WTCR, Suzuka, Guerrieri, Michelisz et Kristoffersson vainqueurs

Posted by

COURSE 1 WTCR : GUERRIERI S’IMPOSE POUR HONDA

Esteban Guerrieri a pris la tête du WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO avec une belle victoire depuis la DHL Pole Position en Course 1 à la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan, à Suzuka.

Le pilote ALL-INKL.COM Münnich Motorsport a offert à Honda une victoire à domicile sur les 2,243 kilomètres du Suzuka Circuit East Course, devant Niels Langeveld (Comtoyou Team Audi Sport) et Tiago Monteiro (KCMG).

Esteban Guerrieri. Pht. Florent Gooden / DPPI

“C’est l’une des plus belles victoires de ma carrière,” déclare Guerrieri, aux anges. “Elle est importante pour de nombreuses raisons. Merci à tous ceux qui sont impliqués dans ce projet.”

Au départ, le pilote Comtoyou Team Audi Sport Frédéric Vervisch a lancé une attaque sur Guerrieri pour la première place, à l’extérieur des virages 1 et 2, ce qui a permis à son coéquipier Langeveld de prendre la tête par l’intérieur. Mais au deuxième tour, le pilote néerlandais a commis une erreur au dernier virage, ce qui a permis à Guerrieri de reprendre l’avantage pour ne plus le lâcher.

“C’était intense,” déclare le vainqueur de la course. “Les Audi étaient plus légères et plus rapides en ligne droite. Après le départ, mes roues ont touché celles de Vervisch, mais la Honda est comme un tracteur, tellement fiable ! Langeveld est passé à l’intérieur et a pris la tête, mais il a ensuite commis une erreur. À partir de là, j’avais le rythme pour maîtriser la course.”

Tiago Monteiro. Pht. Florent Gooden / DPPI

Vervisch a été malchanceux, perdant sa troisième place au septième tour lorsque des débris se sont logés entre l’étrier de frein avant gauche et la roue, endommageant ainsi la jante et provoquant l’intervention de la voiture de sécurité.

Niels Langeveld. Pht. Florent Gooden / DPPI

Le drapeau vert a été agité au dixième passage ; Guerrieri menait devant Langeveld et Monteiro, qui s’était élancé de la quatrième place et non de la DHL Pole Position, faisant partie des pilotes pénalisés sur la grille après les qualifications.

Les malheurs d’Audi ont continué au 14e tour : l’impressionnant pilote wild-card Ritomo Miyata a perdu la septième place qu’il occupait dans son Audi Team Hitotsuyama Ritomo RS 3 LMS, victime d’une défaillance de sa palette d’embrayage.

La course s’est achevée derrière l’Audi R8 safety car suite à un violent accident impliquant Andy Priaulx et Nicky Catsburg. Le pilote Cyan Performance Lynk & Co, qui était 13e, se défendait au premier virage face à Catsburg (BRC Hyundai N LUKOIL Racing Team). La Hyundai i30 N TCR a touché la Lynk & Co, et Priaulx a traversé le bac à gravier avant de percuter le mur. “Il m’a envoyé dehors,” s’est plaint Priaulx à la radio.

Start of the race 1. Pht. Florent Gooden / DPPI

Thed Björk s’est classé quatrième pour Lynk & Co, devant Johan Kristoffersson (SLR Volkswagen), qui a résisté à Jean-Karl Vernay (Leopard Racing Team Audi Sport) pour la cinquième place.

Podium C1. Pht. Frederic Le Floc’h / DPPI

Gabriele Tarquini était septième devant les deux pilotes Team Mulsanne Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR, Kevin Ceccon et Ma Qinghua. Rob Huff (Sébastien Loeb Racing) complétait le top 10 sur sa Volkswagen, suivi par Yvan Muller, Yann Ehrlacher, l’ancien leader du championnat Norbert Michelisz, Catsburg et Aurélien Panis, premier pilote CUPRA, au 15e rang.

Jean-Karl Vernay. Pht. Florent Gooden / DPPI

Muller est remonté de la 25e position sur la grille pour finir 11e, tandis que l’autre candidat au titre sur la #RoadToMalaysia, Michelisz a perdu la tête du classement général avec la 13e place.

HighLights Course 1, video WTCR

Course 1 ici

COURSE 2 WTCR : MICHELISZ VAINC HUFF POUR LA VICTOIRE

Norbert Michelisz a repris l’avantage dans la bataille pour le titre WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO avec la victoire lors d’une mouvementée Course 2 à grille inversée, à la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan.

Norbert Michelisz. Pht. Florent Gooden / DPPI

Le pilote BRC Hyundai N Squadra Corse s’est élancé de la DHL Pole Position et a défendu la première place de manière robuste face à Rob Huff, qui s’élançait à ses côtés en première ligne, avant de devancer le pilote SLR VW Motorsport pour les 24 tours à parcourir sur les 2,243 kilomètres du Suzuka Circuit East Course. Huff était toujours suffisamment proche pour tenter de dépasser, mais Michelisz n’a jamais laissé la moindre chance au Britannique.

“Fantastique,” s’extasie le Hongrois, qui devance désormais le vainqueur de la Course 1, Esteban Guerrieri, de six points sur la #RoadToMalaysia, destination de la super-finale en décembre. “La course a été très difficile. J’ai essayé de creuser l’écart au début et j’ai vu Rob perdre du terrain. Mais il a une très bonne approche, il a économisé ses pneus et est revenu sur moi. C’étaient 24 tours de qualification pour moi, j’étais à la limite.”

“La seule approche est d’aller à fond, et je suis très content de ma performance. Les points sont importants quand je peux les marquer. Mon approche pour la Course 3 sera le même. En partant dixième, il faut que je vise les points.”

