14 avril 2024

GP de Las Vegas, ils ont dit…

Malgré une pénalité prise au début de GP et un arrêt au stand pour une touchette avec Russel, Max Verstappen s’est imposé au GP de Las Vegas. Le champion du monde remporte la 53e victoire de sa carrière et rejoint Sebastian Vettel au palmarès. C’est aussi sa 16e victoire sur les 17 derniers GP. Charles Leclerc aura tout tenté et empêche le doublé Red Bull en dépassant Pérez dans les derniers virages. Le pilote Mexicain pourra se consoler, il est assuré de finir vice-champion du monde et offre le premier doublé à Red Bull.

Rappel du compte rendu du GP de Las Vegas ici

Analyse du GP par les Teams et pilotes :

Pirelli

VIVA MAX IN LAS VEGAS

Le circuit du Strip de Las Vegas a vraiment fait honneur à la réputation de la ville en matière de sensations fortes ce soir et, comme d’habitude cette année, c’est Max Verstappen qui s’en est sorti le mieux. Toutefois, le triple champion du monde a dû batailler dur pour l’obtenir. À ses côtés sur le spectaculaire podium, on retrouve l’indomptable Charles Leclerc à la deuxième place et l’autre pilote Red Bull, Sergio Perez, à la troisième.

Il s’agit de la 18e victoire de Verstappen sur les 21 courses disputées depuis le début de la saison, ce qui lui permet de rejoindre Sebastian Vettel à la troisième place du classement des vainqueurs de tous les temps (53). Ils ne sont devancés que par Michael Schumacher (91) et Lewis Hamilton (103).

LA JOURNÉE SUR LA PISTE

Pour le départ, la majorité des pilotes (15) ont opté pour le Medium, Stroll et Tsunoda ont préféré le Soft, tandis que Hamilton, Piastri et Zhou ont opté pour le Hard. Lors de la première voiture de sécurité, plusieurs pilotes ont profité de l’occasion pour passer immédiatement en C3 afin d’essayer de remonter dans l’ordre, mélangeant ainsi les choses avec ceux qui ont choisi de rester en piste. La seconde Safety Car, suite à l’accrochage entre Russell et Verstappen qui a laissé des débris sur la piste, a ensuite vu l’avantage basculer en faveur de ceux qui étaient passés par les stands très tôt et qui n’avaient pas encore effectué de deuxième arrêt, car cela a permis de minimiser le temps perdu dans la voie des stands.

En ce qui concerne les plus longs relais de la soirée, Sargeant a fait 35 tours avec un train de pneus Hards et Bottas 26 avec le pneu Medium. Il convient également de noter, compte tenu de la charge de carburant à ce stade, les 21 tours de Leclerc avec le train de C4 qu’il utilisait depuis le début de la course.

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DE PIRELLI MOTORSPORT :

« C’était 90 minutes de course spectaculaire et pleine d’action qui ont dû plaire à tous les spectateurs ici à Las Vegas ce soir et à ceux qui regardaient la course à la télévision ou en ligne. Dépassements, collisions, voitures de sécurité, erreurs et exploits de conduite : le meilleur de ce que ce sport peut offrir a été condensé en 50 tours. C’était la meilleure publicité possible pour la Formule 1 aux États-Unis, une combinaison parfaite entre la course et le spectacle, comme l’a montré la cérémonie de remise des prix.

Pour en venir au résumé technique de la soirée, nous avons vu que nos prédictions avant la course en termes de stratégie se sont avérées justes : il n’y avait pas beaucoup de différence entre un one-stop et un two-stop. Le Hard s’est avéré être le pneu de course le plus efficace, même s’il a souffert d’un peu de grainage. Le Medium, choisi au départ par les trois quarts des pilotes, s’est relativement bien comporté, même s’il a dû être traité avec un peu plus d’attention, surtout en début de course. En fait, même ceux qui se battaient pour la victoire, comme Leclerc, ont pu prolonger leur premier relais presque jusqu’à la moitié de la distance. Les pneus tendres, utilisés uniquement par Stroll et Tsunoda pour le départ, offraient un bel avantage au départ, mais étaient nettement moins compétitifs sur une longue distance. Aujourd’hui encore, nous avons constaté que les conditions de la piste s’étaient rétablies en raison de sa réouverture à la circulation normale pendant la nuit, ce qui a rendu plus difficile le nettoyage du grainage sur la surface des pneus.

PROCHAINE ÉTAPE POUR NOS PNEUS F1

La semaine prochaine, la dernière manche du championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2023 se déroulera à Abu Dhabi. Les composés choisis pour cet événement sont le C3 en tant que P Zero White hard, le C4 en tant que P Zero Yellow medium et le C5 en tant que P Zero Red soft. Le mardi suivant la course, le circuit de Yas Marina accueille une journée d’essais à laquelle toutes les équipes participent.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

C’est dommage que nous n’ayons pas pu faire le doublé dans cette course, mais c’est formidable que nous ayons assuré le doublé au championnat cette année.

« Viva Las Vegas ! La course a été passionnante, amusante et très mouvementée ! Nous avons vraiment dû travailler dur aujourd’hui, il y a eu beaucoup de dépassements et de courses, ce qui a rendu la course très amusante. Le départ a été difficile avec les pneus mediums, mais une fois que nous sommes passés aux pneus durs, c’était mieux. La pénalité de cinq secondes au départ est malheureuse, je n’avais vraiment pas l’intention de pousser Charles, nous avons tous les deux freiné tard dans le premier virage et il n’y avait pas d’adhérence. Nous avions beaucoup plus de rythme dans la voiture après le passage au stand pour les pneus durs. J’avais aussi un aileron avant endommagé, ce qui m’a fait perdre beaucoup d’appuis, mais la voiture était encore praticable et nous avons décidé de continuer. C’est dommage que nous n’ayons pas pu faire le doublé dans cette course, mais c’est super que nous ayons assuré le doublé au championnat cette année. Maintenant, nous nous dirigeons vers la dernière course à Abu Dhabi.

