WEC, victorieuse des 6 H de Bahreïn, la Toyota n°7 se rapproche du titre mondial des pilotes (video)

Posted by

La Toyota GR010 Hybrid Hypercar n°7 pilotée par Jose-Maria Lopez, Kamui Kobayashi et Mike Conway a remporté les Bapco 6 Heures de Bahreïn, l’avant-dernière manche du Championnat du Monde FIA d’endurance.

07 Conway Mike (gbr), Kobayashi Kamui (jpn), Lopez Jose Maria (arg), Toyota Gazoo Racing, Toyota GR010 – Hybrid, P1. pht. Joao Filipe/DPPI

Il s’agit de la troisième victoire consécutive pour la n°7, après ses succès aux 6 H de Monza et aux 24 H du Mans.

Kobayashi a effectué l’ultime relais de l’Hypercar Toyota Gazoo Racing jusque sous le drapeau à damiers. Une ligne d’arrivée franchie avec quelque 51 secondes d’avance sur la voiture sœur n°8 pilotée par Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley.  Ce faisant, l’équipage n°7 a réussi à accroître de 15 points son avance au Championnat du Monde FIA sur l’équipage de la voiture sœur, devenant du même coup le grand favori à une semaine de l’ultime manche, sur ce même Circuit International de Bahreïn.

#8, Buemi Sebastien (swi), Nakajima Kazuki (jpn), Hartley Brendon (nzl), Toyota Gazoo Racing, Toyota GR010 – Hybrid, P2. pht. Joao Filipe/DPPI

L’équipe vice-championne du monde de la n°8, a eu du mal avec l’usure des pneus dans les conditions suffocantes dans les Émirats, où la température a atteint près de 35 degrés Celsius cet après-midi. Au cours de la seconde moitié de course, le team de la deuxième Toyota a également concédé du temps en raison d’un arrêt au stand plus lent et a subi de plein fouet l’impact Full Course Yellow mettant définitivement fin à ses illusions.

Cette 34e victoire en FIA WEC et, surtout, le doublé Toyota du jour, permettent au constructeur japonais de remporter le tout premier titre du Championnat du Monde FIA d’endurance dans la catégorie Hypercar.

Alpine Elf Matmut est monté sur la troisième marche du podium dans la catégorie Hypercar. L’équipe a terminé avec un tour de retard sur les Toyota après avoir perdu du temps dans le premier relais suite à un contact avec la Porsche Dempsey-Proton Racing n°88.

#36, Negrao Andre (bra), Lapierre Nicolas (fra), Vaxiviere Matthieu (fra), Alpine Elf Matmut, Alpine A480 – Gibson, P3. pht. Joao Filipe/DPPI

L’Alpine A480 Gibson, de André Negrão, Nicolas Lapierre et Matthieu Vaxiviere, a également souffert d’un problème de pédale d’accélérateur qui a entravé la progression de la voiture.

Start – Bapco 6 hours of Bahrain

Les équipes ont maintenant une très courte pause avant de retourner sur le circuit international de Bahreïn pour la dernière manche de l’année – les Bapco 8 Heures de Bahreïn – qui aura lieu le week-end prochain (5-6 novembre).

#7 Conway Mike (gbr), Kobayashi Kamui (jpn), Lopez Jose Maria (arg), Toyota Gazoo Racing, Toyota GR010 – Hybrid, #8 Buemi Sebastien (swi), Nakajima Kazuki (jpn), Hartley Brendon (nzl), Toyota Gazoo Racing, Toyota GR010 – Hybrid, #36 Negrao Andre (bra), Lapierre Nicolas (fra), Vaxiviere Matthieu (fra), Alpine Elf Matmut, Alpine A480 – Gibson, podium. pht. Joao Filipe/DPPI

LMP2 : WRT enchaîne à Bahreïn et la lutte pour le titre LMP2 s’intensifie.

Pour sa première saison en FIA WEC, l’équipe belge Team WRT a poursuivi sa belle série en remportant une superbe victoire dans une course LMP2 très disputée de bout en bout.

#31 TEAM WRT / BEL / Oreca 07 – Gibson, P1.

Les pilotes Robin Frijns, Ferdinand Habsburg et Charles Milesi ont mis en œuvre une brillante stratégie pour préserver les pneumatiques et devancer, au final, le reste du peloton de près d’une minute.

Il s’agit de la deuxième victoire consécutive de la voiture n°31 après son triomphe in extremis et spectaculiare au Mans en août dernier. L’équipe passe devant la voiture n°28 du team JOTA dans la lutte pour le titre LMP2, les deux équipes n’étant désormais séparées que de cinq points. 

