2 février 2023

Verstappen remporte le GP du Japon et après la confusion, est champion du Monde

Max Verstappen a été sacré champion du monde au terme d’un dimanche mouvementé à Suzuka. Course raccourcie par la pluie, grue sur la piste, pénalité pour Charles Leclerc au dernier virage et totalité des points accordés alors que moins de 75% des tours prévus ont été bouclés. Max Verstappen, tout surpris, apprend à l’interview qu’il est champion du monde

Max Verstappen a remporté le Grand Prix du Japon et le titre de champion du monde 2022, après une pénalité pathétique de Charles Leclerc qui a mis fin au championnat.

#1, Max Verstappen, Red Bull, vainqueur et Champion à Suzuka. pht. Red Bull

Verstappen a remporté une course relancée sous une pluie persistante à Suzuka, Leclerc semblant initialement destiné à terminer deuxième. Mais le pilote Ferrari a été pénalisé pour avoir coupé la chicane dans le dernier tour alors qu’il se défendait de l’autre Red Bull de Sergio Perez.

Grâce à cet échange de points spectaculaire, Verstappen se rend au Grand Prix des États-Unis, et aux quatre dernières courses de la saison, avec une avance incontestable sur Perez et Leclerc, ce qui le confirme comme champion du monde.

La course a débuté comme prévu à 14 h, heure locale, Verstappen s’est défendu contre Leclerc après une course serrée au virage 1. Deux tours seulement ont été effectués avant que l’action ne soit interrompue au milieu d’un brouillard intense et d’une série d’incidents, dont la sortie de Carlos Sainz provoquant son abandon.

Un long retard a suivi, avec la limite globale de trois heures de course, et la fenêtre de deux heures entrant en vigueur une heure après le départ initial, alors que le contrôle de la course attendait un écart approprié dans la météo pour relancer l’action.

Avec un peu moins de 50 minutes à écouler sur le chronomètre de la course, la voiture de sécurité a conduit le peloton hors de la voie des stands pour un départ lancé, qui a été rapidement effectué et a libéré le peloton de voitures – toutes cette fois-ci contraintes de rouler en pneus pluie, plutôt que d’avoir le choix d’utiliser des intermédiaires.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P2, après pénalité P3. pht. Scuderia Ferrari

A partir de là, Verstappen a maîtrisé le passage des pneus pluie aux pneus intermédiaires alors que la surface de la piste s’améliorait progressivement et s’est détaché en tête du peloton, franchissant finalement la ligne avec plus de 20 secondes d’avance sur Leclerc.

Leclerc était en bonne voie pour terminer deuxième, et garder la course au titre en vie, mais il a été pénalisé pour avoir coupé la dernière chicane dans le dernier tour afin de garder un Perez en charge à distance, avec la différence de points signifiant que Verstappen a scellé la couronne.

Esteban Ocon a pris une belle quatrième place pour Alpine après une défense acharnée contre la Mercedes de Lewis Hamilton, tandis que Sebastian Vettel s’est remis d’un accrochage avec Fernando Alonso au départ initial pour prendre la sixième place pour sa dernière apparition à Suzuka.

First Race Start

Alonso a utilisé un autre jeu de pneus intermédiaires dans les derniers tours pour revenir en P7, devant George Russell, Nicholas Latifi – qui, comme Vettel, est passé des pneus pluie aux pneus intermédiaires – et Lando Norris de McLaren.

Daniel Ricciardo a manqué de peu de rejoindre Norris dans les points en prenant la P11, devant Lance Stroll (Aston Martin), le favori local Yuki Tsunoda (AlphaTauri) et Kevin Magnussen (Haas).

#11, Sergio Perez, Red Bull, P3, puis suite à la pénalité de 5 secondes infligée à Charles Leclerc, P2. pht. Pirelli

Valtteri Bottas (Alfa Romeo) a pris respectivement la 15e et la 16e place, tandis que Pierre Gasly était 17e après une course à problèmes qui l’a vu partir de la voie des stands et s’abîmer dans un panneau publicitaire.

Ce panneau a été projeté sur le circuit après l’accident susmentionné de Sainz, le pilote Ferrari perdant le contrôle de sa voiture à la sortie de l’épingle du virage 11, ce qui a été suivi par la voiture de sécurité et un drapeau rouge.

#31, Esteban Ocon, Alpine, P4

Alex Albon a été l’autre abandon, après s’être heurté à Kevin Magnussen dans les embruns du premier tour et avoir quitté la piste en raison d’un problème technique causé par le contact.

