3 décembre 2022

Kevin Magnussen s’offre une pole sensationnelle pour la course sprint au Brésil

Huit mois après avoir fait un retour fracassant en Formule 1, Kevin Magnussen a décroché une pole position sensationnelle lors des qualifications du Sprint Sao Paulo 2022.

#20, Kevin Magnussen, Haas, P1. pht. Haas

Bien que la Q1 ait débuté sur une piste humide, les slicks ont rapidement été montés et c’est Lando Norris qui a mené la séance d’ouverture, avant que Max Verstappen ne prenne le relais dans une Q2 sèche. La séance de tirs dans le top 10 a été une autre histoire.

Après deux minutes de Q3, Kevin Magnussen était en tête de la feuille de temps, et c’est alors que George Russell a bloqué et échoué sa Mercedes au virage 5, provoquant un drapeau rouge qui a laissé le Danois incrédule. Un court arrêt plus tard, et la pluie a commencé à tomber : Le temps de Magnussen est maintenu, et il obtient sa première pole position en Formule 1.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P2. pht. Pirelli

Verstappen a terminé deuxième, à 0’’203 du rythme, tandis que Russell a pris la troisième place pour le Sprint. Norris a fini quatrième pour McLaren, tandis que Carlos Sainz – qui a une pénalité de cinq places pour dimanche – a complété le top cinq.

Esteban Ocon (Alpine) s’est qualifié en sixième position devant son coéquipier Fernando Alonso, laissant Lewis Hamilton en huitième position pour Mercedes, Sergio Perez en neuvième position pour Red Bull, et Charles Leclerc en dixième position pour Ferrari.

Lando Norris a mené une Q1 sur le sec après que des averses aient touché le circuit avant les qualifications, avant que la piste ne sèche rapidement.

#63, George Russell, Mercedes, P3. pht. Mercedes

La Q2 s’est déroulée sur le sec – bien que la pluie ait commencé à tomber juste avant le drapeau à damier – Alex Albon a manqué la sécurité de 0’’044 en se qualifiant 11e. Pierre Gasly était 12e pour AlphaTauri devant Sebastian Vettel (Aston Martin) et Daniel Ricciardo (McLaren), tandis qu’une erreur a permis à Lance Stroll, coéquipier de Vettel, de se qualifier 15e pour le Sprint.

Les temps ont chuté de façon spectaculaire en Q1, mais tous les pilotes ont réussi à tourner en pneus tendres après que Gasly ait déclenché le changement. Nicholas Latifi de Williams était 16e devant Zhou Guanyu d’Alfa Romeo 17e  et son coéquipier Valtteri Bottas (18e ) – qui a regretté un deuxième tour en pneus intermédiaires neufs – tandis que Yuki Tsunoda et Mick Schumacher devraient occuper la dernière ligne pour le départ du Sprint.

#4, Lando Norris, McLaren, P4.

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Norris donne le rythme dans un début de qualifications frénétiquement humide et puis sec

Une pluie battante a rendu la surface lisse pour le début de la Q1 au Brésil – avec un vent de face qui a secoué les pilotes dans le virage 1. Ce trio de segments déterminera la grille de départ du Sprint de samedi, qui déterminera à son tour la grille de départ du Grand Prix de Sao Paulo de dimanche.

Avec de nouveaux nuages de pluie en approche, les pilotes sont rapidement sortis pour faire des tours sur les intermédiaires, et à 10 minutes de la fin, c’est Alonso qui a établi la référence de 1’18’’412 devant Verstappen de Red Bull et ensuite Perez – avec des temps qui ont rapidement chuté alors que la piste séchait. Tsunoda, les pilotes Haas et le duo Williams se sont retrouvés dans la zone d’abandon très tôt.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P5. pht. Pirelli

Gasly, le coéquipier de Tsunoda chez AlphaTauri, en a profité pour passer aux pneus tendres, suivi par les pilotes Williams et Ricciardo. Cela a donné le ton pour le reste du peloton – Gasly a été le plus rapide avec un temps de 1’16’’557 à cinq minutes de la fin – comme une course folle a commencé à capitaliser sur les conditions de séchage.

Dans une conclusion frénétique de la Q1, c’est Norris qui a été le plus rapide avec un temps de 1’13’’106, qui était 0’’297 plus rapide que le temps de Hamilton et 0’’15 plus rapide que le temps d’Alonso. Vettel a terminé quatrième, à une demi-seconde du rythme, tandis que le leader de la FP1, Perez, complète le top cinq devant Verstappen.

Magnussen a pris la deuxième place, tandis qu’Albon est passé en P8, Gasly a finalement chuté à la neuvième place et Stroll à la dixième. Russell a terminé 11e devant Leclerc – qui a traité Tsunoda de « blagueur » pour l’avoir gêné dans sa course – tandis qu’Ocon a pris la 13e place et Sainz, pénalisé sur la grille, la 14e .

#31, Esteban Ocon, Alpine, P6.

Ricciardo s’est qualifié pour la Q2 en P15 aux dépens du pilote Williams Latifi, à 0’’164 de la sécurité. Les Alfa Romeo ont ensuite été éliminées, Bottas (18e ) regrettant un deuxième passage sur les intermédiaires, tandis que Tsunoda et Schumacher ont également été éliminés en 19e et 20e position, respectivement.

