19 mai 2024

Lenovo United States GP, ils ont dit…

Analyse du GP par les Teams et les pilotes…

Et de quinze pour Max Verstappen ! Pourtant sixième au départ, le triple champion du monde réussit une belle remontée pour remporter une quinzième victoire en 18 rendez-vous en 2023. Le Néerlandais s’offre également sa cinquantième victoire en F1 (il n’est plus qu’à une victoire pour égaler Alain Prost). Il s’impose devant les Britanniques Lewis Hamilton et Lando Norris, tandis que Carlos Sainz et Sergio Pérez complètent le top 5. En pole, Charles Leclerc se classe sixième. Mais, Hamilton et Leclerc disqualifiés, leurs planchers étaient trop usés en fin de course !

Rappel du classement du GP ici

Pirelli

Max Verstappen a remporté sa quinzième victoire de la saison, égalant ainsi le record qu’il avait établi l’année dernière. Il s’agit également de la cinquantième victoire en carrière du triple champion du monde et aujourd’hui, il a vraiment dû se surpasser pour se frayer un chemin jusqu’à la tête depuis la sixième place sur la grille de départ. Une fois en tête après avoir dépassé Lando Norris, Max a dû résister à Lewis Hamilton qui, dans son dernier relais, a utilisé l’avantage de la gomme pour se rapprocher du leader, bien qu’il n’ait jamais eu l’occasion de tenter un dépassement. Le podium est donc composé de deux Anglais, le pilote Mercedes devant celui de McLaren.

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DU SPORT AUTOMOBILE DE PIRELLI :

« Sur l’un des circuits les plus difficiles de la saison, nous avons assisté à une course très disputée, avec des duels passionnants en piste et entre les stratèges. En ce qui concerne la stratégie, la façon dont la course s’est déroulée a confirmé qu’un double arrêt était l’option la plus rapide, en particulier parce que l’alternative d’un seul arrêt nécessiterait une gestion très prudente des pneus, ce qui rendrait difficile pour un pilote de pousser fort pendant de nombreux tours, alors que ceux qui avaient deux arrêts étaient en mesure de le faire. Ce fut le cas de Leclerc qui, bien qu’il n’ait pas connu de baisse de performance en fin de course en raison de la dégradation, a constaté que son rythme n’était pas assez élevé pour se défendre contre plusieurs pilotes qui avaient choisi de s’arrêter deux fois.

En ce qui concerne les performances des pneus en général, le Medium s’est avéré être le composé le plus approprié, car il offrait plus d’adhérence que le Hard, mais sa dégradation ne s’est pas traduite par des temps au tour beaucoup plus lents. Le Soft a été très peu utilisé – seulement par AlphaTauri en fin de course – et la performance de Tsunoda montre que c’est un excellent pneu pour un tour rapide, mais pas vraiment une option sur une longue distance sur cette piste d’Austin avec les températures d’aujourd’hui. Enfin, il est intéressant de noter que même en course, il n’y a pas eu de grainage.

LA JOURNÉE SUR LA PISTE

La grande majorité des pilotes ont préféré s’élancer en pneus Medium, à l’exception de Lance Stroll et Nico Hulkenberg, qui se sont élancés en pneus Hard depuis la voie des stands aux côtés de leurs coéquipiers respectifs Fernando Alonso et Kevin Magnussen. Comme on pouvait s’y attendre, la stratégie la plus rapide était un double arrêt, avec des pneus moyens et durs. Deux pilotes ont tenté de faire toute la course en ne s’arrêtant qu’une seule fois aux stands : Charles Leclerc, qui a prolongé son premier relais jusqu’au 23e tour avant de parcourir les 33 tours restants avec un train de pneus durs, et Daniel Ricciardo qui, au 47e tour, a probablement abandonné sa tentative d’atteindre le drapeau à damier avec les pneus durs, passant aux pneus souples pour les derniers tours. Son coéquipier AlphaTauri, Yuki Tsunoda, a fait de même, s’arrêtant une troisième fois dans l’avant-dernier tour, tentant et réussissant à prendre le point supplémentaire offert pour avoir réalisé le meilleur tour en course, alors qu’il complétait le top 10.

PROCHAINE ÉTAPE POUR NOS PNEUS F1

La prochaine étape est Mexico : le circuit portant le nom des frères Rodriguez accueillera la 20e course du championnat du monde de Formule 1 cette année, du 27 au 29 octobre. Les composés disponibles sont le C3 en P Zero White dur, le C4 en P Zero Yellow moyen et le C5 en P Zero Red tendre. Ce trio est donc un cran plus souple que ceux utilisés l’année dernière.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

Nous avons dû nous fier à la stratégie aujourd’hui et l’équipe a fait du bon travail.

« C’est une sensation incroyable de gagner mon 50ème Grand Prix ici à Austin, je suis très fier bien sûr, mais je veux continuer à pousser pour plus. Partir en P6 aujourd’hui était intéressant, je me suis frayé un chemin lentement jusqu’à l’avant. Nous n’avions pas d’avantage de rythme aujourd’hui et je luttais avec mes freins. Je n’avais pas les mêmes sensations dans la voiture qu’hier, ce qui a rendu la course plus difficile que prévu. On pouvait voir que c’était très serré à la fin et là aussi. Nous avons dû nous fier à la stratégie aujourd’hui et l’équipe a fait un excellent travail à cet égard.

Sergio Perez, #11, P5, P4 après les pénalités d’Hamilton et Leclerc :

Nous devons tirer les leçons de ce week-end, car il y a de bonnes choses à comprendre pour le Mexique.

