19 mai 2024

WRC, Sixième victoire record au Portugal pour Sébastien Ogier

Sébastien Ogier est devenu dimanche le premier pilote à s’imposer à six reprises au Vodafone Rally de Portugal en l’emportant pour 7’’9 sur son rival Ott Tänak.

Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) devenait ainsi le pilote au plus beau palmarès de cette épreuve vieille de cinquante-six ans et déjà présente lors du Championnat du Monde FIA des Rallyes inuagural en 1973. Le Français partageait auparavant cette distinction avec la légende Markku Alén.

Cinq pilotes différents se hissaient aux commandes de cette éprouvante manche sur terre disputée sur les routes proches de Porto et Matosinhos, au nord du Portugal, en présence de dizaines de milliers de fans.

#17, Sébastien Ogier/Vincent Landais, Toyota, P1. pht. Jaanus Ree

Sébastien Ogier s’emparait de la première place lors d’un samedi tumultueux, durant lequel son équipier Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) partait en tonneau alors qu’il occupait la tête. Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) devait également abandonner après la casse d’une suspension arrière.

L’octuple champion du monde des rallyes comptait 11’’9 d’avance sur Ott Tänak (Hyundai i20 N Rally1) avant les quatre dernières spéciales disputées dimanche. Le Français conservait son sang-froid pour maintenir l’Estonien à distance, passer la célèbre bosse de Fafe et conclure en beauté la cinquième manche du calendrier 2024.

#8, Ott änak/Martin Järveoja, Hyundai, P2. pht. Jaanus Ree

« Je n’avais rien contre le fait d’être à égalité avec Markku Alén », souriait Sébastien Ogier. « C’est une légende, mais on m’a souvent demandé au fil des années quand j’allais battre ce record. Ce n’était pas un bon week-end pour toute l’équipe, mais c’était un bon rallye pour nous et je suis heureux que nous ayons pu marquer quelques points. »

Deuxième, Ott Tänak signait son meilleur résultat depuis son retour chez Hyundai en début d’année. Les sept points supplémentaires glanés en dominant l’étape de dimanche lui permettaient ainsi de ravir la troisième place du championnat à Adrien Fourmaux (M-Sport Ford Puma Rally1).

Le week-end était également positif pour Thierry Neuville (Hyundai i20 N Rally1) dans l’optique du titre. Le Belge complétait le podium à 1’01’’9 de l’Estonien, un résultat portant son avance à vingt-quatre points sur Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1), sixième après une semaine difficile et marquée par une fuite de liquide de refroidissement ce dimanche.

#11, Thierry Neuville/Martjin Wydaeghe, Hyundai, P3. pht. Jaanus Ree

En parallèle, Adrien Fourmaux ravissait la quatrième place de l’épreuve à Dani Sordo (Hyundai i20 N Rally1), trop prudent dans l’ES19 et finalement relégué à plus d’une minute. Le Français s’offrait ainsi un quatrième top cinq en cinq départs et autant d’arrivées jusqu’ici cette saison.

En raison de sa fuite de liquide de refroidissement, Elfyn Evans bouclait l’ES21 en mode 100 % électrique. Le Gallois terminait ainsi une semaine difficile, où son copilote Scott Martin a dû lire ses notes sur son téléphone portable vendredi après avoir égaré son carnet. L’équipage ne réussissait pas à signer le moindre temps dans le top trois du week-end.

#16, Adrien Fourmaux/Alexandre Coria, Ford, P4. pht. Jaanus Ree

Classement Rallye du Portugal ici

Championnat ici

Sébastien Ogier :

pht. Jaanus Ree

« Je suis très heureux de remporter une nouvelle victoire. C’est agréable de réaliser d’autres bons chiffres et je dois apprécier et chérir ces moments. Je n’avais rien contre le fait d’être à égalité avec Markku Alén pour cinq victoires pendant quelques années, car pour moi c’est une légende et j’ai beaucoup de respect pour lui, mais on m’a souvent demandé quand j’allais décrocher le record et c’est enfin arrivé. Ce fut encore une fois une lutte intense que tout le monde a pu suivre et pour nous, dans la voiture, il n’y a eu aucun moment de répit. Je pense que la façon dont nous avons géré les choses était presque parfaite : nous pouvions toujours rester en lice pour la victoire sans prendre le maximum de risques lorsque nous ne nous sentions pas à 100 %.

