14 avril 2024

ELMS, Algarve Pro Racing Champion 2023, United Autosport USA remporte une nouvelle victoire aux 4 heures de Portimão

L’équipage Algarve Pro Racing n°25 composé de Kyffin Simpson, James Allen et Alex Lynn a terminé deuxième de la dernière course de l’European Le Mans Series 2023, qui s’est déroulée sous la pluie, pour être couronné champion LMP2 et champion du classement général, des pilotes et des équipes ELMS pour la première fois et recevoir l’invitation automatique pour les 24 Heures du Mans l’année prochaine.

Une énorme tempête de pluie a provoqué le départ tardif des 4 Heures de Portimão derrière la voiture de sécurité, le drapeau rouge et le redémarrage pour les trois dernières heures, avec une voiture de sécurité tardive et plusieurs périodes de jaune avant que le drapeau à damier ne soit agité.

La voiture United Autosports USA n°22 a pris la tête et l’a conservée jusqu’au drapeau à damier pour remporter sa deuxième victoire du week-end et s’assurer la place de vice-champion ainsi que la deuxième invitation aux 24 Heures du Mans 2024.

#25, Algarve Pro Racing, K. SIMPSON / J. ALLEN / A. LYNN, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P2 et Champion ELMS 2023

Proton Competition a remporté son quatrième titre LMGTE ELMS avec la Porsche 911 RSR-19 n°16 pilotée par Ryan Hardwick, Zach Robichon et Alessio Picariello qui a gagné la course pour devenir les derniers champions LMGTE avant le passage au LMGT3 en 2024.

Le trio AF Corse n°83 composé de François Perrodo, Matthieu Vaxiviere et Ben Barnicoat a également remporté les titres LMP2 Pro/Am pour l’équipe et les pilotes en remportant la catégorie et en terminant 4ème au classement général dans des conditions de course difficiles. Ben Barnicoat a été poussé jusqu’au drapeau à damier par ses rivaux du championnat dans l’Oreca COOL Racing n°37, Malthe Jakobsen franchissant la ligne d’arrivée à seulement 0,631 seconde de l’Oreca n°83.

#22, United Autosports, M. SATO / P. HANSON / O. JARVIS, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P1

Les titres LMP3 ayant été décidés à l’issue des 4 Heures de l’Algarve vendredi, seule la gloire de remporter la dernière course de la saison était en jeu. La Ligier-Nissan Eurointernational n°11 de Matt Bell et Adam Ali s’est imposée dans des conditions difficiles, le duo britannico-canadien terminant avec plus d’un tour d’avance sur la Ligier COOL Racing n°17, vainqueur du championnat.

Rapport de course complet : Départ retardé, voiture de sécurité et drapeau rouge

Des pluies torrentielles ont retardé le départ de la course de 90 minutes avant que la décision ne soit prise de démarrer la course derrière la voiture de sécurité. Cependant, après deux tours, la course a été signalée par un drapeau rouge et les voitures se sont alignées sur la grille pendant 45 minutes, alors que les fortes pluies s’atténuaient. Alors que l’horloge de la course tourne toujours, les équipes surveillent anxieusement la météo et c’est avec un soupir de soulagement que la course reprend derrière la voiture de sécurité, alors qu’il reste encore 3 heures et 10 minutes à courir.

La course démarre à 15h30 et l’Oreca United Autosports USA n°22 de Phil Hanson prend la tête au virage 3, devançant Paul Lafargue sur l’Oreca IDEC Sport n°28. Lafargue recule alors qu’il est dépassé par Manuel Maldonado sur la Panis Racing n°65 et l’Algarve Pro Racing n°25 de Kyffin Simpson.

Sous les embruns des pneus pluie Goodyear et Michelin, l’ordre des courses évolue dans des conditions délicates. La Ligier COOL Racing n°17 du champion 2023 Adrien Chila a pris la tête de la catégorie LMP3 avant que Matt Bell, sur la Ligier Eurointernational n°11, ne prenne de l’avance sur le reste du peloton LMP3. Sur le mouillé, la Ligier de Bell se comportait mieux que certaines voitures LMP2 et menait tout le peloton LMP2 Pro/Am en l’espace de quelques tours.

