3 décembre 2022

Verstappen s’empare de la pole, doublé pour Red Bull lors de la dernière séance de qualification de la saison à Yas Marina

Max Verstappen s’est emparé de la pole position pour le Grand Prix d’Abu Dhabi, prenant le dessus sur son coéquipier de Red Bull Sergio Perez et son rival de Ferrari Charles Leclerc alors que le soleil se couchait et que l’action sur la piste s’intensifiait lors des qualifications au circuit Yas Marina.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P1. pht. Red Bull

Verstappen a mené la danse avec un temps de 1’23’’988 après les premiers tours de Q3 et a amélioré son temps à 1’23’’824 lors de son dernier tour, terminant avec deux dixièmes d’avance sur Perez, avec Leclerc un demi dixième plus loin en troisième position.

Carlos Sainz a suivi son coéquipier Leclerc en quatrième position, tandis que Lewis Hamilton et George Russell ont placé leurs Mercedes en P5 et P6 respectivement pour s’assurer que les trois premières équipes de 2022 prendront le départ de la dernière course de la saison en formation.

#11, Sergio Perez, Red Bull, P2. pht. Pirelli

Lando Norris a été l’une des vedettes des qualifications en s’emparant de la septième place au volant de sa McLaren, devant son rival d’Alpine, Esteban Ocon – les deux équipes se préparant à un affrontement pour la P4 au classement des constructeurs.

Sebastian Vettel, pilote de l’Aston Martin, a lui aussi suscité l’enthousiasme des tribunes en se hissant à la neuvième place lors de sa dernière séance de qualification en F1. Daniel Ricciardo (McLaren) complète le top 10, bien qu’il ait été pénalisé de trois places sur la grille pour avoir provoqué une collision avec Kevin Magnussen au Brésil.

Fernando Alonso n’a pas pu suivre son coéquipier Ocon en Q3, car il lui a manqué quelques millièmes en Q2. Il s’est retrouvé en P11, juste devant Yuki Tsunoda, qui a mené la charge d’AlphaTauri avec une solide séance pour terminer la saison.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P3. pht. Pirelli

Mick Schumacher a terminé sa dernière séance de qualification en F1 avec Haas en 13e position, alors que l’attente se poursuit pour savoir où il ira ensuite. Lance Stroll (Aston Martin) et Zhou Guanyu (Alfa Romeo) l’ont rejoint en tant qu’éliminés de la Q2.

La Q1 et la première phase d’élimination ont vu Magnussen revenir sur terre après sa spectaculaire pole position dans des conditions changeantes à Sao Paulo – le Danois a été le premier pilote à manquer la Q2 en P16.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P4. pht. Pirelli

Il a été rejoint sur la touche par Pierre Gasly et Valtteri Bottas sur les autres AlphaTauri et Alfa Romeo, tandis que les pilotes Williams Alex Albon et Nicholas Latifi – ce dernier faisant également ses adieux à la compétition – fermaient la marche.

TEL QUE CELA S’EST PASSÉ

Q1 – Magnussen passe de la pole à la sortie de Q1

L’ordre de passage des pilotes de tête à Yas Marina a suscité beaucoup d’intrigues après que Verstappen et Red Bull aient dominé la deuxième séance d’essais de vendredi soir, devant la Mercedes de Russell et la Ferrari de Leclerc – bien que le Néerlandais ait utilisé plus de pneus tendres que ses rivaux.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P5. pht. Pirelli

Lorsque les voitures sont sorties de la voie des stands pour le début de la Q1, dans des conditions similaires à celles de la FP2, c’est Verstappen qui a imposé son rythme avec un temps de 1’24’’754, lui donnant un peu plus d’un demi dixième d’avance sur son coéquipier Perez et trois dixièmes sur la Ferrari de Sainz.

Avec les deux Mercedes Russell et Hamilton à plus d’une seconde, séparés par Norris sur sa McLaren, la seule préoccupation de Verstappen à ce stade concernait son appui-tête, et il a contacté par radio le mur des stands de Red Bull pour signaler que « je pense qu’il est cassé » et demander des vérifications.

Lorsque les pilotes sont réapparus pour les derniers runs, il n’y a pas eu de changement en tête de la feuille de temps, Verstappen – qui est retourné aux stands plutôt que de terminer sa deuxième tentative – se maintient en P1 devant Perez, les deux Ferrari Sainz et Leclerc, et Norris.

Plus loin, Vettel était dans la zone d’abandon et risquait d’être éliminé en Q1 pour sa dernière qualification en F1, mais il a livré un dernier tour inspiré pour remonter à la sixième place, devançant les Mercedes de Russell et Hamilton, tandis que Zhou et Tsunoda complétaient le top 10.

