5 mars 2024

Verstappen devance Leclerc en pole position lors d’une séance de qualification spectaculaire du GP d’Autriche.

Max Verstappen a signé sa troisième pole position d’affilée pour le Grand Prix d’Autriche grâce à sa performance en qualification sur le Red Bull Ring, prenant le dessus sur les deux Ferrari Charles Leclerc et Carlos Sainz lors d’une séance pleine d’action.

Verstappen a surmonté les temps supprimés en Q1 et Q2 – avec de nombreux pilotes, y compris son coéquipier Red Bull Sergio Perez, qui ont enfreint les limites de la piste – pour se hisser dans le top 10 et réaliser son effort de 1m 04.391s pour décrocher la pole.

Perez était absent de la bataille de Q3 après avoir abandonné dans la deuxième phase avec des temps effacés successifs, laissant les Ferrari mises à jour se battre avec Verstappen – Leclerc manquant de seulement 0,048s après un dernier tour agressif.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P1. pht. Red Bull

Sainz a pris la troisième place, à un autre dixième et demi de retard, avec Lando Norris réalisant une performance stellaire dans sa McLaren mise à jour pour s’assurer une place sur la deuxième ligne, refusant les Mercedes de Lewis Hamilton et les Aston Martin de Lance Stroll et Fernando Alonso.

Nico Hulkenberg a poursuivi sa série d’apparitions en Q3 avec une autre conduite solide pour atteindre la huitième position, devant le pilote alpin Pierre Gasly et la Williams d’Alex Albon, qui s’est distingué une fois de plus malgré la perte d’un tour à cause des limites de la piste.

Un nombre particulièrement élevé de temps supprimés – le thème récurrent des qualifications – a conduit à des sorties dramatiques en Q2, George Russell ne pouvant se remettre d’une violation des limites de la piste en route vers la 11e place dans sa Mercedes, juste devant l’Alpine d’Esteban Ocon.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P2. pht. Scuderia Ferrari

Oscar Piastri a dû se contenter de la 13e place au volant de la deuxième McLaren, sans pouvoir bénéficier des améliorations apportées par son coéquipier Norris, tandis que Valtteri Bottas a été le plus rapide des Alfa Romeo en 14e position, malgré un tête-à-queue en Q1.

Mais le fait marquant de la Q2 a été l’élimination de Perez, qui a perdu ses deux chronos pour avoir franchi les lignes blanches, ce qui l’a ramené à la 15e place et l’a contraint à se remettre en selle après des situations similaires à Monaco, en Espagne et au Canada.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P3. pht. Pirelli

Yuki Tsunoda était en lice pour une place en Q2, mais il a perdu un tour pour avoir dépassé les limites de la piste après l’arrêt du chronomètre et a subi un bain de qualification précoce en 16e position, tout comme l’Alfa Romeo de Zhou Guanyu et le rookie de Williams Logan Sargeant.

Kevin Magnussen n’a pas eu beaucoup de raisons de se réjouir à la fin des qualifications, puisqu’il a pris la 19e place, avant ce qui sera le 150e départ en Grand Prix du pilote Haas, tandis que Nyck De Vries, sous pression, a terminé 20e et dernier dans son AlphaTauri.

#4, Lando Norris, McLaren, P4.

Q1 – Verstappen continue là où il s’est arrêté

Avec le format Sprint en jeu pour la deuxième fois cette saison, les pilotes et les équipes n’ont eu qu’une heure d’essais pour se préparer aux qualifications, qui promettaient également un défi lié au trafic étant donné la nature courte et fluide du tracé du Red Bull Ring.

Lorsque le feu vert s’est allumé au bout de la voie des stands et que la séance a commencé, les pluies prévues pour le week-end se retenant pour l’instant, c’est Verstappen qui a établi la référence provisoire en 1m 05.190s – Hulkenberg, Norris et Sainz ayant tous obtenu des tours supprimés au-delà des limites de la piste lors de leurs premiers runs.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P5. pht. Pirelli

Juste avant que le gros des rivaux de Verstappen ne puisse offrir une réponse, Bottas est parti en tête-à-queue au virage 1, se retrouvant dans le mauvais sens dans l’herbe – un incident qui a d’abord fait sortir les drapeaux jaunes avant que le contrôle de course n’opte pour un drapeau rouge.

Cependant, il y a eu un rebondissement pendant l’arrêt, Verstappen perdant son chrono initial de leader pour avoir roulé trop large au virage 10, ce qui signifie qu’il a dégringolé dans le classement tout en promouvant Piastri en P1 devant Perez, Magnussen, Stroll et Leclerc. Hamilton et Zhou ont également été privés de tours.

#18, Lance Stroll, Aston Martin, P6

Verstappen a compensé son temps supprimé en réalisant 1m 05.116s à la reprise de la séance, se plaçant devant Sainz, Leclerc, Norris et Alonso, avec Stroll, Ocon, Sargeant, De Vries (qui a également perdu un tour) et Hulkenberg les pilotes en danger à l’approche des cinq dernières minutes.

Une autre vague d’activité sur la piste a suivi pour les derniers runs de la Q1, Verstappen n’améliorant pas mais restant en tête du classement, tandis que son coéquipier Perez est passé à la deuxième place – à un peu plus d’un demi dixième – tandis que Gasly a placé ses Alpines entre les deux Ferrari de Sainz et Leclerc.

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P7

Norris était monté jusqu’à la deuxième place au volant de sa McLaren actualisée, mais il est retombé à la sixième place lorsqu’il a perdu un nouveau temps pour avoir dépassé les limites de la piste, suivi par les Aston Martin et Mercedes de tête d’Alonso et d’Hamilton.

Après avoir marqué des points au Canada, Albon est passé en Q2 en neuvième position, Piastri complétant le top 10 de McLaren devant la Mercedes de Russell, l’Aston Martin de Stroll et l’Alpine d’Ocon.

#27, Nico Hulkenberg, Haas, P8. pht. Pirelli

Hulkenberg et Bottas se sont remis de leurs pertes de temps et de leurs tête-à-queue respectifs pour se qualifier en P14 et P15, tandis que Tsunoda est tombé dans la zone d’abandon après avoir perdu son meilleur temps en raison des limites de la piste après la tombée du drapeau à damier.

