2 décembre 2022

Ferrari présente la ferrari-F1-75 à Maranello

La F1-75, la monoplace construite par la Scuderia Ferrari pour la saison 2022 du championnat du monde de Formule 1, a été présentée en ligne depuis le cœur de la Gestione Sportiva de Maranello. La voiture, la soixante-huitième à être construite pour concourir dans la catégorie des voitures de pointe, arbore une toute nouvelle nuance de rouge, spécialement développée par le Centre de Style Ferrari pour la voiture, qui porte le nom de l’anniversaire que l’entreprise célèbre cette année, le 75e anniversaire de sa fondation. La référence à cet anniversaire est également clairement visible sur la livrée, où le logo de célébration rejoint le drapeau italien, qui a toujours été présent sur les monoplaces Ferrari.

La F1-75 a une forme complètement nouvelle, résultat de l’interprétation par les ingénieurs de Maranello des nouveaux règlements entrés en vigueur cette saison. La phase de conception a été abordée avec une approche innovante et non conventionnelle. Parmi les éléments qui se distinguent, citons le nez abaissé, une partie centrale spécialement conçue en termes d’emballage de la PU et de ses accessoires et destinée à obtenir les meilleures performances aérodynamiques, le retour de l’effet de sol en Formule 1 40 ans après son interdiction et les nouveaux pneus de 18 pouces introduits par Pirelli cette saison.

Charles Leclerc et Carlos Sainz, le duo de débutants qui a fait ses débuts l’an dernier, piloteront à nouveau la voiture. En plus du Monégasque et de l’Espagnol, la Scuderia Ferrari aura également Antonio Giovinazzi et Mick Schumacher comme pilotes de réserve cette saison, ainsi que Robert Shwartzman comme pilote d’essai, qui sera également impliqué dans deux séances d’essais libres le vendredi.

 

Mattia Binotto

Directeur de la gestion sportive

« La F1-75 est l’expression du talent, de l’engagement et de la passion de chacun d’entre nous. C’est la synthèse du travail d’une équipe qui, comme jamais auparavant, a relevé le défi avec un esprit et une approche différents, en essayant de pousser au maximum l’innovation de chaque composant, chaque détail, chaque solution. Ce désir d’innovation nous a donné une charge extraordinaire dans notre travail quotidien, qui a abouti à cette voiture.

Je suis fier du travail que nous avons accompli pour concevoir le F1-75. Nous savons que les attentes sont élevées et nous sommes prêts à nous mesurer à la concurrence. C’est le plus grand défi, celui qui rend notre travail si fascinant.

Je veux que la F1-75 soit la voiture qui rendra nos fans à nouveau fiers de Ferrari. Nous avons un objectif : entretenir le mythe du cheval cabré. Il n’y a qu’un seul moyen d’y parvenir : recommencer à gagner. Il faut une voiture rapide et deux grands pilotes. Nous les avons. »

 

Laurent Mekies

Directeur de course – Chef de piste

« Notre équipe se prépare à ce qui sera la plus longue saison de tous les temps, et peut-être l’une des plus surprenantes de ces dix dernières années. Des règlements différents, des voitures différentes, 23 courses, ce sera un défi incroyable pour tout le monde.

L’année dernière, nous nous sommes bien battus pour la troisième place du championnat des constructeurs et, en tant qu’équipe, nous avons fait d’importants progrès. La saison prochaine pourrait nous surprendre, non seulement parce qu’à la première course, à Bahreïn, il pourrait y avoir peu de différence entre les équipes en termes de compétitivité, mais aussi parce qu’au cours de l’année, nous pourrions voir de grandes améliorations pour certaines voitures et certains pilotes.

Sans aucun doute, nous devrons bien gérer notre énergie, pour rester concentrés toute l’année. Nous pouvons compter sur l’esprit fantastique de notre équipe et sur le désir de nous tester contre les adversaires les plus forts. Nous avons de notre côté l’incroyable talent et le dévouement de Charles et Carlos qui ont travaillé dur avec les ingénieurs tout l’hiver pour développer la voiture dans la bonne direction. »

 

Enrico Cardile

Chef châssis

« Le changement réglementaire de 2022 est sans doute le plus radical auquel on ait été confronté au cours des 40 dernières années. En tant qu’équipe, nous avons adopté une approche systémique et intégrée du défi, en fixant des priorités claires parmi les nombreux objectifs, souvent contradictoires, que nous nous sommes fixés. Parallèlement au développement de la voiture, nous avons amélioré nos outils de simulation pour apporter de la lumière dans les coins sombres que nous avions dans le passé.