Sergio Perez, #11, P3 :

Je suis très fier de réaliser le premier doublé de l’équipe dans le championnat des pilotes ce soir, c’est un grand moment d’histoire pour nous.

« La course a été très intense dès le départ, j’ai endommagé mon aileron avant, j’ai cru que tout était fini, mais ensuite le rythme sur le dur pendant le premier relais a été formidable et cela nous a vraiment ramenés dans la course. La voiture de sécurité est arrivée au bon moment pour nous et à partir de là, tout allait bien, j’ai doublé Charles et je pensais que j’allais le distancer, mais nous avions un peu trop d’ailerons sur la voiture et je n’ai pas pu. C’est dommage d’avoir perdu la deuxième place, mais il nous manquait un peu de vitesse de pointe. Je suis très fier de réaliser le premier doublé de l’équipe au championnat des pilotes ce soir, c’est un grand moment d’histoire pour nous. L’année a été très intense, les hauts ont été extrêmement élevés, mais les bas ont été très bas. En tant que pilote et être humain, ce que je retiens le plus de cette saison, c’est d’être revenu de ces moments difficiles. Mentalement, c’était parfois très difficile, mais nous avons réussi à surmonter tous ces problèmes et à faire le travail. Merci à mon équipe et à tous ceux qui m’ont soutenu.

Christian Horner :

Max a donc remporté sa 18e victoire, nous avons remporté notre 20e victoire et nous avons obtenu nos premières places P1 et P2 au championnat des pilotes. C’est vraiment une année fantastique.

« C’était une course formidable. Les vitesses ici sont folles. De longues lignes droites rapides, beaucoup de dérapages et de grandes zones de rupture, Las Vegas n’a pas manqué d’excitation. Max se délecte de ce genre de course, même s’il a été pénalisé, la façon dont il est revenu, dont il s’est battu, c’était fantastique. Je pense qu’il a peut-être changé d’avis sur Vegas. Checo a également été brillant aujourd’hui. Il est parti d’un changement de nez à l’arrière du peloton et a réussi à se hisser en tête de la course. Il n’a pas eu de chance de perdre la deuxième place, mais cela a suffi pour qu’il s’assure la deuxième place au championnat et nous sommes extrêmement heureux pour lui et pour l’équipe. C’était un pilotage fantastique de leur part à tous les deux et cela résume bien l’année que nous venons de vivre. Max a donc remporté sa 18e victoire, nous avons remporté notre 20e victoire et nous avons obtenu nos premières places P1 et P2 au championnat des pilotes. C’est vraiment une année fantastique. Il reste encore une course à disputer et nous ne lâcherons certainement pas l’accélérateur tout de suite.

Mercedes

Les incidents laissent un rythme soutenu sans véritable récompense ; l’équipe regrette ce qui aurait pu se passer dans les rues de Sin City.

  • Lewis Hamilton a terminé septième et George Russell huitième lors du Grand Prix inaugural de Las Vegas qui s’est déroulé samedi soir.
  • L’équipe a opté pour une stratégie pneumatique partagée, George s’alignant en P3 sur le pneu médium et Lewis en P10 sur le pneu dur.
  • George a gardé sa position sur la ligne de départ, mais Lewis a eu la malchance d’être touché par la Ferrari de Carlos Sainz. Bien qu’il ait évité les dommages, cela lui a coûté plusieurs positions.
  • Après une première période de Safety Car, les deux pilotes se sont concentrés sur la gestion des pneus, George passant au pneu dur au 15e tour.
  • Lewis progresse, mais un contact avec Piastri lui cause une crevaison avec laquelle il doit faire un tour complet. Lorsqu’il rejoint la course, après avoir passé le pneu Medium, il est le dernier des 19 coureurs.
  • Avec leurs nouveaux pneus, les deux pilotes montraient un rythme soutenu, mais alors que Verstappen se battait avec George, il y a eu un contact entre les deux. George reçoit une pénalité de cinq secondes pour l’incident et sous la voiture de sécurité, les deux pilotes passent un autre train de pneus durs.
  • Avec un bon rythme, George passe de la P9 à la P4 sur la route ; Lewis de la P17 à la P8. La pénalité de George étant appliquée, notre duo se retrouve en P7 et P8 dans l’ordre inverse de leur arrivée en piste.
  • La lutte pour la deuxième place du championnat des constructeurs se jouera lors de la dernière course à Abu Dhabi ; notre avantage sur Ferrari est désormais de quatre points.

Lewis Hamilton, #44, P7 :

C’était une course vraiment difficile. J’ai pris le départ avec le pneu dur, ce qui était délicat au début. J’ai reçu un gros coup de Sainz dans le premier virage et j’essayais ensuite de ne pas heurter les autres voitures devant moi. J’ai perdu plusieurs places. Après cela, je me suis concentré sur ma remontée dans le peloton et je me sentais bien. Les pneus se sentaient bien et le rythme était bon. Je suis passé à l’intérieur de Piastri et je ne sais pas exactement ce qui s’est passé. J’ai senti un gros coup par l’arrière, mais je pense que c’était un incident de course. Je n’ai pas eu de crevaison tout de suite, et quand j’ai passé l’entrée des stands, j’ai senti l’arrière bouger. J’ai dû faire un tour complet au ralenti.