#63, George Russell, Mercedes, P6. pht. Pirelli

Le pilote Haas sortant, Schumacher, s’est qualifié pour la Q2 en 11e position, suivi d’Ocon, Stroll et Ricciardo, tandis qu’Alonso s’est qualifié après avoir récupéré d’une première tentative peu convaincante, qui l’a vu faire une glissade sauvage au virage 9.

Après sa pole position à Interlagos, Magnussen a été éliminé en Q1, tout comme Gasly, Bottas – le pilote Alfa Romeo jurant sur le chemin du retour aux stands en se lamentant que ses pneus « n’ont pas marché » – et les Williams Albon et Latifi.

Sortis : Magnussen, Gasly, Bottas, Albon, Latifi

Q2 – Perez en tête alors que Vettel s’assure une place en Q3

Red Bull a de nouveau pris la tête de la Q2, mais cette fois, c’est Perez qui s’est installé en haut des écrans de chronométrage. Il a réduit de trois dixièmes le temps de la première course de Verstappen en 1’24’’419.

#4, Lando Norris, McLaren, P7. pht. Pirelli

Après un départ discret, Ferrari a haussé le rythme en fin de Q2 pour se classer deuxième et troisième avec Leclerc et Sainz respectivement – le duo n’est séparé que par 0’’004, alors que Verstappen s’est contenté de la P4, un dixième plus loin.

Hamilton a été laissé perplexe par l’écart de 0’’355 de Mercedes en tête du peloton, et Norris a une fois de plus divisé les Flèches d’argent en devançant Russell pour compléter les six premières positions.

Vettel a réalisé un autre coup d’éclat à la fin de la Q2 pour s’emparer de la P8 et se qualifier pour le tirage au sort de la pole position, malgré des frustrations liées au trafic, avec Ocon et Ricciardo – sa pénalité sur la grille mise à part – qui ont également progressé.

#31, Esteban Ocon, Alpine, P8. Pht. Pirelli

Alonso n’a pas pu rejoindre son coéquipier Ocon en Q3 dans l’autre Alpine, puisqu’il a raté de peu la P11. Tsunoda, Schumacher, Stroll et Zhou sont les autres pilotes à être tombés sur la deuxième marche du podium.

Eliminés : Alonso, Tsunoda, Schumacher, Stroll et Zhou.

Q3 – Verstappen et Red Bull font leur marque

Les Red Bull ont une fois de plus été très rapides en Q3, Verstappen réalisant un temps de 1’23’’988 lors de son premier passage en tête devant Sainz, Perez et Leclerc, avec Hamilton – qui a signalé des problèmes de freins – et Russell en P5 et P6 respectivement.

#5, Sebastien Vettel, Aston Martin, P9. pht. Pirelli

Et lorsque les pilotes sont revenus pour leurs derniers efforts, Verstappen n’a fait que renforcer son avantage en réalisant un temps de 1’23’’824, alors que Perez a pris le dessus sur les Ferrari pour donner à Red Bull une première ligne verrouillée.

Alors que deux dixièmes séparaient Verstappen et Perez, il n’y avait qu’un demi dixième entre le Mexicain en P2 et Leclerc en P3, avec Sainz, Hamilton et Russell coupés de la bataille de la pole pendant les tours décisifs.

Comme les trois premières équipes occupaient les six premières places, Norris et McLaren se sont emparés de la meilleure place en P7, suivis de l’Alpine d’Ocon, de l’Aston Martin de Vettel et de la deuxième McLaren de Ricciardo.

#3, Daniel Ricciardo, McLaren, P10. pht. Pirelli

La pénalité de trois places sur la grille de départ de la course de dimanche soir signifie que Ricciardo sera relégué à la 13e place pour son dernier départ avec l’équipe de Woking, promouvant ainsi Alonso, Tsunoda et Schumacher.

Grille de départ ici

Citation clé :

« C’était un peu une qualification en dents de scie. Ça a bien commencé. La Q2 a été un peu plus désordonnée. Je ne sais pas pourquoi, mais avec ce jeu de pneus, je n’arrivais pas à avoir de l’adhérence – puis en Q3, tout semblait un peu plus normal. Ensuite, nous avons eu une petite frayeur, la voiture s’est éteinte avant le premier run, donc nous avons dû tout redémarrer « , a déclaré Verstappen, détenteur de la pole.

« Nous sommes sortis et les deux tours ont été bons. Je suis très heureux pour cela, mais aussi très heureux que les deux voitures soient en première ligne, parce que… bien sûr, nous voulons gagner la course, mais nous voulons aussi terminer deuxième avec Checo au championnat, donc c’est certainement un excellent départ pour demain. »

Quelle est la prochaine étape ?

Le Grand Prix d’Abu Dhabi 2022, qui mettra un terme à une saison captivante sous une toute nouvelle réglementation technique, doit débuter à 17 heures, heure locale, dimanche. Rendez-vous sur le RACE HUB pour plus d’informations.