COMMENT CELA S’EST PASSÉ

Après un vendredi humide et un samedi sec, des nuages sombres s’annonçaient au-dessus de Suzuka dimanche matin. Les averses sont arrivées avant la course et ont assuré une piste détrempée pour le départ.

Lorsque la voie des stands s’est ouverte pour les tours de la grille, les pilotes ont utilisé un mélange de pneus pluie et intermédiaires pour évaluer les conditions avant de s’installer sur les intermédiaires avant l’extinction des feux – les voitures étant abritées sous des gazebos jusque-là.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P5. pht. Mercedes

Une des voitures absentes était l’AlphaTauri de Gasly, qui a pris place au bout de la voie des stands après avoir pris un aileron arrière de spécification différente et un changement de lest de l’aileron avant après sa difficile course vers la P17 en qualification.

Lorsque l’action a commencé, c’est Leclerc qui a pris le meilleur départ pour placer le nez de sa Ferrari devant la Red Bull de Verstappen dans la course au premier virage, mais le Néerlandais est passé à l’extérieur et a conservé son avantage de la pole position, tandis que Perez a pris l’avantage sur Sainz.

L’action s’est produite derrière, lorsque Vettel a glissé dans le premier virage avant de heurter Alonso au milieu des embruns et de sortir de la piste – un moment qui a envoyé le pilote de l’Aston Martin de la limite du top 10 à l’arrière du peloton.

Quelques virages plus tard, Sainz a également été victime d’aquaplaning et a tapé à la sortie de l’épingle du virage 11, abandonnant un panneau publicitaire sur le circuit qui a été ramassé par Gasly, endommageant l’aileron avant modifié du Français.

#5, Sebastian Vettel, Aston Martin, P6

Avec Zhou qui part en tête-à-queue, Albon qui abandonne en raison d’un contact avec Magnussen et une visibilité réduite, le contrôle de la course a choisi d’envoyer la voiture de sécurité et de lancer un drapeau rouge peu de temps après – les 18 pilotes s’alignant dans les stands avec deux des 53 tours prévus terminés.

À ce stade, Verstappen, Leclerc et Perez occupaient les trois premières positions, devant les chamailleurs Ocon, Hamilton, Alonso et Russell, tandis que Ricciardo, le favori local Tsunoda et Schumacher occupaient les dernières places à points.

La pluie a continué de tomber pendant la pause, le chronomètre de la course s’est arrêté à une heure et 55 minutes, mais la fenêtre de trois heures continue de s’écouler – laissant les pilotes et leurs équipes étudier le radar météo.

#14, Fernando Alonso, Alpine, P7

Le contrôle de la course a d’abord communiqué que l’action reprendrait à 14h50 heure locale sous la forme d’un départ lancé, ajoutant qu' »il y aura plus d’un tour derrière la voiture de sécurité » en pneus pluie. Cependant, à 14h48 heure locale, cela a été suspendu et l’attente a continué.

Peu après 15 heures, une heure après le départ initial, le chronomètre de la course s’est remis en marche pour offrir un point d’arrêt définitif pour les procédures de la journée – que l’action reprenne ou non, alors que la pluie continue de tomber.

Les commissaires ont convoqué Gasly pour un incident survenu sous le drapeau rouge. Le pilote et un représentant de son équipe AlphaTauri devaient se présenter au panel et discuter de l’affaire à 18h00.

Après plusieurs évaluations de la piste par le pilote de la voiture de sécurité Bernd Maylander, il a été annoncé que la course reprendrait à 16 h 15, la principale question étant maintenant de savoir si suffisamment de tours « verts » pourraient être effectués pour attribuer des points et, si oui, combien.

#63, George Russell, Mercedes, P8

Avec un peu plus de 48 minutes au compteur, Maylander a mené Verstappen et le reste du peloton à la sortie de la voie des stands, pour le plus grand plaisir des fans dans les tribunes qui les ont encouragés.

Hamilton n’a pas tardé à prendre la radio pour déclarer que « la piste est bonne », tandis qu’Ocon a signalé que « la visibilité est meilleure jusqu’à présent », et Leclerc a ajouté que « ce n’est pas trop mauvais pour le moment ».

Malgré un message de suivi de Verstappen qui suggérait que la pluie augmentait, la voiture de sécurité est entrée dans les stands à 40 minutes de la fin et a libéré le peloton pour reprendre la course.

#6, Nicolas Latifi, Williams, P9. pht. Pirelli

Verstappen a maîtrisé le redémarrage pour tenir Leclerc à distance, tandis que Vettel et Latifi ont profité de l’occasion pour se ravitailler en pneus intermédiaires – sortant de leurs box côte à côte dans un incident qui a été examiné par les commissaires.