Zhou, Sargeant et Magnussen sont également tombés dès le premier obstacle lors d’une première phase très serrée sur le circuit de 4,318 km, tandis que De Vries a pris la dernière place alors qu’il doit faire face à la pression d’intenses spéculations sur son avenir en F1.

Les éliminés : Tsunoda, Zhou, Sargeant, Magnussen, De Vries

Q2 – Drame pour Perez avec une série de temps effacés

Après une courte pause, l’action a repris et Verstappen a poursuivi sa charge en passant sous la barre des 1m 5s pour la première fois ce week-end, mais son 1m 04.955s a été rapidement supprimé pour une autre violation des limites de la piste et a promu Perez à la première place, seulement pour que le Mexicain perde également son tour.

#10, Pierre Gasly, Alpine, P9. pht. Pirelli

Cela signifie que Norris a pris la tête avec un temps de 1m 05.038s, devant Hulkenberg, Alonso, Sainz et Hamilton, avec Verstappen dans la zone d’abandon et devant se remonter pour une deuxième tentative – ce qui a conduit à un message radio juron du double champion du monde en titre.

Verstappen a retrouvé son calme pour réaliser un tour propre en 1m 04.951s, ce qui lui a permis de devancer Sainz de 0.085s et Norris de 0.002s, Leclerc, Hamilton, Gasly, Hulkenberg, Alonso, Albon et Ocon – Russell et Perez tombant dans la zone d’abandon avec des temps plus effacés.

Cela a fait monter la pression pour la dernière séquence de runs, qui a vu Perez remonter à la deuxième place (à 0,039 s de Verstappen) mais perdre à nouveau le temps au-delà des limites de la piste, ce qui signifie qu’il a dramatiquement échoué à atteindre la Q3 pour le quatrième week-end de course d’affilée.

#23, Alex Albon, Williams, P10. pht. Pirelli

Verstappen est resté en P1 devant Sainz, Norris, Leclerc et Stroll, avec Alonso, Hamilton, Gasly (malgré un temps effacé) Hulkenberg et un Albon inspiré (également malgré un temps effacé) atteignant la séance de tirs pour la pole position.

Russell a manqué de peu la qualification après son temps effacé, en prenant la 11e place, tandis qu’Ocon et Piastri ont terminé 12e et 13e sur leurs Alpine et McLaren respectives. Bottas et Perez sont les derniers pilotes à ne pas avoir été retenus.

 

Les éliminés : Russell, Ocon, Piastri, Bottas, Perez

Q3 – Verstappen repousse les Ferrari pour la pole position

Lorsque les tirs de la pole position ont été lancés, Verstappen a une fois de plus démarré en trombe pour réaliser un 1m 04.503s et devancer confortablement les pilotes Ferrari Leclerc et Sainz, avec Norris et Alonso – ces deux derniers roulant en pneus tendres – complétant le top 5.

Alors que les 10 pilotes restants semblaient avoir bouclé leurs premiers tours, Stroll a perdu son temps à cause des limites de la piste, laissant Gasly sixième devant Albon et Hulkenberg, Hamilton étant le seul pilote à n’avoir pas encore bouclé un tour à la mi-séance.

Le premier effort d’Hamilton l’a placé en cinquième position, à un peu plus d’une demi-seconde de Verstappen, avant que l’on apprenne qu’Albon avait également perdu son premier temps en raison des limites de la piste, le renvoyant à la 10e place et signifiant qu’il devrait répéter son dur labeur.

Lors des derniers runs, Verstappen a abaissé la référence à 1m 04.391s, ce qui s’est avéré juste suffisant pour mettre la pole hors de portée des Ferrari – Leclerc s’est rapproché à un demi dixième en traînant sa SF-23 sur la piste, et Sainz a terminé troisième après un dernier temps effacé.

Norris a maintenu son rythme élevé de Q1 et Q2 pour prendre une superbe quatrième place pour McLaren, dont les améliorations semblent bien fonctionner malgré une seule séance d’essais pour les mettre en place, alors que le pilote Mercedes Hamilton a complété les cinq premières positions.

Aston Martin a suivi en sixième et septième positions respectivement, Stroll étant cette fois le fer de lance de l’équipe face au double champion du monde Alonso. Hulkenberg, Gasly et Albon – ce dernier n’ayant pas réussi à gagner des places dans son dernier tour – ont complété la liste des pilotes de Q3.

Les qualifs ici

Citation clé :

« C’était très difficile à cause des limites de la piste », a déclaré Verstappen, auteur de la pole position. « Avec ces vitesses, c’est tellement difficile de juger les limites de la piste.

« Je pense que nous avons quand même fait un assez bon tour. Je suis très heureux d’être en pole. Nous savons que c’est un week-end différent avec un format différent, mais nous sommes très heureux aujourd’hui. Au moins, la voiture est rapide et c’est le plus important.

Que se passe-t-il ensuite ?

La grille de départ du Grand Prix de dimanche étant établie, l’Autriche accueillera le deuxième Sprint F1 de la saison samedi, avec le départ du Sprint Shootout à 12h00 heure locale, suivi de la course Sprint de 100 kilomètres à 16h30.

Communiqué La F1

Analyse des Teams et Pilotes

Pirelli

Max Verstappen (Red Bull) a décroché la pole position du Grand Prix d’Autriche en 1.04.391 à l’issue d’une séance de qualification passionnante. Il s’agit de la 26e pole position du Néerlandais, sa cinquième à Spielberg. Dimanche après-midi, Charles Leclerc (Ferrari), deuxième à 48 millièmes de la pole position, s’élancera à ses côtés sur la grille de départ, tandis que Carlos Sainz (1.04.581), dans l’autre Ferrari, partira de la troisième ligne avec Lando Norris (McLaren) à ses côtés en 1.04.658.

