dommage car nous étions très performants ce week-end et nous avions besoin de tous les points que nous pouvions obtenir pour notre lutte au championnat. Nous devrons nous serrer les coudes en tant qu’équipe pour nous frayer un chemin dans le peloton demain et revenir dans les points. »

Fernando Alonso, #14, P15 :

« Ce n’était pas la qualification Sprint que nous voulions aujourd’hui. Malheureusement, j’ai touché Esteban dans le premier tour de la course et nous avons perdu l’élan à partir de là. Avec le déficit perdu dans le pit-stop, le Sprint est trop court pour récupérer des places. Sur le plan positif, la voiture est très rapide, et nous avons un bon rythme de course, donc tout n’est pas encore perdu ce week-end. Nous partons en quinzième position pour la course de dimanche et nous avons une chance de marquer des points et c’est l’objectif. Nous avons tous les deux essayé de faire de notre mieux et malheureusement aujourd’hui ça n’a pas marché. Nous allons y réfléchir demain et essayer de marquer des points pour l’équipe. »

Otmar Szafnauer, Team Principal :

« Nous sommes extrêmement déçus du résultat des qualifications Sprint d’aujourd’hui, qui nous a mis en plus mauvaise position sur la grille de départ de la course principale de demain. Nous sommes dans une lutte très serrée et compétitive pour la quatrième place du championnat des constructeurs, un objectif pour lequel plus de 1 000 employés travaillent sans relâche. Franchement, Esteban et Fernando doivent faire un meilleur travail pour compléter les efforts fantastiques de tout le monde dans l’équipe en évitant les incidents sur la piste et en compromettant la performance de toute l’équipe. Aujourd’hui, les deux pilotes ont laissé tomber l’équipe. J’attends plus d’eux demain où nous devons faire tout ce que nous pouvons pour récupérer quelques points du week-end pour le Championnat. Nous voulons nous assurer que nous irons à Abu Dhabi le week-end prochain dans une position qui nous permettra d’atteindre nos objectifs de la saison. Demain est un nouveau jour. »

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules : La course Sprint a été très difficile pour les deux pilotes. Alex a pris un mauvais départ mais commençait à reprendre le contrôle de la situation et rattrapait le groupe de tête lorsqu’il a roulé sur des débris, ce qui a entraîné son abandon. La voiture de Nicholas avait besoin d’un peu de travail pour résoudre un problème de la FP2 et son équipe a fait un bon travail pour préparer la voiture. Malheureusement, il a lutté pour le rythme tout au long de la course Sprint et nous devons voir s’il y a quelque chose que nous pouvons faire pour récupérer un peu de cela pour demain.

Nicholas Latifi, #6, P19 :

C’était un après-midi très solitaire sur la piste. Nous avons trouvé quelques dégâts sur l’arrière de la voiture après la FP2, que nous avons réparés avant la course sprint. Cependant, après deux ou trois tours, la voiture a recommencé à avoir des difficultés. J’ai également roulé sur des débris, ce qui a causé des dommages importants au sol.

Alex Albon, #23, DNF :

Je ne sais pas ce qui s’est passé pour être honnête, mais je pense que ce sont les débris causés par Fernando et Ocon sur la ligne droite principale. En fin de compte, dès le départ, ce n’était pas bon avec une faible adhérence et un blocage de l’avant dans chaque virage pendant les premiers tours, donc nous devons vraiment jeter un bon coup d’œil à la voiture pendant la nuit.

 

Haut du site