5 décembre 2022

George Russell, arrache la pole aux Ferrari et obtient sa première pole position,

George Russell a décroché sa première pole position en F1 au Grand Prix de Hongrie 2022 en tenant à distance les Ferrari de Carlos Sainz et Charles Leclerc, tandis que Max Verstappen partira provisoirement 10e après avoir subi une perte de puissance en Q3.

#63, George Russell, P1. pht. Mercedes

Après une dernière séance d’essais sur le mouillé qui a été menée par Nicholas Latifi, les qualifications se sont déroulées sur le sec. La Q1 a été dominée par Mercedes, Lewis Hamilton profitant de l’évolution de la piste pour devancer son coéquipier George Russell. Les pilotes ont continué à accélérer le rythme en Q2, où Verstappen a devancé Leclerc.

En Q3, Verstappen a été laissé au désespoir par une perte de puissance, et avec les Ferrari en pole provisoire, il ne pouvait que regarder ses espoirs de pole s’envoler. Russell a cependant causé un énorme choc à la Scuderia avec un tour en 1’17’’377s qui a tenu Carlos Sainz à distance pour 0’’044s, et Charles Leclerc troisième pour près de deux dixièmes.

#55, Carlos Sainz, P2. pht. Pirelli

Lando Norris s’est qualifié sur la deuxième ligne tandis qu’Esteban Ocon partagera la troisième ligne avec son coéquipier de l’équipe Alpine, Fernando Alonso.

Pendant ce temps, Lewis Hamilton était septième et son ancien coéquipier Valtteri Bottas s’est qualifié en huitième position, pour laisser Daniel Ricciardo neuvième et Verstappen un malheureux P10.

Sergio Perez, de l’écurie Red Bull, a été éliminé de Q2 en P11 – Perez a été frustré de se heurter au trafic lors de son dernier effort. Zhou Guanyu était satisfait de sa performance P12 pour Alfa Romeo, tandis que Kevin Magnussen a pris P13 dans la Haas améliorée – bien qu’il soit le pilote qui a attiré l’ire de Perez.

#16, Charles Leclerc, P3. pht. Pirelli

Lance Stroll s’est contenté de la 14e place, et Mick Schumacher était dernier en Q2. Il devrait prendre le départ du GP de Hongrie en 15e position provisoire.

Yuki Tsunoda a manqué la Q2 de 0’’035s et s’est qualifié en 16e position, devant Alex Albon de Williams et Sebastian Vettel d’Aston Martin en P18. Pierre Gasly a été éliminé en raison des limites de la piste et s’est qualifié en 19e position, ce qui a entraîné une double élimination en Q1 pour AlphaTauri. La star de la FP3, Nicholas Latifi, a complété le classement grâce à une erreur dans le dernier virage.

Après une prestation douloureuse en France, Ferrari a fait ses premiers pas vers la rédemption – tandis que Mercedes est de retour au sommet. Du moins, pour l’instant…

#4, Lando Norris, P4

COMME CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Hamilton et Russell démarrent sur les chapeaux de roue

Après une séance FP3 détrempée, au cours de laquelle Nicholas Latifi a pris la première place, les qualifications ont débuté sur le sec, avec des nuages cendrés en toile de fond.

#31, Esteban Ocon, P5

Max Verstappen a pris la tête avec un tour en 1’19’’020s tandis que les Ferrari sont restées au garage pendant les premières minutes de Q1. Avec de plus en plus de gomme, les temps ont chuté, et Verstappen a amélioré son temps pour mener la majeure partie de la Q1.

Les tentatives tardives de Mercedes ont vu Lewis Hamilton s’incruster dans la fête avec un temps de 1’18’’374s, son coéquipier George Russell n’étant qu’à 0’’033s de son effort. Carlos Sainz a progressé en P3, à 0’’060s du rythme, tandis que Verstappen a été relégué en P4 avec une marge de 0’’135s, laissant Lando Norris compléter le top 5 pour McLaren.

Fernando Alonso était à moins d’un dixième de Norris en P6, Ricciardo juste derrière le double champion en septième position, tandis que Charles Leclerc a lutté jusqu’en P8.

#14, Fernando Alonso, P6

Esteban Ocon termine en neuvième position et Valtteri Bottas complète le top 10 avec 0’’561s d’écart. Zhou Guanyu était juste derrière son coéquipier, tenant Kevin Magnussen à distance en P12. Sergio Perez était anonyme en P13, avec Mick Schumacher (14e) puis Lance Stroll, les deux derniers pilotes à se mettre à l’abri.

Yuki Tsunoda a perdu une place en Q2 pour 0’’035s, Alex Albon a été le suivant en P17, tandis que Sebastian Vettel – dont les dégâts de l’accident de la FP3 ont été réparés par l’équipe Aston Martin, ainsi que par Vettel lui-même – était déçu de terminer 18e.