« J’en voulais plus aujourd’hui, évidemment. Par moments, nous avions un très bon rythme, mais nous manquons encore de régularité. C’était une course difficile, la Ferrari semblait s’être améliorée, mais je pense aussi que nous avons fait un bon pas en avant par rapport à hier. C’était assez difficile de dépasser, surtout parce que la sortie du virage 11 était assez délicate, car il y avait beaucoup de vent et c’était très difficile. Nous avons eu quelques occasions où nous aurions pu dépasser des gens, donc je pense que nous devons revoir cela en tant qu’équipe. Je pense que nous savons ce que nous avons fait de mal ce week-end, donc nous sommes très optimistes pour les prochaines courses. Nous devons tirer les leçons de ce week-end, car il y a de bonnes choses à comprendre pour le Mexique. Il y a un peu plus de rythme là-dedans et j’ai vraiment hâte d’être à mon Grand Prix national.

Christian Horner :

Max a réussi à surmonter tous les problèmes et à remporter la victoire. Son demi-siècle. Un autre exploit phénoménal pour lui.

« Avant la course, toutes nos simulations nous disaient que le double arrêt était la course la plus rapide pour nous et c’est ce que nous avons fait. Nous savions que Lando s’était engagé à rouler avec les deux pneus durs, alors nous avons pensé que rouler avec les pneus moyens était la meilleure stratégie. Il était crucial pour Max d’utiliser cette stratégie, de passer, de prendre la position sur la piste et de faire notre course la plus rapide jusqu’à la fin de la course. Max a eu un problème de freins tout au long de la course, comme vous l’avez certainement entendu. C’était difficile pour lui et je pense qu’il s’est concentré sur ce problème, même s’il a été capable de le surmonter et de remporter la victoire. Son demi-siècle. Un autre exploit phénoménal pour Max. Checo a également bien piloté. Il a connu des courses difficiles, mais il avait un bon rythme aujourd’hui et je pense qu’il en retirera beaucoup de confiance. J’espère que cela le mettra dans de bonnes conditions avant sa course à domicile le week-end prochain. Alors que tous les regards se tournent vers le Mexique, nous sommes impatients de voir ce qui nous attend et ce que nous pouvons accomplir.

Mercedes

Le podium s’est envolé après que Lewis ait contesté la victoire sur le circuit des Amériques.

Lewis Hamilton a terminé deuxième mais a été disqualifié du Grand Prix des États-Unis, tandis que George Russell est arrivé septième mais a finalement été classé cinquième.

Partis respectivement troisième et cinquième, les deux pilotes ont connu des débuts difficiles, Lewis chutant à la quatrième place et George à la huitième.

Ils ont tous deux commencé à se battre rapidement, et Lewis est remonté en P2 derrière la McLaren de Lando Norris en début de course.

Max Verstappen, en P3 à ce stade, a déclenché la première série d’arrêts aux stands. Avec un et deux arrêts qui semblent viables, Lewis et George sont restés en piste pour quelques tours de plus et ont cédé la position de piste à plusieurs coureurs – mais leurs pneus ont bientôt trop baissé, les obligeant à s’engager dans une stratégie à deux arrêts.

Utilisant le pneu dur, Lewis a commencé à se rapprocher de Norris et Verstappen avant de prendre le pneu médium pour son dernier relais.

Il a utilisé le décalage des pneus par rapport à la McLaren chaussée de pneus durs et à la Red Bull pour dépasser Norris et se lancer à la poursuite de Verstappen, échouant à moins de deux secondes de la victoire au drapeau.

George a adopté une stratégie similaire ; il s’est rapproché à quelques dixièmes de la Ferrari de Leclerc en fin de course, mais a dû se contenter de la 7e place sur la ligne d’arrivée.

Les contrôles d’après-course ont montré que les niveaux d’usure de la carrosserie de la voiture de Lewis dépassaient la limite autorisée et il a donc été disqualifié, tout comme la Ferrari de Leclerc.

Alors que l’équipe se rend au Mexique, l’écart avec Ferrari au championnat des constructeurs est désormais de 22 points.

Lewis Hamilton, #44, P2, puis disqualifié :

Tout d’abord, félicitations à Max et Red Bull. Ils ont fait un travail incroyable tout au long de l’année, ils ont dominé et ont été presque sans faille. Nous les avons rattrapés vers la fin. J’espérais pouvoir le faire, mais j’ai juste besoin de quelques tours supplémentaires. Il y a eu tellement de travail pour apporter cette amélioration ici et c’était difficile après la dernière course au Qatar. J’ai vraiment eu l’impression de décevoir l’équipe, et j’ai dû passer par un processus très profond pour revenir ici. C’est l’une de ces expériences qui montrent que ce n’est pas la façon dont on tombe qui compte, mais la façon dont on se relève. Je suis arrivée ici avec l’envie de me battre, je me sentais bien et je suis vraiment contente de ma performance.

Dans l’ensemble, nos performances n’ont pas été optimales aujourd’hui. Nous avions un bon rythme et je me sentais bien dans la voiture. C’était difficile de rivaliser avec ceux qui m’entouraient, car ils étaient très rapides, mais nous pouvons être satisfaits de beaucoup de choses. Je suis positif car nous allons de l’avant, même si, en y réfléchissant, nous aurions pu gagner aujourd’hui. C’est bien sûr décevant d’être disqualifié après la course, mais cela n’enlève rien aux progrès que nous avons faits ce week-end.

