23 juillet 2024

DTM, Norisring, René Rast et Nicki Thiim vainqueurs à Nuremberg

Samedi, René Rast (BMW) s’impose & dimanche, Nicki Thiim Lamborghini vainqueur

Course 1

René Rast, nerveux, joue au poker et gagne au Norisring

  • Le pilote BMW reste en slicks malgré la pluie et célèbre sa première victoire de la saison
  • Franck Perera et Luca Engstler utilisent la même tactique pour accéder au podium
  • Kelvin van der Linde défend son avance au classement général
#33, René Rast, BMW, P1

Des nerfs solides et un sans-faute – René Rast (Bregenz) a célébré samedi son premier succès de la saison sur le circuit urbain de Nuremberg. Le pilote BMW Schubert Motorsport ne s’est pas laissé perturber par l’arrivée soudaine de la pluie, est resté en slicks et a terminé vainqueur après 69 tours. Le triple champion DTM était une fois de plus sur la plus haute marche du podium au Norisring après quatre podiums au cours des deux dernières années. « Pour moi, le Norisring est l’un des meilleurs circuits du calendrier, cette victoire me semble énorme. C’était un peu plus fort à la radio car j’avais très envie de continuer à rouler en slicks malgré la pluie. « C’était une décision courageuse, mais elle a payé», a déclaré le vétéran. La stratégie de repos a également porté ses fruits pour Franck Perera (F) du Lamborghini Team TGI by GRT et son équipier Luca Engstler (Kempten), qui ont pris les deuxième et troisièmes places après une course mouvementée.

#63, Franck Perera, Lamborghini, P2

Faits marquants, Norisring, course de la saison 7 sur 16

Longueur du parcours : 2 162 mètres

Météo : 29 degrés, initialement clair, puis pluie

Pole position : Jack Aitken (Emil Frey Racing, Ferrari 296 GT3 #14), 48,965 secondes

Vainqueur : René Rast (Schubert Motorsport, BMW M4 GT3 #33)

Meilleur tour en course : Maximilian Paul (Paul Motorsport, Lamborghini Huracán GT3 Evo2 #71) 49,632 secondes

La course de samedi au Norisring a débuté sous un soleil radieux avec un bon départ du poleman Jack Aitken (GB) au volant de la Ferrari 296 GT3 d’Emil Frey Racing. Derrière le Britannique se trouvaient Sheldon van der Linde (ZA/Schubert Motorsport), le pilote Lamborghini Mirko Bortolotti (I), Maro Engel (Monaco) dans la Mercedes-AMG GT3 et Rast de la deuxième à la cinquième place. En raison de la pluie annoncée, les meilleurs pilotes ont effectué très tardivement leurs arrêts aux stands obligatoires afin de pouvoir réagir à un éventuel changement de météo. Cependant, presque tous les pilotes sont restés sur les slicks Pirelli. Cependant, Aitken a perdu deux places et a dû laisser passer Sheldon van der Linde et Bortolotti. Rast suivait à la quatrième place, le cinquième à l’époque était le leader du championnat Kelvin van der Linde (ZA) dans l’Audi R8 LMS GT3 Evo2 d’Abt Sportsline. Peu de temps après, les pluies annoncées ont commencé et presque tout le peloton est passé aux pneus pluie.

Start Race

Rast a pris la tête des slicks devant Perera, qui a également renoncé aux pneus pluie malgré la route partiellement mouillée. Cette stratégie a complètement fonctionné. Les concurrents n’ont pu réduire que légèrement l’écart au fur et à mesure de la course et ont même réalisé des chronos plus lents dans la phase finale. Engstler en a profité. Le pilote Lamborghini a débuté la course à la 15e place et s’est frayé un chemin jusqu’à la troisième place du podium dans les derniers tours avec les pneus secs. Nicki Thiim (DK) a terminé quatrième, reléguant son coéquipier Bortolotti à la cinquième place après une manœuvre de dépassement dans le dernier virage.