Les qualifs ici

Pirelli

 

LA ROUTE VERS LA POLE

  • Max Verstappen a décroché la pole pour la dernière course de la saison 2022. Le pilote Red Bull a réalisé le meilleur temps de qualification, en 1m23.824s, en utilisant la gomme tendre P Zero. Il est rejoint sur la première ligne par son coéquipier Sergio Perez, qui était à 0,228s de la première place. Charles Leclerc partira en troisième position sur sa Ferrari, avec un meilleur temps de 1m24.092s.
  • La température de la piste pendant les qualifications a oscillé entre 32,2-33,2°C ; comme prévu, les conditions étaient plus fraîches que lors de la deuxième séance d’essais libres de vendredi et de la troisième et dernière séance d’essais de samedi.
  • Les écarts de performance entre les trois composés les plus tendres de la gamme Pirelli présents à Abu Dhabi sont presque identiques. Il y a un écart estimé à 0,3s par tour entre les composés durs et moyens et les composés moyens et tendres respectivement.
  • Red Bull a également été le plus rapide lors des essais finaux. Perez a pris la tête du classement avec un temps de 1m24.982s, ce qui le place 0.152s devant Verstappen. Lewis Hamilton (Mercedes) a été le troisième plus rapide avec un temps de 1m25.222s. Les essais libres ont été brièvement interrompus au milieu de la séance par un drapeau rouge.
  • Le prix de la pole position Pirelli a été remis à Max Verstappen par Khaby Lame, l’influenceur le plus suivi au monde sur TikTok. L’Italien de 22 ans a commencé à poster des réactions vidéo comiques sur le réseau social en 2020 et son succès a été immédiat, construisant le compte TikTok à la croissance la plus rapide de tous les temps. Lame compte désormais plus de 152 millions de followers et 2,5 milliards de likes, et figure dans la liste des meilleurs créateurs de Forbes 2022.

CARNET DE STRATÉGIE

Une stratégie à deux arrêts pourrait bien être l’option la plus rapide pour le Grand Prix d’Abu Dhabi. La dégradation accrue des pneus par rapport à la course de l’année dernière a créé des points d’interrogation concernant les simulations avant l’événement. Deux arrêts au stand, avec une perte moyenne de 22 secondes pour chaque changement de pneus, devraient permettre de gagner quatre à cinq secondes par rapport à un arrêt unique.

Deux options sont considérées comme les plus rapides : partir en mediums, passer en durs (entre le 16e et le 22e tour) et effectuer le dernier relais en mediums ou en durs. Terminer le dernier relais en pneus tendres est moins probable, car il est peu probable qu’ils soient aussi compétitifs que les autres composés. Le choix des équipes dépendra également de leur allocation de pneus restante.

Ceux qui souhaitent essayer une stratégie à un seul arrêt peuvent arriver sur la grille avec des pneus à gomme moyenne, puis les remplacer par des pneus durs, en gérant la dégradation d’un premier relais plus long. D’autres options pour une stratégie à un seul arrêt comprennent le passage de tendre à dur et de dur à tendre, auquel cas une voiture de sécurité joue un rôle important dans le résultat.

Les essais sont essentiels pour développer des pneus performants. Pirelli a organisé une journée d’essais à Yas Marina mardi, au cours de laquelle les pilotes permanents et les débutants pourront essayer les composés qui feront leurs débuts l’année prochaine. La journée d’essais d’Abu Dhabi fait suite à deux séances d’essais spéciales de 90 minutes qui ont déjà eu lieu à Austin et à Mexico, et qui ont permis aux techniciens de Pirelli d’affiner les pneus avant les essais de mardi prochain, où les voitures circuleront toute la journée entre 9 heures et 18 heures.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

« Ça n’aurait pas pu être mieux aujourd’hui, le remorquage a bien fonctionné puisque nous avons réussi à verrouiller la première ligne. Nous sommes allés sur le terrain et avons fait notre travail. En tant qu’équipe, nous avons eu une qualification presque parfaite et nous sommes très excités pour demain. La chose la plus importante est que Checo reste devant Charles et nous ferons tout ce que nous pouvons pour que cela arrive. Je pense que notre voiture est rapide, mais il y a un grand point d’interrogation concernant les autres équipes et la performance qu’elles auront gagnée pendant la nuit. Nous avons fait quelques erreurs au Brésil, je suppose, mais nous en tirons des leçons et nous sommes de retour là où nous devrions être. »

Sergio Perez, #11, P2 :