Ryan Hardwick profite de sa pole en LMGTE pour prendre la tête au volant de la Porsche Proton Competition n°16, devant la Ferrari Kessel Racing n°57 de Takeshi Kimura et la Porsche Proton Competition n°77 de Christian Ried. Ried sortait de la piste au T13 et rétrogradait en 9e position.

#65, Panis Racing, J. VAN UITERT / M. MALDONADO / T. VAN DER HELM, Oreca 07 – Gibson, LMP2, P3. pht. Clément Marin

René Binder de l’équipe Duqueine n°30 progresse également, dépassant Kyffin Simpson pour la troisième place au 8e tour, puis passe deuxième deux tours plus tard en dépassant l’Oreca de Maldonado à T5. Salih Yoluç devance Giorgio Roda pour prendre la tête de la LMP2 Pro/Am, mais retombe à la 3e place quelques tours plus tard.

Phil Hanson s’est forgé une avance de 20 secondes au 18e tour, alors que René Binder tente de revenir sur le pilote britannique. L’Autrichien avait 15 secondes d’avance sur la Panis Racing n°65, tandis que Maldonado luttait contre Kyffin Simpson.

En LMGTE, Duncan Cameron s’est hissé à la deuxième place sur la Ferrari n°55 de Spirit of Race, dépassant Jens Moller sur l’Aston Martin Vantage n°44 de GMB Motorsport. Cameron s’est ensuite lancé à la poursuite de la Porsche de tête, rattrapant et dépassant Hardwick dans le virage 1.

#83, AF Corse, F. PERRODO / M. VAXIVIERE / B. BARNICOAT, Oreca 07 – Gibson, LMP2 Pro-Am, P1

La Porsche de Michael Fassbender perd son aileron avant droit après avoir heurté l’Aston Martin TF Sport n°72 d’Arnold Robin. Fassbender a dû rentrer pour des réparations et a dû purger une pénalité Stop and Go pour la collision. De plus, un jaune plein parcours a été déployé pendant deux minutes pour permettre la récupération des débris laissés par la Porsche sur la ligne droite de départ et d’arrivée.

Charlie Eastwood était au volant de l’Oreca n°34 du Racing Team Turkey mais a été percuté par la Ferrari n°66 de JMW Motorsport de Martin Berry. Les deux voitures repartent après un court délai, ce qui les fait rétrograder dans le classement. Berry reçoit une pénalité pour avoir causé l’accident.

Ryan Hardwick se bat alors pour conserver sa deuxième place en LMGTE face à un Jens Moller en pleine charge dans l’Aston Martin n°44, mais l’Américain tient bon jusqu’à ce qu’il s’arrête pour laisser la voiture à Zach Robichon.

Entre-temps, les nuages ont commencé à se dissiper et le soleil à briller, ce qui, combiné au vent fort, a commencé à sécher la piste. Marino Sato prend la tête de l’Oreca United Autosports USA n°22 avec Hanson qui lui donne 75 secondes d’avance. Derrière lui, la Panis Racing n°65 de Tijmen Van Der Helm se rapproche lentement, Nico Pino sur l’Oreca du Duqueine Team défiant le pilote hollandais.

Matthieu Vaxiviere, au volant de la n°83, remontait également dans le peloton, prenant la tête de la catégorie LMP2 Pro/Am à l’Oreca n°24 du Nielsen Racing, à moins de deux heures de la fin de la course.

Matt Griffin était en tête de la LMGTE après les arrêts aux stands au volant de la Ferrari n°55 Spirit of Race, avec un Zach Robichon en pleine charge qui le maintenait à l’écart.

Matt Bell était toujours en tête de la catégorie LMP3 avant de céder sa Ligier à Adam Ali, le Canadien se laissant distancer par la Ligier Inter Europol Competition n°13 de Kai Askey et la Ligier Ultimate n°35 de Jean-Baptiste Lahaye.