#19, Luca Engstler, Lamborghini, P3

La sixième place revient à Kelvin von der Linde. Le Sud-Africain défend ainsi son avance au classement général devant Bortolotti et Rast. Son frère Sheldon a franchi la ligne d’arrivée à la septième place dans la deuxième BMW Schubert Motorsport. Engel a terminé la septième course DTM de la saison à la huitième place, tandis qu’Aitken, qui menait depuis longtemps, a dû se contenter de la neuvième place. Le pilote Lamborghini Maximilian Paul (Dresden/Paul Motorsport) a terminé dixième.

Franck Perera : « La phase finale de la course en particulier a été incroyablement intense. D’un côté, je me rapprochais de plus en plus de René Rast, mais d’un autre côté, je voulais aussi assurer la deuxième place. Quelque chose peut toujours arriver dans de telles conditions. Heureusement, il n’a plu que beaucoup dans le premier virage, donc les slicks étaient le bon choix. »

Luca Engstler : « Après une collision au départ, la première moitié de la course s’est tellement mal déroulée que j’ai eu envie de garer la voiture. Mais quand les premières gouttes sont arrivées, j’ai su que quelque chose pouvait être fait. Au final, nous avons pris les bonnes décisions et avons terminé sur le podium en équipe avec deux voitures.

Résultat, 7ème manche de championnat, Norisring

  1. René Rast (D/Schubert Motorsport)
  2. Franck Perera (F/Lamborghini Team TGI by GRT), +2,272 secondes
  3. Luca Engstler (D/Lamborghini Team Liqui Moly par GRT), +37,075 secondes
  4. Nicki Thiim (Performance DK/SSR), +44,111 secondes
  5. Mirko Bortolotti (Performance I/SSR), +44,479 secondes

Tous les résultats ici

Course 2

Première DTM devant 110 000 visiteurs : Thiim suit son père et écrit l’histoire avec une victoire au Norisring

  • Le pilote Lamborghini remporte la course DTM au Norisring 33 ans après son père Kurt Thiim
  • Mirko Bortolotti est en tête du classement après la première moitié de saison
  • 110 000 visiteurs au 40e anniversaire de la série de courses sur le circuit urbain de Nuremberg
#94, Nicki Thiim, Lamborghini, P1

Cela ne s’est jamais produit auparavant en DTM : Nicki Thiim de SSR Performance a remporté sa première course DTM dimanche au Norisring. Le pilote Lamborghini et son père Kurt Thiim sont la première équipe père-fils en 40 ans d’histoire du DTM à figurer sur la liste des vainqueurs de la série de courses. Kurt Thiim a enregistré deux de ses 20 succès sur le circuit urbain de Nuremberg. « Quand j’étais petit, j’ai regardé les courses DTM de mon père ici ; une victoire au Norisring était toujours en tête de ma liste. Répéter le succès de mon père est incroyable, surtout après une saison difficile jusqu’à présent. Les instants qui ont suivi le franchissement de la ligne d’arrivée ont été très émouvants pour moi », a déclaré Thiim visiblement ému après sa victoire confiante du début à la fin. Le pilote Mercedes-AMG Maro Engel (Monaco) a réalisé une solide performance lors de sa 100e course DTM et a célébré son anniversaire avec une deuxième place. Le coéquipier de Thiim, Mirko Bortolotti (I), a terminé troisième et aborde la seconde moitié de la saison en tant que nouveau leader du championnat. 110 000 visiteurs ont vécu un week-end passionnant du 40e anniversaire du DTM sur le seul circuit urbain d’Allemagne avec beaucoup d’action sur et hors-piste.