LA JOURNÉE EN PISTE

La seule séance d’essais libres du week-end a connu une grande activité sur la piste, étant donné que ces 60 minutes étaient la seule occasion pour les équipes et les pilotes d’évaluer différents réglages et configurations de voitures, ainsi que le comportement des pneus avec différentes charges de carburant. Au total, 604 tours ont été effectués, soit l’équivalent de 2 608,072 kilomètres. AlphaTauri a effectué le plus grand nombre de tours de toutes les équipes (70), tandis que les pilotes les plus actifs ont été Oscar Piastri et Nyck de Vries, qui ont tous deux effectué 36 tours.

Les trois composés apportés à Spielberg par Pirelli ont été utilisés lors de la FP1, 16 des 20 pilotes ayant essayé au moins deux types de pneus différents. Parmi ceux qui n’en ont utilisé qu’un seul, trois pilotes, Norris, Ocon et Alonso, ont opté pour le Medium, tandis que Sargeant a choisi le Soft.

Trois équipes ont essayé un jeu de pneus durs avec leurs deux pilotes : Red Bull, Ferrari et Mercedes. Red Bull a été la seule équipe à ne pas utiliser de pneus tendres sur ses deux voitures.

Les qualifications pour déterminer la grille de départ du Grand Prix d’Autriche se sont déroulées dans des conditions météorologiques différentes de celles observées lors des essais libres. La couverture nuageuse s’est progressivement développée et le temps s’est donc rafraîchi. La température de l’air est passée de 32 °C à 27 °C et celle de la piste de 52 °C à 36 °C.

La Q1 a été très disputée, les 20 pilotes se tenant dans la même seconde. Il y a eu une brève période de drapeau rouge dans les premières minutes après que Bottas ait fait un tête-à-queue, mais il a réussi à rentrer aux stands par ses propres moyens et à se qualifier pour la Q2. Tous les pilotes ont utilisé des pneus tendres, un mélange de pneus neufs et de pneus utilisés lors de la FP1.

Les temps étaient à nouveau très serrés en Q2, Albon, dixième, étant seulement 436 millièmes de seconde plus lent que Verstappen, qui était le plus rapide. Tous les pilotes ont utilisé au moins deux trains de pneus neufs Soft, devant le faire non seulement parce que tout le monde était à égalité, mais aussi parce que de nombreux temps au tour ont été supprimés pour avoir dépassé les limites de la piste – un total de 47 à la fin de la Q3.

En Q3, quatre pilotes (Verstappen, Leclerc, Sainz et Hamilton) ont utilisé deux jeux de pneus Softs neufs, tandis que les autres ont opté pour un neuf et un usagé. Parmi les dix premiers d’aujourd’hui, seuls Verstappen et Leclerc auront un train de pneus tendres neufs à utiliser s’ils parviennent en Q3 lors du Sprint Shootout de demain.

Le prix de la pole position Pirelli a été remis à Max Verstappen par Mario Isola, directeur du sport automobile chez Pirelli.

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DU SPORT AUTOMOBILE

 » Le deuxième week-end de course Sprint de la saison a démarré avec une journée très chargée et tous les pilotes très homogènes, si l’on considère qu’en Q1, les temps des 20 pilotes étaient séparés par moins de neuf dixièmes de seconde. En ce qui concerne le comportement des pneus, il n’y a pas eu de surprise particulière, le temps de la pole étant assez proche de ce qui était prévu, tandis que les écarts entre les composés correspondaient à nos simulations : une demi-seconde entre le dur et le médium, quatre dixièmes entre le médium et le tendre. La piste s’est avérée être déjà bien gommée grâce aux séries F2 et F3 qui ont roulé avant la seule séance d’essais libres de la F1, qui s’est déroulée sous des températures assez élevées. Les soixante minutes ont vu beaucoup d’action sur la piste, avec plusieurs longs runs intéressants sur le dur, un composé qui s’est bien comporté. Les températures étaient très différentes lors des qualifications, nettement plus fraîches, la piste passant de 52 à 38 °C, ce qui montre que l’évolution de la piste n’a pas été linéaire. En ce qui concerne la météo, nous devons prendre en considération le fait qu’il y a de bonnes chances qu’il pleuve, en particulier pendant le Sprint Shootout, même si ce n’est peut-être pas de manière aussi importante qu’on l’avait prévu.

Red Bull

Max Verstappen, P1 :

Aujourd’hui, la voiture était rapide et nous étions en tête, c’est le plus important.

« C’est super d’être en pole ici au Red Bull Ring, ça fait du bien. Les qualifications n’ont pas été simples à cause des limites de la piste. Il est très difficile de juger la ligne blanche ici, beaucoup d’entre nous se sont fait piéger, donc au moins ce n’était pas seulement nous. Aujourd’hui, il s’agissait de survivre, nous devions juste accumuler les tours car nous n’étions pas en mesure de pousser fort. Le tour est tellement court ici que nous sommes tous assez proches les uns des autres. Nous avons un long week-end devant nous, donc beaucoup de choses peuvent arriver, demain sera une histoire complètement différente. Aujourd’hui, la voiture était rapide et nous étions en tête, c’est le plus important.

Sergio Perez, #11, P15 :

Nous avons hâte d’être à demain, c’est une nouvelle opportunité. La chose la plus positive est que nous avons le rythme.

« Je pense que nous avions le rythme aujourd’hui et cela s’est vu au fur et à mesure que les qualifications avançaient. Je suis déçu, surtout par mon dernier tour. Il y a toujours de petites marges sur ce circuit et les deux premiers tours que j’ai supprimés pour les limites de la piste, les règles étaient claires et j’accepte les décisions des commissaires. Lors de mon dernier tour en Q2, j’ai essayé de faire de mon mieux dans ces limites et j’étais dans un bon tour, mais j’étais dans le trafic et c’était plus difficile de rester propre. C’est ce que c’est, nous attendons demain avec impatience, c’est une nouvelle opportunité. La chose la plus positive est que nous avons le rythme et nous essaierons de récupérer dimanche après-midi pour la course. Je me sens un peu mieux, mais je ne suis pas encore à 100 %. Je me concentre sur la préparation du Sprint de demain et sur la course de dimanche.

Christian Horner :

Checo sera incroyablement frustré, mais il a le soutien total de l’équipe et nous savons tous de quoi il est capable.

