29 mai 2024

ELMS, United Autosports USA s’impose lors des 4 heures d’Algarve

La météo portugaise a joué un rôle majeur dans une avant-dernière manche excitante de l’European Le Mans Series 2023, avec de fortes averses provoquant plusieurs périodes de voiture de sécurité pendant les 4 Heures de l’Algarve qui ont vu deux des championnats se décider avant la dernière course de la saison dimanche.

L’Oreca-Gibson United Autosports USA n°22 s’est battue depuis la 6e place sur la grille de départ et Oliver Jarvis a remporté le drapeau à damier devant les leaders du championnat LMP2, Algarve Pro Racing.

Cette deuxième place a permis à l’équipe portugaise de confirmer son titre de championne par équipe ELMS 2023, avec une course à disputer dimanche, où elle tentera d’ajouter les trophées d’équipe et de pilote LMP2 à l’issue des 4 Heures de Portimão. L’équipe Algarve Pro Racing n°25 compte 95 points, l’équipe United Autosports USA passe à la deuxième place avec 75 points et l’équipe Panis Racing n°65, troisième avec 71 points.

#22, United Autosports USA, M. SATO / P. HANSON / O. JARVIS, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P1.

La victoire en LMP2 Pro/Am est revenue à l’Oreca COOL Racing n°37, Malthe Jakobsen étant classé devant Mathias Beche dans l’Oreca Nielsen Racing n°24 après que le pilote suisse ait reçu une pénalité de 10 secondes pour avoir causé un contact avec l’Oreca AF Corse n°83, classée troisième. Ce résultat place l’équipage n°83 en tête du championnat avec 85 points, l’équipage n°37 avec 83 points et le Racing Team Turkey n°34 avec 82 points.

Le championnat LMP3 a été remporté par la Ligier COOL Racing n°17 pour la deuxième année consécutive, Adrien Chila, Alejandro Garcia et Marcos Siebert terminant la saison avec 102 points. L’équipe suisse n’a pu terminer que 4e de la course, mais les 12 points obtenus mettent le championnat hors de doute à une course de la fin de la saison.

#25, Algarve Pro Racing, K. SIMPSON / J. ALLEN / A. LYNN, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P2

La victoire en LMP3 est revenue à la Duqueine WTM by Rinaldi Racing n°12 de Leo Weiss, Torsten Kratz et Oscar Tunjo. Le pilote colombien a franchi le drapeau à damier avec 20 secondes d’avance sur la Ligier Ultimate n°35, deuxième, et sur la Duqueine DKR Engineering n°4.

L’avant-dernière course LMGTE de l’ELMS a été remportée par la Porsche Proton Competition n°77, Christian Ried remportant sa 11e victoire dans la catégorie depuis 2011, à égalité avec Matt Griffin (Ferrari Spirit of Race n°55). Julien Andlauer a livré une bataille titanesque avec son coéquipier Alessio Picariello de Proton Competition, courant côte à côte pendant plusieurs tours pour mener une équipe 1-2, devant l’autre prétendante au championnat, la Porsche Iron Lynx n°60.

#65, Panis Racing, J. VAN UITERT / M. MALDONADO / T. VAN DER HELM, Oreca 07 – Gibson, LMP, P3. pht. Clément Marin

La dernière course LMGTE sera les 4 heures de Portimão, dimanche. L’équipage Porsche n°16 compte 79 points, l’équipage Iron Lynx n°60 76 points et l’équipage Proton Competition n°77 67 points, alors qu’il reste 26 points à gagner.

SOLEIL ET AVERSES AU PORTUGAL

La course a débuté sous un ciel bleu et une piste sèche, avec un vent fort. Kyffin Simpson prend la tête de la course au volant de l’Oreca Algarve Pro Racing n°25, tandis que Paul Lafargue prend la deuxième place au volant de la voiture IDEC Sport et que Phil Hanson se hisse à la troisième place à la fin du premier tour au volant de l’Oreca-Gibson United Autosports USA n°22. Salih Yoluç a pris la tête de la grille de départ de la LMP2 Pro/Am après qu’Alexander Mattschull ait fait un tête-à-queue avec la Team Virage n°19 en pole position. Rodrigo Sales est deuxième sur la Nielsen Racing n°24, Tom Van Rompuy sur l’Oreca DKR Engineering n°3 est troisième.

