22 avril 2024

WRC, Elfyn Evans emmène un triplé Toyota au Japon

Le Gallois Elfyn Evans s’est assuré la victoire dimanche au FORUM8 Rally Japan, où son équipe Toyota Gazoo Racing a monopolisé le podium à domicile.

Elfyn Evans (Toyota GR Yaris Rally1) signait ce dimanche la huitième victoire de sa carrière au plus haut niveau en s’imposant avec 1’17’’7 d’avance sur son équipier Sébastien Ogier (Toyota GR Yaris Rally1) lors de la dernière manche de la saison 2023. Grâce à ce résultat, le Gallois est désormais triple vice-champion du monde FIA des rallyes.

#17, Sébastien Ogier, Toyota, P2. pht. WRC

Le vainqueur avait posé les fondations de son succès dès le début du rendez-vous sur asphalte en prenant un avantage de près de deux minutes lors d’un vendredi pluvieux. Par la suite, il contrôlait les débats en adaptant sa prise de risques aux conditions en constante évolution.

#69, Kalle Rovanpera, Toyota, P3. pht. Toyota

Kalle Rovanperä (Toyota GR Yaris Rally1) complétait le podium pour couronner une campagne parfaite pour le Toyota Gazoo Racing, qui s’offrait les titres chez les pilotes avec Kalle Rovanperä, les copilotes avec Jonne Halttunen et une troisième couronne consécutive du côté des constructeurs.

« Ce n’était pas facile avec les conditions de cette semaine, même si nous avions déjà une avance énorme vendredi soir », confiait Elfyn Evans. « Un grand merci à l’équipe, la voiture a été géniale et ce triplé pour Toyota est un résultat fantastique. »

#4, Esapekka Lappi, Hyundai, P4. pht. Jaanus Ree

Engagé dans un programme partiel cette saison, Sébastien Ogier avait endommagé le châssis de sa voiture en glissant dans un rail samedi. Les réparations requises lui faisaient dépasser le temps d’assistance alloué, d’où une pénalité d’une minute l’empêchant finalement de véritablement menacer Elfyn Evans.

Le Français terminait l’épreuve avec 28’’8 d’avance sur Kalle Rovanperä tandis qu’Esapekka Lappi (Hyundai i20 Rally1) privait Toyota d’un quadruplé en résistant à Takamoto Katsuta (Toyota GR Yaris Rally1) pour 20’’0.

Sur ses terres, le Japonais remportait neuf des vingt-et-une spéciales du rallye, mais il finissait à un peu plus de trois minutes du vainqueur en raison d’un incident vendredi matin. Sans cela, le pilote âgé de trente ans aurait bien pu célébrer sa première victoire au plus haut niveau.

#8, Ott Tänak, Ford, P6. pht. Jaanus Ree

Ott Tänak (M-Sport Ford Puma Rally1) ne parvenait pas à trouver un bon équilibre avec sa monture et l’Estonien devait se contenter de la sixième place pour son dernier départ avec l’équipe britannique avec de retrouver Hyundai Motorsport l’an prochain.

Sébastien Ogier (Pilote voiture 17) :

« C’est formidable de participer à ce résultat. Je voulais vraiment venir ici et aider l’équipe à obtenir un résultat de rêve. Je pense que l’objectif principal était de remporter la victoire, alors monter sur le podium est fantastique et c’est peut-être même plus qu’un résultat de rêve. Les conditions ont réservé de grosses surprises tout au long du week-end. Nous nous attendions à un départ difficile le vendredi et beaucoup de pilotes ont commis des erreurs ou perdu du temps, y compris nous. Ensuite, nous avons réalisé que nous étions en position de force pour réaliser le 1-2-3 pour l’équipe et mon objectif était de ramener ce résultat à la maison, mais ce n’est jamais facile dans des conditions glissantes et délicates comme celles-ci. J’espère que toute l’équipe appréciera ce moment : ils le méritent vraiment, alors merci à eux !

pht. Toyota

Classements ici

Le WRC fera son retour au Rallye Monte-Carlo pour le coup d’envoi de la saison 2024 du 25 au 28 janvier.

WRC2

Kajetanowicz remporte le titre WRC2 Challenger au Japon*

Le Polonais Kajetan Kajetanowicz a pu sabrer le champagne ce dimanche, le pilote de la Škoda Fabia RS Rally2 ayant été couronné en WRC2 Challenger au FORUM8 Rally Japan*.

Kajetan Kajetanowicz et son copilote Maciej Szczepaniak devaient finir troisièmes ou mieux dans leur catégorie pour remporter le titre à l’issue de la dernière manche du calendrier. En terminant au deuxième rang derrière leur rival Nikolay Gryazin, le duo polonais scellait donc l’affaire au Japon.

#20, Andreas Mikkelsen Skoda, P1. pht. WRC

Kajetan Kajetanowicz et Maciej Szczepaniak deviennent ainsi les premiers champions en WRC2 Challenger, une classe introduite en début d’année pour les pilotes et copilotes engagés en WRC2, mais n’ayant jamais remporté de titre avec des Rally2 en mondial.

#22, Kajetan Kajetanowicz, Skoda, P3 et Champion 2023 WRC2 Challenger. pht. WRC

« Nous pouvons enfin dire que nous sommes champions ! », confiait Kajetan Kajetanowicz, ravi. « C’est incroyable, mais je tiens à remercier Maciej, ORLEN Rally Team, tous mes partenaires et bien sûr ma femme. C’est un sentiment incroyable ! »

Si Kajetan Kajetanowicz et Nikolay Gryazin célébraient aussi leurs podiums respectifs en WRC2, la catégorie était dominée par Andreas Mikkelsen, victorieux avec plus d’une minute d’avance. Sacré deux semaines plus tôt au Rallye d’Europe Centrale, le Norvégien s’offrait son quatrième succès de la saison au Japon.

#21, Nikolay Gryazin, Skoda, P2. pht. Jaanus Ree

« Cette victoire était vraiment sympa », déclarait Andreas Mikkelsen. « C’était un week-end vraiment difficile et je crois que notre expérience a été cruciale. Nous avons fait la différence dans les deux premières spéciales, puis nous avons essayé de contrôler par la suite. »

Le Japonais Osamu Fukunaga terminait quatrième à domicile devant Daniel Chwist et Eamonn Boland. Au volant d’une Citroën C3 Rally2, ce dernier l’emportait en WRC Masters Cup, mais son résultat ne suffisait pas à priver Alexander Villanueva – absent au Japon – du sacre dans cette classe.

*Sous réserve de validation des résultats par la FIA

Communiqué WRC FIA