25 juin 2022

WEC : 24h du Mans, Kobayashi le plus rapide pour Toyota aux qualifications, la Porsche n°92 en tête du LMGTE Pro

Des qualifications à rebondissements où la pluie et un drapeau rouge ont ponctué la séance donnant accès à l’Hyperpole.

Kamui Kobayashi a donné le rythme de cette séance d’une heure d’essais qualificatifs perturbés par des accidents et la pluie, en vue de la séance ‘vitesse pure’ de l’Hyperpole programmée pour jeudi.

#7 Toyota Gazoo Racing, M. CONWAY / K. KOBAYASHI / J. LOPEZ, Toyota GR010 HYBRID, P1

Le pilote Toyota Gazoo Racing n°7 a signé son meilleur tour durant la première demi-heure sur le sec, avant qu’un drapeau rouge ne vienne stopper ses adversaires dans leur élan, puis que des averses n’excluent toute amélioration.

En LMGTE Pro, la Porsche n°92 a profité des mêmes aléas pour conserver la tête du classement, tandis qu’en LMP2, c’est la WRT n°31 qui est parvenue à se maintenir en tête du peloton.

L’équipe Northwest AMR a pris les commandes en LMGTE Am, tandis que l’acteur hollywoodien Michael Fassbender a connu une séance dramatique heurtant violemment les rails de sécurité au freinage de la chicane Daytona au volant de sa Porsche n°93.

Voici les faits marquants de la séance qualificative des 90es 24 Heures du Mans :

Hypercar 

– La Toyota n°7 s’est montrée la plus rapide avec Kamui Kobayashi qui réalise le meilleur tour en 3m27.247s en tout début de séance.

– Le spécialiste des qualifications au Mans devance de peu la Glickenhaus Racing n°708 au volant de laquelle Olivier Pla réalise le deuxième temps en 3m27.355s. Le pilote français n’échoue qu’à un dixième de seconde (0.108s) du meilleur temps de Kobayashi.

#708, Glickenhaus Racing, O. PLA / R. DUMAS / L. DERANI, Glickenhaus 007 LMH, HYPERCAR, P2

– La Toyota Gazoo Racing GR010-Hybrid Hypercar n°8 n’a pu faire qu’un seul tour sur le sec après avoir été contrainte de rentrer au stand pour réparer l’arrière droit, suit à une sortie à Mulsanne.

– L’équipe Alpine ELF termine la séance en quatrième position avec un chrono de 3m29.656s.

#36, Alpine ELF Team, A. NEGRÃO / N. LAPIERRE / M. VAXIVIERE, Alpine A480 – Gibson, P4

Kamui Kobayashi (pilote, voiture n°7) :

« C’est agréable de commencer la semaine de course et de poursuivre nos préparatifs pour le week-end. Il y avait beaucoup de temps de piste afin que nous puissions vérifier l’équilibre de la voiture dans différentes conditions et nous avons réussi à faire beaucoup de tours, tout comme lors des essais. Tout s’est plutôt bien passé et c’est bien d’être le plus rapide en qualifications, mais nous n’avons fait qu’un tour et nous nous sommes ensuite concentrés sur les essais. Bien sûr, nous voulons décrocher la pole position jeudi, mais l’objectif est d’avoir une voiture solide pour la course.

LMGTE Pro 

– L’équipe Porsche GT prend les commandes en LMGTE Pro avec le Belge Laurens Vanthoor, qui réalise le meilleur tour en 3m50.999s sur la Porsche 911 RSR-19 n°92, soit 0,133s. de mieux que la Corvette Racing n°63 de seulement

#92, Porsche GT Team, M. CHRISTENSEN / K. ESTRE / L. VANTHOO, Porsche 911 RSR – 19, P1

– La Porsche 911 RSR-19 n°91 complète le podium provisoire grâce au chrono de Frederic Makowiecki (3m51.352s.).

– La Corvette n°64 de Nick Tandy pointe en quatrième à 0.109s de la Porsche.

#63, Corvette Racing, A. GARCIA / J. TAYLOR / N. CATSBURG, Chevrolet Corvette C8.R, P2

– AF Corse Ferrari occupe les cinquièmes et sixièmes places avec les Ferrari 488 GTE Evo n°52 devant la n°51, réparée lors des essais libres suite à des problèmes techniques.

LMP2 

– Robin Frijns (WRT) poursuit sur sa lancée de Spa-Francorchamps. L’étoile montante néerlandaise semble motivé d’aligner les victoires en FIA WEC aux côtés de ses équipiers René Rast et Sean Gelael, et de signer personnellement une deuxième victoire consécutive en LMP2, ici aux 24 Heures Mans. Le ‘Néerlandais volant’ réalise son tour le plus rapide en 3m29.898s et est le seul à passer sous la barre des 3m30s.

#31, WRT, S. GELAEL / R. FRIJNS / R. RAST, Oreca 07 – Gibson, P1

– Antonio Felix da Costa (Jota n°38) se rapproche du chrono de Frijns mais est finalement battu de 26 millièmes.

–  Quant à Norman Nato il place la Realteam by WRT en troisième position, tandis que les United Autosports n°23 et 22 se classent respectivement quatrièmes et cinquièmes.

#38, JOTA, R. GONZALEZ / A. FELIX DA COSTA / W. STEVENS, Oreca 07 – Gibson, P2

– La dernière voiture qualifiée, en sixième position, pour l’Hyperpole est celle du Prema Orlen Team.

– Trois voitures n’ont pu réaliser de temps lors de cette séance. Il s’agit  de Vector Sports, TDS Racing Vaillante et Algarve Pro n°45 après des problèmes lors de la première séance d’essais libres.

LMGTE Am  

– Le temps de Nikki Thiim (3m52.559s) permet à l’équipe Northwest AMR de poursuivre sur sa lancée et de prendre la tête de l’important peloton de 23 voitures en LMGTE Am.

#98, Northwest AMR, P. DALLA LANA / D. PITTARD / N. THIIM, Aston Martin VANTAGE AMR, P1

– La Ferrari n°57 du Kessel Racing se classe deuxième, Mikkel Jensen, futur pilote de l’Hypercar Peugeot 9X8, pointant à moins d’une seconde de l’Aston Martin.

– La Ferrari AF Corse n°54 se classe troisième avec Nick Cassidy qui réalise le meilleur tour, devant la Ferrari Iron Dames, elles aussi qualifiées pour l’Hyperpole, tout comme d’ailleurs

la Porsche Dempsey Proton n°77 et la Ferrari AF Corse n°61.

#57, Kessel Racing, T. KIMURA / F. SCHANDORFF / M. JENSEN, Ferrari 488 GTE Evo, P2

– L’acteur Michael Fassbender est sorti indemne de sa Porsche n°93, victime d’un gros accident au freinage de la première chicane de la ligne droite des Hunaudières, la chicane Daytona.

Communiqué WEC

Crédits photos – Michelin Motorsport – Porsche AG – Toyota Gazoo Racing – Le Mans

 

Haut du site