Les concurrents seront confrontés à une météo encore plus chaude et à des routes toujours plus cassantes lors du prochain rendez-vous du WRC en Sardaigne. Basé à Alghero, le Rally Italia Sardegna commencera dès le 30 mai.

WRC2

Solans contient McErlean pour s’imposer au Portugal

Jan Solans a pris l’ascendant sur son rival Josh McErlean ce dimanche pour signer sa première victoire en WRC2 au Vodafone Rally de Portugal.

#28, Jan Solans/Rodrigo Sanjuan, Toyota, P1. pht. Jaanus Ree

Copiloté par Rodrigo Sanjuan, Jan Solans (Toyota GR Yaris Rally2) comptait huit secondes d’avance au départ de la dernière étape de dimanche. Mis sous pression par Josh McErlean (Škoda Fabia RS Rally2), le leader voyait son poursuivant remporter les deux premières spéciales pour prendre une avance d’un dixième de seconde.

Jan Solans battait toutefois Josh McErlean pour 6’’5 dans l’avant-dernier test du parcours à Cabeceiras de Basto. Cette performance s’avérait décisive pour s’assurer la victoire puisque son rival ne parvenait à revenir qu’à 3’’2 dans le secteur chronométré final de Fafe.

#38, Joshua McErlean/James Fulton, Skoda, P2. pht. WRC

Jan Solans signait ainsi son premier succès à ce niveau et le premier pour la Toyota GR Yaris Rally2, lancée plus tôt cette année.

« C’est absolument incroyable », souriait Jan Solans. « Ma première victoire, et aussi la première victoire de la Toyota GR Yaris Rally2. C’était un week-end incroyable et je veux juste remercier toutes les Philippines [son partenaire] pour me donner la chance de vivre mon rêve. »

Yohan Rossel (Citroën C3 Rally2) semblait prêt à terminer sur le podium malgré un arrêt pour changer une roue samedi. Le Français chutait toutefois à la cinquième place, derrière Laura Joona (Škoda Fabia RS Rally2) et Fabrizio Zaldivar (Škoda Fabia RS Rally2). En cause : deux pénalités d’une minute, la première pour non-respect du protocole de sécurité, et l’autre pour une sortie anticipée du parc fermé.

#21, Johan Rossel, Citroën, P5. pht. Jaanus Ree

Malgré la frustration, Yohan Rossel pouvait se réjouir de prendre douze points d’avance en tête du championnat avec les scores vierges d’Oliver Solberg (Škoda Fabia RS Rally2) et Gus Greensmith (Škoda Fabia RS Rally2) ce week-end.

WRC3

Dominguez s’offre un succès éclatant au Portugal

Diego Dominguez a signé la quatrième victoire de sa carrière en WRC3 après une étape décisive relativement calme lors du Vodafone Rally de Portugal, cinquième manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

#63, Diego Dominguez/Rogelio Penate, Ford, P1. pht. WRC

Si les scratches étaient au rendez-vous cette semaine pour Diego Dominguez (Ford Fiesta Rally3), le Paraguayen adoptait une approche axée sur la régularité lors des quatre dernières spéciales de dimanche.

Fort de près de deux minutes d’avance sur ses rivaux dimanche matin, il s’imposait finalement avec 1’02’’5 sur Mattéo Chattilon (Renault Clio Rally3) après un total impressionnant de sept meilleurs temps ce week-end.

Bruno Bulacia (Ford Fiesta Rally3) complétait le podium après avoir fait forte impression en début d’épreuve puisque le Bolivien bataillait pour la victoire avant qu’une surchauffe du moteur ne le prive de tout espoir samedi.

Quatrième, Jan Černý (Ford Fiesta Rally3) se hissait à la deuxième place du championnat tout en devançant Ghjuvanni Rossi (Renault Clio Rally3) et Tristan Charpentier (Ford Fiesta Rally3). Malgré trente-cinq kilomètres sans direction assistée samedi dans Amarante, le Tchèque revient ainsi à six points de Romet Jürgenson, absent cette semaine.

Communiqué WRC