« C’est un excellent résultat d’équipe pour tout le monde à la maison et ici à Abu Dhabi, nous sommes dans la meilleure position pour terminer le travail et obtenir ce résultat demain. C’était certainement un bon travail d’équipe avec Max aujourd’hui, il était important d’avoir les deux voitures le plus haut possible pour la course. Mes Q1 et Q2 semblaient fortes, et j’espérais plus, mais ensuite la Q3 n’était pas idéale, surtout notre premier tour. Cela nous a mis un peu sur la touche et à la fin, ce n’était pas assez bon pour la première place. Nous avons une très longue course devant nous, nous devons donc terminer le travail demain et obtenir un résultat important pour l’équipe. Il sera important de bien partir de la ligne et de prendre un bon départ pour se détacher de Charles. Nous sommes confiants pour demain, notre rythme de course est bon et nous pouvons courir plus fort. Nous sommes beaucoup plus satisfaits de nos performances que nous l’étions au Brésil. Ce serait une année énorme pour nous si nous pouvions obtenir la deuxième place au championnat des pilotes et écrire l’histoire de l’équipe. Nous allons travailler dur et j’espère que nous pourrons réussir. »

Christian Horner :

« C’était une excellente qualification de l’Équipe, notre première fermeture de la première ligne de l’année et la première depuis 2018. Nous sommes énormément heureux de cette performance car elle nous donne l’opportunité de terminer notre saison la plus réussie de la meilleure façon possible. Max a obtenu la 20e pole position de sa carrière grâce à un dernier tour stellaire. En plus de cela, il a donné à Checo le remorquage dans le deuxième secteur pour l’aider à sécuriser la deuxième place sur la grille – verrouillant la première ligne pour l’équipe. C’est vrai. Nous n’aurions pas pu demander un meilleur samedi, mais il y a encore beaucoup à faire. Maintenant, nous devons nous concentrer pour convertir cela en un meilleur résultat possible demain, en assurant la 2ème place du Championnat à Checo ».

Ferrari

Charles et Carlos partent en deuxième ligne

Les pilotes de la Scuderia Ferrari, Charles Leclerc et Carlos Sainz, prendront le départ du Grand Prix d’Abu Dhabi depuis la deuxième ligne de la grille, après une séance de qualification très disputée. Le circuit de Yas Marina n’a jamais été particulièrement clément avec l’équipe de Maranello, qui ne s’est jamais retrouvée en première ligne ici.

Q3. Charles et Carlos ont progressé confortablement jusqu’à la dernière partie des qualifications, puis se sont battus avec Max Verstappen et Sergio Perez. Le meilleur temps de Charles en 1’24″092 n’est qu’à quatre centièmes du temps du Mexicain, tandis que le meilleur temps de Carlos est en 1’24″242.

Une lutte à six. La course s’annonce très disputée et difficile. Demain, l’équipe a deux objectifs : les deux F1-75 partent devant George Russell et Lewis Hamilton pour Mercedes, l’équipe avec laquelle la Scuderia se bat pour la deuxième place au championnat des constructeurs, tandis que Charles a Perez devant lui sur la grille, avec qui il se battra pour la deuxième place au classement des pilotes. Toutes les stratégies possibles seront évaluées ce soir et demain la course s’annonce comme une bataille à six, la gestion des pneumatiques jouant sans doute un rôle important.

Charles Leclerc #16, P3 :

P3 est le mieux que nous ayons pu faire aujourd’hui. C’était une qualification assez délicate, surtout en termes de gestion des pneus, comme c’est généralement le cas à Abu Dhabi, avec les pneus arrière qui ont surchauffé dans le dernier secteur.

Avec Carlos qui part juste derrière moi, nous allons travailler ensemble pour mettre la pression sur nos concurrents devant et viser à finir la saison en beauté.

Carlos Sainz #55, P4 :

C’était une qualification solide pour l’équipe aujourd’hui, nous avons fait un pas en avant sur le rythme et les réglages de la voiture. Je ne suis pas entièrement satisfait de ma dernière tentative en Q3 car le trafic sur le tour de sortie a compromis la montée en température de la voiture et je n’ai pas fait un bon tour.

Cependant, je suis content de mes sensations dans la voiture et je pense que nous sommes en bonne position pour demain. Il y a encore beaucoup de points à gagner et nous allons nous battre jusqu’au bout.

Laurent Mekies Directeur de course :

Nous sommes assez satisfaits du déroulement des qualifications. Je pense que l’équipe a fait un pas en avant depuis hier, lorsque nous n’étions pas complètement satisfaits du comportement de la voiture. Ici, sur le circuit et à Maranello, nous avons travaillé à peaufiner les réglages et à extraire un peu plus de performance de la voiture. Sur la piste, Charles et Carlos ont donné le meilleur d’eux-mêmes et ont amélioré leur performance tour après tour, en réalisant cette session de manière solide. Cela nous a permis d’occuper la deuxième ligne, avec Charles à un cheveu du temps de Perez.

C’est une position de départ décente pour la course de demain, mais nous savons que Red Bull et Mercedes auront un rythme très fort. Nous pouvons nous attendre à une lutte serrée à six, et la gestion des pneus sera probablement un facteur clé à nouveau. Cela pourrait présenter des opportunités et nous allons essayer d’en tirer le meilleur parti.

pht. Scuderia Ferrari

Mercedes

Une journée de qualification décevante pour l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team avant la dernière course de la saison sur le circuit de Yas Marina.