#44, Lewis Hamilton, P7. pht. Mercedes

Les limites de la piste au virage 5 ont coûté à Pierre Gasly, qui a terminé 19e, et le leader de la FP3, Latifi, a terminé dernier avec une erreur dans le dernier virage, malgré un premier secteur violet sur son dernier run.

Eliminés : Tsunoda, Albon, Vettel, Gasly, Latifi.

Q2 – Perez perd tandis que Verstappen et Leclerc imposent leur rythme

Les temps en Q2 menaçaient de passer sous la barre des 1’18s, étant donné l’évolution rapide de la piste, et Verstappen a été le premier à franchir cette barrière avec un temps de 1’17’’703s, tenant Alonso à distance pour 0’’201s. Un blocage sur son premier effort a coûté à Hamilton, leader de la Q1 ; le temps de Perez a été annulé pour cause de limites de piste.

Verstappen n’a pas amélioré son premier effort, mais Leclerc a sauté en P2 avec 0’’065s pour repousser Alonso en P3. Sainz était à 0’’038s de son compatriote en P4, Hamilton complétant le top 5.

#77, Valtteri Bottas, P8. pht. Alfa Romeo

Ricciardo a amélioré son dernier effort pour trouver la sécurité en P8, Ocon juste derrière la McLaren en P9, et Bottas le dernier pilote à se hisser dans le top 10.

Bien que le tour de Perez ait été rétabli, il a perdu la Q3 pour 0’’071s, et le pilote Red Bull s’est déchaîné contre le trafic sous la forme de Magnussen (P13) dans le secteur 1 lors de son dernier passage. Entre la Red Bull et la Haas se trouvait Zhou en P12, le rookie satisfait de sa performance.

#3, Daniel Ricciardo, P9

Stroll était à près de sept dixièmes de la sécurité en 14e position – laissant Schumacher dernier et à près de huit dixièmes de la sécurité.

Eliminés : Perez, Zhou, Magnussen, Stroll, Schumacher

Q3 – Ferrari s’empare de la pole grâce au tour magique de Russell.

Les nuages ont refusé de se déchaîner mais la Q3 a été tout sauf sèche, avec au moins trois pilotes en course pour la pole position. Sainz a établi la première référence en 1’17’’505s, Russell étant deuxième – à près d’une demi-seconde – tandis qu’une erreur dans le secteur 3 a permis à Leclerc de passer provisoirement troisième devant Hamilton.

Quant à Verstappen, son premier run l’a placé en septième position, à 1’’318s du rythme. Il a rapidement signalé une perte de puissance, ce qui a déclenché un feu roulant d’interrupteurs et de cadrans dans le cockpit de la RB18. « Rien ne marche », a aboyé Verstappen alors que ses espoirs de pole commençaient à s’évanouir.

#1, Max Verstappen, P10. pht. Pirelli

Sainz savait qu’il avait laissé du temps sur la table et a pris la tête lors de son dernier passage avec un temps de 1’17’’421s. Mais l’effort époustouflant de Russell l’a emporté, le Britannique a obtenu sa première pole position en carrière et la première de la saison pour Mercedes avec un temps de 1’17’’377s.

Leclerc s’est donc contenté de la troisième place, avec Norris pour partager la deuxième ligne avec P4 – à un peu moins de quatre dixièmes du rythme de Russell.

Ocon complète le top cinq et Alonso s’assure qu’Alpine occupera la troisième ligne en se qualifiant sixième. Hamilton, quant à lui, n’était pas heureux et s’est contenté de la septième place, tandis que son ancien coéquipier Bottas s’est classé huitième.

Ricciardo s’est qualifié en neuvième position, tandis que Verstappen partira provisoirement en dixième position dimanche, après que Red Bull n’a pas pu diagnostiquer son coûteux problème d’unité de puissance.

Les qualifs ici

Grille de départ ici

Citation clé

« Je suis aux anges, absolument ravi. Hier, c’était probablement notre pire vendredi de la saison, et tout le monde hier soir a travaillé si dur. Nous ne savions pas vraiment dans quelle direction aller et puis ce dernier tour, j’ai pris le virage 1, méga virage 1, j’ai pris le virage 2, le virage 2 était méga, et le temps au tour n’a cessé d’augmenter, d’augmenter. J’ai passé la ligne, j’ai regardé l’écran et j’ai vu qu’on était P1. C’était une sensation incroyable ! » – George Russell, Mercedes

La suite ?

Russell est en pole, Ferrari le poursuit, et les Red Bull ont tout à faire pour remonter la pente lorsque le Grand Prix de Hongrie 2022 débutera à 15 heures, heure locale, dimanche.

Déclarations Teams et pilotes :

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE

Le pilote Mercedes George Russell a décroché sa première pole à l’issue d’une séance de qualification tendue au Hungaroring. Après des pluies antérieures, la piste a séché à temps pour le début des qualifications à 16 heures HEC, et tous les pilotes ont utilisé le pneu tendre P Zero Red du début à la fin.