« C’était une séance difficile aujourd’hui, il est très difficile de voir les lignes blanches comme on peut le voir avec le nombre d’infractions, mais Max a fait un superbe travail pour décrocher cette pole malgré le fait qu’il devait être un peu plus conservateur à cause des limites de la piste. Pour Checo, c’était plus frustrant, il avait le rythme et faisait des temps similaires à ceux de Max, mais malheureusement il a eu trois temps effacés. Il sera incroyablement frustré, mais il a le soutien total de l’équipe et nous savons tous de quoi il est capable, il tournera la page et courra dur pour le reste du week-end.  Ce circuit est un de ceux où l’on peut dépasser, on peut voir que les Ferrari avaient un bon rythme et que Charles n’était qu’à un demi-dixième à la fin, donc le week-end promet des courses difficiles mais passionnantes.

Ferrari

SI PRÈS DE LA PÔLE

La Scuderia Ferrari a réalisé une excellente performance lors des qualifications sur le circuit de Spielberg. Charles Leclerc et Carlos Sainz ont pris le départ du Grand Prix de dimanche à 15h00 CEST depuis les deuxième et troisième places sur la grille de départ.

A bout de souffle. Les trois phases de qualification ont été disputées au centième de seconde, en partie à cause de la courte piste et du fait qu’un tour dure à peine plus d’une minute. Les règles de limitation de la piste dans les deux derniers virages sont venues compliquer les choses, ce qui a entraîné l’annulation des chronos de nombreux pilotes. Cependant, Charles et Carlos ont été très précis et se sont battus sans problème avec les dix premiers. Pour la Q3, ils disposaient tous les deux de deux trains de pneus tendres neufs. Avec Sainz, la décision a été prise d’utiliser également le train qui était théoriquement conservé pour le Sprint Shootout de demain, après que l’Espagnol en ait déjà utilisé trois en Q2 et qu’il ait toujours été compétitif. Ce choix a également été fait par six autres pilotes en Q3. Leclerc et Sainz réalisent de bons chronos en 1’04″709 et 1’04″927 lors de leurs premiers passages, avant d’améliorer lors de leur deuxième tour. Le temps de Charles, 1’04″439, n’était que 48 millièmes plus lent que le tour de la pole de Max Verstappen et Carlos a réussi un 1’04″581 pour s’assurer la troisième place sur la deuxième ligne.

Samedi autonome. Conformément au nouveau format de cette année, l’épreuve du Grand Prix est désormais mise en suspens et la journée de demain est consacrée au Sprint. Les qualifications, le Sprint Shootout, se caractérisent par des temps plus courts en Q1, Q2 et Q3 et un seul train de pneus par séance (Medium pour les deux premières phases et Soft pour la dernière). La course débute à 16h30 et se déroule sur 19 tours (100 kilomètres). Demain, les prévisions météorologiques sont incertaines, la pluie étant possible.

Charles Leclerc #16, P2 :

C’est une bonne chose d’avoir enfin réalisé une qualification propre et d’être de retour sur la première ligne. Les sensations de la voiture ont été un peu meilleures lors des trois dernières courses, puis en Q1 et Q2, il s’agissait de construire ce tour en Q3 et j’ai réussi à tout mettre dans ce dernier tour et je me suis rapproché de Max. Nous ne nous attendions pas à être aussi proches de la Red Bull, c’est donc un bon pas en avant et je voudrais remercier tout le monde à l’usine pour tout le travail qu’ils ont fait ces dernières semaines afin d’apporter un package de mise à jour à Spielberg, plus tôt que prévu. C’est vraiment impressionnant et cela nous a permis d’obtenir de bons résultats aujourd’hui.

Nous devons maintenant confirmer cela lors des courses, demain et dimanche. A partir du Sprint, nous devons nous concentrer sur la régularité et nous verrons dimanche si nous avons le même rythme de course qu’à Montréal.

Carlos Sainz #55, P3 :

Dans l’ensemble, la journée a été positive pour moi et pour l’équipe, puisque nous partirons P2 et P3 dimanche. La voiture était solide toute la journée et j’étais rapide dès le début, ce qui est toujours un signe positif. Nous ne savons pas vraiment comment notre rythme se compare à celui des autres, mais j’ai vraiment hâte de courir demain et dimanche.

Malgré ce bon résultat, je pense que nous devrions collaborer avec la FIA pour trouver d’autres moyens de déterminer les limites de la piste plus rapidement et plus efficacement. J’ai fait un bon tour lors de ma première tentative en Q2 et je me préparais déjà pour la Q3 lorsque nous avons dû sortir à nouveau car il y avait des doutes sur mon tour. Cela signifie que j’ai dû utiliser le jeu supplémentaire de pneus Softs que nous avions gardé pour les qualifications Sprint de demain et cela aurait pu être évité, car mon tour n’a pas été effacé.

Frédéric Vasseur Directeur de l’équipe :

Comme prévu, les qualifications ont été frénétiques. Félicitations à Charles et Carlos qui n’ont commis aucune erreur et qui ont toujours respecté les limites de la piste, se montrant compétitifs du début à la fin. Bien sûr, les 48 millièmes qui nous séparent de la pole font un peu mal, mais il faut voir les points positifs, et il y en a beaucoup. Lors de la course de Montréal, nous avons fait un bon pas en avant et nous cherchons à le confirmer ici.

Nous avions quelques mises à jour à évaluer en piste et, bien sûr, comme il s’agissait d’un week-end de Sprint, il y avait moins de temps d’essais libres pour le faire, avec une seule séance. Mais Charles et Carlos en ont tous deux ressenti les bénéfices et je tiens à remercier tous ceux qui, à Maranello, ont travaillé jour et nuit pour que ces nouvelles pièces soient prêtes à temps pour ce week-end.

Demain, tout se jouera au Sprint, avec les qualifications et la course, mais cela nous donnera également l’occasion de nous préparer pour le Grand Prix de dimanche. La route est encore longue ce week-end, mais nous avons commencé du bon pied.

McLaren

« JE SUIS TRÈS HEUREUX D’AVOIR OBTENU LA QUATRIÈME PLACE. C’ÉTAIT L’UNE DES MEILLEURES SÉANCES DE QUALIFICATION DE LA SAISON.