La Duqueine Nielsen Racing n°7 de Ryan Harper-Ellam est percutée par la Ligier Ultimate n°35 et part en tête-à-queue pour rattraper l’Oreca Algarve Pro Racing n°20 de Jack Hawksworth à la T3.

#16, Proton Competition, R. HARDWICK / Z. ROBICHON / A. PICARIELLO, Porsche 911 RSR – 19, LMGTE, P1

Sato a confié l’Oreca n°22 à Oliver Jarvis à 85 minutes de la fin de la course, juste avant que la voiture de sécurité ne sorte pour récupérer la Duqueine n°7 et son coéquipier Nelson Piquet Jr, le Brésilien ayant quitté la piste au volant de l’Oreca n°21 de United Autosports USA dans un autre incident.

La voiture de sécurité a annulé l’avance de l’Oreca n°22 et Jarvis a dû repousser les attaques de Neel Jani sur l’Oreca du Duqueine Team et de Paul-Loup Chatin sur l’Oreca n°28 d’IDEC Sport.

La Ligier Ultimate n°35 est sortie de piste à deux reprises, ce qui a mis Lahaye hors course pour la victoire en LMP3 et a permis à Adam Ali de reprendre la tête de la catégorie.

#77, Proton Competition, C. RIED / G. LEVORATO / J. ANDLAUER, Porsche 911 RSR – 19, LMGTE, P2

Alessio Picariello sur la Porsche Proton Competition n°16 est en tête de la catégorie LMGTE, mais son compatriote belge Ulysse De Pauw sur la Ferrari AF Corse n°51 a dépassé la Porsche n°77 et réduit l’écart avec la voiture de tête.

A 30 minutes de la fin, l’Oreca Panis Racing n°65 de Job van Uitert part en tête-à-queue après un contact avec l’Oreca Duqueine Team n°30, tandis que l’Oreca IDEC Sport n°2 part dans les graviers suite à un autre incident, ce qui entraîne un Jaune intégral.

Au nouveau départ, Jarvis devance Jani de seulement 2,3 secondes, tandis qu’Alex Lynn, au volant de l’Oreca APR n°25, est troisième à 1 seconde de Jani. Jani reçoit alors une pénalité pour avoir causé le tête-à-queue de Van Uitert, ce qui fait rétrograder la voiture n°30 en 6ème position.

La Ligier RLR MSport n°5 de Valdemar Eriksen est sortie de la piste et a percuté les barrières de pneus à la vitesse de T1, provoquant un nouveau FCY à 20 minutes de la fin, mais le Danois est sorti de la voiture indemne.

Les barrières sont réparées et la course repart. L’Oreca n°22 est maintenant sous la pression d’Alex Lynn, tandis que Ben Barnicoat, qui mène le LMP Pro/Am dans l’Oreca AF Corse n°83, est poursuivi par l’Oreca COOL Racing n°37 de Malthe Jakobsen.

Une autre voiture s’est arrêtée à T3, cette fois l’Oreca COOL Racing n°47 de José María López, puis une dernière période FCY a été déclarée avec 4 minutes au compteur lorsque la Porsche n°93, avec Michael Fassbender de retour au volant, a percuté la voiture LMP3 WTM by Rinaldi Racing n°12, faisant tomber l’avant endommagé de la 911 RSR.

La course repasse au vert pour les 90 dernières secondes, avec un nouveau contact entre la Panis Racing n°65 et l’Algarve Pro Racing n°25 au T5, alors que Van Uitert tente de prendre la deuxième place à Alex Lynn. Lynn a conservé sa deuxième place jusqu’au drapeau à damier, tandis que Van Uitert a atteint l’arrivée en troisième position.

En LMGTE, la Ferrari AF Corse n°51 d’Ulysse De Pauw a terminé deuxième sur la route, mais a reçu une pénalité après la course pour ne pas avoir respecté le temps de conduite, ce qui l’a fait rétrograder à la 7e place de la catégorie et a promu la Porsche Proton Competition n°77 à la deuxième place et la Ferrari Spirit of Race n°55 à la troisième place.

Podium LMP2

4 Heures de Portimão ici

Les Championnats ici

Communiqué ELMS

Crédits pht. ELMS, Clément Marin