Les conditions étaient fraîches tout au long de la journée, mais se sont légèrement réchauffées pendant l’heure de qualification, la séance se terminant par 24 degrés ambiants et 33 degrés de température de piste.

La séance FP3 s’est déroulée sur le mouillé, avec en tête le pilote Williams Nicholas Latifi sur les intermédiaires dans les derniers instants.

Le prix de la pole position Pirelli a été remis par le Danois Tom Kristensen, neuf fois vainqueur du Mans, ancien pilote de monoplace devenu le roi de l’endurance.

Ce week-end marque également le plus grand événement de Pirelli, les 24 heures de Spa en Belgique, où la firme italienne apporte 17 000 pneus pour équiper toutes les classes. Kristensen n’a participé qu’une seule fois aux 24 Heures de Spa, il y a 10 ans, terminant l’épreuve de 2012 en sixième position au classement général au volant d’une Audi R8.

CARNET DE STRATÉGIE

Le Grand Prix de Hongrie, long de 70 tours, pourrait se dérouler en un ou deux arrêts. Avec un temps plus frais demain, les essais d’hier suggèrent que le tendre pourrait être un pneu de course viable, dans le cadre d’une stratégie à un ou deux arrêts. Une stratégie à un seul arrêt pourrait être de tendre à dur, ou de moyen à dur (ce qui nécessite un peu moins de gestion sur le premier relais). La plupart des pilotes ne s’arrêteront probablement qu’une seule fois, afin de préserver leur position sur la piste.

Mais un double arrêt est également une bonne option, très proche d’un arrêt unique en termes de temps global. L’option la plus évidente serait soft-medium-medium, mais soft-medium-soft est une autre option intéressante, les voitures étant beaucoup plus légères en fin de course.

« Félicitations à George pour sa première pole : il a réalisé un tour idéal au bon moment pour s’assurer un départ en P1 demain. Aujourd’hui n’a pas été facile avec les conditions changeantes : bien qu’il ait fait sec pour les qualifications, le temps de demain est encore incertain, avec des conditions fraîches attendues à nouveau. La piste ayant été remise à zéro par les pluies précédentes, nous avons vu beaucoup d’évolution de la piste pendant les qualifications, ce qui signifie qu’il était essentiel de réaliser un tour rapide au dernier moment pour obtenir un bon temps. »

Mercedes

Première pole de la saison pour l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team en Hongrie

George a décroché sa toute première pole position en F1 lors des qualifications pour le GP de Hongrie de demain en réalisant un tour époustouflant, tandis que Lewis a été victime d’une défaillance du DRS lors de son run crucial en Q3 et partira en P7.

Après des Q1 et Q2 difficiles, les deux pilotes ont réussi à faire fonctionner les pneus dans une fenêtre optimale pour la course au top 10.

C’est la première pole position de l’équipe depuis Arabie Saoudite 2021 et la première pole position de la carrière de George. Mercedes devient le premier motoriste à avoir des poles dans 26 saisons consécutives de F1 en s’assurant la pole position pour demain.

George Russell, #63, P1 :

Je suis aux anges et je suis en pleine forme. Hier a été désastreux pour nous et probablement le pire vendredi de la saison. L’équipe a travaillé très dur la nuit dernière et nous avons pu faire un grand pas en avant. En Formule 1, il y a tellement de petites marges et quand vous êtes dans cette fenêtre parfaite, votre voiture va juste voler, ce que nous avons réussi à faire dans les conditions d’aujourd’hui. Nous ne savions pas dans quelle direction aller, mais dans le dernier tour, j’ai franchi la ligne, j’ai regardé l’écran et j’ai vu que nous étions en première position, ce qui était une sensation incroyable. Nous devons examiner notre performance d’aujourd’hui et comprendre d’où elle vient. Nous avons quelques idées, mais nous ne les comprenons pas encore complètement. Obtenir ce résultat aujourd’hui est vraiment énorme pour nous tous. Je suis très heureux pour toute l’équipe et nous ferons de notre mieux pour passer une bonne journée demain et donner le meilleur de nous-mêmes.

Lewis Hamilton, #44, P7 :

Mon DRS a cessé de fonctionner, ce qui était frustrant après toute la lutte que nous avons eue pour avoir enfin la chance de nous battre pour la première ligne, mais sans pouvoir le faire, à cause des problèmes avec le DRS. Nous avons fait beaucoup de travail cette nuit sur le circuit et à l’usine. La voiture ne se sentait pas bien en FP3, mais elle était forte en qualification. Nous ne savions pas à quel point notre rythme était fort et d’où il venait, donc c’est une journée très positive pour nous. Je vais faire ce que je peux demain pour nous soutenir et contribuer à la victoire depuis la P7 et je vais essayer de remonter. Je ne sais pas quel sera notre rythme de course demain, mais j’espère que nous serons en position d’attaquer. Félicitations à George, c’est une sensation incroyable de décrocher sa première pole position et c’est aussi énorme pour nous en tant qu’équipe.