Éliminés : Latifi, Zhou, Bottas, Tsunoda, Schumacher.

Q2 – Verstappen devance Sainz de 0’’009 à l’approche de la pluie

La menace de pluie ne s’était pas tout à fait dissipée pour le début de la Q2, bien que le DRS ait été activé pour la session. Au milieu de la séance, Verstappen menait avec un temps de 1’11’’318, avec Alonso à 0’’078 et Leclerc à 0’’15 derrière le pilote alpin.

#14, Fernando Alonso, Alpine, P7

Les ondes se sont illuminées avec des rapports de bruine à six minutes de la fin, lorsque Vettel, Ricciardo, Russell, Stroll et Hamilton risquaient d’être éliminés. Malgré ces rapports, il y avait des améliorations dans tous les domaines : Verstappen a consolidé sa position avec un temps de 1’10’’881.

Sainz était deuxième en Q2, à 0’’009 de la Red Bull, tandis que Leclerc était encore à 0’’060 en P3. Russell a atteint la sécurité avec P4 et Norris a complété le top cinq devant Alonso.

Sous les applaudissements dans le garage Haas, Magnussen a pris une superbe septième place, Perez la huitième et Hamilton la neuvième – avec Ocon complétant le top 10 pour sa première apparition en Q3 à Interlagos.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P8. pht. Pirelli

Albon est donc 11e  à 0’’044 de la sécurité, tandis que Gasly est 12e et Vettel 13e . Ricciardo a été éliminé en 14e  position et, avec un blocage sur son tour de vol, Stroll a terminé 15e . La pluie est revenue juste au moment où le drapeau à damier a été agité pour la Q2.

Éliminés : Albon, Gasly, Vettel, Ricciardo, Stroll.

Q3 – Magnussen décroche la première pole de son histoire

Alors qu’un train de voitures fait la queue au bout de la voie des stands pour entamer la Q3, Leclerc a choisi les intermédiaires alors que les autres ont opté pour les slicks, les yeux rivés sur le ciel. Le pilote monégasque a rampé sur son tour de piste et pour les 2 premiers tours c’était le mauvais choix…

#11, Sergio Perez, Red Bull, P9. pht. Red Bull

Perez, qui était juste derrière l’aileron arrière de Leclerc, a vu son premier tour compromis par le comportement de la Ferrari ; il était clair qu’il s’agissait d’un territoire de pneus tendres, et Leclerc est passé aux stands pour les slicks après 90 secondes de lutte.

Juste après le passage de Leclerc, Russell a sorti le drapeau rouge après avoir bloqué et échoué sa Mercedes dans les graviers au virage 5. Avec huit minutes et 10 secondes au compteur, Magnussen était en tête avec un temps de 1’11’’674, Verstappen 0’’203 derrière. Le garage Haas était une image d’anxiété pendant l’arrêt de la course.

« Vous plaisantez », a déclaré Magnussen lorsqu’on lui a annoncé sa position provisoire. « Ne faites pas encore la fête ! » a-t-il imploré.

La séance a repris à 19h59, heure locale, et Perez est sorti pour tester les conditions sur les inters – bien qu’un 1’11’’6 était pratiquement impossible sur ces composés. Leclerc avait pratiquement abandonné lorsqu’il est retourné au mur des stands pour parler à Laurent Mekies, directeur de Ferrari Racing. Verstappen est sorti de la voiture peu après.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P10. pht Pirelli

Alors que les pilotes sortaient progressivement de leurs cockpits, que les ponchos étaient déployés, que le temps s’écoulait, une chose était claire : Magnussen allait avoir sa première pole position en carrière. Il secoue la tête en riant dans le cockpit de sa VF-22, tandis que la foule en délire s’avance pour applaudir le Danois, qui est à son tour embrassé de toutes ses forces par le directeur de l’équipe Guenther Steiner une fois qu’il est enfin sorti de la voiture.

Verstappen a dû se contenter de la deuxième place, à 0’’203 du rythme, tandis que Russell a fini troisième avant sa sortie du virage 5, le Britannique étant à 0’’385 de la référence de Magnussen. Norris s’est qualifié en quatrième position et Sainz – qui a une pénalité de cinq places pour le Grand Prix de Sao Paulo de dimanche – complète le top cinq.

Ensuite, c’était les Alpines, Ocon en sixième et Alonso en septième, tandis qu’Hamilton prenait la huitième place – le septuple champion offrant aux fans un dernier tour de piste intermédiaire à la fin de la Q3. Perez a réussi à prendre la neuvième place en Q3, tandis qu’un Leclerc en colère complétait le top 10.

Les qualifs ici

Grille de départ du Sprint ici

Citation clé

« Je ne sais pas quoi dire. L’équipe m’a mis en piste exactement au bon moment. Je veux dire que nous étions les premiers dans la voie des stands, nous avons fait un tour assez décent. En pole, c’est incroyable. Merci à Gene Haas, à Guenther [Steiner] et à toute l’équipe pour cette opportunité. Je suis revenu cette année après un an d’absence et ça a été un voyage extraordinaire. Donc, merci » – Kevin Magnussen, Haas

Quelle est la suite ?