Le team britannique JOTA se console avec un double podium conquis par la n°28 pilotée par Stoffel Vandoorne, Tom Blomqvist et Sean Gelael, qui a réussi un retour impressionnant après un départ difficile et un tête-à-queue qui a retardé la voiture partie en pole position.

#28 JOTA / GBR / Oreca 07 – Gibson, P2.

Troisième, voiture sœur, la n°38, est toujours en course pour le titre. Anthony Davidson, Antonio Felix Da Costa et Roberto Gonzalez comptant désormais 12 points de retard sur leurs équipiers au classement.

Une troisième place longtemps convoitée par l’équipe anglo-américaine United Autosports USA avec un Filipe Albuquerque lancé dans un terrible mano à mano avec son compatriote Antonio Felix Da Costa, dans la dernière heure de la course. Albuquerque a cependant dû lâcher prise à 18 minutes de l’arrivée.

#38 JOTA / GRB / Oreca 07 – Gibson, P3.

Si mathématiquement rien n’est perdu pour les tenants du titre en LMP2, United Autosports compte désormais à 25 points du leader de la catégorie, le Team WRT.

Comme c’est le cas depuis le début de la saison, la bataille en LMP2 a été particulièrement animée dès le départ, avec notamment un premier relais spectaculaire de Giedo Van Der Garde sur la voiture n°29 de Racing Team Nederland, parti comme un boulet de canon pour mener brièvement la catégorie.  Les Néerlandais ont finalement terminé à la cinquième place en s’imposant en Pro/Am où ils mènent désormais de neuf points sur DragonSpeed USA avant la dernière course de l’année.

Le team Richard Mille Racing a égalé son meilleur résultat de la saison après un solide parcours de Beitske Visser, Sophia Floersch et Gabriel Aubry pour se classer sixième. Floersch a également fait un travail impressionnant pour garder Norman Nato et Realteam Racing derrière elle dans les  tout derniers tours, les deux voitures étant séparées de seulement 0.234s sur la ligne d’arrivée.  

Real Team Racing et High Class Racing ont terminé respectivement P7 et P8, tandis que l’équipe polonaise Inter Europol Competition se classe neuvième après une succession de problèmes, dont un tête-à-queue sur la piste après un impact avec une autre voiture. L’équipe a perdu encore plus de temps lorsqu’elle a dû rentrer aux stands avec une portière gauche endommagée.

ARC Bratislava a terminé P10, tandis que DragonSpeed USA a terminé dernier, mis hors-jeu suite à la perte d’une roue en piste alors que Juan Pablo Montoya  était au volant.

LMGTE Pro, suspense total dans la lutte pour le titre en LMGTE Pro

Kevin Estre et Neel Jani ont remporté leur troisième victoire de la saison en LMGTE Pro après une prestation sans faille dans des conditions de chaleur extrême lors des Bapco 6 Heures de Bahreïn.

#92 Estre Kevin (fra), Jani Neel (che), Porsche GT Team, Porsche 911 RSR-19, P1. pht. Joao Filipe/DPPI

L’équipage du Porsche GT Team n°92 a dominé les débats en remportant une victoire indiscutable sur cette avant dernière manche du FIA WEC. Parti en pole, la 4e conquise par Kévin Estre cette saison, la n°92 n’a quasiment rencontré aucune opposition.

 

Grâce à cette victoire, Kévin Estre et Neel Jani ne sont plus qu’à un point des pilotes Ferrari James Calado et Alessandro Pier Guidi dans la lutte pour le titre LMGTE Pro, et ce, à une manche de la fin. Ferrari qui voit également Porsche revenir à un petit point au classement constructeur du Championnat du Monde FIA d’Endurance FIA en catégorie LMGTE Pro.

Porsche a profité de son avantage de rythme tout au long de la course. La Porsche n°91 pilotée par Richard Lietz et Gimmi Bruni a occupé la deuxième place pendant la majeure partie de la course, protégeant ainsi sa voiture sœur et la quête du titre pilotes 2021.

#91 Bruni Gianmaria (ita), Lietz Richard (aut), Porsche GT Team, Porsche 911 RSR-19, P2. pht. Joao Filipe/DPPI

La Porsche 911 RSR-19 a géré ses pneus de manière efficace, pour mener la course d’un bout à l’autre et préparer au mieux une confrontation finale haletante sur ce même circuit, samedi prochain.