Toto Wolff :

Dès le début de la Q3, nous avions les pneus dans la bonne fenêtre, la voiture était équilibrée, et tout s’est bien passé, avec George et Lewis devenant plus confiants tour après tour. Nous n’avons pas été en quête d’une victoire cette saison et nous savons à quel point nos concurrents sont forts, donc être en pole est un résultat solide pour nous et si nous avons le bon rythme en course demain, je n’exclurais pas que nous puissions à nouveau faire partie du peloton de tête et avoir une chance de gagner. Pour Lewis, c’était si difficile – son DRS a échoué juste au moment crucial, sinon il se serait battu avec George pour la pole position, sans aucun doute.

Andrew Shovlin :

Bravo à George pour sa première pole position et à l’équipe pour leur première pole avec la W13. C’était une bonne séance pour les deux pilotes. Au début, nous n’avions pas l’air d’avoir le rythme pour nous battre pour la première place, mais au fur et à mesure que la séance avançait, la voiture semblait venir vers nous et les temps étaient de mieux en mieux. George a fait un tour impressionnant à la fin pour la pole position. Lewis, quant à lui, a eu un problème de DRS au pire moment, alors qu’il entamait son seul tour avec un pneu neuf. Pour l’instant, nous ne savons pas pourquoi nous avons eu ce problème, mais nous allons enquêter dès que nous aurons récupéré la voiture. Avant les qualifications, le week-end a été difficile pour nous, nous étions raisonnables lors de la première séance d’essais, mais nous avons eu des difficultés lors des deuxième et troisième séances d’essais, donc le rythme de cet après-midi a été un peu surprenant. Nous devrons voir comment notre forme sur un seul tour se traduit en course demain.  Nous nous sommes rapprochés, mais lors des dernières courses, nous n’avions pas le rythme nécessaire pour rivaliser avec RedBull ou Ferrari. Nous nous attendons à ce que ce soit difficile demain mais c’est un autre signe encourageant que nous avançons lentement mais sûrement dans la bonne direction et une motivation supplémentaire pour l’équipe pour continuer à travailler dur.

pht. Mercedes

Ferrari

GRAND PRIX DE HONGRIE 2022 – CARLOS ET CHARLES PRÊTS À ATTAQUER

La Scuderia Ferrari est impatiente de passer à l’attaque au Hungaroring lors du Grand Prix de Hongrie, qui débutera demain à 15 CEST. Carlos Sainz s’élancera de la deuxième place sur la grille de départ et Charles Leclerc de la troisième place. Ils tenteront de mettre immédiatement George Russell sous pression, après que l’Anglais ait battu Carlos en pole pour 44 millièmes de seconde, avec deux dixièmes de tours de moins que Charles.

Q3. Carlos et Charles avaient tous les deux deux nouveaux jeux de pneus tendres pour la dernière séance d’essais et ont réalisé des temps suffisants pour obtenir respectivement la première et la deuxième place. Cependant, Russell est le dernier à franchir la ligne, assurant la pole position en 1’17″377.

Soirée d’étude. Une soirée d’analyse des données et d’évaluation suit maintenant pour les pilotes et les ingénieurs, afin de préparer la course. L’équipe cherchera à confirmer le rythme soutenu de vendredi afin d’obtenir le meilleur résultat possible demain, lorsque les températures de l’air et de la piste devraient être plus élevées et que la piste sera plus gommée. Avec 70 tours, c’est une longue course, mais la Scuderia a ses deux voitures à l’avant de la grille, tandis que ses plus proches rivaux pour le titre s’aligneront au milieu de la grille.

Carlos Sainz #55, P2 :

Je ne suis pas très heureux du résultat final car je pense que j’aurais pu faire un meilleur tour lors de la dernière tentative. Cependant, je préfère me concentrer sur les points positifs : nous sommes en bonne position pour demain, j’ai été à l’aise dans la voiture tout le week-end et nous continuons à faire des pas dans la bonne direction.

Je suis convaincu que nous pouvons maintenir le bon rythme de vendredi dans la course, donc nous allons y aller. Félicitations à George pour sa première pole. Il a fait un très bon tour aujourd’hui et j’attends avec impatience la bataille de demain.

Charles Leclerc #16, P3 :

Ce n’était pas une bonne séance. Les pneus étaient très délicats dans ces conditions et j’ai eu du mal à les mettre dans la bonne fenêtre, surtout en Q3.

Le rythme est là et nous savons que nous avons du travail à faire. Je suis sûr que nous pouvons revenir plus fort demain.

Félicitations à George pour sa première pole position, c’est un moment spécial !