L’aérodynamisme a définitivement été notre priorité numéro un. Nous l’avons abordé avec un esprit ouvert, profitant de l’opportunité de règlements aussi différents pour regarder dans de nombreuses directions, même loin des tendances de ces dernières années.

Cette approche nous a également accompagnés dans le développement de la suspension : le nouveau règlement a imposé une refonte générale du secteur, afin de s’assurer que nous disposions de la flexibilité nécessaire pour gérer une telle nouvelle voiture et des pneus aux caractéristiques différentes. En bref, de nombreuses variables sont entrées en jeu, ce qui en a fait un exercice stimulant et passionnant ».

 

Enrico Gualtieri

Chef de l’unité énergie

« Pour nous, la saison qui va commencer est le point culminant d’un voyage important, étant donné l’objectif ambitieux que nous nous sommes fixés en tant que groupe pour développer notre produit à son meilleur : l’unité de puissance. Ce fut un défi intense et passionnant.

Tous les composants ont été revus : certains ont été encore optimisés, d’autres ont été résolument innovants. Nous avons commencé par rechercher la plus grande efficacité possible dans le processus de transformation de l’énergie, du combustible chimique à l’énergie mécanique, jusqu’au vilebrequin.

Tout le reste a été conçu en fonction de cet objectif. De manière tout aussi fonctionnelle, nous avons ensuite défini une disposition pour l’unité de puissance qui répondrait au mieux aux besoins de nos collègues du secteur du châssis, compte tenu de l’évolution de la nouvelle réglementation automobile. Nous l’avons fait avec passion, détermination et esprit d’équipe, conscients de la responsabilité d’honorer de la meilleure façon possible non seulement l’objectif de notre groupe mais aussi l’esprit de toute l’équipe, qui célèbre le 75e anniversaire de notre société sur la piste ».

Carlos Sainz, Mattia Binotto, Charles Leclerc

Fabio Montecchi

Chef de l’ingénierie des projets de châssis

« Le premier facteur clé dans la conception d’une voiture si différente du passé était la gestion du temps. Nous avons dû prévoir beaucoup plus de temps que d’habitude pour la phase de mise au point, celle où l’on épluche les règlements pour en extraire toutes les possibilités de gain de performance, celle où l’on explore un grand nombre de solutions avec des études, des simulations et des tests sur banc.

Le deuxième facteur clé a été l’implication et la responsabilisation de chaque concepteur, afin que chacun ressente à quel point le défi de cette révolution réglementaire était passionnant et unique. En l’absence de références des saisons précédentes, ce qui fait la différence, c’est la créativité et le talent de chaque designer, la qualité des outils d’analyse, la lucidité et le courage de choisir la solution la plus prometteuse, même si elle n’est pas la plus conventionnelle, et en ce sens nous pensons avoir bien travaillé.

Le troisième facteur clé a été l’intégration et le dialogue entre les différents groupes de personnes : les responsables des performances, de la conception, de la production, des achats, du contrôle de la qualité, de l’assemblage, des essais au banc, les personnes qui suivent la planification et la gestion de la voiture sur la piste, et enfin les pilotes eux-mêmes, avec leurs commentaires.

Fiche technique F1-75 :

Unité de puissance 066/7

Cylindrée 1600 cc

Vitesse de rotation maximale 15 000

Suralimentation Simple turbo

Capacité de carburant 100 kg/hr max

Configuration V6 à 90

Alésage 80 mm

Course 53 mm

4 soupapes par cylindre

Injection directe, max 500 bar

Système ERS

Configuration Système hybride de récupération d’énergie par des moteurs-générateurs électriques

Pack batterie Batteries lithium-ion, poids minimum 20 kg

Capacité maximale de la batterie 4 MJ

Puissance maximale MGU-K 120 kW (163 ch)

Vitesse maximale MGU-K 50 000 tr/min

Régime maximal du moteur MGU-H 125 000 tr/min

Voiture

Poids total avec eau, huile et conducteur 795 kg (795 lbs)

Châssis en composite nid d’abeille en fibre de carbone avec protection halo pour le cockpit Carrosserie et siège en fibre de carbone

Différentiel arrière à commande hydraulique

Freins à disques ventilés Brembo en fibre de carbone (avant et arrière) et système de contrôle électronique sur les freins arrière.

Boîte de vitesses longitudinale Ferrari à 8 vitesses plus marche arrière

Suspension avant à biellettes

Suspension arrière à biellettes

Roues avant et arrière : 18″

Communiqué Ferrari

Crédits photos et vidéos : Ferrari

 

Haut du site