Start Race

Faits marquants, Norisring, course de la saison 8 sur 16

Longueur du parcours : 2 162 mètres

Météo : 19 degrés, nuageux

Pole position : Nicki Thiim (SSR Performance, Lamborghini Huracán GT3 Evo2 #94), 48,758 secondes

Gagnant : Nicki Thiim (SSR Performance, Lamborghini Huracán GT3 Evo2 #94)

Meilleur tour en course : Nicki Thiim (SSR Performance, Lamborghini Huracán GT3 Evo2 #94) 49,141 secondes

Le poleman Thiim a confirmé sa bonne forme au début de la huitième manche du DTM et a continuellement accru son avance dans la première moitié de la course devant son coéquipier Bortolotti. Engel a suivi à la troisième place, suivi de l’ancien leader du classement général Kelvin van der Linde (ZA) dans l’Audi R8 LMS GT3 Evo2 d’Abt Sportsline et du pilote Mercedes-AMG Luca Stolz (Brachbach) aux quatrièmes et cinquièmes places.

#130, Maro Engel, Mercedes, P2

Lorsque la fenêtre d’arrêt au stand s’est ouverte après 20 minutes, le stratège Engel a frappé. Le vétéran a été l’un des premiers pilotes à changer ses pneus Pirelli et a ensuite pu dépasser Bortolotti, qui était devant lui et qui était rentré aux stands un tour plus tard, avec les pneus déjà chauds. Le leader Thiim effectuait un arrêt au stand parfait et reprenait la route en tant que leader devant Engel et Bortolotti. La voiture de sécurité a été déployée une dizaine de minutes avant la fin car une pièce en carbone a dû être récupérée sur la route. Après le redémarrage, les trois premiers ont conservé leurs positions – Thiim a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur après 69 tours. Derrière le trio de tête, Arjun Maini (IND) sur la Mercedes-AMG du Mercedes-AMG Team HRT a pris la quatrième place après une performance sans faute. A la cinquième place, le vainqueur du samedi René Rast (Bregenz) a une nouvelle fois démontré sa détermination au volant de la BMW M4 GT3 Schubert Motorsport et a gagné 14 places par rapport au départ.

#92, Mirko Bortolotti, Lamborghini, P3

L’actuel champion Thomas Preining (A) a pris le départ de la course à la douzième place et a pu remonter à la sixième place au volant de la Porsche 911 GT3 R de l’équipe Manthey EMA après de solides manœuvres de dépassement dans les derniers tours. Stolz a terminé la course de dimanche sur le circuit urbain de Nuremberg à la septième place. Ayhancan Güven (TR) s’est classé huitième sur la deuxième Porsche de Manthey EMA, suivi de Kelvin van der Linde. Le Sud-Africain, parti quatrième, a pris du retard après un contact avec le pilote Ferrari Jack Aitken (GB) de l’équipe Emil Frey Racing et a pris la neuvième position devant Lucas Auer (A/Mercedes-AMG Team Mann-Filter). Van der Linde a ainsi cédé la tête du championnat à Bortolotti et a terminé la première moitié du DTM 2024 à la deuxième place. Rast est troisième au classement général.

Maro Engel : « La saison a été marquée par des hauts et des bas jusqu’à présent. C’est d’autant mieux que nous avons pu réaliser une bonne course et que je suis monté sur le podium le jour de mon anniversaire. Quiconque vit le DTM avec tous les fans du Norisring sait ce que représente la série. C’était un moment fort absolu d’être sur la plus haute marche du podium avec ma fille.

Mirko Bortolotti : « J’aime toujours rouler avec le DTM au Norisring. L’ambiance dans les tribunes était géniale. C’est un excellent résultat pour toute l’équipe. La première moitié de saison ne s’est pas parfaitement déroulée pour nous, mais je suis quand même content d’être en haut du classement. Nous pouvons bâtir sur cela pour être encore plus forts en seconde période.

Résultat, 8ème manche de championnat, Norisring

  1. Nicki Thiim (performance DK/SSR)
  2. Maro Engel (D/Mercedes-AMG Team Winward), +0,777 seconde
  3. Mirko Bortolotti (Performance I/SSR), +1,880 secondes
  4. Arjun Maini (IND/Mercedes-AMG Team HRT), +3,098 secondes
  5. René Rast (D/Schubert Motorsport), +4,023 secondes

Communiqué DTM

Crédit photos Gruppe C