3 décembre 2022

MotoGP,  Martín en pole au Qatar

Jorge Martin aura dominé les qualifications, comme ce fut le cas lors de la précédente course disputée sur ce tracé.

#89, Jorge Martin, ESP, Pramac Racing Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Q1

B.Binder et Quartararo accèdent à la Q2 !

Les deux hommes se seront sauvés durant ces repêchages.

#33, Brad Binder, RSA, Red Bull KTM Factory Racing, KTM, P1 in Q1. pht. Michelin Motorsport

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP™) et Johann Zarco (Pramac Racing), respectivement crédités des 11e et 15e temps à l’issue des FP3, étaient bien partis pour passer en Q2. Malheureusement, le n°5, qui avait plus d’un quart de seconde d’avance, voyait son ultime chrono annulé en raison de drapeaux jaunes. Quelques secondes plus tôt, Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP™) était en effet tombé dans le virage 2.

#20, Fabio Quartararo, FRA, Monster Energy Yamaha, Yamaha, repéché en Q1. pht. Michelin Motorsport

Pendant ce temps-là, Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) parvenait à tirer son épingle du jeu avec un tour en 1’53.512. Fabio Quartararo héritait pour sa part de la deuxième place : suffisant pour rejoindre les 10 retenus d’office, au même titre que le Sud-Africain.

Johann Zarco s’élancera quant à lui de la quatrième ligne. Il y retrouvera Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) et le premier rookie en la personne de Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team).

Les Q1 ici

Q2,  Martín en pole au Qatar

Le Madrilène aura dominé les qualifications, comme ce fut le cas lors de la précédente course disputée sur ce tracé.

#89, Jorge Martin, ESP, Pramac Racing
Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Bis repetita pour Martín

Souvenez-vous, c’était il y a un an : Jorge Martín (Pramac Racing), alors rookie, décrochait sa toute première pole sur cette même piste de Losail, à l’occasion du GP de Doha. Et le scenario allait se répéter ce samedi, avec ce chrono en 1’53.011 établi en toute fin de session. Le Madrilène volait ainsi la vedette à Marc Márquez (Repsol Honda Team).

#23, Enea Bastianini, ITA, Gresini Racing, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

Bastianini s’invite en première ligne

Mais contre toute attente son compatriote n’héritait pas de la deuxième place, puisque surgissait soudainement un certain Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP™) sur sa Desmosedici GP22. L’Italien venait en effet s’intercaler entre les deux Espagnols. 147 millièmes le séparaient plus exactement du Madrilène, qui compte désormais cinq qualifications dominées. Jamais le n°23 n’avait aussi bien figuré sur la grille.

#93, Marc Marquez, ESP, Repsol Honda Team, P3. pht. Michelin Motorsport

Jack Miller (Ducati Lenovo Team) se hissait pour sa part sur la deuxième rangée. L’Australien y sera accompagné des frères Espargaró Aleix (Aprilia Racing) et Pol (Repsol Honda Team).

#43, Jack Miller, AUS, Ducati Lenovo Team, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), premier représentant KTM et rescapé de la Q1, se classait quant à lui septième. Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) complétaient le Top 10.

#41, Aleix Espargaro, ESP, Aprilia Racing, Aprilia, P5. pht. Michelin Motorsport

La tâche se complique pour nos tricolores…

Notre Champion du Monde Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP™), qui se sera également sauvé des repêchages, devait se contenter d’une 11e position, juste devant son coéquipier Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP™).

Notre second représentant en la personne de Johann Zarco (Pramac Racing), victime des drapeaux jaunes, sera de son côté 13e au départ de ce premier GP.

Les Q2 ici

Podium Qualifs, Enea Bastianini ITA, P2 / Jorge Martin ESP, P1 / Marc Marquez ESP, P3. pht. Michelin Motorsport

Soyez donc au rendez-vous ce dimanche 16h, pour le coup d’envoi de cette saison.

Grille de départ ici

Communiqué MotoGP

Crédits pht. Michelin Motorsport

 

Haut du site