Alors que Verstappen et Leclerc ont poursuivi leur route en tête, tournant beaucoup plus vite que Perez et les voitures derrière, Norris et Bottas ont été les prochains à s’arrêter pour des pneus intermédiaires, avec Vettel qui a également allumé les écrans de chronométrage.

Un tour plus tard, les leaders sont rentrés aux stands pour échanger les pneus pluie contre des pneus intermédiaires, avec seulement Alonso, Ricciardo, Schumacher et Zhou qui sont restés sur les extrêmes – l’Alfa Romeo se trouvant entre Verstappen et Leclerc à ce moment-là.

#4, Lando Norris, McLaren, P10. pht. Pirelli

Avec Schumacher sur le podium, il a été informé par son ingénieur que Haas « espérait la voiture de sécurité », et Zhou a également opté pour les pneus pluie. Alonso et Ricciardo ont décidé que c’était assez, et se sont dirigés vers les stands pour des intermédiaires.

Après les arrêts, Verstappen menait Leclerc de cinq secondes, avec Schumacher en P3 devant Perez, Zhou et Ocon. Hamilton est septième, devant Vettel, Alonso et Latifi, les changements de pneus intermédiaires ayant porté leurs fruits.

Zhou l’a prouvé en passant au stand et en rejoignant l’arrière du classement, tandis que Schumacher a commencé à dégringoler, seul pilote encore en pneus pluie, avec un retard de 10 secondes sur le rythme.

Schumacher a finalement renoncé et a changé de pneus pour revenir derrière Zhou, tandis que Verstappen et Leclerc – comme ils l’avaient fait avec les pneus pluie – ont construit un tampon sur le troisième, Perez, au fur et à mesure des relais intermédiaires.

Derrière, Ocon faisait de son mieux pour garder Hamilton derrière lui avec une défense intelligente, suivi par Vettel, Alonso, Latifi, Russell et Norris – Russell complétant des mouvements impressionnants sur Tsunoda et Norris pour revenir dans les points.

Plusieurs tours plus tard, Russell a fait un autre mouvement pour prendre la P8 de Latifi, avec son coéquipier Hamilton continuant à remplir les rétroviseurs d’Ocon, mais ne parvenant pas à trouver un moyen de passer, malgré plusieurs tentatives.

Alors que Verstappen contrôlait les procédures à l’avant, Perez a commencé à se rapprocher de Leclerc dans l’autre Red Bull, alors que les différents niveaux de dégradation ont joué – Alonso, Stroll, Tsunoda, Zhou, Gasly tous les arrêts pour de nouveaux jeux de pneus intermédiaires en fin de course.

Verstappen a survolé les derniers tours pour remporter la victoire et, quelques instants plus tard, le championnat du monde, Leclerc écopant d’une pénalité de cinq secondes pour avoir coupé la dernière chicane alors qu’il se défendait de Perez.

Avec les interviews pré-podium déjà en cours, Verstappen a été informé à mi-conversation qu’il avait remporté le titre, ajoutant à sa couronne de 2021, alors que Leclerc a chuté en P3 derrière Perez.

Ocon a terminé avec une demi-seconde d’avance sur Hamilton pour la P4, Vettel étant sixième et ne devançant Alonso que de 0’’011, le deuxième jeu de pneus intermédiaires de l’Espagnol ayant porté ses fruits.

La séquence de mouvements de Russell a été récompensée par une P8, alors que Latifi et Norris ont complété les points – Ricciardo, Stroll et Tsunoda ont manqué de peu dans un train de voitures qui a passé les stands.

Magnussen a eu un parcours tranquille jusqu’à la 14e place après son contact précoce avec Albon, suivi par les coéquipiers d’Alfa Romeo Bottas et Zhou. Gasly et Schumacher ont été les derniers à terminer la course après les abandons de Sainz et Albon.

Citation clé

« Je suis juste très heureux que nous ayons pu courir à la fin. Il pleuvait beaucoup et c’était vraiment difficile pour nous de conduire. Mais heureusement, nous avons fait pas mal de tours et la voiture volait dans les conditions intermédiaires. Je suis très heureux de gagner ici, mais aussi très heureux de voir tous les fans et qu’ils soient restés « , a déclaré le vainqueur de la course et champion du monde Verstappen.

« [Quant au titre], que puis-je dire ? Incroyable, bien sûr ! C’est très spécial aussi de le faire ici, devant tous les gens de Honda, tous les fans japonais. »

#11, Sergio Perez, Red Bull, P2 – #1, Max Verstappen, Red Bull, P1 – #16, Charles Leclerc, Ferrari, P3

Et ensuite ?