Je suis reconnaissant d’avoir pu revenir de la dernière place pour marquer des points. Notre voiture a des points forts, mais il est parfois difficile d’en tirer toutes les performances. C’est ce qui s’est passé hier en qualifications, mais je suis heureux que nous ayons pu montrer notre rythme en course. Je suis également reconnaissant que la course ait été passionnante. Je ne m’attendais pas à ce que la piste soit aussi belle, mais il y a eu beaucoup de courses et d’opportunités de dépassement. Pour tous ceux qui étaient si négatifs à propos du week-end, je pense que Las Vegas a prouvé qu’ils avaient tort.

George Russell, #63, P8 :

Aujourd’hui, c’est de ma faute, je n’ai tout simplement pas vu Verstappen. Il était totalement dans l’angle mort et nous sommes entrés en contact ; c’était complètement ma faute. Nous savions qu’ils étaient beaucoup plus rapides que nous et j’étais heureux de concéder la position. Je savais que notre combat n’était pas avec Verstappen et que la gestion des pneus était plus importante. C’est vraiment dommage car nous étions bien partis pour monter sur le podium. Cela a aussi changé la dynamique de la course avec la voiture de sécurité. J’ai l’impression que nous en avons jeté une autre aujourd’hui et je suis vraiment déçu en ce moment. C’est l’histoire de notre saison.

Il y a des points positifs que nous pouvons prendre à Abu Dhabi. Nous étions dans la lutte pour la deuxième place sur la route aujourd’hui, mais nous devrons faire une bonne performance lors de la dernière course pour obtenir la deuxième place au championnat des constructeurs.

Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG :

C’est frustrant à dire, mais aujourd’hui, c’est un autre exemple de Grand Prix où nous avons eu un bon rythme sans obtenir le résultat que ce rythme méritait. Une fois que George s’est vu infliger une pénalité de cinq secondes, il n’y avait plus rien à faire pour lui en termes de podium. Il avait définitivement la vitesse pour défier ceux qui étaient à l’avant, peut-être pas Verstappen, mais peut-être Leclerc et Perez. Mais c’est ce que c’est. Lewis a également eu un contact, deux fois en fait, sans que ce soit de sa faute. Il partait plus loin sur la grille, mais comme d’autres autour de lui l’ont montré, il y avait encore un bon résultat à décrocher. Son rythme était bon tout au long de la course, mais ces deux incidents lui ont coûté la victoire aujourd’hui. Nous devons maintenant nous concentrer sur Abu Dhabi. La lutte est serrée dans le championnat des constructeurs et nous espérons pouvoir y obtenir un bon résultat.

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie en bord de piste :

Rien ne s’est passé comme prévu ce soir. Sainz est entré en contact avec Lewis au départ, ce qui lui a coûté plusieurs positions. Nous avons ensuite eu une crevaison avec Lewis après un contact avec Piastri et nous n’avons pas eu assez de temps pour réagir et le boxer avant qu’il ne passe par les stands. Enfin, George a écopé d’une pénalité après un contact avec Max. Dans l’ensemble, ces trois incidents ont contribué à une course frustrante pour nous ce soir.

La liste des points positifs n’est pas très longue, mais il est encourageant de constater que la voiture avait un bon rythme. Nous n’avons pas été aussi bons que Ferrari pour contrôler le grainage sur le pneu médium, nous devons donc nous pencher sur ce point. Cependant, le rythme sur le pneu dur était fort, donc même si cette course a été mauvaise, elle n’a pas été aussi pénible que celle du Brésil où nous étions tout simplement lents. La bataille avec Ferrari pour la deuxième place du championnat des constructeurs sera passionnante à Abou Dhabi. Nous allons utiliser les prochains jours pour nous y préparer. L’écart de points est suffisamment faible pour que, selon toute vraisemblance, ce soit celui qui marquera le plus de points dimanche prochain qui l’emporte. Tout est à jouer !

Ferrari

WHAT A SHOW ON THE STRIP ! A PODIUM AND PLENTY OF POINTS FOR THE SCUDERIA

Le Grand Prix de Las Vegas devait être spectaculaire et il n’a pas déçu. En regardant l’ordre d’arrivée, avec Charles deuxième derrière Max Verstappen et devant Sergio Perez, et Carlos en sixième position, on pourrait être pardonné de penser que cela a été une course comme toutes les autres cette année. Cependant, entre les murs de la Bande, la Scuderia Ferrari a été un véritable leader, au point qu’on peut même être un peu déçu du résultat final, car Leclerc avait une réelle possibilité de remporter la victoire. Carlos aurait également pu terminer plus haut dans le classement s’il n’avait pas été pris dans le chaos du premier tour, qui l’a vu partir en tête-à-queue et devoir se battre en queue de peloton pour remonter dans le classement. Cependant, dans l’ensemble, cette journée a été positive car la SF-23 s’est avérée compétitive, comme prévu, ce qui a permis à Ferrari de rattraper 16 des 20 points qui la séparaient de Mercedes au début du week-end dans sa lutte pour la deuxième place du championnat du monde des constructeurs. Dans quelques jours, tout se jouera à Abu Dhabi.