Laurent Mekies Directeur Sportif :

C’était une qualification inhabituelle, car après la pluie de ce matin, nous nous sommes retrouvés avec une piste qui n’était plus gommée et les températures étaient beaucoup plus basses qu’hier, il fallait donc tout recommencer. Carlos et Charles ont bien progressé tout au long des trois phases et, comme nous l’attendions, il a fallu se battre au millième de seconde près. Nous pensions nous retrouver face à Max Verstappen et Sergio Perez, mais c’est finalement George Russell qui a décroché la pole position, battant Carlos d’un rien. Félicitations à lui et à son équipe.

Dans l’ensemble, nous pouvons être satisfaits de nos performances d’aujourd’hui, car nous avons obtenu un bon résultat d’équipe, ce qui nous place dans une position à partir de laquelle nous pouvons viser à ramener le meilleur résultat possible demain. Ici sur la piste et de retour à Maranello, nous allons maintenant analyser toutes les données, car les conditions pour le Grand Prix de demain devraient être similaires et nous ne sommes pas encore complètement satisfaits de notre situation actuelle. Je m’attends à une lutte passionnante entre trois équipes demain et nous voulons être au cœur de l’action.

Pht. Scuderia Ferrari

Alpine

BWT Alpine F1 Team se qualifie dans le Top 6 avec ses deux voitures après un spectacle passionnant samedi.

BWT Alpine F1 Team s’est qualifié avec Esteban Ocon en cinquième position et Fernando en sixième position, avec seulement 0,060 secondes d’écart, après une qualification passionnante au Hungaroring pour le Grand Prix de Hongrie.

C’est la sixième fois que l’équipe fait deux fois Q3 au cours de la saison 2022, Fernando faisant sa dixième apparition dans le top 10 de l’année et sa sixième séance Q3 consécutive.

Les conditions étaient mitigées à Budapest aujourd’hui, les essais libres 3 se sont déroulés sur le mouillé, Fernando terminant la séance en sixième position et Esteban en treizième position en pneus intermédiaires. Mais le ciel s’est dégagé pour les qualifications, le Hungaroring de 4,381 km étant complètement sec.

Les deux pilotes ont passé la Q1 sans encombre, Fernando étant sixième et Esteban neuvième. En Q2, Fernando a réalisé un excellent chrono – 1min 17.904sec – pour prendre la deuxième place, ce qui lui a permis de rester dans le garage pour le reste de la séance et de conserver un jeu de Softs pour la Q3. Esteban a amélioré son deuxième passage en 1min 18.216secs pour se qualifier en Q3 pour la sixième fois de la saison en neuvième position.

La première course d’Esteban en Q3 sur un jeu de Softs usagés, l’a vu se placer en huitième position avec Fernando cinquième sur son premier de deux nouveaux jeux. Esteban a amélioré son temps en 1min 18.018secs pour passer à la cinquième place et Fernando a trouvé une petite amélioration sur son set pour finir juste derrière Esteban en sixième place.

La course de 70 tours de demain commencera à 15h00, heure locale.

Esteban Ocon, #31, P5 :

 » Je suis satisfait de la qualification d’aujourd’hui car c’est un résultat très solide, donc merci à l’équipe pour son travail acharné en faisant de très bonnes améliorations au cours du week-end. Nous avons égalé notre meilleur résultat qualificatif de l’année, donc nous sommes vraiment satisfaits de notre performance. Nous avons toujours Lando [Norris] devant nous qui semblait légèrement plus rapide que nous aujourd’hui et nous verrons comment nous nous en sortirons face aux McLaren demain. Tout se jouera dans la course, le jour où les points seront marqués, car tout peut arriver, comme nous l’avons vécu l’année dernière ! C’est un circuit difficile à doubler, donc si nous pouvons prendre soin des pneus et bien gérer notre stratégie, nous devrions être en bonne position pour aborder l’été avec des points mérités. »

Fernando Alonso, #14, P6 :

« Nous devons être satisfaits d’avoir terminé dans le top 6 en qualifications. J’étais compétitif sur le sec comme sur le mouillé et je me sentais très fort en Q1 et Q2. De ce fait, je pensais que j’aurais pu me qualifier un peu plus haut, mais quelques autres nous ont devancés dans leurs derniers tours en Q3. Nous savons qu’il est difficile de doubler ici et nous nous alignerons sur le côté sale de la grille, ce qui n’aide pas, mais nous verrons demain ! Avec les deux voitures qualifiées dans le top 6, c’est un bon résultat pour l’équipe. Nous ferons de notre mieux pour marquer autant de points que possible demain. »

Alan Permane, Directeur Sportif :