Lando Norris, #4, P4 :

« Je suis super content d’être en P4. C’était l’une des meilleures séances de qualification de la saison. La voiture se sentait bien aujourd’hui, j’avais beaucoup de confiance et j’ai progressé tout au long des qualifications, donc je suis content. L’équipe a fait un travail formidable en préparant les améliorations pour cette course et ils ont fait un excellent travail aujourd’hui pour nous permettre d’y arriver. Je pense que j’aurais pu faire un peu plus, car j’ai commis une petite erreur dans le dernier virage, ce qui m’a probablement coûté la troisième place, donc je suis un peu frustré, mais en même temps, je prends une P4 tous les jours. Je suis donc content, nous sommes en bonne position pour dimanche et nous essaierons de faire la même chose demain.

Oscar Piastri, #81, P13 :

« Donc, P13 en qualification. C’est un peu dommage car j’aurais été en Q3 sans la suppression de tours. Le rythme était très encourageant pour moi et Lando. La nouvelle mise à jour a l’air bien, donc un grand merci à l’équipe pour tout leur travail. Nous essaierons encore demain d’entrer dans le top 10 et ensuite, bien sûr, dimanche, nous essaierons d’entrer dans les points si nous le pouvons.

Andrea Stella :

« Aujourd’hui, c’est un peu doux-amer. Du point de vue des performances de la voiture, nous aurions dû avoir deux voitures en Q3, mais malheureusement, Oscar a eu un temps au tour effacé. C’est une situation que beaucoup ont endurée aujourd’hui, et nous savons que c’est un facteur à prendre en compte en Autriche. De l’autre côté du garage, les performances de Lando avec la voiture améliorée ont été encourageantes, puisqu’il était constamment en tête de chaque séance, mais nous en apprendrons plus au cours du week-end, en particulier en termes de rythme de course. J’aimerais remercier l’équipe à l’usine et en piste pour les efforts qui ont permis de livrer les améliorations et pour le travail acharné en cours chez McLaren, alors que nous essayons de gagner en compétitivité. »

Mercedes

  • Lewis Hamilton s’est qualifié en cinquième position et George Russell en onzième position pour le Grand Prix d’Autriche de dimanche.
  • Avec seulement une heure de course avant les qualifications et les conditions du Parc Fermé, la FP1 s’est concentrée sur l’amélioration des réglages de la voiture. Lewis a terminé la séance en quatrième position et George en neuvième.
  • Au cours d’une séance de qualification frénétique et serrée, les deux pilotes ont dû faire plusieurs essais pour passer la Q1. Tous deux y parviennent finalement, Lewis étant P8 et George P11.
  • La Q2 s’est avérée similaire, et donc difficile. Lewis a réussi à se hisser dans une position P7 légèrement améliorée, mais George, à 0,041 seconde du top 10, a été éliminé en P11 malgré l’amélioration de son dernier run.
  • Lewis, le seul représentant de l’équipe en Q3, a utilisé deux trains de nouveaux pneus tendres lors de son dernier run pour réaliser un temps de 1:04.819. Cela le place en cinquième position et en tête de la troisième ligne de la grille de départ pour le Grand Prix d’Autriche.
  • L’attention se tourne maintenant vers le samedi et la deuxième course du format Sprint révisé.

Lewis Hamilton, #44, P5 :

La séance a été difficile aujourd’hui, mais heureusement nous avons réussi à nous en sortir. Ce circuit a toujours été un défi pour notre voiture dans le passé et cela s’est encore vérifié aujourd’hui, donc je prends la P5. C’est une bonne position pour commencer la course dimanche. Je ne sais pas encore exactement où nous en sommes avec notre rythme de course, peut-être que nous sommes troisième ou quatrième. Nous essayons de nous concentrer sur nous-mêmes et de nous déplacer aussi vite que possible, donc nous allons travailler dur cette nuit et essayer de faire mieux lors de la qualification du sprint demain, en fonction des conditions météorologiques et des températures.

George Russell, #63, P11 :

Nous n’avons pas été assez rapides aujourd’hui et dès les premiers tours de la séance d’essais, je n’ai pas eu les meilleures sensations avec la voiture. Évidemment, c’est un défi d’aborder un week-end de course de sprint comme celui-ci, car vous n’avez pas le temps de faire les changements nécessaires. Nous verrons ce que nous pouvons faire demain et comment nous pouvons nous améliorer avant les qualifications de la course sprint. P11 n’est clairement pas la meilleure position de départ pour dimanche, mais nous avons obtenu de bons résultats en partant de plus loin dans le peloton cette année, alors j’espère que nous pourrons nous battre pendant la course.

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie de piste :

Nous avons eu du mal à trouver de l’adhérence à haute vitesse aujourd’hui et c’est finalement ce que nous avons perdu en qualification. George a eu une séance difficile ; il a manqué de confiance à l’arrière pour vraiment pousser et si nous ne pouvons pas lui donner cela en qualifications, il sera sur la défensive dès le départ. Lewis a fait une meilleure séance, mais la voiture n’est pas assez rapide et nous ne pouvions pas espérer mieux qu’une P5. Nous espérons que le long run sera meilleur que le simple tour, mais nous avons les qualifications de demain matin à passer en premier et il y a une bonne chance que ce soit une séance humide. Nous avons ce soir la possibilité d’examiner les performances sur un seul tour et nous espérons en trouver un peu plus, bien que nous soyons limités dans ce que nous pouvons régler puisque nous sommes maintenant dans le parc fermé.

Aston Martin

Lance Stroll, #18, P6 :

« J’étais content des sensations de l’AMR23 aujourd’hui et de mon dernier tour ; je pense que nous avons tiré tout ce que nous pouvions de cette séance de qualification. Les limites de la piste étaient serrées, et j’ai eu quelques tours supprimés car j’essayais de m’engager vraiment dans les virages rapides, mais c’était la même chose pour tout le monde et c’est quelque chose à laquelle nous sommes habitués sur ce circuit. Il semble que nous pourrions avoir des conditions météorologiques un peu difficiles pour les épreuves Sprint demain, alors il est bon d’avoir une position de départ solide pour la course de dimanche.