La deuxième séance d’essais commence à 12h30, heure locale, avant le dernier sprint de la saison, ici à Sao Paulo, à 16h30, heure locale.

Analyse des teams et pilotes :

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE

Kevin Magnussen s’élancera de la pole position lors du Sprint F1 de demain. Le pilote Haas a réalisé le meilleur temps de la séance de qualification de vendredi sur la gomme molle, en établissant un 1m11.674s, devançant de 0.203s Max Verstappen de Red Bull et George Russel dans la Mercedes de tête. Tous les pilotes ont terminé sur des C4 neuves, à l’exception de Lewis Hamilton et Sergio Perez qui ont tenté un dernier tour, après le drapeau rouge, sur des intermédiaires.

Des conditions météorologiques particulièrement instables ont donné le ton pour la dernière qualification sprint de la saison. Les pilotes sont sortis en Q1 avec des intermédiaires Cinturato Green en raison de la pluie tombée avant le début de la séance, puis sont passés aux tendres avant même la fin de la Q1. Leclerc était le seul à partir en Q3 avec les intermédiaires, comptant sur la pluie qui n’est pas arrivée immédiatement. Les autres pilotes ont opté pour des pneus secs ; Magnussen a réussi à réaliser le meilleur temps immédiatement avant un drapeau rouge et l’impossibilité d’améliorer les temps, en raison de la pluie qui a rendu la piste plus humide qu’au début de la séance.

Les meilleurs temps de la première séance d’essais libres ont été réalisés par les pilotes en pneus tendres. Sergio Perez a été le plus rapide au volant de sa Red Bull avec un temps de 1m11.853s, devant la Ferrari de Leclerc (+0.004s) et son coéquipier Max Verstappen. La plupart des équipes ont commencé la séance sur le composé dur, car la séance s’est déroulée sous un ciel partiellement nuageux au-dessus de nos têtes.

Le prix Pirelli de la pole position a été remis à Kevin Magnussen par Felipe Massa. Le pilote brésilien, né à São Paulo, est toujours engagé en compétition dans le championnat Stock Car Brasil. Massa, après une carrière historique en F1 qui a duré près de 15 ans chez Sauber, Ferrari et Williams, a remporté 11 victoires. En 2008, c’est à Interlagos que Massa est passé tout près d’un titre de champion du monde lors d’une finale dramatique. Opposé à Lewis Hamilton, Massa a franchi la ligne d’arrivée en premier, avant d’être battu pour le titre par un dépassement de Hamilton dans le dernier tour. Massa, qui est actuellement l’un des ambassadeurs les plus influents de la Formule 1, peut également se targuer d’être le dernier pilote brésilien à avoir remporté un Grand Prix à Interlagos. C’est la toute première pole position pour Kevin Magnussen et son équipe Haas.

SIMONE BERRA : INGÉNIEUR EN CHEF PIRELLI F1 :

« Les qualifications ont été compliquées aujourd’hui à Interlagos, car les pilotes ont dû se familiariser avec des conditions de piste très différentes de celles rencontrées plus tôt dans la journée lors de la FP1. En fait, lors des essais libres, nous avions déjà enregistré un taux élevé d’évolution de la piste ; la température de l’asphalte était supérieure à 40°C lors de la FP1, mais a chuté d’environ 20 degrés lors des qualifications, lorsque les pilotes ont dû affronter une piste humide. Les composés choisis ont bien fonctionné dans les différentes conditions rencontrées aujourd’hui : même sur une piste froide, le pneu tendre a montré de bonnes performances, avec de meilleurs temps qu’en FP1 malgré des conditions moins optimales. Bien que les données des essais libres soient préliminaires et doivent être confirmées demain, il semble que les trois composés puissent jouer un rôle important dans les différentes stratégies de course. »

LE GRAND CHIFFRE : 50

Le Grand Prix du Brésil célèbre son 50e anniversaire. La première course a eu lieu à Interlagos en 1972, mais avec un statut de non-championnat. Depuis son ascension au calendrier du championnat l’année suivante, le pays d’Amérique du Sud n’a jamais manqué au calendrier officiel de la F1, à l’exception de l’édition 2020 qui a été annulée en raison des restrictions Covid-19. En un demi-siècle, les pilotes brésiliens ont remporté neuf courses à domicile, sept à Interlagos et deux sur le circuit de Jacarepaguá, à Rio de Janeiro, aujourd’hui démoli.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P2 :

« Nous avons travaillé dans des conditions assez délicates aujourd’hui et je me suis bloqué dans le huitième virage, ce qui m’a coûté la pole aujourd’hui. C’est juste difficile là-bas et vous devez voir jusqu’où vous pouvez pousser, mais vous ne voulez pas faire de grosses erreurs qui peuvent être coûteuses. Demain s’annonce bien, mais dans ces conditions, tout peut arriver. Nous sommes toujours à l’avant, ce qui est le plus important. Nous allons voir à quel point nous allons être compétitifs demain dans la course, nous n’avons aucune idée de ce qui va se passer avec la météo, mais c’est ce qui rend Interlagos si spécial pour tout le monde. Bravo à Kevin et à l’équipe Haas aujourd’hui, j’espère qu’ils profiteront de chaque instant. »