« Nous sommes satisfaits de notre effort de qualification aujourd’hui avec les deux voitures dans le top six et en excellente position pour être compétitifs pour la course de demain. Nous avons construit notre week-end de manière régulière et nous avons apporté les bonnes améliorations quand nous en avions besoin, et cela se reflète dans le résultat d’aujourd’hui. L’objectif pour la course est de dépasser nos rivaux et d’avoir nos deux voitures dans les points. Nous allons, bien sûr, évaluer les options stratégiques pour maximiser notre potentiel en course et nous assurer que nous ramenons de bons points. »

McLaren

« Nous allons essayer de garder le rythme pour demain »

Lando Norris, #4, P4 :

« Une très bonne position, je n’aurais pas dit que nous nous attendions à être P4, mais je la prends ! Très bon travail de l’équipe, devant les gars que nous voulons devancer. C’était un bon tour, donc je suis heureux avec ça. Je ne pense pas que ça aurait pu être beaucoup mieux, en termes de position, donc content d’aujourd’hui et nous allons essayer de continuer comme ça pour demain. »

Daniel Ricciardo, #3, P9 :

« Je pense que nous avons été assez rapides ce week-end, et cela a été confirmé par la présence des deux voitures en Q3. J’ai été plus lent en Q3 cependant, donc je ne suis pas content de ça. Honnêtement, je me sentais un peu mieux en Q1 que vers la fin de la séance. J’ai juste pris un peu plus de sous-virage sur ce dernier tour et ça nous a échappé. Je savais que le tour n’était pas génial, donc je savais que nous n’allions pas être dans le top 10. Nous allons y réfléchir cette nuit et nous concentrer sur la course. Notre rythme de vendredi était encourageant, donc nous allons voir ce que nous pouvons faire et pousser fort demain. »

Andreas Seidl :

« Une performance de qualification bien exécutée pour nous ici au Hungaroring avec deux voitures dans le top 10. Lando a réalisé un excellent tour à la fin de la Q3 pour nous donner une place sur la deuxième ligne. C’était bien de voir que nous pouvions poursuivre en qualification le rythme que nous avons vu vendredi.

« Grâce à l’excellent travail effectué ici sur le circuit et au MTC, notre compréhension du package que nous avons lancé au Paul Ricard le week-end dernier a été encore optimisée ces derniers jours, ce qui nous a permis d’en tirer encore plus de performance. Pour la course de demain, nous avons vu des signes encourageants dans les longs runs de vendredi, ce qui devrait nous mettre en bonne position pour faire un bon score. Nous allons tout faire pour y arriver !

Red Bull

Max Verstappen, #1, P10 :

« Je ne sais pas exactement ce qui s’est passé, je suis sorti des stands et il n’y avait aucun relâchement et aucune puissance dans la voiture, nous ne pouvions pas le réparer. Nous avons essayé tout ce que nous pouvions sur la piste, je vais discuter avec l’équipe et j’espère que tout est réparable. C’est frustrant de partir en P10 demain après une qualification si positive, nous étions compétitifs et nous avions un bon rythme. Bien que nous ayons un léger avantage en termes de points, vous voulez toujours partir en tête, il est difficile de doubler ici et de se frayer un chemin dans le trafic, nous devrons donc être patients. Demain sera certainement intéressant. »

Sergio Perrez, #11, P11 :

« La qualification ne s’est pas déroulée comme prévu. J’ai dû utiliser un deuxième train de pneus en Q2 parce que mon premier tour a été supprimé pour des limites de piste, puis j’ai récupéré mon temps mais cela a déjà eu un impact sur notre session. C’était une situation un peu étrange. Quand je suis reparti, Kevin (Magnussen) m’a gêné dans le virage 2, j’ai donc perdu quelques dixièmes car j’ai dû passer très gros dans le virage et je n’ai pas pu récupérer pour le reste du tour. Malheureusement, je n’ai pas été en mesure de faire beaucoup plus. Ce n’était pas une bonne qualification pour moi. Je n’ai pas un grand sentiment dans la voiture pour le moment mais demain devrait être meilleur, nous devrions avoir un meilleur rythme et j’espère que nous serons en mesure de récupérer pour marquer quelques points solides. »

Christian Horner :

« C’était une qualification décevante. Tout d’abord, nous avons perdu Checo en Q2 après avoir rencontré du trafic, puis malheureusement Max a souffert de problèmes techniques. Nous pensions que Max avait une chance de décrocher la pole, il semblait beaucoup plus heureux qu’hier avec l’équilibre de la voiture, mais un blocage sur la première manche de Q3 l’a mis sur la touche, puis un problème de puissance sur la deuxième manche l’a empêché de signer un chrono représentatif. Malheureusement, nous sommes hors de position en 10e et 11e, nous allons pousser fort à partir de là et attendre avec impatience la course de demain, mais en attendant, félicitations à George Russell pour sa toute première pole. »

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a réalisé une belle performance au Hungaroring, Valtteri Bottas se qualifiant en huitième position pour le Grand Prix de Hongrie de demain, et Zhou Guanyu se situant juste en dehors du top 10 en 12ème position.