#37, COOL Racing, A. COIGNY / M. JAKOBSEN / N. LAPIERRE, Oreca 07 – Gibson, LMP2 Am, P6, P1 Pro/Am

La Ligier Eurointernational n°11 de Matthew Bell menait en LMP3 devant Leo Weiss dans la Duqueine WTM by Rinaldi Racing n°12, tandis qu’Arnold Robin menait en LMGTE dans l’Aston Martin TF Sport n°72, Christian Ried dans la Porsche Proton Competition n°77 devant la Ferrari Formula Racing n°50 de Johnny Laursen.

Hanson a devancé Lafargue pour prendre la deuxième place en tête du peloton de 40 voitures, avec René Binder dans la Duqueine Team Oreca n°30 qui a également devancé Lafargue.

Après 20 minutes de course, les nuages s’amoncellent et la pluie commence à tomber. La voiture n°81 Dragonspeed USA de Henrik Hedman glisse dans les barrières à T5. La voiture Eurointernational n°11 est rentrée aux stands mais la voiture n’a pas pu redémarrer après l’arrêt et la Ligier a été repoussée dans le garage et hors course.

Salih Yoluç sort de la route au virage 8 et la voiture étant bloquée dans les graviers, la voiture de sécurité est déployée. Rodrigo Sales est désormais en tête de la catégorie LMP2 Pro/Am, Leo Weiss est en tête en LMP3 et Johnny Laursen est en tête en LMGTE après avoir dépassé la Porsche de Ried et l’Aston Martin de Robin dans des conditions glissantes avant la voiture de sécurité.

#12, WTM by Rinaldi Racing, T. KRATZ / L. WEISS / O. TUNJO, Duqueine M30 – D08 – Nissan, LMP3, P1

Au nouveau départ, Kyffin Simpson devance toujours Phil Hanson, tandis que René Binder lui dispute la deuxième place. La pluie a cessé, mais la piste est toujours mouillée et les voitures projettent beaucoup d’embruns.

Le bon travail de Johnny Laursen avant la voiture de sécurité est réduit à néant lorsque la Ferrari du Danois part dans les graviers au même endroit que Salih Yoluç et la voiture de sécurité est déployée pour la deuxième fois.

La prochaine série d’arrêts aux stands approche et les changements de pilotes commencent. L’Oreca n°22 est confiée à Marino Sato, mais le pilote japonais se voit infliger une pénalité de 10 secondes pour une infraction dans les stands.

Start Race

En LMGTE, l’Aston Martin TF Sport n°95 de Ben Tuck a progressé dans le classement, dépassant la Ferrari n°55 de Duncan Cameron et la Ferrari n°66 de Martin Berry pour prendre la deuxième place, le pilote britannique s’élançant à la suite de son coéquipier Arnold Robin. Il rattrape et dépasse le pilote français pour prendre la tête après 90 minutes de course.

Un autre pilote en mouvement est Ryan Hardwick dans la Porsche Proton Competition n°16, l’Américain se hissant à la deuxième place aux dépens de Duncan Cameron.

James Allen a pris la tête de l’Algarve Pro Racing Oreca n°25 et l’Australien a accumulé 30 secondes d’avance sur Marino Sato et Tijmen Van Der Helm dans la Panis Racing n°65.

La troisième voiture de sécurité de la course a été déployée lorsque l’Oreca Proton Competition n°99 de Jonas Ried est sortie de la route et a heurté les barrières, répandant des débris dans la zone de sortie de piste. Le jeune Allemand s’en est sorti, mais la voiture a dû être récupérée en toute sécurité.

Au restart, l’AF Corse n°83 a tenté de prendre la tête de la catégorie LMP2 Pro/Am, Ben Barnicoat devançant Ben Hanley sur la Nielsen Racing n°24 à T1.

La WTM by Rinaldi Racing n°12 de Torsten Kratz a dû purger une pénalité pour excès de vitesse dans la pitlane, ce qui a fait chuter l’Allemand à la 5e place de la catégorie LMP3 avant de céder sa place à Oscar Tunjo.

#77, Proton Competition, C. RIED / G. LEVORATO / J. ANDLAUER, LMGTE, Porsche 911 RSR – 19, P1

Nico Pino, désormais au volant de l’Oreca du Duqueine Team, prend la tête à T13 devant James Allen, qui s’arrête au tour suivant pour céder sa place à Alex Lynn pour les 80 dernières minutes.