Sergio Perez, #11, P9 :

« C’était une qualification malheureuse. J’ai été retenu par Leclerc et Ferrari. Il était très clair pour moi qu’il était trop lent sur l’inter sur le outlap et je pensais qu’il allait rentrer aux stands. Je m’attendais à ce qu’il se range et passe sur les slicks. Au lieu de cela, il est resté devant moi et j’ai dû finir mon tour juste derrière lui, ce qui signifie que j’ai perdu trop de temps. Nous ne saurons jamais où j’aurais pu finir, le top 3 aurait dû être possible aujourd’hui mais au lieu de cela nous avons terminé P9 et je suis super déçu du résultat. Nous allons faire de gros efforts demain pour essayer de récupérer et rentrer dans les points. »

Christian Horner :

« Tout d’abord, bravo à Kevin Magnussen et à Haas pour la pole. Les conditions étaient difficiles, la pluie nous entourait tout au long des Q1, Q2 et Q3, mais les gars ont fait du bon travail en naviguant jusqu’en Q3. Malheureusement, une petite erreur au virage 8 a coûté un peu de temps à Max, mais néanmoins, être en première ligne est très positif pour la course de vitesse. Checo n’a pas eu de chance, Charles est sorti sur un jeu d’inters et je pense que Checo s’attendait à ce qu’il rentre aux stands mais il est resté dehors. Cela a compromis le tour de Checo mais je suis sûr qu’il pourra faire une bonne course à partir de là demain, donc ça promet d’être un week-end de Grand Prix très excitant. »

Mercedes

Les pilotes de Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team ont connu des fortunes diverses lors des qualifications à Interlagos, George terminant la séance en P3 et Lewis en P8.

George s’est assuré la P3 sur la grille pour le Sprint de demain, mais a terminé sa séance dans le gravier du virage 4 après avoir touché l’herbe humide lors de son deuxième tour rapide.

Lewis – avec un niveau d’appui inférieur – a souffert d’un manque d’adhérence lors de son premier tour, puis gagnait du temps lors du deuxième tour lorsque le drapeau rouge a été déployé.

Lewis partira en P8 samedi, ce qui signifie que les deux voitures de l’équipe prendront le départ du Sprint devant une Red Bull et une Ferrari, avec 95 tours de course à parcourir.

George Russell, #63, P3 :

Il y avait des émotions mitigées pour moi dans cette session. C’était une expérience assez unique en Q3 – nous étions l’une des dernières voitures sur la route, et au fur et à mesure que le tour avançait, la pluie tombait de plus en plus fort – et c’était beaucoup plus humide dans le dernier virage que dans le tour précédent. Au tour suivant, j’ai perdu la voiture dans le virage 4 et j’ai cassé l’appuie-tête parce que ma tête rebondissait beaucoup ; puis j’ai essayé de faire un 360 et j’ai échoué les pneus arrière dans les graviers, ce qui n’était pas ma meilleure décision. Il y a beaucoup de gravier là-dedans mais les gars vont devoir le démonter pour tout sortir, donc j’espère que tout ira bien. Malgré tout, P3 est une bonne position de départ pour demain, et je dois dire que je félicite Kevin et Haas pour la pole. Ce genre de résultats inattendus est exactement ce qui rend le sport si spécial !

Lewis Hamilton, #44, P8 :

C’était une séance difficile dans l’ensemble. Il n’était pas facile de prévoir la météo, et puis il faisait tellement noir qu’il était difficile de voir les gouttes de pluie. Nous étions parmi les dernières voitures en piste, donc c’était de plus en plus humide sur mon tour par rapport aux voitures devant. Je pense que nous avons probablement perdu un peu de température des pneus pendant que nous faisions la queue dans la voie des stands, donc ça n’a pas marché sur le seul tour chronométré que nous avons fait et l’adhérence n’était pas là pour moi. Nous avons fait un tour sur Inter à la fin, juste pour frotter le pneu, mais la piste allait toujours être plus lente que lorsqu’elle était sèche. Donc P8 n’est pas l’idéal – mais George a fait un excellent travail sur son tour, et une grande félicitation à Kevin pour la pole.

Andrew Shovlin :

Une séance de qualification délicate où chaque partie avait ses propres défis. Ce n’était pas facile d’obtenir un tour clair, surtout aux moments où il fallait des tours consécutifs, mais nous avons réussi à passer les deux premières sessions sans encombre, même si ce n’était pas aussi relaxant que nous l’aurions souhaité. La dernière séance portait sur la position sur la piste ; les conditions se détérioraient et, en fin de compte, il fallait être à l’avant du groupe pour tirer le meilleur parti de la piste. Aucun des pilotes n’a fait un grand tour lors de la dernière séance ; George était plus heureux avec sa voiture que Lewis qui manquait d’adhérence sur le dernier tour, mais nous avons beaucoup de tours de course à récupérer avec Lewis et au moins il est devant une Ferrari et une Red Bull sur la grille. Le temps instable devrait se poursuivre, ce qui pourrait nous obliger à prendre un peu plus de décisions pendant la course de vitesse que d’habitude – et cela pourrait nous apporter plus d’opportunités.