George Russell, #63, P7, P5 après les disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

Le départ de la course m’a vraiment coûté cher aujourd’hui. J’ai perdu trois positions et ensuite, je ne sais pas pourquoi, quand nous avons mis le pneu dur, j’ai perdu le rythme. Je devais aussi gérer le lift et la côte et je tombais comme une pierre. Lorsque nous avons mis le pneu Medium, nous nous sommes soudainement retrouvés parmi les voitures les plus rapides de la piste. J’ai repris plus de 10 secondes à Max (Verstappen) dans ce dernier relais. C’est décevant alors que je sentais vraiment qu’il y avait le potentiel pour se battre pour un podium.

Le point positif est que la voiture s’est améliorée. Nous nous concentrons pleinement sur 2024, mais nous savons aussi que les prochains week-ends devraient nous convenir davantage qu’ici. Nous devons attendre et voir comment nous nous débrouillerons là-bas. Ce fut un week-end difficile pour moi, mais je suis enthousiaste et motivé pour les quatre dernières courses de l’année.

Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG :

Nous pouvons tirer beaucoup de positif de la performance de la voiture aujourd’hui. Nous détestons être passés si près de la victoire et avoir échoué. Mais il s’agit d’un circuit où, il y a quelques courses seulement, nous n’aurions pas été performants en raison des virages rapides et en épingle à cheveux. La mise à jour semble avoir rendu la voiture plus heureuse dans ces zones et cela fonctionne bien. D’un point de vue directionnel, c’est un très bon signe.

En ce qui concerne le résultat de la course et la disqualification, les choix de réglages lors d’un week-end de sprint sont toujours un défi avec seulement une heure d’essais libres – et encore plus sur un circuit bosselé comme COTA et avec un nouveau package. En fin de compte, tout cela n’a pas d’importance ; d’autres ont eu raison là où nous avons eu tort et il n’y a pas de marge de manœuvre dans les règles. Nous devons prendre notre mal en patience, apprendre et revenir plus forts le week-end prochain.

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie au bord de la piste :

Nous sommes naturellement très déçus de perdre notre place sur le podium. Malheureusement, c’est l’un des pièges du format sprint où nous disposons d’une seule heure de course avant le parc fermé. Le fait de ne pas avoir utilisé une charge de carburant de course en FP1, combiné à un circuit aussi bosselé que celui-ci et aux parties de la piste où les pilotes doivent placer la voiture pendant le Grand Prix, a contribué à des niveaux d’usure plus élevés que prévu. Nous allons en tirer les leçons, mais aussi tirer les points positifs de notre expérience dans son ensemble.

Lewis a connu un très bon week-end, et c’était excitant de le voir se rapprocher d’abord de Lando puis de Max, avec une chance de remporter la course. Malheureusement, nous avons manqué de tours. Avec le recul, il est facile de dire que nous aurions dû couvrir Verstappen lors de la première série d’arrêts. Cependant, à ce moment-là, la stratégie à un arrêt semblait encore viable. Si elle avait fonctionné, cela nous aurait mis dans une position très forte pour gagner. Comme toujours, nous analyserons la course dans le calme de l’usine pour voir si une stratégie différente nous aurait donné une meilleure chance de victoire. George a eu une course plus solitaire, souffrant dans le relais du milieu sur le pneu dur car il devait économiser du carburant. Cela a contribué à ce que les pneus ne soient pas à leur optimum. Il a été beaucoup plus heureux une fois qu’il a utilisé le pneu Medium dans le dernier relais. Il peut en tirer des encouragements pour les courses à venir.

Nous pouvons nous permettre d’être prudemment optimistes en pensant que les progrès que nous avons réalisés se traduiront dans les courses à venir. Les deux pilotes ont ressenti l’amélioration et c’est positif pour notre trajectoire de développement pour 2024. Bien que nous soyons déçus du résultat final aujourd’hui, nous pouvons être encouragés par le rythme affiché.

Ferrari

La Scuderia Ferrari quitte le Circuit des Amériques avec une quatrième et une sixième place au Grand Prix des États-Unis grâce à Carlos Sainz et Charles Leclerc respectivement. L’équipe a divisé les stratégies : deux arrêts pour Carlos et un arrêt pour Charles. La stratégie à deux arrêts s’est avérée être la bonne, ce qui a permis à Carlos de mener une course agressive. Dans les 15 derniers tours, Charles était vulnérable aux attaques et a perdu quelques places.

Deux stratégies. Charles n’a pas pris le meilleur départ depuis la pole position, perdant la tête au profit de Lando Norris. Carlos, quant à lui, prend un très bon départ et se hisse à la troisième place. Presque immédiatement, tous les pilotes, mais surtout la paire Ferrari, ont dû commencer à gérer la dégradation du pneu Medium. Sainz s’est arrêté au 17e tour pour passer à un nouveau train de pneus Mediums, tandis que Charles a fait du bon travail en prolongeant son relais jusqu’au 23e tour, lorsqu’il est passé aux Hards, conformément à la décision de l’équipe de ne faire qu’un seul arrêt au stand. Ce choix n’est pas payant et dans le dernier quart de la course, Charles est en proie à un manque de rythme qui le fait rétrograder à la sixième place, tout en luttant bec et ongles pour repousser George Russell. Carlos, quant à lui, remonte dans l’ordre, adoptant un rythme régulier et réussissant un beau dépassement sur Russell pour la quatrième place. En fin de course, l’Espagnol est l’une des voitures les plus rapides en piste et se rapproche même de Norris dans l’espoir de se battre pour la troisième place.