La course. Le Grand Prix a été une montée d’adrénaline du début à la fin, avec de l’excitation dès le départ, lorsque Max Verstappen a fait sortir Charles de la piste au virage 1 pour prendre la tête et que Carlos a fait un tête-à-queue dans le même virage. Au 2e tour, la voiture de sécurité est sortie après la chute de Lando Norris et, étant donné qu’ils avaient tous les deux glissé dans le classement, Sergio Perez et Carlos sont passés des pneus moyens aux pneus durs. Verstappen a reçu une pénalité de 5 secondes, mais Charles n’a pas attendu et, avec son SF-23 dans le coup, il a repris la tête de la course grâce à un superbe dépassement au virage 14. Il est ensuite passé aux stands au 21e tour pour chausser des pneus durs et, à ce moment-là, il est le leader virtuel puisque les seuls pilotes devant lui sont Perez, qui, avec des pneus durs montés au 2e tour, devra donc faire un nouvel arrêt, et Lance Stroll, qui n’est pas encore passé aux stands. Le Monégasque contrôlait Verstappen, le Néerlandais ayant changé de pneus cinq tours plus tôt. Mais au 26e tour, la voiture de sécurité est réapparue le temps de dégager des débris suite à un accrochage entre Verstappen et George Russell. Alors qu’il venait tout juste de changer de pneus, Charles est resté en piste et a pris la tête, mais la neutralisation a permis aux deux pilotes Red Bull de s’arrêter en perdant beaucoup moins de temps. Par conséquent, au restart, Perez et Verstappen ont pu pousser sans prêter trop d’attention à la gestion des pneus, tandis que Leclerc était sur des Hards plus anciens. Carlos en a également profité, en montant un nouveau train de Hards et en passant à l’attaque.

Fin de course palpitante. Leclerc a commencé à subir le graining plus tôt que ses deux rivaux et Verstappen a pu passer au 36e tour, mais Charles a serré les dents et a continué à se battre, s’alignant sur le rythme du Néerlandais de sorte que l’écart n’a jamais dépassé 2,5 secondes et il a également été en mesure de repousser les tentatives de dépassement de Perez. Au 43e tour, la deuxième place semblait perdue, car Charles s’est mis en travers de la route au 14e virage en essayant de se défendre contre le Mexicain, qui a réussi à prendre de l’avance. Mais une fois de plus, Leclerc s’accroche et rattrape Perez qui commence lui aussi à souffrir du graining. Pendant les trois derniers tours, les deux hommes se sont livrés à une lutte passionnante et dans le dernier tour, Charles a pris l’avantage grâce à une manœuvre à couper le souffle dans le virage 14 pour s’assurer une deuxième place bien méritée. Carlos s’est également montré très agressif en fin de course, dépassant Pierre Gasly et Russell, ce dernier ayant une pénalité de cinq secondes ajoutée à son temps de course pour l’accrochage avec Verstappen. La sixième place obtenue aujourd’hui permet à l’Espagnol de revenir à la quatrième place du championnat des pilotes. Le classement définitif du championnat sera établi dans une semaine lors de la dernière manche de la saison 2023.

Charles Leclerc #16, P2 :

Je n’ai rien laissé sur la table aujourd’hui et l’équipe a parfaitement exécuté la course, je suis donc satisfait de notre performance. Malheureusement, nous venions de ravitailler 5 tours avant le Safety Car et j’ai eu du mal à remettre nos Hards usagés en température au moment du redémarrage. C’est là que Max (Verstappen) et Checo (Perez) ont pris l’avantage avec des pneus frais et malheureusement, cela nous a coûté la victoire.

Cela dit, c’était une course passionnante avec de très belles batailles et beaucoup d’adrénaline. Je suis heureux que le week-end se soit bien déroulé et que le premier Grand Prix de Las Vegas ait été passionnant pour les pilotes et les fans. J’ai hâte de revenir l’année prochaine !

Carlos Sainz #55, P6 :

C’est un bon week-end pour l’équipe, même si la course a été difficile pour moi. Nous avons eu du mal avec les températures du moteur car nous étions en milieu de peloton et il était difficile de gagner des places rapidement.

Cependant, nous avons réussi notre stratégie en passant à deux arrêts et la deuxième partie de la course a été meilleure, nous avons gagné quelques places pour finir P6. Il s’agissait de limiter les dégâts après la pénalité et de marquer des points très importants pour le championnat des constructeurs. J’ai hâte de courir à Abu Dhabi la semaine prochaine. La lutte pour la deuxième place est toujours d’actualité et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour l’obtenir !

Frédéric Vasseur, directeur de l’équipe :

Cette première course à Las Vegas a offert le spectacle que tout le monde attendait, alors bravo à la Formule 1 qui a réalisé l’une des meilleures courses de la saison. De notre côté, il y a eu plusieurs aspects positifs, même si la course n’a pas été simple, avec des voitures de sécurité, des duels passionnants et des dépassements étonnants. Nous avons marqué de bons points et n’étions pas loin d’une victoire avec Charles qui aurait mérité ce résultat. Je pense que nous avons dépassé une Red Bull trois fois dans la course et notre performance était bonne avec les deux voitures. Carlos a fait une belle remontée après ce qui a été un week-end difficile avec ce qui s’est passé en FP1, la pénalité et le tête-à-queue au départ.

Avec Charles, nous avions tout mis en place pour remporter la victoire en prenant soin des pneus au début de la course et en dépassant Max sur la piste. La Safety Car ne l’a pas aidé, car il a eu du mal avec le graining après le restart, mais il a pu le gérer et en fin de course, il était à nouveau très compétitif, au point de dépasser Perez pour le P2. Je pense que Charles a réalisé l’une des meilleures courses de sa carrière aujourd’hui, tandis que Carlos a également réalisé une très bonne deuxième partie de course.

Les deux pilotes font un travail fantastique et je pense que nous pouvons rattraper Mercedes à Abu Dhabi. Nous avons gagné à Singapour alors que Red Bull n’était pas dans le rythme, mais cette fois, nous nous sommes battus jusqu’au dernier virage.

McLaren

« NOUS SOMMES IMPATIENTS DE VIVRE UN WEEK-END PLUS SEREIN À ABU DHABI ».