L’équipe s’alignera sur la grille de départ confiante dans ses chances pour cette course, la dernière avant la pause estivale.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« L’équipe a fait du bon travail aujourd’hui et a réalisé une bonne performance. La huitième place avec Valtteri et Zhou manquant la Q3 pour la plus petite marge, un peu plus de 0.1s, est presque un aussi bon résultat que nous l’aurions espéré avant la séance et un bon point de départ pour demain. Nous avons montré un bon rythme avec les deux voitures et nous sommes confiants que nous pourrons faire de même demain, lorsque des points seront offerts. Avec une voiture dans le top 10 et une autre juste à l’extérieur, en P12, nous sommes impatients de commencer la course. C’est un circuit sur lequel les dépassements peuvent être difficiles : nous sommes prêts à nous battre demain et à tout donner pour ramener des points. »

Valtteri Bottas, #77, P8 :

 » C’est positif d’être de retour en Q3, nous avons finalement tout mis en place et les résultats le montrent. Cela fait un moment que nous n’avons pas été là et c’est bon d’être là où nous nous sentons à notre place. Nous étions plus proches d’Alpine que nous le pensions, ce qui est positif, et il semble que nous ayons fait quelques progrès depuis la dernière course. En termes de rythme de course, je crois qu’il n’y a pas vraiment une grande différence entre les équipes en haut du milieu de peloton, ce qui devrait donner lieu à une bonne bataille demain. C’est donc une bonne chose de partir du Top 10 et de pouvoir se battre pour les points dès le départ. Demain, il s’agira de prendre un bon départ et de choisir la bonne stratégie : J’ai hâte d’y être. »

Zhou Guanyu, #24, P12 :

 » Je suis assez content de la façon dont se sont déroulées les qualifications aujourd’hui, surtout si l’on tient compte des conditions difficiles auxquelles nous avons été confrontés ce matin. Nous sommes finalement retournés en Q2 avec les deux voitures, et cela a été très intense car une fois de plus, c’était très serré au milieu du peloton. J’ai été assez impressionné par notre rythme aujourd’hui, car nous semblons avoir retrouvé notre niveau après quelques week-ends difficiles. La Q3 n’était pas très loin de ma portée, mais j’ai rencontré du trafic sur mon tour de sortie et les pneus n’étaient pas prêts, néanmoins j’ai fait un bon tour à la fin et j’en suis heureux. Il semble que demain ne sera pas plus chaud qu’aujourd’hui, donc j’espère que cela nous mettra dans une bonne position pour la course, pour essayer de se battre pour les places et ramener quelques points. »

pht. Alfa Romeo

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P16 :

« C’est un week-end difficile jusqu’à présent, nous nous battons pour l’adhérence en général et surtout aujourd’hui dans le secteur un, je n’en ai eu absolument aucune, donc dans l’ensemble la voiture a été vraiment difficile à conduire. Nous savions que ce ne serait pas une journée facile, mais nous ne nous attendions pas à ce que ce soit aussi difficile que ça l’a été. Nous pensions que nous serions peut-être capables de passer en Q2, mais c’était encore plus difficile que nous l’imaginions. Il nous reste encore une journée, donc nous devons essayer de nous battre, ce n’est pas facile de dépasser ici, mais je vais faire de mon mieux pour essayer de terminer cette première moitié de saison sur une note plus positive. »

Pierre Gasly, #10, P19 :

« D’un côté, c’est extrêmement frustrant de ne pas faire partie de la Q2, mais d’un autre côté, nous avons fait un petit pas en avant depuis vendredi. Nous avons réussi à faire un bon tour ensemble et nous étions en P13, prêts à passer en Q2, mais malheureusement notre temps a été effacé. Il semblait que nous n’étions pas trop loin des temps des voitures du top 10, donc tout est à jouer pendant la course. Il y a définitivement du potentiel, c’est à nous de faire le bon pas en avant pour essayer de débloquer le rythme pour demain. »

Jody Egginton (Directeur Technique) :

« Une qualification frustrante aujourd’hui car les deux voitures avaient le rythme pour la Q2, mais nous n’avons pas réussi à les y amener.  Le meilleur tour de Pierre était assez bon pour être 12ème en Q1, mais il a été signalé pour une infraction à la limite de la piste au virage 5, ce qui signifie que le tour a été supprimé et qu’il a manqué la coupure. Yuki a également eu un tour supprimé et avait besoin de son dernier tour pour se qualifier, mais il l’a malheureusement raté de 0.035sec en signalant un manque d’adhérence sur son dernier set. Donc, en tant qu’équipe, nous ne pouvons pas être satisfaits et nous devons examiner les données pour voir où nous pouvons nous améliorer. En ce qui concerne la course, bien que nous n’ayons pas réussi à obtenir les meilleures positions possibles sur la grille de départ ici, notre tâche pour demain reste inchangée et tout le monde sera concentré pour essayer de faire avancer nos voitures vers des positions qui marquent des points. »