La seule ombre au tableau pour Michelisz est d’avoir reçu le drapeau noir et blanc pour son pilotage après avoir exagérément défendu sa position face à Huff, jusqu’à la voie de sortie des stands.

Gabriele Tarquini. Pht. Florent Gooden / DPPI

Derrière les deux leaders, Kevin Ceccon a pourchassé Gabriele Tarquini pour la troisième marche du podium. La Team Mulsanne Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR s’est portée à la hauteur de la BRC Hyundai N Squadra Corse Hyundai i30 N TCR à plusieurs reprises au premier virage, Tarquini a tassé Ceccon dehors une fois, et le jeune Italien n’est pas parvenu à concrétiser.

“C’était assez chaud avec Kevin,” reconnaît Tarquini. “Il était le pilote le plus rapide en course.”

Start of race 2. Pht. Florent Gooden / DPPI

Thed Björk a résisté à Tiago Monteiro, Johan Kristoffersson et Mikel Azcona pour la quatrième place, tandis que Jean-Karl Vernay est remonté de la 13e position sur la grille au neuvième rang. Guerrieri, qui était sixième sur la grille, a rétrogradé à la dixième place, engrangeant des points précieux pour le titre et se tenant à l’écart des incidents.

Podium C2. Pht. Frederic Le Floc’h / DPPI

Benjamin Leuchter (SLR Volkswagen) était 11e, devant Néstor Girolami, Frédéric Vervisch et Yvan Muller. Yann Ehrlacher complétait les points à la 15e place. Niels Langeveld a été contraint à l’abandon suite à un accrochage avec Augusto Farfus. Attila Tassi s’est classé 24e après être sorti de piste.

HighLights C2. Video WTCR

Course 2 ici

COURSE 3 WTCR : KRISTOFFERSSON VAINQUEUR, GUERRIERI NOUVEAU LEADER

Johan Kristoffersson a remporté la victoire lors d’une Course 3 mouvementée à la WTCR JVCKENWOOD Race of Japan ; dauphin au championnat, Esteban Guerrieri a repris la tête du WTCR – FIA World Touring Car Cup présenté par OSCARO.

Johan Kristoffersson. Pht. Florent Gooden / DPPI

Kristoffersson s’élançait de la DHL Pole Position mais s’est fait doubler au départ par Tiago Monteiro, qui l’accompagnait en première ligne, avant de reprendre la tête au virage 2, petit contact avec le Portugais à la clé. Il a ainsi remporté sa deuxième victoire en WTCR / OSCARO.

“Je n’ai pas pris le meilleur envol qui soit, et Tiago a pu passer, mais je suis parvenu à décroiser au virage 2,” relate le pilote SLR Volkswagen, double champion de FIA World Rallycross. “C’était une bonne manoeuvre de rallycross.”

Thed Bjork. Pht. Florent Gooden / DPPI

La course de Suzuka a été neutralisée par la voiture de sécurité à la fin du premier tour suite à l’accrochage entre la wild-card Ritomo Miyata, Tom Coronel et Ma Qinghua, l’Audi et la CUPRA se retrouvant dans le bac à graviers.

Aurelien Panis. Pht. Florent Gooden / DPPI

La course a repris au huitième tour avec Kristoffersson en tête devant Monteiro et Guerrieri, qui a profité du fait que Mikel Azcona, partant troisième, a calé au départ. Il est rapidement devenu évident, vu les conversations radio, que Monteiro (KCMG) allait céder sa deuxième place à un autre pilote Honda, Guerrieri (ALL-INKL.COM Münnich Motorsport), pour l’aider dans la course au titre. Ils ont échangé leurs positions au 28e des 30 tours.

Yann Ehrlacher. Pht. Florent Gooden / DPPI

Kevin Ceccon (Team Mulsanne) était en grande forme au volant de son Alfa Romeo Giulietta Veloce TCR. Parti septième, il a perdu une place au départ mais a repris l’avantage sur Rob Huff avec un petit contact à la clé, avant de dépasser Gabriele Tarquini et Andy Priaulx en deux tours.

Podium Race 3. Pht. Florent Gooden / DPPI

En fin de course, Ceccon a également doublé Thed Björk pour la quatrième place, avant de s’inviter sur le podium dans des circonstances inhabituelles. La course s’est achevée derrière l’Audi R8 safety car après la sortie de piste de la wild-card Tomita Ryuichiro. Monteiro a ensuite failli rentrer au stand trop tôt au lieu de passer sous le drapeau à damier, permettant à l’Alfa de passer devant.

“Une erreur de communication, je dirais,” explique-t-il. “Je pensais que c’était le dernier tour, mais il faut évidemment finir le tour. Je parlais à la radio, je n’ai pas fait attention et j’ai commencé à rentrer aux stands. Je suis revenu tout de suite, mais Kevin m’a passé, c’est un peu étrange car cela restait sous safety car. Mais les commissaires décident ainsi. Je suis vraiment dérouté par les décisions prises ce week-end. C’est très dur à encaisser.”

Monteiro a fini quatrième devant Björk, Tarquini et Priaulx. Huff était huitième, tandis que la neuvième place n’a pas suffi au vainqueur de la Course 2, Norbert Michelisz, pour conserver la tête du WTCR / OSCARO. Jean-Karl Vernay complétait le top 10 avec son Audi.

Start of Race 3. Pht. Florent Gooden / DPPI

Les autres pilotes qui ont marqué des points sont Nicky Catsburg, Benjamin Leuchter, Frédéric Vervisch, Néstor Girolami et Yvan Muller. Attila Tassi (KCMG) a perdu la neuvième place à l’arrivée avec une pénalité de cinq secondes pour ne pas s’être bien aligné sur la grille.

HighLights C3. Video WTCR

Course 3 ici