Le Mexique. L’attention se tourne maintenant vers la prochaine manche, le Grand Prix de Mexico, le week-end prochain à l’Autodromo Hermanos Rodriguez.

Carlos Sainz, #55, P4, P3 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

Je pense que le résultat d’aujourd’hui est le meilleur que nous pouvions obtenir. Le rythme était correct et solide tout au long de la course et nous avons même réduit l’écart avec la voiture P3 dans les derniers tours. Malheureusement, les concurrents qui nous précédaient étaient plus rapides et nous n’avons pas pu les rejoindre.

Nous ne sommes pas là où nous voulons être et nous savions que la course serait difficile, mais nous devons maintenant nous concentrer sur le Mexique et nous préparer pour la semaine prochaine.

Charles Leclerc, #16, P6, Disqualifié :

On peut dire que nous n’avons pas adopté la bonne stratégie aujourd’hui. Sur le papier, nos chiffres indiquaient que les stratégies à un et deux arrêts étaient très similaires, mais en réalité, ce n’était pas le cas. Je me suis senti bien dans la voiture tout au long du week-end et notre rythme de course n’était pas mauvais, il est donc dommage que nous n’ayons pas obtenu un meilleur résultat.

Nous devons utiliser le reste de la saison pour apprendre autant que possible et nous assurer que nous tirons le maximum de chaque opportunité à l’avenir.

Frédéric Vasseur, Directeur de l’équipe :

Nous ne pouvons pas nous contenter d’une quatrième et d’une sixième place, d’autant plus que Charles est parti en pole position. Quant à Carlos, la gestion de la course s’est plutôt bien déroulée, alors que le principal problème aujourd’hui réside dans la stratégie de Charles, décidée avant le départ, mais qui n’a pas fonctionné et qui a donc compromis sa course. Nos données suggéraient qu’il n’y avait pas de grande différence entre une stratégie à un ou deux arrêts, mais les événements nous ont donné tort.

Comme les choses se sont déroulées, nous avons clairement dû changer les positions de nos pilotes pour essayer d’obtenir le meilleur résultat possible et Charles a fait de son mieux en réussissant à rester devant Russell. Nous nous dirigeons maintenant vers le Mexique, sachant qu’il y a plusieurs domaines dans lesquels nous devons nous améliorer si nous voulons atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.

McLaren

« C’ÉTAIT GÉNIAL D’ÊTRE EN TÊTE DE LA COURSE »

Ce qui s’est passé :

– Lando est rapide au départ et devance Leclerc en P1.

– Oscar prend également un bon départ, gagnant quatre places, mais entre en contact avec Ocon.

– Lando continue de mener le Grand Prix et porte son avance sur Leclerc à plus de deux secondes.

– Oscar doit abandonner au 10e tour en raison d’une fuite d’eau.

– Lando boxe pour les Hards et ressort P4, devant Verstappen en P6.

– Les arrêts aux stands se déroulent, permettant à Lando de reprendre la tête.

– Verstappen a un avantage de pneus sur les Mediums et dépasse Lando.

– Norris passe aux stands avant Verstappen sur les Hards et ressort P6.

– Verstappen s’arrête un tour plus tard et sort juste devant Lando.

– La deuxième série d’arrêts aux stands se déroule et Norris se hisse en P2 derrière Verstappen.

– Hamilton rattrape et dépasse Lando au 49e tour.

– Après une lutte acharnée, Lando termine sa 100e course en P3 mais est promu en P2 après la disqualification d’Hamilton.

Lando Norris, #4, P3, P2 après disqualification d’Hamilton :

« C’était génial d’être en tête de la course au départ. J’ai pu contrôler la course en grande partie, mais cela n’a pas suffi aujourd’hui. Cependant, je suis heureux, c’était une bonne course de mon côté. Nous savions ce qui allait être difficile aujourd’hui, à savoir la dégradation, mais le rythme sur les dix premiers tours de chaque relais était bon. Nous y arrivons. Nous progressons chaque week-end, il ne nous reste plus que quelques étapes à franchir. Terminer sur le podium ici, c’est mieux que ce à quoi nous nous attendions avant le week-end. Dans l’ensemble, nous sommes donc très heureux.

Oscar Piastri, #81, DNF, abandon :

« C’est dommage d’avoir dû abandonner la voiture après seulement 10 tours. Nous avons pris un bon départ et gagné quelques places, mais nous avons eu une fuite d’eau qui a malheureusement mis fin à notre course. Le week-end n’a pas été des plus faciles, mais nous avons beaucoup appris. Nous avons fait un pas en avant par rapport à hier et nous nous sommes améliorés, mais pas au niveau que je souhaite. Ce sont des week-ends qui forgent le caractère et qui sont très importants pour ma première saison, alors nous en tirerons ce que nous pouvons et nous rebondirons au Mexique la semaine prochaine.

Andrea Stella :

« Un autre bon résultat pour McLaren, ce qui fait quatre podiums d’affilée. C’est arrivé dans une course où nous avons essayé d’aller chercher la victoire. Nous avons poussé fort avec Lando et avons potentiellement payé le prix en termes de régularité dans les relais, mais cela ne change pas le résultat final. C’est encourageant d’être compétitif sur un circuit que nous ne pensions pas adapté à notre package.

« C’est vraiment dommage ce qui s’est passé du côté d’Oscar, car nous aurions pu terminer avec de très bons points. Malheureusement, sa course s’est arrêtée après un contact au premier tour, endommageant le système de refroidissement et provoquant une surchauffe du moteur. Avant cela, il avait bien progressé dans le peloton. Nous sommes donc satisfaits de l’amélioration que nous avons pu apporter du côté d’Oscar et nous allons rebondir au Mexique ».