McLaren

GRAND PRIX DE SÃO PAULO 2022 – QUALIF QUALIF QUALIF QUALIF QUALIF QUALIF

« Je pense que nous avons fait le meilleur travail que nous pouvions faire tout au long des qualifications »

Lando Norris, #4, P4 :

« Je suis extrêmement heureux de cette journée. Je pense que nous avons fait le meilleur travail que nous pouvions faire tout au long des qualifications. Je pense que la seule chose que nous aurions pu faire un peu mieux était de sortir en premier en Q3 – mais il y avait aussi un certain risque à cela. Donc, à part ça, nous avons pris des décisions parfaites, et l’équipe a fait un excellent travail. La voiture se sentait bien, même dans des conditions délicates. J’étais très heureux d’être P1, P5 et P4 lors des qualifications. J’ai l’impression d’avoir fait du bon travail toute la journée, même avec mes sensations – et peut-être que je n’ai pas conduit aussi parfaitement que j’aurais dû le faire, mais P4 est toujours une excellente position pour demain, donc j’espère que nous pourrons rester dans cette position et marquer quelques bons points demain. »

Daniel Ricciardo, #, P14 :

« C’était une séance délicate dans des conditions délicates. C’était assez amusant pour être honnête, mais nous n’avions pas le rythme. Donc oui, c’était un peu délicat juste pour le sortir du premier tour chronométré pour le pic du pneu. Quand j’ai entendu les chronos de certains autres, je n’étais pas vraiment sûr que c’était possible. Je n’avais tout simplement pas le rythme une fois que nous avons mis les pneus slick. Nous allons essayer de nous rattraper demain. La bonne chose, c’est que nous avons aussi la course Sprint, donc vous avez deux chances et j’espère que nous pourrons regagner du terrain. »

Directeur exécutif, Racing Andrea Stella :

« C’est un week-end Sprint ici à São Paulo, donc dès vendredi soir, nous discutons du résultat des qualifications. C’était une séance délicate aujourd’hui avec un temps changeant qui a exigé des décisions difficiles. Pour nous, c’était un après-midi aigre-doux. Nous sommes très heureux de voir Lando en P4 après qu’il ait très bien conduit dans toutes les conditions. Du côté de Daniel, qualifié P14, nous devons revoir pourquoi nous n’avons pas trouvé plus de performance en pneus slick – afin de pouvoir récupérer des positions dans le Sprint et marquer de bons points en course. En termes de préparation globale, nous étions un peu inquiets de notre rythme en FP1 mais les qualifications ont été plus encourageantes. Nous allons faire notre travail ce soir et nous préparer pour le week-end chargé qui nous attend. »

Ferrari

Les qualifications pour le Grand Prix de Sao Paulo ont été une sorte de loterie à Interlagos. Au début de la séance, la piste était humide, avant de sécher pour toute la Q2, alors qu’à peine quelques minutes dans la phase finale, la pluie est revenue, signifiant que les positions étaient fixées, ce qui n’a pas bien fonctionné pour la Scuderia Ferrari.

Q3. Comme c’est généralement le cas après la pluie à Interlagos, la piste a séché rapidement, de sorte qu’après être sortis en pneus Intermédiaires en Q1, tous les pilotes ont dû faire un autre tour en Softs, qu’ils ont également pu utiliser pour la totalité de la Q2. Puis vint la Q3 et la pluie était attendue à tout moment. Carlos est sorti sur les nouveaux Softs, tandis que Charles sur les Intermédiaires. Sainz a affiché un temps de 1’12″357, rencontrant un peu de trafic sur son tour et donc il a continué à essayer d’améliorer. Leclerc est passé aux pneus tendres, mais juste au moment où il a commencé son tour rapide, le drapeau rouge est sorti parce que George Russell est sorti de la piste. Quelques minutes plus tard, la séance a repris, mais il avait commencé à pleuvoir abondamment et les positions sont restées inchangées. Carlos est cinquième, Charles dixième et la pole revient à Kevin Magnussen dans la Haas.

Se battre. Les deux pilotes Ferrari chercheront donc à gagner des places lors du Sprint de demain, afin d’obtenir les meilleures positions possibles sur la grille de départ du Grand Prix qui débutera dimanche à 15 heures.

Carlos Sainz #55, P5 :

Une journée difficile pour l’équipe dans une qualification délicate. Nous avons eu une chance en Q3 avec les Softs avant que la pluie n’arrive et nous partirons de P5 demain.

Nous allons essayer d’utiliser la course de vitesse pour gagner quelques positions avant de purger la pénalité dimanche. Félicitations à Kevin et à toute l’équipe Haas pour leur première pole position.

Charles Leclerc #16, P10 :

Un résultat décevant étant donné que le rythme était là. Nous avons encore une bonne voiture, il faut maintenant s’y mettre et pousser pour gagner des places demain dans le Sprint.

Laurent Mekies Directeur de course :

Les qualifications d’aujourd’hui ont été une sorte de loterie. Toute la session a été un travail difficile et nous avons obtenu certains appels justes et d’autres moins, comme ce fut le cas avec Charles au début de la Q3. Nous avons divisé les stratégies car nous savions que la pluie était imminente. En fait, les pilotes en pneus tendres ont tout juste eu le temps de faire un tour avant que la pluie ne devienne forte. C’est clairement frustrant pour Charles et pour nous tous, car, cette saison, nous avons eu d’excellentes séances de qualification dans des conditions tout aussi difficiles. Nous allons essayer d’aller de l’avant, en tirant les leçons de cette journée.