pht. Red Bull

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

La journée d’aujourd’hui a été mitigée à bien des égards. Les conditions humides de la FP3 n’étaient pas inattendues et, la pluie risquant de durer jusqu’aux qualifications, nous avons choisi de rouler à la fois avec les pneus pluie et les pneus intermédiaires en FP3. Les deux pilotes étaient satisfaits de leurs voitures et ont pu effectuer de bons runs sans encombre. Nous avons évidemment montré un bon rythme sur le mouillé, ce qui était encourageant et agréable. Cependant, les qualifications se déroulant finalement sur le sec, nous savions que nous aurions plus de difficultés. Encore une fois, les deux pilotes ont fait de bons tours de qualification, et des tours parfaits de l’un ou l’autre les aurait menés en Q2. Cependant, avec le vent qui se levait, obtenir ce tour parfait était difficile. Les deux pilotes se sont approchés de la perfection, mais ont tous les deux lutté dans les derniers longs virages. C’est une honte de manquer la course après avoir fait tant de bonnes choses aujourd’hui, mais c’est comme ça que ça se passe en ce moment.

Il pourrait y avoir encore de la pluie demain et comme nous l’avons vu ici de nombreuses fois auparavant, beaucoup de choses peuvent se passer en course ; nous serons prêts à saisir toutes les opportunités que nous aurons.

Alex Albon, #23, P17 :

Je suis très content de mon tour de qualification. C’était difficile de passer de la FP3 sur le mouillé à une qualification sur le sec, le vent a changé et nous avons manqué un peu d’appui. Nous sommes très rapides sur les lignes droites, mais ce n’est pas le plus utile sur ce circuit. Mais nous allons faire une danse de la pluie avant demain et nous verrons ce que nous pouvons faire en termes de stratégie.

Nicholas Latifi, #6, P20 :

Après une FP3 positive sur le mouillé, nous avons dû revoir nos attentes pour les qualifications sur le sec. J’espérais être en tête de la Q2, mais j’ai raté le dernier virage. C’est frustrant de faire une erreur dans le dernier virage avec un survirage instantané à l’entrée après un grand vent arrière. J’ai été surpris d’entendre que j’avais un secteur violet. Cependant, nous manquons toujours d’appui sur le package, donc nous savons où nous devons nous améliorer. Il est difficile de doubler ici, mais nous chercherons à capitaliser sur les opportunités qui se présenteront demain en course.

pht. Williams

Aston Martin

Lance Stroll, #18, P14 :

« Se qualifier 14ème n’est pas ce que nous voulions vraiment aujourd’hui. Hier, nous semblions plus compétitifs, mais les conditions étaient très différentes aujourd’hui et nous avons eu du mal à trouver de l’adhérence. Nous devrons examiner les données pour analyser pourquoi les choses se sont passées ainsi aujourd’hui. Nous avons été plus performants le jour de la course, mais il est difficile de doubler ici – il sera donc difficile de progresser dans la course, mais il pourrait y avoir une météo intéressante demain qui pourrait jouer en notre faveur. »

Sebastian Vettel, #5, P18 :

« La sortie de piste ce matin dans la FP3 était une honte – évidemment, c’était mon erreur, mais je ne poussais pas trop fort quand c’est arrivé. La piste s’est beaucoup améliorée tout au long de la Q1. Je pensais que mon premier tour était bon, mais ensuite je n’ai pu faire qu’un tour de refroidissement, donc les pneus étaient encore un peu trop chauds pour mon dernier tour. Cela ne nous laisse pas dans une bonne position pour demain. Réparer la voiture pour les qualifications avec seulement quelques minutes d’avance fait que ne pas sortir de la Q1 fait encore plus mal. Il y a très peu de possibilités de dépasser par ici, donc nous devrons voir ce que nous pouvons faire avec la stratégie dans la course de demain. »

Mike Krack, Directeur de l’équipe :

« Des journées comme celles-ci montrent le cran et la détermination de toute l’équipe. Lance a bien fait cet après-midi pour progresser en Q2, pour finalement terminer en 14ème position. Mais nous n’avions pas le rythme pour être en lice pour la Q3. Sebastian a eu une journée difficile. Après avoir heurté les barrières à la fin de la FP3 et endommagé sa voiture, c’était une course contre la montre pour que tout soit prêt pour les qualifications. Mais, une fois de plus, nos mécaniciens ont travaillé sans faille pour réparer les dégâts. Ils ont préparé la voiture avant la Q1, mais Sebastian a malheureusement terminé à la 18ème place. Ces positions nous laissent beaucoup à faire demain, mais avec des conditions changeantes, tout peut arriver ».

 

Haut du site