Aston Martin

Lance Stroll, #18, P9, P7 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

« Terminer neuvième après être parti de la dernière place dans la pitlane est un résultat positif après deux jours difficiles ici à COTA. C’est bien d’être de retour dans les points après quelques courses difficiles. Les changements de réglages que nous avons effectués pour optimiser la performance nous ont définitivement mis dans la bonne direction ; nous étions beaucoup plus compétitifs aujourd’hui. J’avais une bonne adhérence dans les virages, surtout lorsque nous avons monté le composé Medium, et j’ai pu faire quelques bons dépassements à l’entrée du virage 12. Nous allons travailler dur pour continuer sur cette lancée au Mexique la semaine prochaine.

Fernando Alonso, #14, DNF, abandon :

« C’était une belle course de retour pour nous, avec beaucoup plus de rythme dans l’AMR23. Nous voulions marquer des points en partant de la pitlane, mais malheureusement, nous avons dû abandonner avec des dégâts. C’est dommage, car pendant la course d’aujourd’hui, nous avions l’air assez compétitifs. Nous avons recueilli beaucoup de données et de comparaisons utiles sur les deux voitures aujourd’hui, qui seront cruciales pour les courses à venir.

Mike Krack, directeur de l’équipe :

« Marquer deux points avec Lance représente une bonne reprise si l’on considère tout ce qui s’est passé ce week-end, y compris le fait de partir de la pitlane avec les deux voitures. Lance a bien géré sa course, en prenant soin des pneus et en réalisant des temps vraiment compétitifs, ainsi que des dépassements décisifs. Fernando semblait lui aussi destiné à marquer des points, jusqu’à ce qu’il subisse des dommages au sol qui l’ont contraint à l’abandon à sept tours de l’arrivée. Nous avons recueilli des données précieuses sur les dernières mises à jour aujourd’hui. Ces données seront utiles pour les courses à venir, car nous continuons à améliorer les réglages de l’AMR23. Je tiens à remercier tous les membres de l’AMRTC à Silverstone et ici à Austin pour les efforts qu’ils ont déployés ces dernières semaines afin d’installer les nouvelles pièces sur la voiture. Nous avons hâte de reprendre la piste le week-end prochain au Mexique.

Alpine

BWT Alpine F1 Team a marqué quatre points aujourd’hui lors du Grand Prix des États-Unis après la huitième place de Pierre Gasly sur le Circuit des Amériques à Austin, Texas. Esteban Ocon a été contraint d’abandonner la course au septième tour après avoir subi un violent contact dans le premier tour, qui a considérablement endommagé son A523.

Esteban a pris un bon départ, gagnant plusieurs places dans la montée jusqu’au virage 1. Dans la descente vers le virage 2, Esteban a été pris dans un incident de course avec Oscar Piastri à l’extérieur, entrant en contact avec la McLaren, ce qui a endommagé son sidepod gauche et son plancher. En conséquence, Esteban tombant en queue de peloton, il abandonne au septième tour.

Pierre chute au dixième rang à la fin du premier tour avant de remonter au huitième rang suite aux abandons d’Esteban et Piastri. Après deux arrêts aux stands, Pierre a dû garder son sang-froid pour résister aux fortes attaques des Aston Martin dans les phases finales, terminant huitième au drapeau à damier pour ajouter à ses deux points du Sprint de samedi. La prochaine étape pour l’équipe est le Grand Prix de Mexico, où le pilote de réserve Jack Doohan prendra le volant de la voiture n°10 lors des essais libres 1.

Esteban Ocon, #31, DNF, abandon :

« Ce fut un dimanche très malheureux pour nous aujourd’hui à Austin. J’ai l’impression qu’il y en a eu pas mal cette année, ce qui nous a vraiment coûté cher. C’est dommage car nous avions une bonne position de départ pour la course d’aujourd’hui et avons encore une fois gagné quelques places grâce à un bon départ et un bon premier virage. Malheureusement, il y a eu ensuite un contact avec Oscar [Piastri] et les dégâts sur notre sol étaient trop importants pour continuer. Il y a quelques points positifs à retenir de notre week-end et beaucoup à revoir également. Mexico approche à grands pas et je sais que nous rebondirons en équipe.

Pierre Gasly, #10, P8, P6 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

« Je suis très satisfait du résultat d’aujourd’hui et, je dois dire, c’est probablement notre week-end le plus complet de la saison jusqu’à présent avec deux bons résultats de qualification et des points dans les deux courses. Nous avons perdu quelques positions au départ aujourd’hui, mais je savais que le rythme de la voiture était bon et que nous étions capables de la garder propre et de nous frayer un chemin vers l’avant. Bien sûr, nous voulons nous battre près du front, mais ce week-end a été définitivement meilleur pour nous où nous avons pu en tirer le maximum. Sur le plan opérationnel, tout s’est bien passé et c’est très satisfaisant pour nous tous au sein de l’équipe. Maintenant, nous nous concentrons sur Mexico et sur la réalisation d’un autre week-end solide.