Fernando Alonso, #14, P7 :

« Je me sens bien après cette séance de qualification. C’est toujours très intense de se qualifier ici où les temps au tour sont si serrés. Si vous regardez le tableau de chronométrage tout au long des trois séances, il y a deux ou trois dixièmes d’écart entre un certain nombre de voitures. Nous avons eu un temps supprimé en Q2, ce qui nous a obligés à mettre un train de pneus supplémentaire sur la voiture pour progresser. Cela signifie que nous n’avons eu qu’une seule chance avec des pneus neufs en Q3, ce qui n’était pas idéal. Cependant, les sixième et septième places sont de bonnes positions de départ pour nous. Je pense que la météo sera intéressante et excitante car il y a une chance de pluie demain et peut-être des conditions sèches dimanche. La voiture se sent bien, donc je suis optimiste pour le reste du week-end.

Haas

Les pilotes du MoneyGram Haas F1 Team Nico Hulkenberg et Kevin Magnussen se sont qualifiés respectivement 8e et 19e pour le Grand Prix d’Autriche, 10e manche du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA 2023.

La première journée de course a débuté par les essais libres 1 – la seule séance d’entraînement du week-end Sprint. Hulkenberg et Magnussen ont exécuté des plans identiques – tous deux utilisant le pneu Pirelli P Zero Yellow medium pour commencer. Magnussen a réalisé un temps de 1:07.502 et Hulkenberg un temps de 1:08.001 avant de passer par le garage et de revenir en piste avec la même gomme pour un deuxième relais. Leur troisième et dernier run s’est déroulé avec un nouveau set de Red softs pour les simulations de qualification, où Magnussen a amélioré son meilleur temps au drapeau à damier en 1:06.497 (P7), tandis que Hulkenberg a enregistré un meilleur tour en 1:06.846 (P13).

Hulkenberg et Magnussen ont entamé la première séance de qualification avec un nouveau train de pneus rouges tendres. Le premier tour rapide de Hulkenberg a été effacé par les limites de la piste – un thème récurrent de la séance parmi le peloton – tandis que Magnussen a réalisé un tour de référence en 1:06.006. Un drapeau rouge a interrompu la Q1 après que Valtteri Bottas d’Alfa Romeo a fait un tête-à-queue à la sortie du virage 1 et s’est arrêté sur la piste.

La séance reprend à moins de 12 minutes de la fin, et les deux VF-23 repartent avec un nouveau train de gommes rouges. Le tour de retour de Magnussen a été supprimé en raison des limites de la piste au virage 10, et bien que le Danois ait amélioré son dernier run chronométré, son temps le plus rapide de 1:05.971 n’a pas été suffisant pour passer en Q2, Magnussen se classant P19. Hulkenberg a effectué deux tours chronométrés, son temps le plus rapide de 1:05.740 le plaçant en P14 et lui permettant de passer à l’étape suivante des qualifications.

En Q2, Hulkenberg a quitté le garage tôt dans la séance, enregistrant un temps de 1:05.362 lors de son premier run. En chaussant un autre jeu de gommes les plus tendres, il a amélioré son temps (1:05.301) qui a ensuite été effacé pour les limites de la piste au virage 6, mais avec une pléthore de temps de concurrents également effacés, Hulkenberg a terminé la séance P9 et a accédé à la dernière étape de la qualification.

Hulkenberg est sorti du garage avec un ensemble de pneus softs usagés pour commencer la Q3, réalisant un temps de 1:05.903. Pour le dernier run de la journée, un nouveau train de pneus tendres a été vissé et l’Allemand a réussi à améliorer son temps, réalisant un tour rapide en 1:05.090 et se classant P8.

Max Verstappen et Red Bull Racing ont décroché la pole position pour le Grand Prix d’Autriche de dimanche, devant le duo de la Scuderia Ferrari composé de Charles Leclerc et Carlos Sainz.

Le programme de samedi commence par le Sprint Shootout qui déterminera la grille de départ du Sprint plus tard dans la journée.

Kevin Magnussen, #20, P19 :

« C’est très serré en ce moment. J’ai eu du trafic avec Verstappen au virage 1 dans le premier tour de mon dernier run, mais ce tour a été supprimé pour cause de limites de piste – il n’aurait pas compté de toute façon. Ensuite, lors de ma deuxième tentative, j’ai eu un problème de rétrogradage, il ne voulait pas rétrograder, ce qui m’a coûté un peu de temps au virage 3 car je n’avais pas le bon rapport. Quand c’est aussi serré, en fait c’est incroyablement serré, un petit problème comme celui-là est très coûteux. Normalement, vous pouvez vous en sortir avec quelque chose comme ça, mais aujourd’hui nous n’avons pas été à la hauteur.

Nico Hulkenberg, #27, P8 :

« La Q3 est toujours une bonne nouvelle. Nous savons que la difficulté est dans la course pour nous, mais je suis heureux d’avoir une autre qualification sans problème. J’ai tout extrait de la voiture, et c’était une exécution propre de ma part et de celle de l’équipe, ce qui est positif et très bon pour aujourd’hui. Une séance d’une heure, c’est très peu de temps pour faire les choses et il faut aussi se préparer un peu pour les qualifications. Demain, nous aurons une première lecture et une première réponse sur la façon dont cela va se passer.

Guenther Steiner, directeur de l’équipe :

« Commençons par les bonnes nouvelles, Nico a réussi à entrer en Q3 et a terminé P8, ce qui est un bon résultat pour nous d’être à nouveau dans le top 10. Évidemment, le tour de Kevin ne s’est pas très bien déroulé lors de son deuxième run. Son premier run était très bon avec son premier train de pneus et il avait un temps solide sans aucun risque. Lors du deuxième run, au premier tour, après le virage 1, il a trouvé Verstappen garé à l’extérieur et a évidemment perdu du temps et de la concentration et il n’a pas pu améliorer son deuxième tour rapide, et c’est tout pour lui. Une fois, c’est bien et une fois, c’est moins bien. C’est une journée chargée demain avec les qualifications et le Sprint, donc nous allons juste essayer de les faire rentrer dans le top 10 à nouveau. »

Alpine

Le BWT Alpine F1 Team s’alignera dimanche sur la grille de départ du Grand Prix d’Autriche avec Pierre Gasly en neuvième position et Esteban Ocon en douzième position, à l’issue d’une séance de qualification serrée vendredi après-midi à Spielberg.