Oscar Piastri, #81, P10 :

« P10 et meilleur tour, j’ai eu l’impression que nous méritions un peu plus de cette course. Le rythme était bon. En fin de compte, cela n’a pas fait beaucoup de différence. Nous nous sommes fait piéger en partant sur le dur dans cette position lorsque la voiture de sécurité est sortie. Nous prenons les points positifs, c’est beaucoup mieux qu’hier et le rythme de la voiture est toujours aussi bon.

Lando Norris, #4, DNF (abandon) :

« Une fin malheureuse pour notre week-end du GP de Las Vegas. J’ai chuté à la relance, j’ai perdu l’arrière et j’ai percuté le mur. Ce n’est pas la façon dont nous voulions que le week-end se termine, surtout si l’on considère que le rythme était prometteur du côté d’Oscar. Un grand merci au personnel médical pour m’avoir examiné, et à l’équipe pour le travail qu’elle va maintenant effectuer sur la voiture. Une semaine pour se remettre à zéro et repartir pour la finale de la saison à Abu Dhabi ».

Andrea Stella :

« Tout d’abord, la chose la plus importante aujourd’hui est que Lando est en bonne condition après ce qui semblait être un accident effrayant dans une section très rapide de ce circuit.

« Aujourd’hui, la voiture était très rapide. Oscar a réussi à remonter de la P18 dans les points, ce qui aurait pu être un résultat bien plus important s’il n’avait pas été nécessaire d’ajouter un arrêt à la fin de la course après sa crevaison. Malgré cela, il est remonté en P10 et a remporté le point supplémentaire pour le tour le plus rapide. Deux points, ce n’est pas beaucoup comparé à ceux que nous avons marqués ces dernières semaines, mais c’est important dans notre lutte pour la quatrième place du championnat des constructeurs.

« Ce fut un week-end délicat à Vegas. Nous allons maintenant nous regrouper, nous reposer quand nous le pouvons et nous préparer à repartir pour la finale de la saison. Nous attendons avec impatience un week-end beaucoup plus serein à Abu Dhabi, sur un circuit qui devrait être plus favorable à notre voiture. »

Aston Martin

Lance Stroll, #18, P5 :

« C’était une course amusante ! J’ai gagné 10 positions dans le premier virage, alors que beaucoup d’autres pilotes sortaient de la piste, passant de P19 à P9, ce qui a immédiatement donné l’impression que tout était à faire. À partir de là, nous avons pris les devants et attaqué tout au long de la course avec une voiture rapide. Nous avons fait de bons choix stratégiques, en passant sous les deux Safety Cars, et j’ai pu dépasser quelques voitures dans le premier virage pour me hisser en P5. C’était un super circuit et je suis heureux que nous ayons pu offrir un bon spectacle aux fans.

Fernando Alonso, #14, P9 :

« Je suis heureux de revenir de ce week-end de course avec quelques points. D’autant plus que j’étais dans le mauvais sens après l’incident du premier virage au départ de la course. Nous avons profité de la voiture de sécurité pour regagner quelques places. Dans l’ensemble, j’ai trouvé que la course était amusante ce soir et qu’il y a eu de belles batailles en piste. Il y avait beaucoup de grainage et de faibles niveaux d’adhérence, mais en tant que sport, nous en tirerons beaucoup d’enseignements pour la course de Las Vegas l’année prochaine. Nous nous rendons à Abu Dhabi et nous donnerons le meilleur de nous-mêmes dans la lutte pour la quatrième place du championnat des constructeurs.

Mike Krack, directeur de l’équipe :

« Je pense que Las Vegas a vraiment tenu ses promesses avec une course très divertissante ce soir. Aston Martin a certainement joué son rôle en offrant un grand spectacle aux fans et Lance et Fernando ont tous deux étés au cœur de belles batailles. Nous avons abordé la course avec une bonne compréhension des pneus et l’équipe stratégique a pris d’excellentes décisions aujourd’hui. Tout le mérite revient à Lance d’être parti du fond de la grille pour décrocher deux cinquièmes places consécutives. Il a fait une course très forte et a tiré le meilleur parti d’un passage précoce aux pneus durs pour s’assurer une bonne position sur la piste. A partir de là, il a réalisé l’une de ses meilleures courses de l’année avec un rythme élevé et des dépassements importants. Fernando s’est bien remis de l’incident survenu dans le premier tour et a également marqué quelques points importants. Je pense que le circuit a produit de très belles courses aujourd’hui, en plus du spectacle, alors bravo à tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce Grand Prix.

Alpine

Seizième à quatrième pour Esteban au Grand Prix de Las Vegas avec Pierre juste en dehors des points

BWT Alpine F1 Team a marqué 12 points lors du Grand Prix de Las Vegas alors qu’Esteban Ocon a grimpé de douze places depuis la seizième place sur la grille pour terminer à la quatrième place au drapeau à damier. Son équipier Pierre Gasly a eu la malchance de terminer en dehors des points après avoir débuté à la quatrième place sur la grille, son meilleur classement de la saison, puisqu’il a franchi la ligne d’arrivée en onzième position.

Ce fut un Grand Prix divertissant samedi soir sous les impressionnantes lumières de la ville, qui a commencé par des incidents dès le début. Esteban a gagné huit positions dès le premier tour pour occuper la huitième place, Pierre conservant sa quatrième place de départ.