Bruno Famin, Team Principal par intérim :

« Globalement, ce fut un dimanche mitigé pour l’équipe avec Pierre dans les points et Esteban malheureusement abandonné et incapable de montrer son potentiel. La voiture a été compétitive – suffisamment pour concourir pour les points les deux jours – il est donc frustrant de ne pas avoir les deux pilotes dans la lutte pour le top dix aujourd’hui. Esteban a pris un bon départ et Pierre a réalisé une course solide pour terminer huitième et remporter des points mérités. Cette course marque la première de la triple course, nous attendons déjà avec impatience Mexico où nous visons à poursuivre notre série de points et à avoir Jack [Doohan] dans la voiture lors des essais libres 1. »

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

Après les disqualifications de Leclerc et Hamilton, nous revenons d’Austin avec deux points pour l’équipe, pour la première fois depuis le Grand Prix de Hongrie 2021. C’est aussi le premier point de Logan en Formule 1 et il devient le premier Américain à marquer un point depuis Michael Andretti au Grand Prix d’Italie 1993.

Ce week-end de sprint a encore été très chargé et la journée d’aujourd’hui s’est bien déroulée pour les deux pilotes. Les conditions étaient un peu différentes avec des changements de vent et de température de piste pour aujourd’hui, mais dans l’ensemble, la voiture s’est bien comportée et les deux pilotes ont pu se rapprocher des points.

Toutes les courses de sprint sont difficiles pour les pilotes débutants et ce circuit très technique est l’un des pires. Logan a eu du mal vendredi, mais avec plus de tours, il s’est rapidement amélioré et a réalisé une très bonne performance aujourd’hui.

Nous ne nous attendions pas à ce que COTA soit un bon circuit pour nous, donc le fait de repartir avec deux points aujourd’hui représente un bon effort de la part de toute l’équipe. Bien que les Alpha Tauri aient été forts et aient marqué quelques points, nous nous rendons au Mexique en bonne position au championnat.

Alex Albon, #23, P11, P9 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

Je suis très heureux pour l’équipe et surtout pour Logan qui a marqué des points aujourd’hui. Nous avons eu de la chance, mais nous étions là pour la saisir ! Ma course a été un peu compromise par l’absence de nouveaux pneus mediums, car nous les avons tous utilisés hier lors du Sprint. Nous avons également eu des difficultés avec les pneus durs, ce qui nous a obligés à utiliser nos pneus moyens usagés. Néanmoins, le fait de repartir avec des points est une bonne chose pour l’équipe alors que nous terminons le reste de la saison.

Logan Sargeant, #2, P12, P10 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

C’est incroyable de marquer mon premier point en F1 à domicile après le week-end difficile que j’ai vécu. Je suis très fier de cette équipe et de moi-même pour le travail acharné et les progrès que nous avons réalisés cette saison.

Nous avons travaillé dur toute la nuit pour trouver une direction positive avec la voiture, et nous l’avons trouvée. Nous ne pouvions pas changer grand-chose car la voiture était sous le Parc Fermé, mais nous avons travaillé sur les systèmes en utilisant les outils sur mon volant pour aider à faire avancer la voiture dans la bonne direction. Le rythme était bien meilleur aujourd’hui et je conduisais vraiment bien. J’ai pris un excellent départ, mais j’ai eu la malchance d’attraper la bordure de la saucisse dans le premier virage et de me retrouver en anti-décrochage, ce qui m’a coûté quelques positions. Cela a un peu changé la course, mais nous nous sommes battus et j’ai tout donné à chaque tour. Nous avons fait des pas dans la bonne direction, sur lesquels nous pouvons nous appuyer pour aller de l’avant en direction du Mexique.

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team Stake n’a pas réussi à convertir ses positions de qualification en points lors du Grand Prix des États-Unis, Valtteri Bottas et Zhou Guanyu terminant respectivement 14e et 15e sur le circuit des Amériques. Les deux pilotes ont été impliqués dans des batailles des feux jusqu’au drapeau, mais le top 10 est resté inaccessible.

Le résultat d’aujourd’hui laisse l’équipe à la huitième place du championnat des constructeurs, l’écart avec Williams et l’avantage sur Haas restant inchangés par rapport à la manche précédente au Qatar. L’équipe va maintenant se rendre au Mexique, pour la deuxième partie du triple tour des Amériques.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

« Ce week-end a été difficile pour notre équipe : nous avons perdu du terrain tout au long des séances, et nous devrons tout analyser en détail pour comprendre rapidement ce qui n’a pas fonctionné pour nous. L’équilibre de la voiture sur tous les composés de pneus n’était tout simplement pas là aujourd’hui, ce qui a rendu l’attaque et la défense difficiles pour nos pilotes. Valtteri et Zhou ont tous deux fait une course propre, même si cela n’a pas été suffisant pour progresser dans le peloton et marquer des points. Il nous reste beaucoup de travail à accomplir au cours des prochains jours, avant de nous rendre au Mexique pour la deuxième étape de ce triple rendez-vous américain : Je suis persuadé qu’avec des conditions de piste différentes, nous serons en mesure de retrouver rapidement le rythme que nous avons affiché lors des deux dernières courses, et que nous aurons plus d’occasions de nous hisser à nouveau dans le top 10. »

Valtteri Bottas, #77, P14, P12 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

« Nous avons tout donné aujourd’hui : du point de vue de la stratégie, nous avons tout fait correctement, mais malheureusement nous avons manqué de rythme tout au long du week-end par rapport à nos concurrents directs. Les bosses de la piste ont également joué un rôle dans notre performance, car nous avons dû faire rouler notre voiture un peu plus haut que nous le souhaitions et donc sacrifier un peu d’appui, ce qui ne nous a pas permis d’extraire le maximum de nos améliorations. En revanche, nos concurrents directs n’ont pas marqué beaucoup de points aujourd’hui, ce qui laisse la bataille pour la septième place du championnat ouverte. Je suis impatient de me rendre au Mexique dans quelques jours : l’année dernière, le circuit convenait bien à notre voiture, ce qui, je l’espère, nous permettra de retrouver rapidement une forme compétitive.