« Nous ne sommes pas la seule équipe à avoir eu des fortunes diverses en qualification, avec une voiture en tête et une autre plus en retrait. Ce n’est que le début d’un long week-end et nous allons essayer de tirer le meilleur parti du Sprint de demain dans lequel nos pilotes auront des objectifs similaires. Carlos essaiera de terminer le plus haut possible pour compenser sa pénalité de cinq places sur la grille de départ de dimanche, tandis que Charles cherchera à s’assurer une place sur les trois premières lignes de la grille pour le Grand Prix.

Enfin, félicitations à l’équipe Haas F1 Team et à Kevin Magnussen pour leur toute première pole. C’est un jour qu’ils n’oublieront jamais.

Alpine

BWT Alpine F1 Team prendra le départ demain de la troisième et dernière séance qualificative de la saison avec Esteban Ocon en sixième position et Fernando Alonso en septième position sur la grille de départ, après une séance qualificative dramatique sous la pluie à Interlagos pour le Grand Prix de São Paulo.

La session a été tendue et palpitante tout au long de la séance, avec une pluie précoce en Q1 qui s’est atténuée en Q2 avant de revenir en Q3, entraînant des décisions difficiles depuis le mur des stands sur la stratégie des pneus en raison des conditions changeantes.

Finalement, Esteban et Fernando ont tous deux opté pour les pneus tendres en début de Q3, avec leurs seuls tours – 1min 12.425secs pour Esteban et 1min 12.504secs pour Fernando – suffisants pour être sixième et septième sur la grille de départ des 24 tours de la qualification sprint de samedi, qui détermine la grille de départ du Grand Prix de dimanche.

Fernando s’est hissé au sommet de la feuille de temps tout au long de l’après-midi, en s’adaptant rapidement aux conditions avec les pneus intermédiaires et tendres entre les Q1 et Q2. Esteban a suivi Fernando jusqu’en Q3, au moment où une bande de pluie s’approchait du circuit.

Les deux pilotes ont fait un tour en pneus tendres au début de la Q3, avant qu’un drapeau rouge pour George Russell n’interrompe les procédures au moment où la pluie devenait plus intense, mettant fin à toute course significative dans la session.

Les qualifications Sprint de demain débuteront à 16h30 heure locale.

Esteban Ocon, #31, P6 :

« Je voudrais d’abord féliciter Haas et Kevin [Magnussen] pour leur résultat aujourd’hui. Ils ont pris un risque et cela a payé, donc je suis heureux pour eux. Pour nous, c’était bien sûr une séance de qualification difficile mais, au final, c’est un bon résultat pour l’équipe, qui termine en sixième et septième position. C’était très délicat aujourd’hui avec la météo et nous avons bien géré les choix de pneus, ce qui était important. Demain est une grande opportunité car la grille est assez mélangée par rapport à ce que nous avons l’habitude de faire, donc nous devrons être à notre meilleur pour ramener les précieux points offerts pour la course Sprint. »

Fernando Alonso, #14, P7 :

« Je suis satisfait de la qualification d’aujourd’hui, que nous avons dû exécuter dans des conditions très délicates. Au début, avec les pneus intermédiaires, nous nous sommes adaptés rapidement, et c’était bien d’être en première place ! Une fois que nous sommes passés aux pneus secs, nous étions à nouveau en première place tout au long de la course, et nous semblions être rapides dans ces conditions difficiles. En Q3, lorsqu’il a commencé à pleuvoir, cela a toujours été un avantage pour ceux qui étaient en tête de la file. Nous avons probablement manqué une chance de partir plus haut pour le Sprint, mais demain l’objectif est de gagner des places et je suis sûr que c’est possible. »

Alan Permane, Directeur Sportif :

« Nous sommes satisfaits de nos qualifications aujourd’hui avec Esteban en sixième position et Fernando en septième position avant le Sprint de demain. Ces séances, avec les conditions mixtes, sont toujours délicates à gérer car il s’agit de trouver un équilibre entre le risque et la récompense. Bien sûr, nous avons un œil sur le championnat et nous avons pris un air de prudence dans notre prise de décision dans ces conditions sèches et humides. Nous n’avions pas besoin de prendre de risques aujourd’hui car nous savons qu’il y a beaucoup de chemin à parcourir ce week-end avec le Sprint et la course principale où les points sont marqués. Aujourd’hui, la Q3 était particulièrement difficile car il s’agissait soit de faire un premier tour en pneus secs avant la pluie, soit d’opter pour les intermédiaires et d’attendre ce qui pourrait arriver. Finalement, nous avons décidé de faire un tour en pneus tendres, comme la plupart des autres pilotes, et nous sommes heureux de partir en sixième et septième position. Cela signifie que nous sommes dans la course pour quelques points demain et nous ferons tout ce que nous pouvons pour nous assurer d’être dans des positions de grille compétitives pour la course de dimanche. »

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

Après une séance FP1 productive sur le sec, nous nous sommes directement lancés dans les qualifications sur le mouillé. Les conditions de la Q1 étaient délicates, la piste étant toujours susceptible d’être prête pour les slicks avant la fin de la séance, mais le timing de l’échange des intermédiaires était essentiel. Nous avons réussi à le faire, mais c’était délicat pendant les premiers tours sur le slick. Les deux pilotes ont eu plusieurs bonnes occasions de faire un tour et Alex a pu en profiter pour se qualifier confortablement pour la Q2. Nicholas a manqué de peu une place en Q2 malgré un bon travail dans des conditions difficiles.