Au début de la troisième heure, la Ligier n°13 d’Inter Europol Competition n’a pas eu de chance. Wyatt Brichacek, qui roulait en tête de la catégorie LMP3, a vu de la fumée dans ses rétroviseurs. L’Américain sort de la piste avec l’arrière de la voiture en flammes. Brichacek sort rapidement de sa voiture pour se mettre à l’abri, mais c’est la fin de sa course. La voiture de sécurité a été déployée pour la quatrième fois afin de récupérer la voiture accidentée.

La course repasse au vert à 40 minutes de la fin, l’Oreca n°25 d’Alex Lynn menant toujours devant Neel Jani dans l’Oreca n°30 du Duqueine Team. Jani part en tête-à-queue avec la Ferrari n°55 de David Perel, qui écope d’une pénalité pour excès de vitesse. Oliver Jarvis, au volant de l’Oreca n°22 de United Autosports USA, prend alors la deuxième place.

L’Oreca AF Corse n°83 de Matthieu Vaxiviere conserve la tête en LMP2 Pro/Am, tandis que Malthe Jakobsen réduit l’écart avec l’Oreca COOL Racing n°37. Mathias Beche remonte dans l’Oreca Nielsen Racing n°24 pour se battre pour la tête, Jakobsen rétrograde en troisième position lorsque le Danois est poussé en tête-à-queue par un concurrent.

L’Oreca n°83 tentait de conserver la tête lorsque Beche trouvait le moyen de la dépasser, mais il accrochait la voiture d’AF Corse au passage, ce qui allait finalement coûter la victoire de classe au pilote suisse. Jakobsen se remettait de son tête-à-queue et prenait la deuxième place devant Vaxivierre.

#16, Proton Competition, R. HARDWICK / Z. ROBICHON / A. PICARIELLO, Porsche 911 RSR – 19, LMGTE, P2

La tête de la catégorie LMGTE est occupée par les deux Porsche Proton Competition, la Porsche n°77 de Julien Andlauer défiant son coéquipier Alessio Picariello sur la 911 RSR-19 n°16. Pendant plusieurs tours, les deux voitures se sont battues pour la première place, mais Andlauer a finalement pris la position à 20 minutes de la fin de la course.

En tête du peloton, Alex Lynn est rattrapé par Oliver Jarvis, les Orecas d’Algarve Pro Racing et d’United Autosports USA étant côte à côte dans le trafic. Après plusieurs tours de porte à porte, Jarvis prend la tête.

La course est neutralisée par un Full Course Yellow à moins de 10 minutes de la fin lorsque la Ligier n°7 du Nielsen Racing de Ryan Harper-Ellam part dans les graviers au T13. La voiture est récupérée et la course repasse au vert à quatre minutes de la fin.

Au drapeau à damier, c’est l’Oreca United Autosports USA n°22 qui franchit la ligne en premier, Jarvis terminant avec 0,8 seconde d’avance sur Alex Lynn et 20 secondes sur Job Van Uitert dans l’Oreca Panis Racing n°65.

L’Oreca Nielsen Racing n°24 de Mathias Beche a franchi le drapeau à damier avec 8 secondes d’avance sur Malthe Jakobsen en LMP2 Pro/Am, mais le pilote suisse a reçu une pénalité de 10 secondes pour l’accrochage avec l’Oreca AF Corse n°83, ce qui l’a fait rétrograder à la deuxième place.

Oscar Tunjo a remporté la victoire en LMP3 au volant de la Duqueine-Nissan nop12 WTM by Rinaldi Racing, avec 20 secondes d’avance sur la Ligier Ultimate n°35 de Matthieu Lahaye.

Dans la catégorie LMGTE, les 911 Proton Competition n°77 et n°16 se sont battues jusqu’à la ligne d’arrivée. Julien Andlauer a terminé avec 0,5 seconde d’avance sur Alessio Picariello, Matteo Cairoli étant troisième sur la Porsche Iron Lynx, à 3 secondes.

Les 4 heures d’Algarve ici

LMP2 podium

Les 4 Heures de Portimão seront la dernière manche de l’ELMS 2023 et se dérouleront le dimanche 22 octobre.

Communiqué ELMS

Crédits photos, ELMS, Clément Marin