Zhou Guanyu, #24, P15, P13 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

« Nous semblions avoir une meilleure voiture au début du week-end, surtout après avoir changé les réglages après la FP1, mais finalement nous n’avons pas pu conserver les positions que nous avions gagnées vendredi. Malheureusement, nous n’avions pas assez de rythme pour suivre nos concurrents directs. J’ai eu l’impression de manquer d’adhérence et, dans l’ensemble, je n’ai pas été en mesure de me mêler à la course. Je pense que cette course a été assez délicate de notre côté, en raison d’une forte dégradation ; nous devrons certainement analyser ce qui s’est passé exactement ce week-end, mais j’ai le sentiment que, quoi que nous ayons pu changer en termes de pneus ou de stratégie aujourd’hui, cela n’aurait pas fait une grande différence. Maintenant, nous allons rapidement nous regrouper, et j’espère que nous ferons un retour en force la semaine prochaine au Mexique.

Haas

MoneyGram Haas F1 Team a terminé le Grand Prix des États-Unis – 19e manche du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2023, avec Nico Hulkenberg en 13e position et Kevin Magnussen en 16e position sur le Circuit des Amériques.

Les deux pilotes se sont élancés depuis la pitlane pour la course de 56 tours de dimanche après que des changements de réglages ont été effectués en dehors de la réglementation du parc ferme. Ces changements ont été effectués afin de mieux comprendre les améliorations apportées à la VF-23 à COTA.

Hulkenberg s’est élancé en pneus durs Pirelli P Zero White et a opté pour une stratégie à deux arrêts, rentrant au 19e tour pour des pneus médiums jaunes, avant de repasser au 35e tour pour le même composé. Magnussen a également opté pour une stratégie à deux arrêts, mais a choisi des pneus moyens-durs-moyens, adoptant une approche plus agressive en ravitaillant au 10e et au 29e tour. Les deux pilotes ont réalisé des gains relatifs par rapport à leurs places de départ dans la pitlane, Hulkenberg remontant à la 13e place et chassant les pilotes Williams, Magnussen se classant 16e. L’arrivée de deux voitures permet à l’équipe de tirer des leçons utiles de ce week-end.

Max Verstappen a remporté sa 15e victoire de la saison pour Red Bull Racing, devant le pilote de Mercedes AMG Lewis Hamilton, Lando Norris de McLaren étant troisième.

MoneyGram Haas F1 Team conserve la neuvième place du championnat des constructeurs.

Kevin Magnussen, #20, P16, P14 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

« Je pense que la course a été meilleure grâce aux changements que nous avons apportés. Mais ce n’était pas encore suffisant, nous n’étions pas assez rapides et nous avons terminé dans la position où nous étions au départ de la pitlane. La voiture s’est sentie mieux aujourd’hui après avoir effectué les changements, en mettant plus d’appuis, et c’était définitivement une meilleure configuration.

Nico Hulkenberg, #27, P13, P11, après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

« La voiture se sentait mieux et je pense que la performance relative était beaucoup plus prometteuse qu’hier, mais cela a eu un prix, celui de devoir partir de la pitlane. Je pense que si nous avions eu une qualification à moitié décente et que nous nous étions qualifiés en milieu de peloton, nous aurions pu nous battre et nous battre pour les points aujourd’hui. Il y a des signes positifs et encourageants, mais en même temps, c’était difficile avec beaucoup de gestion des pneus, mais c’était le cas pour tout le monde.

Guenther Steiner, directeur de l’équipe :

« C’était une course difficile, mais c’était évidemment la bonne décision de partir de la pitlane avec des modifications au niveau de la force d’appui. Nous avons appris pas mal de choses et nous espérons que nous pourrons étudier les données et nous améliorer un peu plus au Mexique. Ce n’est pas une solution magique que nous avons maintenant, mais certains des commentaires de Kevin et Nico étaient encourageants, alors espérons que nous pourrons nous rapprocher de ce qui est possible avec la voiture au Mexique.

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P10, P8 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc (Meilleur tour, 1.38.139) :

« C’était une bonne course pour moi et je suis heureux. Marquer des points ici trois fois de suite est incroyable, surtout devant les fans d’Austin. Un excellent travail et des félicitations à l’équipe. Tout le monde à l’usine, à Faenza et à Bicester, et sur le terrain, travaille très dur, et c’est agréable de voir que les améliorations qu’ils apportent semblent bien fonctionner, et nous réduisons l’écart pour nous battre pour la P10. Nous avons eu un peu de chance avec Fernando (Alonso) à la fin, mais nous avons maximisé la performance parce que si nous ne conduisions pas là, nous n’aurions pas pu en profiter et marquer des points. Au début, j’ai eu une crise cardiaque quand l’équipe m’a appelé au box, parce que je pensais qu’il y avait un problème, mais ils m’ont dit que nous visions le tour le plus rapide avec le pneu tendre. C’était la première fois que je faisais le tour le plus rapide dans le dernier tour de la course, et j’ai vraiment apprécié, c’était excitant. Maintenant, nous allons nous recentrer et continuer sur cette lancée pour les dernières courses de la saison.