Nous attendions plus de pluie avant la fin des qualifications et nous avons essayé de chronométrer le dernier tour en Q2 le plus tard possible. De façon frustrante, Alex n’a pas été en mesure d’entrer en Q3, ce qui est dommage car Haas a montré qu’elle avait une bonne opportunité aujourd’hui ; félicitations à eux pour cette excellente pole position. Nous nous concentrons maintenant sur la FP2 et la course Sprint. Nous allons préparer la voiture d’Alex pour Logan, puis nous verrons ce que nous pouvons faire dans le Sprint. Avec un temps plus tropical pour le reste du week-end, beaucoup de choses peuvent encore se produire et nous serons prêts à tirer le meilleur parti de toutes les opportunités.

Alex Albon, #23, P11 :

En tant que voiture, ce qui fait fonctionner nos pneus est différent pour la plupart des gens, donc nous avons vraiment fait notre propre truc aujourd’hui. Nous avons fait un très bon travail avec la P11 et sur un circuit comme celui-ci, ce n’est pas facile et c’était très serré. Nous n’étions qu’à quelques dixièmes de la P5, donc je suis vraiment fier et je pense que nous avons fait du bon travail. Je suis donc très fier et je pense que nous avons fait du bon travail. Cela nous met en bonne position pour le reste du week-end, mais nous verrons ce que nous pouvons faire demain. 

Nicholas Latifi, #6, P16 :

Dans ces conditions, il était clair quand nous sommes sortis sur les inters qu’à un moment donné, nous allions passer aux slicks. C’était donc délicat d’essayer de juger les conditions et nous avons essayé de construire le rythme et de faire le bon tour à la fin et je pense que j’étais parmi les premières voitures à passer aux slicks, donc ça aurait pu aller dans les deux sens. C’était frustrant car vous espérez pouvoir faire un peu de différence dans la session, mais nous avons eu quelques problèmes pendant la session aussi, et sans cela je pense qu’il y avait de la place pour un peu plus.

AlphaTauri

Pierre Gasly, #10, P12 :

« Nous avons pris le risque en Q1, en étant les premiers à monter les Slicks, et ça a vraiment payé. Nous savions que ce serait vraiment serré quand la piste a séché en Q2, et nous avons manqué la Q3 de quatre dixièmes aujourd’hui, mais dans l’ensemble, je pense que c’était une Quali positive et je dois être heureux des tours que j’ai faits. Le rythme était évidemment là, donc c’est un peu une occasion manquée que nous n’ayons pas été en mesure de passer en Q3, surtout quand vous voyez qui est en pole. Je pense que nous sommes en bonne position pour gagner quelques places demain dans le Sprint et avancer pour la course de dimanche. »

Yuki Tsunoda, #22, P19 :

« Je suis évidemment déçu aujourd’hui, j’ai manqué d’adhérence en général dès la FP1 et nous n’avons pas été en mesure de trouver une solution à ce problème avant d’entamer les qualifications. J’ai pu sortir sur le pneu sec pendant deux tours en Q1 et essayer de faire un bon tour, mais malheureusement je n’avais tout simplement pas le rythme avec ce manque d’adhérence. »

Jonathan Eddolls (Ingénieur de course en chef) :

« La météo peut toujours réserver des surprises au Brésil, et jusqu’à présent, ce week-end n’a pas été différent. Comme il s’agit d’un format Sprint ce week-end, nous devions terminer tout notre travail de réglage avant les qualifications, car les voitures entrent en parc fermé et nous ne pouvons plus faire de changements, donc nous nous sommes concentrés sur la préparation des qualifications lors de la FP1. Comme il n’y avait qu’une seule séance d’essais avant les qualifications, elle a été très chargée et nous nous sommes beaucoup concentrés sur les réglages. Nous avons réussi à trouver un bon équilibre sur la voiture de Pierre, mais Yuki a eu plus de mal avec l’adhérence globale, donc nous avons fait quelques changements sur sa voiture avant les qualifications. Il a plu un peu entre les deux sessions, donc la Quali a commencé dans l’humidité. Nous avons fait des choix raisonnables avec les pneus, mais Yuki a encore lutté avec un manque d’adhérence et a été éliminé en Q1. Pierre a fait un très bon travail et a progressé jusqu’en Q2. Son rythme était prometteur mais avec le deuxième train de pneus secs, le premier tour était celui qui comptait, car il y avait un peu plus de pluie fine, mais ses pneus avant n’étaient pas dans la fenêtre de température optimale, ce qui signifie qu’il n’a pas été en mesure de faire un tour assez bon pour passer en Q3. C’est décevant car il était très performant jusqu’à ce moment-là et nous aurions pu capitaliser sur les opportunités de cette dernière séance. Les voitures sont maintenant en parc fermé, donc nous ne pouvons pas faire de changements supplémentaires, ce qui signifie que notre objectif demain est d’en apprendre plus sur les pneus pour nous aider à essayer de gagner des places dans le Sprint et la course. Les prévisions météorologiques pour demain indiquent toujours une possibilité de pluie, ce qui pourrait jouer en notre faveur, et j’espère que nous pourrons chercher à progresser à la fois demain et dans la course de dimanche. »

Aston Martin

« Il y a beaucoup à jouer demain dans le Sprint ».

