WRC, Sébastien Loeb, le vétéran mène le Rallye de Turquie vendredi soir

Posted by

Sébastien Loeb est le leader surprise du Rallye de Turquie vendredi soir après une performance fabuleuse  du neuf fois champion du monde des rallyes.

Sebastien Loeb, Daniel Elena, Hyundai i20 Coupe. Pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Des routes de montagne rocheuses, des rebondissements sans fin et de la poussière ont fourni des conditions exténuantes, mais le Français de 46 ans a utilisé toute sa ruse pour terminer la courte première étape avec un avantage de 1,2 seconde. Il est devenu le pilote le plus âgé à mener une manche du Championnat du Monde des Rallyes FIA.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 Coupe. pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Son coéquipier Thierry Neuville, au volant d’une Hyundai i20 identique, a terminé deuxième, juste un dixième devant le leader du championnat Sébastien Ogier sur une Toyota Yaris. Moins de cinq secondes ont couvert le top six après une ouverture effrénée à cette cinquième manche de la saison.

Sebastien Ogier, Julien Ingrassia, Toyota Yaris WRC Toyota Gazoo Racing. pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Loeb, qui participait à son premier rallye l’ouverture de la saison en janvier à Monte-Carlo, a terminé deuxième des deux tests de vitesse, bien qu’il n’ait jamais roulé sur ces routes auparavant. Il a gagné en Turquie à trois reprises.

«Je ne m’attendais pas à être en tête ce soir. La dernière étape, j’ai eu beaucoup de pression au départ car nous ne trouvions pas la route aussi bonne. J’avais des notes précises, donc j’ai pu le faire et mener le rallye ce soir est la meilleure chose qui puisse arriver », a-t-il déclaré.

Sebastien Loeb, Daniel Elena, Hyundai i20 Coupe WRC Hyundai Shell Mobis. pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Bien qu’il n’ait parcouru que 25,22 km d’un rallye de 221 km, l’action de ce soir a été décisive. Les pilotes sont réensemencés pour samedi dans l’ordre inverse du classement, ce qui donne un avantage aux leaders qui peuvent s’attendre à des routes plus propres et plus adhérentes plus bas dans l’ordre de départ.

Neuville menait de 3,3 secondes après la première étape d’Içmeler avant de se laisser distancer par son collègue. Il a résisté à Ogier qui avait la meilleure visibilité en tant qu’ouvreur de la route et a remporté la spéciale de Gökçe.

Ogier a dominé un trio Toyota, avec Elfyn Evans 0.8sec derrière en quatrième position et le jeune Kalle Rovanperä six dixièmes de plus. Teemu Suninen a complété le top six, à seulement 4,2 secondes de Loeb.

Sébastien Ogier a remporté la deuxième étape sur sa Toyota Yaris

Le champion du monde Ott Tänak a terminé septième dans une autre i20, suivi des Fiestas d’Esapekka Lappi et de Gus Greensmith. Pierre-Louis Loubet complète le classement dans une autre Hyundai.

Samedi sera la plus longue étape du week-end. 107,38 km en trois spéciales très accidentées.

WRC 2, FOURMAUX PREND UNE IMPRESSIONNANTE AVANCE VENDREDI

Adrien Fourmaux a remporté des victoires d’étape consécutives lors de la première étape pour prendre une solide avance dans la catégorie WRC 2 au Rallye de Turquie vendredi.

Adrien Fourmaux, Renaud Jamoul, Ford Fiesta Rally2 M-Sport Ford. pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Sans se laisser décourager par un manque d’expérience sur le gravier, le Français a roulé jusqu’au bout de la journée sans encombres pour revendiquer une avance de 23,0 secondes sur sa Ford Fiesta R5.

«Honnêtement, j’essayais simplement d’être à l’aise et d’être prudent dans les endroits où c’était difficile. Les notes de rythme n’étaient pas si mauvaises pour notre première fois ici. Mais, le rallye est très long », a déclaré Fourmaux.

Eyvind Brynildsen a terminé deuxième, Skoda Fabia Rally2. Il était clair de voir à quel point le Norvégien appréciait sa deuxième sortie de l’année malgré une approche légèrement conservatrice lors du test de vitesse d’ouverture d’Içmeler.

«Les conditions sont les mêmes pour tout le monde, mais j’étais plus contrôlé et plus rapide sur celui-ci je pense. Je vais essayer de rester sur la route parce que c’est tellement amusant !

Pierre-Louis Loubet, Vincent Landais, Hyundai i20 Coupe WRC Hyundai 2C. pht. Jaanus Ree/Red Bull Content Pool

Pontus Tidemand avait de grands espoirs de victoire ce week-end pour tenter de renforcer ses espoirs de championnat. Cependant, une crevaison arrière gauche a ralenti l’homme à la Skoda il aura du pain sur la planche samedi.

Classement vendredi soir