  • L’équipe a occupé la troisième ligne de la grille, Lewis se qualifiant P5 et George P6, à seulement trois millièmes de seconde de son coéquipier.
  • L’équipe a perdu toute compétitivité entre la FP3 et les qualifications, les deux pilotes luttant pour la température des pneus dans des conditions plus fraîches et avec des charges de carburant légères.
  • Les décisions prises ce week-end en matière de réglages ont été axées sur l’obtention d’un bon rythme de course, notamment en utilisant des ailerons plus hauts pour protéger les pneus arrière, ce qui, nous l’espérons, portera ses fruits en course.
  • La course de demain, qui commence une heure plus tôt que la séance de qualification d’aujourd’hui, offrira des opportunités stratégiques et nous espérons être en mesure de rivaliser avec les voitures qui nous précèdent sur la grille.

Lewis Hamilton, #44, P5 :

Nous sommes venus ici en nous attendant à ce que ce soit difficile pour nous, mais nous ne nous attendions pas à un écart de huit dixièmes par rapport à la pole position. Nous avons perdu six dixièmes aujourd’hui sur les lignes droites par rapport aux meilleures voitures. J’ai tout donné, donc c’est un résultat un peu surprenant et le fait d’être si loin derrière Red Bull et Ferrari. J’espère que notre rythme de course demain sera meilleur que notre rythme de qualification aujourd’hui. Il y a aussi un peu de rebondissement sur cette piste, ce qui ajoute à notre manque de performance et aux problèmes d’écarts de température sur les freins que nous avons connus tout au long de la saison. Toute l’équipe travaille dur et fait un travail incroyable pour résoudre ces problèmes, notamment pour l’année prochaine. J’attends avec impatience demain et la dernière course de la saison !

George Russell, #63, P6 :

Nous espérions de meilleurs temps au tour pendant les qualifications, mais nous devrions être en meilleure position pendant la course de demain, car notre rythme de longue course semble compétitif d’après ce que nous avons vu jusqu’à présent. La position sur la grille semble juste quand on regarde les performances actuelles de notre voiture sur un circuit comme Abu Dhabi, mais après les résultats au Brésil, nous espérions probablement un peu plus. Donc, nous aurions aimé être un peu plus près de l’avant mais nous devrions être en meilleure position pour la course. Demain sera intéressant, car il y a beaucoup d’options stratégiques différentes. Je m’attends à ce que Red Bull soit hors de portée, mais j’espère que nous pourrons poursuivre Ferrari. Nous verrons ce que demain nous réserve – nous nous battrons aussi fort que nous le pourrons jusqu’à la ligne d’arrivée.

Toto Wolff :

Aujourd’hui, ça ne s’est pas passé comme nous le voulions, malheureusement. Nous n’avons pas fait le travail correctement et nous avons reculé en termes de performance, alors que nos concurrents ont fait un pas en avant. Nous avons opté pour une configuration avec une force d’appui et une traînée plus élevée, et c’était tout simplement trop lent sur les lignes droites pendant la séance. Nous avons également eu des problèmes avec les freins que nous devons étudier. Le week-end s’annonçait positif pour nous jusqu’à présent, surtout pendant les premières séances, mais au final, nous n’avons pas été à la hauteur au moment des qualifications. Dans l’ensemble, c’est une journée décevante pour l’équipe. Nous voulons être à l’avant, nous battre pour les victoires. J’espère que nos réglages bénéficieront de l’heure de départ plus précoce de la course demain et des températures plus élevées, ce qui semble se traduire par une meilleure performance de la voiture jusqu’à présent ici à Abu Dhabi.

Andrew Shovlin :

Nous avons fait une bonne FP3, nous semblions être entre les Red Bull et les Ferrari sur le rythme d’un seul tour, donc c’est décevant de finir 5ème et 6ème. Tout au long du week-end, nous avons eu l’impression d’être à notre meilleur sur la piste chaude et de lutter pour trouver l’adhérence dans les conditions plus fraîches du soir. Les décisions que nous avons prises avec les réglages de la voiture sont orientées vers le rythme de la course, et sur une longue course, tout est plus chaud de toute façon. Nous espérons toujours avoir une course où nous regardons vers l’avant et non vers l’arrière, mais un départ en troisième ligne pour les deux voitures signifie que nous avons du pain sur la planche si nous voulons nous battre en tête.

