WRC, Mikkelsen offre une belle victoire à VW en Australie (Rallyes)

Posted by

Andreas Mikkelsen s’offre une victoire chargée d’émotions au Kennard Hire Rally Australia. VW quitte le Championnat du monde WRC des Rallyes sur un doublé.

australie-p-20161118-00833_news-b
Mikkelsen offre une dernière victoire à VW. pht. Red Bull

Le Norvégien a résisté à l’offensive de son équipier, qui n’est autre que le Champion du Monde Sébastien Ogier. Ce dernier voyait ses chances de victoire s’envoler sur Bucca lorsqu’il partait en tête-à-queue. Mikkelsen en profitait pour signer le troisième succès de sa carrière avec 14.9s d’avance sur la Polo R du Français.

australie-p-20161117-00102_news-b
Sébastien Ogier 2e. pht. Red Bull

Cela était toutefois insuffisant pour qu’Andreas Mikkelsen obtienne le titre honorifique de vice-champion chez les pilotes. La Hyundai i20 de Thierry Neuville complétait le podium à 57.7s de Sébastien Ogier et le Belge scellait sa deuxième place finale au championnat derrière le Français, déjà sacré.

australie-p-20161120-00460_hires-jpeg-24bit-rgb-b
Thierry Neuville sur le podium et est vice-champion des pilotes. pht. Red Bull

Mikkelsen et Ogier offraient tout de même une fin parfaite à quatre années marquées par la domination du constructeur allemand sur le WRC. L’équipe s’offrait une 43e victoire en 52 rallyes après un final spectaculaire dans la chaleur étouffante et la poussière des forêts de Nouvelle-Galles du Sud.
En début de journée, Mikkelsen était sous pression et ne comptait que deux petites secondes d’avance sur Ogier. Ce dernier revenait à seulement trois dixièmes à mi-chemin sur la longue spéciale de Bucca avant de partir à la faute et d’offrir un répit à Mikkelsen pour les trois dernières spéciales.
C’est parfait pour finir la saison”,se réjouissait Mikkelsen. “Nous avions la régularité et le rythme en tête toute l’année pour le championnat, mais nous sommes arrivés en Australie en n’ayant rien à perdre. Je pouvais pleinement attaquer et voir ce que nous pouvions obtenir. »
“Nous avons mis le Champion du Monde au défi et nous l’avons battu de manière juste et loyale dans les mêmes conditions. Il s’agit de ma plus belle victoire, même s’il reste triste de voir l’équipe et la voiture connaître leur fin.”
Un temps outsider pour la victoire, Hayden Paddon partait à la faute au volant de son i20 qui déjantait à l’arrière gauche sur une bordure. Le temps perdu profitait à Thierry Neuville, qui héritait alors du podium et de la deuxième place au championnat sans avoir besoin de marquer des points sur la Power Stage.

australie-p-20161120-00470_hires-jpeg-24bit-rgb-b
Les adieux émouvants de VW au WRC. pht. Red Bull

Le Néo-Zélandais rétrogradait au cinquième rang, mais il parvenait à prendre le dessus sur son équipier Dani Sordo pour 1.6s. Mads Østberg ne parvenait pas à non plus à maintenir l’Espagnol à distance après que la poussière n’envahisse sa Ford Fiesta RS. Malgré une visibilité limitée, le Norvégien se classait sixième. Son équipier Eric Camilli aurait pu le suivre, mais le Français partait en tonneau.

australie-p-20161119-00261_news-b
On ne verra plus la belle VW Polo R l’année prochaine. pht. Red Bull

Ott Tänak terminait en septième position devant Esapekka Lappi, vainqueur en WRC 2, et Jari-Matti Latvala, bien revenu après le temps perdu vendredi. Enfin, si Lorenzo Bertelli perdait du temps en raison d’une casse du différentiel arrière, l’Italien parvenait à rallier l’arrivée sur deux roues motrices pour compléter le top dix.

En quatre saisons, Volkswagen a remporté avec la Polo R WRC 43 victoires, 87 podiums, 640 scratchs en 52 rallyes. Sans oublier évidemment les quatre titres Pilotes et Constructeurs.

australie-p-20161120-00463_news-b
Podium Rallye d’Australie. pht. Red Bull

Rallye d’Australie ici

Championnat du monde pilotes ici

Championnat constructeurs ici

 

Leave a Reply