20 juillet 2024

Moto GP, Bastianini renoue avec le succès, Bagnaia devant Martín en Malaisie

L’Italien s’impose en solitaire devant Alex Márquez ainsi que Pecco Bagnaia au terme d’une course éprouvante

Les acteurs de la catégorie reine entraient à leur tour en piste ce dimanche à Sepang pour disputer la course tant attendue du Grand Prix PETRONAS de Malaisie. Au terme d’un affrontement pauvre en combats rapprochés, Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team) décroche sa première victoire de la saison devant Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP), qui signe une excellente deuxième place au lendemain de son succès en Tissot Sprint. Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) complète le podium et reprend de l’avance au Championnat du Monde. Retour sur ces 20 tours disputés sous une chaleur étouffante en Malaisie.

#23, Enea Bastianini, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Un duo de tête inattendu

À l’extinction des feux, Jorge Martín (Prima Pramac Racing) prend le meilleur envol mais l’Espagnol élargit au premier virage et rétrograde à la cinquième place. Cette erreur profite à Enea Bastianini qui s’empare directement des commandes, emmenant Alex Márquez dans sa roue. De son côté, le poleman Pecco Bagnaia prend un départ prudent et se retrouve troisième juste devant son compatriote Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team). Dans la fin du premier tour, Jorge Martín prend l’ascendant sur le représentant du team VR46 et se blottit dans la roue de son rival Pecco Bagnaia. Le pilote Pramac ne parvient pas à trouver l’ouverture sur le n°1 dans ces premiers tours de course alors qu’Enea Bastianini et Alex Márquez pointent déjà à plus d’une seconde.

#73, Alex Marquez, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia vs Martín

Dans le troisième tour de course, Jorge Martín tente une première offensive au virage 14 mais Pecco Bagnaia riposte immédiatement. L’Espagnol retente sa chance quelques secondes plus tard dans la quatrième courbe mais le Turinois enroule magnifiquement à l’extérieur du virage 5 pour reprendre la troisième place. Après ces passes d’armes, Jorge Martín commence irrémédiablement à perdre du terrain sur son rival, qui se rapproche d’abord d’Alex Márquez avant de voir le pilote Gresini hausser le rythme. À mi-parcours, l’écart se stabilise autour de la seconde et demie entre les deux prétendants au titre tandis que derrière, Aleix Espargaró (Aprilia Racing) part à la faute au virage 9. La course est relativement calme devant avec des écarts stables jusqu’à la sixième place, que se disputent Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing), Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing).

#1, Pecco Bagnaia, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Bastianini déroule, Bagnaia assure l’essentiel

Le combat entre les quatre hommes profite à Marco Bezzecchi, qui prend le large en cinquième position. Trop agressif dans ces passes d’armes, Brad Binder part à la faute au virage 12 et repart de Malaisie avec seulement cinq points. À huit tours de l’arrivée, Fabio Quartararo se défait enfin de Jack Miller et part en chasse de Marco Bezzecchi, sur qui il fait la jonction deux boucles plus tard. La première tentative sera la bonne pour le Français, qui s’empare de la cinquième place par l’intermédiaire d’une manœuvre d’école réalisée au virage 12. Devant, les positions restent les mêmes et Enea Bastianini remporte son premier succès depuis Aragon 2022, sauvant une saison jusqu’alors compliquée. Au lendemain d’un formidable succès en Tissot Sprint, Alex Márquez se classe deuxième tandis que Pecco Bagnaia assure l’essentiel à la troisième place en terminant devant Jorge Martín.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P5. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

En grande difficulté en seconde moitié de Grand Prix, le « Martinator » limite la casse et passe la ligne en quatrième position devant Fabio Quartararo. Marco Bezzecchi est sixième de cette course devant Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Jack Miller, huitième aujourd’hui à Sepang. Fabio Di Giannantonio est neuvième devant Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team), qui ferme la marche dans ce top 10.

Race Start. pht. Michelin Motorsport

Le point au classement

Après avoir repris trois points sur Francesco Bagnaia hier, Jorge Martín en perd quatre aujourd’hui et quitte la Malaisie avec 14 unités de retard, soit une de plus qu’avant cette manche. Avec encore 74 points à prendre cette saison, tout est encore possible entre les deux hommes, qui sont désormais les seuls à pouvoir mathématiquement prétendre à la couronne. En effet, Marco Bezzecchi accuse désormais 89 longueurs de retard sur le leader et terminera presque assurément à la troisième place.

Classement GP ici

pht. Michelin Motorsport

Rendez-vous la semaine prochaine pour le Grand Prix du Qatar !

Meilleurs tours ici

V-Max ici

Championnat ici

Communiqué Moto GP