Pierre s’est arrêté au 17e tour pour de nouveaux Hards avec Esteban trois tours plus tard pour son arrêt obligatoire. A partir de là, il s’agissait de gérer les pneumatiques jusqu’à la fin de la course. Les deux pilotes se sont battus pour la place au 34e tour, Esteban étant parvenu à dépasser Pierre pour se classer cinquième. Finalement, Esteban a hérité de la quatrième place après l’arrêt tardif d’Oscar Piastri avant de concéder la quatrième place sur la route à George Russell dont la pénalité de cinq secondes a permis à Esteban de remporter 12 points mérités. Pierre a eu du mal à gérer les pneus durs puisqu’il termine à la onzième place.

L’équipe se dirige désormais vers Abu Dhabi pour la dernière course du Championnat du Monde FIA ​​de Formule 1 2023.

Esteban Ocon, #31, P4 :

« Quelle nuit à Las Vegas d’être en dehors des points pour terminer à la quatrième place ! Je voudrais féliciter chaleureusement l’équipe pour cet excellent résultat et cette incroyable récupération. Ce fut un début chaotique et nous avons réussi à rester propre et à gagner huit positions dès le premier tour. Après cela, nous avons dû être patients, réaliser une course propre et la gestion des pneus était vraiment la clé. J’ai fait quelques bons dépassements en cours de route et terminer quatrième sur ce site incroyable est vraiment un excellent résultat, surtout compte tenu de ce que j’ai ressenti après les qualifications. Il reste encore une course à disputer à Abu Dhabi la semaine prochaine et nous viserons à poursuivre sur cette lancée jusqu’à la finale de la saison. »

Pierre Gasly, #10, P11 :

« C’est un résultat décevant de mon côté du garage de passer de la quatrième place sur la grille à l’extérieur des points à la onzième place. Il y a beaucoup de choses que nous devons revoir, car ce n’est pas l’objectif que nous cherchons à réaliser aujourd’hui. C’était un bon départ dans des conditions difficiles, le premier relais a été assez bien géré et nous étions confortablement dans ce top quatre. Dès que nous avons chaussé les pneus durs, nous avons semblé avoir du mal, les pneus étaient grenus et tout le deuxième relais a été un défi pour arriver au bout. Ce fut une nuit frustrante et c’est dommage pour nous. Ceci dit, ce fut un très bon week-end pour l’équipe avec une quatrième place aux chronos puis la quatrième place d’Esteban en Course. Nous ferons notre analyse et reviendrons le week-end prochain pour la finale de la saison à Abu Dhabi, prêts à terminer la saison du mieux que nous pouvons.

Bruno Famin, Team Principal par intérim :

« Dans l’ensemble, ce fut un week-end encourageant pour l’équipe à Las Vegas. Alors qu’hier aux chronos appartenaient à Pierre après un brillant effort sur un seul tour, aujourd’hui, c’est Esteban qui a superbement piloté pour remonter de la seizième à la quatrième place et marquer 12 points. Il a bien fait d’éviter le chaos du départ, puis a reconstitué deux relais bien gérés pour bien entretenir les pneus et maintenir un rythme compétitif jusqu’à la fin. Pour Pierre, nous avons des choses à évaluer. En tant qu’équipe, nous analyserons attentivement les performances de ce week-end – meilleures que prévu – avant de nous diriger vers Abu Dhabi pour la dernière course le week-end prochain.

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

C’est décevant de ne pas marquer de points aujourd’hui, mais nous n’avons pas été en mesure de gérer suffisamment bien le grainage du pneu dur. Si nous avions pu mieux contrôler ce grainage, Alex aurait pu avoir un dernier relais plus proche de celui d’Ocon, et une arrivée dans les points aurait été possible. Les marges étaient étroites aujourd’hui, et nous n’avons pas réussi à faire ce qu’il fallait. Heureusement, nous avons pu rester en tête du peloton des équipes en lice pour la 7e place du championnat et nous conservons ainsi notre avantage avant Abu Dhabi.

La course à Las Vegas a été un nouveau défi passionnant qui a poussé l’équipe, les pilotes et les voitures vers de nouvelles limites. Nous avons très bien géré beaucoup de choses ce week-end, mais nous n’avons pas réussi à tout mettre en place aujourd’hui.

Alex Albon, #23, P12 :

J’ai beaucoup souffert du graining aujourd’hui ; c’était difficile pour nous et la voiture de sécurité n’a pas aidé, la plupart des pilotes s’arrêtant au stand sans grande conséquence. C’est l’une de ces courses que nous devrons revoir après, car je pensais que nous nous débrouillions bien, mais après la voiture de sécurité au milieu de la course, je faisais la course avec tout le monde sur des pneus usés. Je pouvais à peu près gérer ma propre course, mais je devais pousser un peu plus et cela crée un cycle difficile à gérer. Il y a quelques points positifs à retenir de ce week-end, donc tout n’est pas négatif, mais c’est évidemment un peu frustrant de repartir sans points. Nous allons continuer à nous battre pour la 7e place jusqu’à la fin.

Logan Sargeant, #2, P16 :

Honnêtement, je ne pense pas que nous ayons fait grand-chose de mal aujourd’hui. L’équipe s’est retrouvée entre la 5e et la 6e place après le premier tour, ce qui était l’objectif. J’ai l’impression que nous avons relativement bien géré ce premier relais, mais comme prévu, les voitures plus rapides ont commencé à passer vers la fin du relais. Nous avons suivi notre stratégie et avons opté pour le pneu dur avec l’intention d’aller jusqu’au bout. Je ne pense pas que nous étions en mauvaise position jusqu’à ce que la deuxième voiture de sécurité sorte et qu’elle réduise à néant toutes les chances que nous avions. Nous n’avions pas vraiment la possibilité de rentrer et de monter un nouveau train de pneus. D’autres l’ont fait, ce qui leur a donné un avantage, mais nous avons essayé de nous accrocher jusqu’à la fin. Ce week-end, nous avons optimisé notre plan et nous l’avons bien exécuté, c’était juste un peu de malchance aujourd’hui.