McLaren

« Tout est à jouer »

Lando Norris, #4, P8 :

« Une bonne qualification. Je pense que j’ai tout obtenu de la voiture aujourd’hui, donc je suis heureux. J’ai lutté un peu, n’ayant pas assez de confiance pour pousser la voiture, mais en même temps, nous avons assuré la meilleure position possible. Nous avons une bonne place de départ, nous allons la convertir en quelques bons points demain. »

Daniel Ricciardo, #3, P10 :

« Je suis content de la Q3 car ce n’était pas gagné d’avance cette année. Donc, de ce point de vue, je suis content d’être juste dedans pendant toute la séance et de pouvoir être dans la chasse. C’était une P10, mais nous étions assez compétitifs pour nous donner un peu d’espoir. Je pense que le secteur du milieu, je n’ai pas tout à fait réussi, donc il y avait peut-être un dixième ou plus sur la table qui aurait pu me mettre dans la lutte avec Vettel et peut-être Ocon. Néanmoins, je suis impatient d’être à demain. Je vais essayer d’attaquer dès le départ, de gagner quelques positions et de me remettre dans la lutte avec le top 10. »

JAMES KEY, Directeur exécutif, Technique :

« Après un bon travail sur les réglages et l’équilibre vendredi, et d’autres étapes dans la nuit, nous avons adopté une approche de mise au point et d’élaboration de la meilleure approche pour les qualifications. C’était bien d’avoir les deux voitures en Q3, les marges étaient serrées dans les trois sessions mais les deux pilotes avaient le rythme pour entrer dans le top 10. Le rythme de la longue course semblait raisonnable hier, donc nous sommes impatients d’en faire bon usage demain lors de la dernière course de la saison. Daniel a une pénalité de trois places sur la grille, mais il va tout faire pour revenir dans les points. Ce sera une course intéressante avec les options stratégiques prévues, donc tout est à jouer. »

Alpine

BWT Alpine F1 Team se prépare pour le lever de rideau de 2022 avec des qualifications serrées à Abu Dhabi.

BWT Alpine F1 Team s’alignera avec Esteban Ocon en huitième position et Fernando Alonso en dixième position sur la grille de départ du Grand Prix d’Abu Dhabi, la finale de la saison 2022 du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA.

Les qualifications ont été âprement disputées sous les lumières du circuit Yas Marina, avec des batailles serrées pour progresser dans chaque segment des qualifications. Fernando a réussi à passer la Q1 avec seulement 0,052 secondes d’avance, mais il a ensuite perdu un dixième de seconde en ratant la Q3 de seulement 0,028 secondes. Alors que l’Espagnol s’est qualifié en onzième position, il remontera d’une place sur la grille en dixième position en raison de la pénalité de Daniel Ricciardo.

Esteban a fait sa onzième apparition en Q3 de la saison et s’est fixé pour objectif de devancer les deux McLaren et Sebastian Vettel dans le top 10.  Après un premier run sur des pneus Softs usagés, Esteban a pu améliorer son temps au tour en 1min 24.830secs sur un nouveau jeu de pneus pour se qualifier en huitième position, à seulement 0.061secs de Lando Norris en septième position.

La course de 58 tours de demain – la dernière de Fernando avec l’équipe – commence à 17h00 heure locale.

Esteban Ocon, #31, P8 :

« Je suis très content de la qualification d’aujourd’hui, alors un grand bravo à l’équipe pour l’une de nos meilleures séances de la saison. Nous avons eu l’impression de faire un pas en avant à chaque fois que nous avons essayé de maximiser les performances de la voiture aujourd’hui. Nos principaux concurrents sont rapides ce week-end, peut-être plus rapides que nous ne le pensions initialement, donc nous devrons être concentrés demain pour faire une bonne course et ramener quelques points. Il en reste encore une, alors faisons en sorte qu’elle soit la meilleure. »

Fernando Alonso, #14, P11 :

« Nous n’avions pas vraiment le rythme en qualifications aujourd’hui, donc au final, je pense que nous pouvons être satisfaits de partir dixième pour la course. C’était serré en Q1 et moins d’un dixième séparait un certain nombre de voitures en Q2. Nous savons qu’il sera difficile de doubler demain, mais nous ferons de notre mieux pour nous amuser et gagner quelques places dans le top 10. C’est la dernière fois que je monte dans la voiture avec Alpine, donc je vais essayer de tirer le meilleur parti de la course demain et j’espère terminer en beauté avec l’équipe. »

Alan Permane, Directeur Sportif :

« Nous commencerons la dernière course de l’année demain avec Esteban en huitième et Fernando en dixième et nous sommes généralement assez satisfaits de ces positions de départ. Fernando n’a pas vraiment tiré le meilleur parti de la voiture aujourd’hui – il lui a manqué un dixième ou deux – et il se concentre déjà sur la course de demain où nous savons que nous sommes forts. Ce circuit a toujours été assez délicat pour les qualifications avec des températures de piste qui se refroidissent et du trafic lorsque les voitures font la queue dans le dernier secteur, ce qui entraîne des difficultés pour garder les pneus dans une bonne fenêtre. Esteban et son équipe ont fait un excellent travail en gérant ces éléments aujourd’hui pour se qualifier en huitième position et il était proche de la septième place pour seulement un demi dixième de seconde. Nous attendons avec impatience la course de demain, où l’objectif est d’utiliser notre fort rythme de course et d’avoir les deux voitures bien dans les points pour terminer la saison sur une bonne note. »

Aston Martin

« J’ai eu l’impression qu’il y avait un peu plus en moi aujourd’hui ».