Esteban a eu la malchance de manquer une place en Q3 aux côtés de Pierre, car son chrono de Q2 a été supprimé pour une violation des limites de la piste au virage 10, un thème commun à de nombreux pilotes tout au long de la séance d’une heure.

Demain, l’équipe se prépare pour le Sprint Shootout à 12h00 heure locale, une version plus courte des qualifications, pour définir la grille de départ de la course Sprint de l’après-midi, la deuxième de la saison 2023.

Esteban Ocon, #31, P12 :

« Cela n’a pas été une journée facile pour nous car nous n’avons pas atteint la Q3, ce qui est l’objectif minimum pour chaque séance de qualification. Nous étions dans le top 10 en Q2, mais notre tour a été supprimé en raison des limites de la piste, ce que nous avons vu à plusieurs reprises cet après-midi en haut et en bas de la grille. Les marges sont très faibles ici, et nous devons vraiment repousser les limites, en particulier dans les deux derniers virages, car c’est là que l’on gagne du temps. C’est décevant, mais je suis convaincu que nous pouvons regagner quelques places dans la course de dimanche à partir de la douzième place sur la grille. Nous ferons le point aujourd’hui, mais notre attention se porte désormais sur la journée Sprint de demain, avec une nouvelle séance de qualification avant la course Sprint. Il y a une opportunité de marquer des points demain et c’est notre objectif.

Pierre Gasly, #10, P9 :

« C’était une séance délicate pour tout le monde avec tous les incidents liés aux limites de la piste. Il s’agissait donc de tout pousser au maximum, d’essayer d’extraire le plus de temps possible tout en restant dans les limites, en particulier dans les deux derniers virages. Je visais une séance sans problème, surtout après les deux dernières courses, et je suis heureux que ce soit le cas aujourd’hui. Nous avons une voiture capable de se classer dans le top 10 et il y a une autre bonne opportunité demain dans le Sprint. Il pourrait pleuvoir et je suis convaincu que nous pouvons marquer des points lors des deux journées restantes en Autriche.

Otmar Szafnauer, Team Principal :

« C’est toujours un peu décevant de ne pas avoir les deux voitures en Q3 lors des qualifications, mais aujourd’hui a été largement défini par des marges extrêmement fines pour toutes les équipes et tous les pilotes. Esteban était très proche d’être en Q3 si son tour n’avait pas été supprimé en raison des limites de la piste, ce qui a été le cas de la plupart des pilotes aujourd’hui. En tant qu’équipe, nous avions certainement la vitesse nécessaire pour avoir les deux voitures dans le top 10, ce qui doit être l’objectif pour demain où nous aurons le Sprint Shootout pour définir la grille de départ de la course Sprint de l’après-midi. Pierre a fait du bon travail aujourd’hui pour entrer en Q3. Il était important pour son côté du garage de passer un après-midi sans problème ni incident, surtout après ce qui s’est passé en Espagne et au Canada, et il s’est placé dans une position décente sur la grille pour la course de dimanche. Il y a un long chemin à parcourir ce week-end, où nous continuerons à donner le maximum d’efforts, et je suis confiant dans le fait qu’il est possible de marquer de bons points avec les deux voitures au cours des deux prochains jours.

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

Les qualifications au Red Bull Ring sont toujours délicates car la piste est courte et rapide et les pilotes repoussent les limites de la piste. Nous n’avons pas été parfaits, mais quand cela comptait, nous avons fait du bon travail, nous avons gardé les tours propres et nous avons obtenu une position décente sur la grille de départ.

Logan a été malheureux de ne pas pouvoir trouver le temps nécessaire pour échapper à une séance de Q1 très serrée. Sa progression par rapport à la FP1 était extrêmement bonne et il aurait été bon pour lui de faire quelques essais supplémentaires en Q2. Alex a été très bon aujourd’hui, il est resté propre quand il le fallait et a poussé les choses à la limite en Q3 quand il n’avait pas grand-chose à perdre. C’est dommage que son dernier chrono ait été effacé, mais il n’était que suffisant pour la P10 aujourd’hui de toute façon. Néanmoins, il s’est mis en bonne position pour le Grand Prix de dimanche.

Le milieu de terrain est incroyablement serré, avec plusieurs pilotes capables de réaliser le même temps. Nous répéterons les qualifications demain, mais dans un format légèrement différent. Comme les autres équipes, nous chercherons à améliorer les choses malgré le fait que les voitures soient au Parc Ferme. De plus, la météo pourrait jouer un rôle demain, ce qui pourrait être l’occasion pour nous d’obtenir un bon résultat lors d’un Sprint du samedi.

Alex Albon, #23, P10 :

Je suis satisfait du résultat que nous avons obtenu aujourd’hui en qualifications, car malgré les limites de la piste, nous aurions terminé P10. Nous sommes arrivés en Q3 parce que quelques autres pilotes ont souffert des limites de la piste, donc P10 était certainement le meilleur résultat que nous pouvions obtenir. Les améliorations fonctionnent, mais je pense que nous avions un peu plus de rythme brut au Canada qu’ici. Nous avons des voitures rapides devant et derrière nous dimanche, alors voyons comment nous nous en sortirons.

Logan Sargeant, #2, P18 :

J’ai des sentiments mitigés après cette séance. Je suis vraiment satisfait de mon tour. Il me manquait un peu d’énergie ce matin lors des essais libres et je savais qu’il me restait encore du chemin à parcourir, mais je sentais que ça allait venir. J’ai trouvé l’essentiel dans les secteurs 1 et 2. J’ai eu un peu de mal à juger les deux derniers virages avec les limites de la piste. Évidemment, ne voulant pas perdre mon tour, j’ai peut-être laissé un peu trop de choses sur la table. Demain est une autre bonne journée pour continuer à apprendre. Il semble que le temps soit humide, donc un peu plus de temps dans ces conditions serait bon pour moi et un changement agréable. La grille de départ est très serrée et j’ai juste besoin d’être un peu meilleur.