#51 Pier Guidi Alessandro (ita), Calado James (gbr), AF Corse, Ferrari 488 GTE Evo, P3. pht. Joao Filipe/DPPI

Du côté d’AF Corse, Calado et Pier Guidi ont pris la troisième place mais ont également conservé leur mince avance dans la lutte pour le titre, qui se jouera in extremis, mais où les Ferrari 488 GTE Evo plus rapides dans des conditions plus fraîches, pourraient tabler sur la fin de course, disputée de nuit.

Miguel Molina et Daniel Serra ont pris la quatrième place sur la Ferrari 488 GTE Evo n°52 d’AF Corse.

Porsche GT Team #91, Gianmaria Bruni (I), Richard Lietz (A), Porsche GT Team #92, Kevin Estre (F), Neel Jani (CH) (l-r), Podium LMGTE Pro

LMGTE Am, TF Sport remporte sa première victoire de la saison

Dans la catégorie LMGTE Am, TF Sport et Aston Martin a remporté sa première victoire depuis les 24 Heures du Mans 2020.

#33 TF SPORT / GBR / Aston Martin V8 Vantage, P1.

Ben Keating, Dylan Pereira et Felipe Fraga ont construit une belle course après s’être élancés seulement en sixième position de leur catégorie sur la grille de départ.

Mais Keating, qui a finalement remporté sa deuxième victoire à Bahreïn, a pu immédiatement se frayer un chemin dans un peloton très qualitatif et céder le volant de l’Aston Martin n°33 à Pereira qui s’est occupé de prendre le meilleur sur l’Aston Martin Racing n°98.

Lorsque Fraga a pris le relais pour les deux dernières heures, il a pu accroître son avance et résister jusqu’au bout au retour de la Porsche Project 1 n°56 de Matteo Cairoli et de la Porsche Dempsey Proton n°77 de Matt Campbell.

#77, Ried Christian (ger), Evans Jaxon (nzl), Campbell Matt (auts), Dempsey-Proton Racing, Porsche 911 RSR-19, P2. pht. Joao Filipe/DPPI

Le Brésilien a franchi le drapeau à damiers avec cinq secondes d’avance sur les Porsche lancées à ses trousses, pour le plus grand plaisir de l’équipe TF Sport qui réduit l’écart dans la course au titre LMGTE Am à 21,5 points du trio de la Ferrari AF Corse n°83 composé de François Perrodo, Niklas Nielsen et Alessio Rovera. Rappelons que 39 unités restent à attribuer le week-end prochain sur ce même Circuit International de Bahreïn.

Matt Campbell a pris la deuxième place dans la Porsche n°88 qu’il partage avec Christian Reid et Jaxon Evans, tandis que Cairoli termine troisième au volant la Porsche 911 RSR-19 qu’il partage avec Egidio Perfetti et Riccardo Pera.

Les Ferrari ont participé aux premiers faits d’armes en tête de la course. Parti en pole position l’Iron Lynx n°60 pilotée par Rino Mastronardi a mené les 25 premières minutes jusqu’à ce qu’un problème de boîte de vitesses ne l’oblige à rentrer au stand.

Francesco Castellacci a pris le relais en tête de la course, mais des dégâts causés par des débris ont retardé la n°54 d’AF Corse plus tard dans la course.

#56 TEAM PROJECT 1 / DEU / Porsche 911 RSR, P3.

Les deux autres Aston Martin, la D’Station et la n°98 Aston Martin Racing, se sont également retrouvées aux commandes, mais la première a rencontré des problèmes mécaniques, tandis que la seconde a finalement échoué au pied du podium.

Perrodo, Nielsen et Rovera, leaders au championnat, complètent le top 5 du jour et signent le meilleur résultat pour Ferrari au terme d’une journée à oublier au plus vite pour la marque au cheval cabré.

#33 Keating Ben (usa), Pereira Dylan (lux), Fraga Felipe (bra), TF Sport, Aston Martin Vantage AMR, podium #77 Ried Christian (ger), Evans Jaxon (nzl), Campbell Matt (auts), Dempsey-Proton Racing, Porsche 911 RSR – 19, #56 Perfetti Egidio (nor), Cairoli Matteo (ita), Pera Riccardo (ita), Team Project 1, Porsche 911 RSR – 19, podium LMGTE Am. pht. Joao Filipe/DPPI

Les classements ici

Communiqué WEC, Catherine Vatteoni

Crédits Photos, WEC, Porsche, Michelin Motorsport

Les titres Hypercar et LMP2 du Championnat du Monde FIA d’Endurance 2021 se joueront lors des Bapco 8 Heures de Bahreïn, ce samedi, 6 novembre.