Sebastian Vettel, #5, P9 :

« Globalement, ma dernière qualification en Formule 1 a été une bonne séance. La voiture fait ce que je veux ce week-end et cela a contribué à ce bon résultat. J’ai été très motivé et j’ai senti que j’avais un peu plus de force aujourd’hui. Nous avons eu du trafic en Q1 et Q2 avec une Red Bull dans le dernier virage, mais le tour en Q3 était propre. J’ai hâte d’être à la course – ma dernière en Formule 1 – et j’espère que nous serons en mesure de fournir un bon résultat pour l’équipe alors que je termine mon voyage avec tout le monde chez Aston Martin F1. Tout peut arriver ici et nous allons essayer de maximiser nos chances demain. »

Lance Stroll, #18, P14 :

 » J’étais content de mon dernier tour en Q2 : il était bon et propre, mais il nous manquait juste un peu de vitesse à Sebastian, qui a fait une très bonne journée pour sa dernière qualification. Le plus important, c’est que nous nous sommes qualifiés devant les deux Alfa Romeo et la voiture s’est vraiment bien comportée ce week-end. Nous allons chercher à progresser dans les points. Ce sera une longue course et nous aurons beaucoup à nous battre demain. »

Mike Krack, Directeur de l’équipe :

« Il faisait chaud aujourd’hui à Abu Dhabi – mais, comme d’habitude, étant donné l’heure de départ à 18h00, la piste s’est refroidie pendant l’heure de qualification. Les deux pilotes ont progressé sans problème jusqu’en Q2. Ensuite, Sebastian a réussi à passer en Q3, mais Lance a échoué de peu. Demain, en partant de la P9 et de la P14, notre ambition reste de tout faire pour décrocher la sixième place du championnat du monde des constructeurs. »

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a connu une séance de qualification difficile au Grand Prix d’Abu Dhabi, avec Zhou Guanyu qui a réalisé le 15ème temps et Valtteri Bottas qui a suivi en 18ème position. Les deux voitures auront un gros travail à faire pour marquer des points demain mais, avec une longue soirée de dimanche devant nous et la C42 qui fonctionne bien en configuration course, il y a tout à jouer pour la dernière course de l’année.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« Nous avions l’air bien mieux avant ce soir, c’est donc décevant de ne pas avoir de voiture en Q3. Nous avons eu du mal à faire fonctionner nos pneus pendant un seul tour et nous n’avions pas le rythme nécessaire pour sortir d’un milieu de terrain aussi serré. Il n’est pas temps de désespérer, cependant : il y a encore une longue course devant nous demain et nous avons démontré auparavant que nous pouvons rattraper du terrain le dimanche. Ce sera l’objectif pour demain : nous donnerons tout jusqu’au dernier virage du dernier tour pour sécuriser notre objectif. »

Valtteri Bottas, #77, P18 :

« Nous sommes allés en qualifications en sachant que nous avions un bon rythme, donc je pense que le résultat d’aujourd’hui ne reflète pas vraiment où se trouve notre voiture. C’était un sentiment étrange, nous n’avons tout simplement pas réussi à faire fonctionner les pneus dans notre tour initial et, par conséquent, notre rythme dans le premier secteur a souffert. C’était particulièrement vrai pour mon deuxième tour – il y avait tellement de trafic à la fin du tour extérieur que j’ai dû m’arrêter et cela a détruit notre tentative. C’est frustrant, bien sûr, mais maintenant nous devons nous préparer de la meilleure façon possible pour la course de demain. »

Zhou Guanyu, #24, P15 :

 » Je pense avoir tiré le maximum de la voiture ce soir, car ma performance en qualification était correcte : malheureusement, nous n’étions pas assez proches en termes de rythme pour être un peu plus haut sur la grille. Hier, tout fonctionnait assez bien, alors qu’aujourd’hui, c’était plus difficile. Nous avons eu un peu de mal pendant la FP3 plus tôt dans la journée, et même s’il semble que nous ayons retrouvé notre rythme dans l’après-midi, je ne pense pas que nous avions la vitesse nécessaire pour nous battre pour la Q3. Nous espérions certainement plus, mais néanmoins, comme le milieu de terrain était assez serré pendant la Q1, nous espérons être en mesure de remonter plus haut pour obtenir les résultats pour lesquels nous avons travaillé si dur. »

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #23, P12 :