Sebastian Vettel, #5, P13 :

« J’aime toujours ces conditions. C’était glissant et très difficile d’évaluer correctement la météo. Nous avons manqué la qualification pour la Q3 d’un dixième – peut-être même un peu moins – ce qui vous fait penser à ce que vous auriez pu faire pour gagner ce temps. Mais, pour être honnête, j’étais assez content de mon tour – puis il a commencé à bruiner, donc peut-être que le timing n’était pas idéal. C’est dommage parce que je pensais que nous aurions pu passer aujourd’hui. Il y a beaucoup à jouer demain et dimanche ».

Lance Stroll, #18, P15 :

« C’était une séance difficile dans l’ensemble aujourd’hui. Je ne pense pas que nous avions le rythme en qualification, donc nous devons chercher à savoir pourquoi. Nous allons voir ce que nous pouvons faire demain dans le Sprint et à nouveau dans le Grand Prix dimanche. On s’attend à ce que le temps soit un peu changeant tout le week-end, donc il devrait y avoir beaucoup d’occasions de faire des dépassements et de prendre des points. »

Mike Krack, Directeur d’équipe :

« Le temps imprévisible a rendu la séance de qualification difficile aujourd’hui. Une piste humide mais séchante en Q1 a obligé tout le monde à courir pendant presque toute la séance, car la surface s’améliorait constamment. Nous avons bien chronométré le passage aux pneus secs et Lance et Sebastian ont tous deux progressé. Pour le début de la Q2, la piste est restée majoritairement sèche, mais une légère pluie est revenue dans la dernière partie de la session et nous a empêchés d’améliorer nos temps. Il y a beaucoup à jouer demain dans le Sprint et nous allons travailler dur pour faire des progrès avant la course de dimanche. »

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a connu une séance de qualification difficile au Grand Prix du Brésil. Zhou Guanyu a réalisé le 17ème temps, devant son coéquipier Valtteri Bottas, 18ème. Ce résultat, obtenu sous la pluie, n’a pas reflété les bonnes performances démontrées lors des essais. Mais avec le Sprint de demain qui offre une opportunité supplémentaire de s’améliorer, l’équipe va tout faire pour obtenir de bonnes positions de départ pour la course de dimanche à Interlagos.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« Lorsque vous avez du rythme aux essais, comme nous l’avons fait aujourd’hui, sortir avec deux voitures en Q1 n’est certainement pas le résultat que vous attendez. Malheureusement, nous n’avons pas profité des conditions changeantes et nous avons fini par en payer le prix. C’est décevant de rater cette opportunité, mais la seule consolation est que nous avons le Sprint de demain pour essayer de rattraper le retard. Le Brésil est historiquement un endroit où les dépassements sont possibles, et si nous reproduisons le rythme que nous avions en FP1, nous pouvons remonter : si nous faisons cela, nous nous donnons la meilleure chance possible pour la course de dimanche. »

Valtteri Bottas, #77, P18 :

« C’est un résultat décevant, surtout après que nous ayons été forts en FP1 plus tôt dans la journée. Au final, nous avons pris la décision d’utiliser des pneus intermédiaires au moment du ravitaillement et cela s’est avéré être le mauvais choix : sur mon tour intérieur, j’ai vu une Williams en difficulté et j’ai décidé de rester sur les pneus intermédiaires. Nous avons réalisé que les softs étaient la meilleure option et nous avons refait les stands, mais deux tours n’ont pas suffi à mettre ces pneus en température. Malgré tout, tout reste à faire : nous avons deux jours pour entrer dans les points et, étant donné notre rythme sur le sec, nous avons encore une chance de ramener un bon résultat. »

Zhou Guanyu, #24, P 17 :

 » Tout se passait vraiment bien, surtout si l’on considère que les conditions étaient très glissantes. Malheureusement, nous avons probablement pitché un ou deux tours trop tard, et je n’ai eu qu’un seul tour de poussée sur les slicks, il était donc presque impossible de tout donner dessus. C’est évidemment frustrant de manquer la ligne d’arrivée de moins de deux dixièmes, surtout parce que nous aurions probablement pu améliorer si nous avions eu un tour de plus, donc c’est un peu difficile. Nous avons senti que nous avions le rythme au début, j’ai fait un très bon tour sur les softs, donc c’est encore plus frustrant car je pense que nous aurions pu donner beaucoup plus aujourd’hui. Néanmoins, nous pouvons espérer gagner du terrain demain et améliorer nos positions de départ avant la course de dimanche. »

 

Haut du site