19 mai 2024

MotoGP, Martin remporte le GP de France, bagarre de titans pour le podium entre Marc Marquez et Bagnaia

Le pilote Pramac a triomphé ce dimanche au Mans au terme d’un final indécis. Il devance Marc Márquez et Pecco Bagnaia

Les pilotes MotoGP étaient en piste ce dimanche après-midi pour le grand événement du week-end : la course du Michelin Grand Prix de France. Au terme d’une lutte à trois dont on se souviendra longtemps, Jorge Martín (Prima Pramac Racing) décroche sa deuxième victoire de la saison devant un étincelant Marc Márquez (Gresini Racing MotoGP) ainsi que Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), qui s’offre un podium au lendemain d’un zéro pointé en Tissot Sprint. Retour sur ces 27 tours de bataille en France.

#89, Jorge Martin, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Acosta trop gourmand

À l’extinction des feux, Pecco Bagnaia prend le meilleur envol et s’offre le holeshot devant le poleman Jogre Martín. Parti troisième, Maverick Viñales (Aprilia Racing) se manque et coupe la chicane Dunlop, de laquelle il ressort au cinquième rang. Excellent envol en revanche pour son coéquipier Aleix Espargaró (Aprilia Racing), qui passe de la sixième à la troisième place. Parti 13e, Marc Márquez pointe déjà en septième position à l’entame du troisième tour de course. Auteur également d’un excellent début de GP, Pedro Acosta (Red Bull GASGAS Tech3) se montre trop ambitieux dans sa manœuvre sur Fabio Di Giannantonio (Pertamina Enduro VR46 Racing Team) et part à la faute dès les premiers tours.

#93, Marc Marquez, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

Un duo s’envole

Même son de cloche pour Marco Bezzechi (Pertamina Enduro VR46 Racing Team) au virage 6, qui offre sa huitième place au héros local Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP). Sur un rythme effréné, Marc Márquez met la pression sur Maverick Viñales, cinquième, mais ce dernier résiste. En tête de la course, Pecco Bagnaia et Jorge Martín creusent un léger écart sur Aleix Espargaró et Fabio Di Giannantonio, dont la première offensive sur l’Espagnol est manquée. Quelques tours plus tard, le transalpin réitère et trouve l’ouverture sur le pilote Aprilia, désormais sous la pression de son coéquipier. Le n°41 se fait successivement déposer par « Top Gun » puis par Marc Márquez et rétrograde en sixième positon, juste devant Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team).

#1, « Peco » Bagnaia, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Quartararo au sol

Gêné par le représentant de Ducati, l’Espagnol du team Aprilia tire tout droit et permet à plusieurs pilotes de gagner une position dont Fabio Quartararo, désormais septième. Quelques instants plus tard, tout est à refaire pour Enea Bastianini, qui ressort neuvième après un Long Lap pour avoir coupé au virage 9. Devant, on assiste à de jolies passes d’armes entre Marc Márquez et Maverick Viñales qui tournent pour le moment à l’avantage du pilote Gresini. Sous les yeux de son public, Fabio Quartararo se bat comme un lion pour défendre sa sixième place face à Aleix Espargaró. Malheureusement, « El Diablo » force un peu trop et part à la faute au virage 9, au moment où Joan Mir (Repsol Honda Team) chute également. Devant, la troisième tentative est la bonne pour Marc Márquez sur Fabio Di Giannantonio, qui tire tout droit et voit Maverick Vinales le passer également.

#23, Enea Bastianini, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

Martín l’emporte, M.Márquez dépose Bagnaia

À huit tours de l’arrivée, Jorge Martin s’attaque enfin à Pecco Bagnaia mais le n°1 croise parfaitement en sortie de la chicane Dunlop. Dans la boucle suivante, le « Martinator » réitère et repasse aux commandes du GP. Cette bataille fait les affaires de Marc Marquez, qui fait la jonction dans la roue de Pecco Bagnaia. Les trois hommes de tête sont roue dans roue à trois tours de l’arrivée et une bataille légendaire se dessine. Après quelques minutes d’observation, Marc Márquez, lance une attaque sur Francesco Bagnaia dans le dernier tour et décroche la deuxième place sur le fil, tandis que Jorge Martín célèbre son deuxième succès de la saison.

#12, Maverick Viñales, Aprilia, P4. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

Derrière, Enea Bastianini trouve l’ouverture sur Maverick Viñales à deux tours du terme et se classe quatrième. Fabio Di Giannantonio est sixième devant Franco Morbidelli (Prima Pramac Racing) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), qui termine au huitième rang alors qu’il s’élançait dernier. Aleix Espargaró est neuvième devant Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP), qui complète le top 10. À domicile, Johann Zarco (LCR Honda Castrol) s’adjuge les points de la 12e place.

#5, Johan Zarco, Honda, P12. Pht. Michelin Motorsport

Le point au classement

Grâce à ce week-end parfait, Jorge Martín accroît son avance au Championnat du Monde et compte désormais 38 longueurs d’avance sur Pecco Bagnaia. Avec 29 points empochés ce week-end, Marc Márquez remonte au troisième rang à égalité avec Enea Bastianini et à seulement deux unités de Pecco Bagnaia. À huit points des deux hommes, Maverick Viñales est cinquième.

pht. Michelin Motorsport

GP de France ici

Meilleurs tours ici

Championnat ici

Rendez-vous dans deux semaines pour le Grand Prix de Catalogne !

Communiqué MotoGP

Crédits photos, Michelin Motorsport