« Je suis assez content de ma journée, j’ai fait une petite erreur dans le virage 6 lors de mon dernier tour en Q2, mais dans l’ensemble, je suis content de la façon dont ça s’est passé, et de la performance supplémentaire que nous avons pu montrer en Quali. J’aime vraiment la piste ici, c’était ma meilleure place l’année dernière avec la 4ème place, et nous partons juste à l’extérieur des points demain, donc j’espère que quelque chose de bien peut se produire à nouveau. Évidemment, nous savons que ça va être difficile, mais notre rythme à long terme semblait assez bon hier, donc je pense qu’il y a une possibilité de nous faire progresser demain et de marquer quelques points très importants, pour nous permettre de terminer la saison en P8. »

Pierre Gasly, #10, P17 :

« Nous avons fait du rattrapage tout le week-end car nous avons eu des difficultés à régler la voiture. Aujourd’hui, nous avons fait un petit pas en avant, mais ce n’était pas suffisant. La voiture glissait dans les virages à basse vitesse et n’était toujours pas comme je le voulais. Les qualifications étaient comme l’heure de pointe à Londres, mais je pense que c’était la même chose pour tout le monde. Demain sera une course longue et difficile, mais il y aura beaucoup d’occasions de rattraper du terrain. Demain, ce sera la dernière fois que je serai habillé en tant que pilote de la Scuderia AlphaTauri, donc c’est vraiment un week-end spécial et émouvant pour moi et toute l’équipe. J’ai passé tellement de temps avec eux au cours des cinq dernières années et je me souviendrai de ces souvenirs pour toujours, il est donc temps de donner un dernier coup de pouce. »

Jody Egginton (Directeur technique) :

« Nous avons effectué un nombre raisonnable de petits ajustements sur diverses parties des réglages et des outils pendant la nuit, afin d’améliorer la stabilité en virage et la rotation en milieu de virage, entre autres choses. Lors de la FP3, Yuki a signalé quelques améliorations, mais Pierre a eu une crevaison à l’avant-droit lors de son premier run, ce qui a limité la course et n’a pas permis d’obtenir une lecture claire de l’équilibre. Les qualifications ont vu une bonne progression de Yuki, qui s’est qualifié pour la Q2 relativement facilement, tandis que Pierre a eu un peu plus de mal sur son dernier run et n’a pas réussi à passer à cette occasion. En Q2, Yuki a continué là où il s’était arrêté, réalisant un bon tour avec ses deux jeux de pneus usagés et neufs, mais il a manqué de peu la Q3 en terminant P12 dans un milieu de terrain très serré. En ce qui concerne la course de demain, la dégradation des pneus a montré quelques signes d’être plus élevée que l’année dernière, donc nous devons garder un œil sur cela et être prêts à saisir nos chances pour espérer atteindre l’objectif d’améliorer notre position au Championnat des Constructeurs. »

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

Les qualifications ont été une séance frustrante, que nous n’avons pas exécutée aussi bien que nous le devions. Nous savions comment obtenir un bon tour avec la voiture, mais nous n’avons pas donné à Alex une bonne chance d’y parvenir car il a eu trop de trafic sur son dernier tour extérieur. Bien que Nicholas ait eu un tour extérieur plus facile, il était encore un peu compromis et les marges sont si fines que, bien qu’il ait bien piloté, il n’a pas pu progresser. Après le bon travail des derniers jours, c’était une journée décevante, mais nous devons maintenant nous tourner vers demain.

Alex Albon, #23, P19 :

Après la FP3, nous étions confiants et la voiture avait l’air bien, mais quand la température de la piste baisse, les outlaps doivent être plus rapides pour compenser la baisse et nous étions dans beaucoup de trafic et nous n’avons pas pu obtenir un outlap clair. J’ai dépassé sept ou huit voitures sur l’outlap et je n’étais toujours pas prêt pour le virage 1, mais après le virage 6, j’étais content de mon tour, mais j’ai perdu tellement de temps dans la première moitié en essayant de faire monter les pneus en température et ce n’était pas suffisant quand les marges sont si petites, mais je pense que nous aurions été en Q2 sans cela. Heureusement, ce n’est pas une situation où nous nous grattons la tête en nous demandant pourquoi il n’y a pas d’adhérence, c’est plutôt que nous n’avons pas vraiment eu la chance de faire ce que nous devions faire. Lorsque nous sommes dans le trafic, cela rend les choses compliquées, c’est donc un peu frustrant, mais nous allons nous concentrer sur demain.

Nicholas Latifi, #6, P20 :

Je suis assez content de mon dernier tour en qualification. Ce n’était pas le tour parfait, mais c’était propre. Nous n’avions tout simplement pas le rythme aujourd’hui. J’ai fait en sorte d’utiliser tous les pneus que j’avais et je n’ai rien laissé sur le rack. Ce n’est pas là où je voulais être pour ma dernière séance de qualification, mais je suis satisfait. Je pense que la principale difficulté a été d’essayer de trouver le bon espace pour les outlaps. Demain sera difficile, mais c’est ma dernière course et je vais essayer d’en profiter au maximum.

 

Haut du site