AlphaTauri

Daniel Ricciardo, #3, P14 :

« J’abordais la course avec optimisme. Nous savions que nous aurions des difficultés avec le départ de la course et les relances aujourd’hui parce que nous avons manqué quelque chose ici ce week-end concernant les pneus et leur fonctionnement sur cette surface glissante lorsqu’il fait froid et qu’ils sont neufs. Nous pensions pouvoir les faire fonctionner après quelques tours et revenir dans le peloton, mais nous n’y sommes jamais parvenus. Ce n’est pas une excuse, c’est juste quelque chose qui nous a fait défaut ce week-end et sur lequel nous allons nous pencher dans notre analyse d’après-course. Il y avait quelques voitures qui s’effaçaient en fin de course, donc nous avions un peu plus de rythme qu’elles, mais nous n’étions toujours pas dans le top 10. Nous courons à nouveau la semaine prochaine, sur un circuit avec une force d’appui moyenne, et je suis donc optimiste. C’est un changement rapide et une histoire différente, donc les deux prochains jours seront consacrés au repos et à la récupération.

Yuki Tsunoda, #22, DNF (abandon) :

« Nous avons réparti les réglages entre nos deux voitures et nous avons joué un peu avec ma voiture, mais cela n’a pas fonctionné à la fin. J’ai pris un bon départ aujourd’hui et j’ai été heureux de ne pas avoir de problèmes, ce qui nous a permis de gagner quelques positions, mais malheureusement, nous n’avions pas le rythme nécessaire pour terminer dans le top 10. Nous sommes heureux d’avoir relevé le défi, car nous savions que nous aurions du mal avec notre rythme, alors nous devions essayer quelque chose, et j’ai aimé le défi. Aujourd’hui, cela n’a pas payé, mais au final, cela n’a pas eu d’importance puisque nous avons dû retirer ma voiture. En ce qui concerne Abu Dhabi, notre objectif est toujours de marquer des points. Tout peut arriver, alors nous ferons de notre mieux.

Jody Egginton (Directeur technique) :

« La course a été difficile ce soir, le grainage des pneus avant affectant massivement les deux voitures jusqu’aux derniers relais, où la situation s’est améliorée et où nous avons pu extraire de la voiture un rythme un peu plus représentatif.

« Yuki étant parti en dernière position, nous avons joué avec le pneu tendre pour le départ de la course, et cela a d’abord bien fonctionné, l’aidant à se hisser en P12. Cependant, peu après la Voiture de Sécurité Virtuelle, le grainage du pneu avant s’est considérablement aggravé, et nous avons été contraints de boxer plus tôt que prévu. Nous avons été confrontés à des problèmes de grainage similaires pendant le reste de la course, ce qui a nécessité une bonne gestion. De plus, un problème suspecté au niveau de l’unité de puissance nous a obligés à retirer la voiture vers la fin de la course.

« La course de Daniel a également été affectée par le graining dans le premier relais, mais quelques ajustements à l’arrêt et le passage au pneu à gomme dure ont permis de contrôler le graining. Une fois que les pneus se sont retrouvés dans leur plage de fonctionnement, Daniel a pu améliorer ses performances dans la seconde moitié de la course.

« Pour résumer le week-end, il est frustrant de ne pas être en mesure de mieux maîtriser les exigences de réglage de ce circuit et d’extraire plus de performance de notre voiture. Heureusement pour nous, Williams n’a pas marqué de points, de sorte que la lutte pour la septième place du championnat des constructeurs se déplace vers la dernière course à Abu Dhabi. Théoriquement, le dernier circuit de l’année devrait mieux convenir à notre package qu’ici, donc tout le monde se concentre maintenant à donner à nos deux pilotes une meilleure voiture pour maximiser nos chances d’y parvenir le week-end prochain ».

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team Stake a vu ses chances de terminer en beauté le premier Grand Prix de Las Vegas s’envoler dès le premier tour, lorsque Valtteri Bottas a été sorti par Fernando Alonso puis percuté par l’arrière par Sergio Perez dans le premier virage. En raison des dommages subis, le Finlandais n’a pas pu convertir son excellente septième place sur la grille en points, terminant 17e. Son coéquipier, Zhou Guanyu, s’est battu courageusement depuis l’arrière et a brièvement couru à la limite des points, avant de finir 15e.

Un résultat décevant après un samedi si prometteur, mais l’équipe peut au moins tirer confiance du rythme affiché avant ce soir, alors que nous nous préparons pour la dernière course de la saison, à Abu Dhabi.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

« Il est clair que, malheureusement, ce n’est pas notre saison. Ce soir, nous avions une bonne position sur la grille de départ avec Valtteri en P7, mais elle a été réduite à néant dès le premier virage, quand Alonso a fait un tête-à-queue devant lui : Valtteri n’avait nulle part où aller et a également été percuté par l’arrière par Perez, subissant de lourds dommages au plancher et au diffuseur. La voiture a perdu plus de 20 points d’appui, ce qui l’a rendue presque impraticable : Valtteri l’a quand même ramenée à la maison, mais il n’a pas été possible de sauver un bon résultat. C’est dommage, car nous avons dit, plus tôt dans le week-end, que son rythme de course était très bon, en particulier avec le composé dur. Nous avons choisi une stratégie inverse pour Zhou, en commençant avec les durs et en passant aux médiums : la Safety Car précoce n’a pas aidé, mais nous avons remarqué que le rythme que nous avions n’était pas suffisant pour qu’il finisse dans les points. Au moins, nos concurrents directs n’ont pas marqué de points non plus : nous nous rendons à Abu Dhabi avec une dernière chance de marquer des points et de terminer la saison sur une note positive.