Daniel Ricciardo, #3, P17, P15 après disqualifications d’Hamilton et Leclerc :

« Le Texas n’a pas été très clément. Au départ, nous suivions bien notre plan, mais le problème, c’est qu’une fois que les voitures avec des drapeaux bleus sont arrivées derrière nous, nous avons perdu trop de terrain. Nous avons eu du mal dans le trafic, puis nous avons subi des dégâts plus tard, donc après cela, nous avons manqué de rythme. Avec la gomme moyenne, nous faisions les mêmes temps au tour que Yuki, mais comme j’étais sur un seul arrêt, il y avait un peu plus de gestion des pneus pour moi. Physiquement, je me sens mieux aujourd’hui qu’hier, donc la course Sprint a été un bon échauffement pour le Grand Prix. J’ai fait plus de kilomètres en course, et il y a beaucoup à apprendre de cette course, alors maintenant c’est l’attaque totale pour le Mexique.

Jody Egginton (Directeur Technique) :

« La course d’aujourd’hui a été très chargée, mais nous avons atteint l’objectif de marquer des points, et il ne restait plus grand-chose sur la table, donc nous sommes satisfaits. Yuki a fait un très bon premier relais, consommant bien ses pneus et ne laissant pas Gasly prendre trop d’avance. Son relais intermédiaire sur la gomme dure a été un peu plus difficile, mais là encore, il a bien géré ses pneus. Ensuite, après le deuxième arrêt sur la gomme moyenne, il s’agissait de rouler à fond pour essayer de garder le contact avec les Aston Martin, qui étaient plus rapides dans cette phase de la course. Une fois que nous avons creusé l’écart avec Albon, le muret des stands a pris la bonne décision d’essayer de faire le tour le plus rapide et d’obtenir le point supplémentaire offert, ce qui était un bon bonus aujourd’hui. La course de Daniel a été plus difficile par la suite, mais il a également réalisé un premier relais très bien géré, ce qui lui a ouvert des options stratégiques. Cependant, peu après son premier arrêt, il a subi des dommages sur des pièces du conduit de frein, ce qui a entraîné une perte significative de la charge et de l’équilibre aérodynamiques, l’empêchant de rouler au rythme dont il était capable et le faisant retomber dans le peloton de chasse. Plus tard, nous avons pris le pari de nous arrêter et d’essayer de résoudre le problème en cas de Safety Car en fin de course. Bien que nous ayons amélioré l’équilibre de la voiture à l’arrêt, la course s’est terminée sans incident, ce qui n’a pas permis de le faire progresser. Dans l’ensemble, la voiture a bien fonctionné ici à Austin, et nous nous sommes battus pour marquer des points, ce qui est positif. Cependant, nous devons continuer à réaliser des week-ends solides afin de pouvoir capitaliser sur cela lors des prochaines courses, il y a donc encore beaucoup de travail à faire. Cet événement étant le premier de trois week-ends de Grand Prix, il y aura une période très intense d’analyse détaillée pour s’assurer que nous tirons les enseignements pertinents pour la course du week-end prochain au Mexique.

Franz Tost (Directeur de l’équipe) :

« De retour dans les points, la journée d’aujourd’hui a été bonne. Nous avons décidé de répartir la stratégie entre les deux voitures. Yuki a opté pour une stratégie à deux arrêts, tandis que Daniel a opté pour un seul arrêt. Les deux voitures sont parties avec un nouveau train de pneus medium. Yuki a perdu une position par rapport à Zhou dans le premier tour, mais il a pu le dépasser dans le deuxième tour, et a ensuite toujours été proche du top 10. Il avait une bonne vitesse, donc nous avons prolongé son premier relais, en le faisant passer au 17ème tour avec les nouveaux pneus durs. Il a eu un peu de mal, se plaignant de sous-virage, donc nous ne sommes pas restés trop longtemps à l’extérieur et nous l’avons fait rentrer pour passer au nouveau pneu médium. C’était aussi pour garder Alonso derrière nous, ce qui a bien fonctionné. Après l’arrêt aux stands, Yuki est sorti devant lui, mais les Aston Martin avaient trop de vitesse et Alonso et Stroll ont pu dépasser Yuki, qui a rétrogradé en P11. Puis, avec l’abandon d’Alonso, Yuki est remonté en P10. Comme Yuki avait environ 20 secondes d’avance sur Albon, l’équipe a décidé de le faire rouler avec de nouveaux pneus tendres. Il a réalisé le tour le plus rapide, ce qui a permis à l’équipe de marquer deux points. C’est important car lors des dernières courses, nous avons été malchanceux et n’avons pas marqué de points. Quant à Daniel, au milieu du premier relais, il a eu un problème avec le conduit de frein avant gauche qui s’est cassé, affectant fortement l’aérodynamique et perdant beaucoup d’appui. Il n’a donc pas pu être performant car la voiture n’était plus équilibrée. Nous l’avons appelé pour des pneus neufs en cas de voiture de sécurité, mais malheureusement, cela ne s’est pas produit. Je dois m’excuser auprès de Daniel à cause de cette défaillance de la voiture, qui l’a empêché d’être plus performant. Je suis convaincu qu’il reviendra au Mexique et j’espère que la voiture sera fiable, ce qui lui permettra de réaliser une bonne qualification et une bonne course. Les améliorations que nous apportons semblent bien fonctionner. Le département aéro a fait du bon travail, car le nouveau plancher que nous avions sur la voiture ici a amélioré les performances, donc bravo à toute l’équipe, et nous espérons pouvoir continuer à ce niveau jusqu’à la fin de la saison. Nous espérons pouvoir continuer à ce niveau jusqu’à la fin de la saison. Comme il s’agit d’un triple championnat, il était important pour tout le monde de prendre ces deux points, car ils donnent à l’équipe un élan et une motivation supplémentaires pour les prochaines courses.