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team Stake a effectué la séance qualificative de vendredi sur le Red Bull Ring, définissant la grille de départ de la course de dimanche. Valtteri Bottas a décroché une place en Q2 en réalisant le 14e temps ; Zhou Guanyu a également fait preuve d’un rythme prometteur et avait pour mission de rejoindre son coéquipier dans le top 15, mais le trafic du dernier tour et une perte de température des pneus lui ont fait rater le coche, terminant finalement à la 17e place.

Le week-end de course se poursuivra demain, avec les qualifications Shootout et la course Sprint qui se dérouleront dans les montagnes autrichiennes.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

« Je pense que nous avons tiré le maximum de notre package aujourd’hui, même si je pense que Zhou avait le potentiel pour aller en Q2 également – malheureusement, le trafic ne l’a pas aidé. Nos places sur la grille de départ de dimanche ne sont pas idéales, mais nous avons montré lors des courses précédentes que nous étions capables de récupérer des positions tout au long de la course grâce à notre rythme sur les longs trajets, au travail effectué sur la paroi des stands et à l’effort fourni par nos pilotes. Nous allons continuer à analyser cette séance, car il y a toujours quelque chose à apprendre. Demain est un nouveau jour, et ce sera en quelque sorte une journée autonome : nous devrons néanmoins réaliser un samedi parfait, et nous placer dans la course aux points. »

Valtteri Bottas, #77, P14 :

« Bien sûr, nous visions quelque chose de plus que la Q2, mais le point positif est que nous avons vu que les marges sont très faibles une fois de plus. Dans l’ensemble, la séance de qualification a été relativement normale, même si j’ai fait un tête-à-queue au début de la Q1 : je me suis trop rapproché d’une Red Bull qui ne m’a pas vu, et j’ai perdu le train arrière. Ce n’était pas idéal, mais j’ai heureusement réussi à reprendre la séance. Nous manquons encore un peu de performance sur un tour, et c’est sur ce point que nous allons nous concentrer cette nuit. Demain est un nouveau jour, et dimanche aussi : nous avons encore beaucoup d’occasions de nous améliorer. Notre objectif, comme toujours, est d’entrer dans les points, et c’est ce à quoi nous allons nous employer.

Zhou Guanyu, #24, P17 :

« J’ai l’impression que notre position aujourd’hui ne reflète pas vraiment nos performances : Je pense que nous avions le rythme pour aller plus loin. Vers la fin de la Q1, je me suis retrouvé en queue de peloton et je suis resté immobile pendant plus de 10 secondes, perdant beaucoup dans le premier secteur parce que les pneus n’étaient pas assez chauds. J’ai tout de même réussi à remonter légèrement dans le secteur 3, mais cela n’a pas fait la différence. Néanmoins, j’ai l’impression que le potentiel était bien là aujourd’hui, donc je ne peux pas dire que je suis complètement satisfait de cette séance. Maintenant, nous allons nous concentrer sur la journée de demain, et plus particulièrement sur le Shootout : j’espère que nous serons en mesure de nous battre pour quelques points. En ce qui concerne la voiture, nous avons réussi à trouver un équilibre raisonnablement décent, elle se sentait bien dans l’ensemble. Je pense toujours que nous avons le potentiel pour progresser demain et dimanche : Je suis persuadé que nous avons une chance de remonter dans le peloton et d’entrer dans les points.

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P16 :

« Je suis très frustré de ne pas avoir pu maximiser notre performance aujourd’hui à cause du trafic. La deuxième poussée était vraiment bonne, la Q2 était possible aujourd’hui, et évidemment, le peloton est toujours serré, donc c’est dommage, mais c’est ce que c’est. Demain semble différent par rapport à aujourd’hui, avec une pluie potentielle annoncée, donc nous devons être préparés, et je vais mettre tous mes efforts dans les qualifications du Sprint.

Nyck de Vries, #21, P20 :

« Je pense que nous n’étions pas assez forts aujourd’hui. J’ai eu l’impression de perdre de la performance au fur et à mesure que la séance avançait. Dans mon dernier run, j’ai commis une erreur dans le virage 1 et j’ai perdu deux dixièmes, ce qui nous aurait permis d’être un peu plus dans le coup. Néanmoins, je ne pense pas que nous étions assez forts pour passer en Q2. Demain est une autre journée avec de nouvelles opportunités et des conditions météorologiques différentes, donc nous aurons une autre chance de maximiser notre performance.

Jonathan Eddolls (Ingénieur de course en chef) :

« Comme c’est le cas avec le format Sprint de cette année, la journée a été très chargée sur la piste et encore plus intense avec le petit tour ici. Les deux pilotes ont roulé avec un pneu à gomme moyenne et un pneu à gomme tendre lors de la FP1, effectuant de nombreux tours avec peu d’espace entre chaque, l’accent étant mis sur la préparation à la qualification sur de courts runs, suivis de quelques runs durables en préparation de la course. La piste chaude de la FP1 a donné du fil à retordre aux pneus et nous avons souffert d’une surchauffe générale, ce qui a affecté l’équilibre. En dehors de cela, il n’y avait pas de limites importantes à travailler. Avec le tour court, les écarts entre les pilotes sont généralement faibles, nous avons donc pensé que nous aurions une chance de nous battre pour atteindre la Q2 en utilisant trois trains de pneus en Q1. Nous avons fait rouler les trois nouveaux pneus tendres avec les deux pilotes en Q1 et nous avons progressé avec chacun d’entre eux, mais nous n’avions pas le rythme suffisant pour passer en Q2. Cela n’a pas été facilité par le problème habituel du trafic à la fin du tour préliminaire, donc les pneus n’étaient pas idéaux pour commencer le tour de piste. Yuki a manqué une place en Q2 pour deux millièmes de seconde, c’était donc très serré. Il est clair que les positions de départ rendront la journée de dimanche plus difficile, mais c’est une longue course ici. C’est dur pour la voiture, donc nous ferons tout ce que nous pouvons avec la stratégie pour progresser plus haut sur la grille. L’attention et les préparatifs se tournent maintenant vers le Sprint Shootout et la course de demain, en particulier en raison de l’impact que les conditions météorologiques pourraient avoir, en raison de la forte probabilité de pluie.