Valtteri Bottas, #77, P17 :

« Je suis parti en très bonne position mais, malheureusement, ma course a été gâchée au premier virage. Après le contact avec Fernando [Alonso], j’ai été touché à l’arrière, ce qui a endommagé mon diffuseur et compromis toute chance de progresser et de récupérer les positions que j’avais perdues. La course a ensuite été longue, avec un manque de rythme et d’adhérence. C’est évidemment très décevant, d’autant plus que nous étions convaincus que nous aurions pu obtenir un bon résultat aujourd’hui, mais nous n’avons jamais eu l’occasion de montrer nos vraies performances. Le point positif du week-end est que notre rythme au tour s’est nettement amélioré, ce qui nous a permis d’entrer en Q3 hier. Aucun de nos concurrents directs n’a ramené de points, ce qui laisse la porte ouverte à Abu Dhabi pour la dernière course de la saison : nous donnerons tout pour revenir dans le top 10 et essayer de bien finir la saison. »

Zhou Guanyu, #24, P15 :

« La course a été assez amusante pour moi ce soir, avec de bonnes batailles et de bons mouvements, même si au final nous n’avons pas marqué de points. J’ai dû prendre des mesures d’évitement au départ, je n’ai donc pas pu profiter du chaos qui régnait devant moi, et nous avons choisi de rentrer au stand lorsque la voiture de sécurité est entrée en action. Cela signifiait que nous devions faire 30 tours en pneus moyens : la stratégie a bien fonctionné et m’a permis de gagner quelques places et de me battre avec Lewis [Hamilton] et Fernando [Alonso], mais comme il n’y avait plus de possibilité de ravitailler, j’ai été exposé dans les dix derniers tours : quand les pneus ont été usés, mes temps ont commencé à chuter et j’ai fini 15ème. C’est comme ça qu’on a fini : en partant de là, en 17e position, on n’a pas eu beaucoup d’occasions de marquer des points, mais au moins on s’est amusé à se battre. Maintenant, concentrons-nous sur Abu Dhabi : c’est la dernière course de la saison et nous sommes déterminés à faire un bon week-end.

Haas

MoneyGram Haas F1 Team a terminé le Grand Prix de Las Vegas, 22e manche du Championnat du monde de Formule 1 FIA 2023, avec Kevin Magnussen en 13e position, tandis que Nico Hulkenberg a été contraint à l’abandon samedi soir sur le circuit de Las Vegas Strip.

Magnussen s’est élancé de la huitième place en pneus Pirelli P Zero Yellow et a brièvement progressé jusqu’à la sixième place dans les premiers tours, avant de se retrouver dans les bas-fonds du top 10.

Magnussen est rentré dans la voie des stands au 14e tour pour des pneus durs blancs, avant de s’arrêter une nouvelle fois, pour le même composé de pneus, au 26e tour lorsque la voiture de sécurité a été déployée pour des débris. Magnussen a terminé les 50 tours du Grand Prix en 13e position.

Hulkenberg a pris le départ depuis la 13e place sur la grille, également en pneus mediums, et a gagné des places dans le premier relais avant de s’arrêter au 12e tour pour des pneus durs.

Comme Magnussen, Hulkenberg a saisi l’opportunité de rentrer aux stands derrière la voiture de sécurité au 26e tour, en conservant un autre train de pneus durs, mais a dû se ranger sur le côté de la piste à quelques tours du drapeau à damier en raison d’un problème d’unité de puissance sur la VF-23.

Devant, le champion du monde Max Verstappen a remporté la 18e victoire de la saison 2023, un record, devant Charles Leclerc et Sergio Perez.

Kevin Magnussen, #20, P13 :

« J’ai l’impression que nous avions la dégradation et le rythme pour marquer des points, mais nous ne l’avons pas fait, donc je dois revoir cela et voir comment nous aurions pu faire mieux. J’ai l’impression que nous avons eu une bonne dégradation pour une fois et du rythme en course, même à la fin des relais. La piste a beaucoup évolué tout au long de la course, ce qui est très bien et fait partie du défi. J’ai apprécié cette course.

Nico Hulkenberg, #27, DNF (abandon) :

« Il s’est passé quelque chose et j’ai perdu de la puissance, nous allons donc nous pencher sur la question. Je pense que le rythme de la course n’était pas trop mauvais en fait, j’ai pris un bon départ mais avec l’accident dans le virage 1, j’ai dû faire un grand écart à l’extérieur et j’ai perdu beaucoup de places, donc j’étais déjà derrière. Après cela, je me suis senti assez à l’aise dans la voiture, et j’ai senti que nous avions plus de rythme, mais il y avait toujours du trafic et pour la protection contre le grainage, vous ne pouviez pas pousser autant que vous le vouliez, donc c’était contraignant. Dans l’ensemble, je dirais que c’était l’une de mes meilleures courses.

Guenther Steiner, directeur de l’équipe :

« Les deux pilotes se sont battus durement aujourd’hui pour tirer le meilleur parti de la voiture, et je pense qu’ils y sont parvenus, et nous sommes restés devant nos adversaires habituels. Nous n’avons pas pu nous approcher des gros bras et les deux voitures se sont retrouvées coincées derrière une Williams – elles sont très rapides dans les lignes droites – et nous n’avons pas pu passer. Pour Nico, malheureusement, il s’est passé quelque chose avec le moteur et Kevin est rentré en P13. Je ne pense pas que nous ayons fait quoi que ce soit de mal.