Austin accueille la prochaine manche du championnat du monde, le Grand Prix des États-Unis, du 21 au 23 octobre.

GP du Japon ici

Les meilleurs tours ici

Les Pit-Stop ici

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici

Communiqué la F1

Analyse du GP par les teams et pilotes

Pirelli

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DU SPORT AUTOMOBILE :

« Félicitations à Max Verstappen pour son deuxième titre »

« Le Grand Prix du Japon s’est résumé à une course de sprint de 40 minutes après que les conditions humides aient trop gêné la visibilité pour que la course puisse démarrer…. Les conditions ont dicté la stratégie pneumatique de tout le monde, puisque le départ en voiture de sécurité signifiait que tous les pilotes devaient s’élancer sur les full wets. Mais il est vite apparu que les intermédiaires étaient les meilleurs pour les circonstances, qui se sont bien comportés dans des conditions incohérentes à un rythme impressionnant. L’entretien des pneus avant était crucial, et les pilotes ont montré leurs compétences dans la gestion des pneus intermédiaires utilisés dans les dernières étapes de la course. Un grand merci aux incroyables fans japonais, qui ont enfin vu un sprint plein d’action après avoir attendu si longtemps, montrant une fois de plus leur passion et leur engagement envers la Formule 1 en restant sur place malgré les conditions météorologiques difficiles. Ils méritent toute notre affection et notre soutien. »

HISTOIRES DE PNEUS : COMMENT LA COURSE A ÉTÉ GAGNÉE

Max Verstappen, de Red Bull, s’est qualifié en pole sur le sec et a pu convertir cet avantage en tête de la course sur les full wets Cinturato Blue. Il est passé aux stands quelques tours après le redémarrage pour les intermédiaires Cinturato Green, en même temps que son poursuivant Charles Leclerc (Ferrari) et a refait surface en tête – qu’il a conservée jusqu’au bout après 28 tours.

LE MEILLEUR DES AUTRES : LA STRATÉGIE ALTERNATIVE

Avec une course aussi courte débutant derrière la voiture de sécurité dans des conditions humides, il y avait une stratégie bien définie qui laissait peu de place aux variations. Cependant, certains pilotes sont restés sur leurs pneus pluie, tandis que la majorité d’entre eux ont pris des pneus intermédiaires après le départ, dans l’espoir de gagner de la position sur la piste et de profiter de toute voiture de sécurité potentielle. Cela ne s’est pas concrétisé, tous les pilotes, à l’exception de cinq, ne s’arrêtant qu’une seule fois. Le pilote Alpine Fernando Alonso, qui a effectué le plus grand nombre d’arrêts, s’est classé septième.

CE QU’IL FAUT VOIR APRÈS

Les équipes se dirigent maintenant vers l’ouest pour trois courses sur le continent américain : aux États-Unis et au Mexique (dos à dos), puis au Brésil deux semaines plus tard. Le test de pneus prévu pour 2023 lors de la FP2 au Japon ayant été annulé en raison de la pluie, il a été déplacé au Mexique. Un test similaire est déjà prévu pour la FP2 à Austin.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P1 :

« C’est fou ! Gagner ici au Japon est vraiment spécial, je suis vraiment fier que nous ayons pu le faire ici. Quand j’ai franchi la ligne, je ne savais pas que j’étais champion du monde, il y a eu beaucoup de confusion mais j’ai trouvé ça assez drôle. Le premier championnat était très émouvant et cette fois-ci, c’est très différent, c’est encore plus beau grâce à la saison que nous avons eue. Le travail d’équipe a été irréel, nous avons continué à pousser, à croire et à améliorer la voiture. En tant qu’équipe, nous avons fait très peu d’erreurs, vous ne pouvez pas être parfaits mais pendant la plupart des courses, nous étions proches de la perfection. Travailler avec Honda a été incroyable et, bien sûr, je remercie l’équipe ici sur le circuit, à l’usine et tous ceux qui ont contribué à la division Red Bull Powertrains. Tout le monde a travaillé sans relâche et est très motivé. Checo a été un coéquipier incroyable et maintenant nous nous concentrons sur le Championnat des Constructeurs. Voyons ce que nous pouvons faire à Austin ».

Sergio Perez, #11, P2 :

« Je suis très fier de ce que Max a fait cette saison, il a progressé en tant que pilote. Je me battais avec lui au début, mais au milieu de l’année, il est passé à une autre vitesse, la façon dont il a piloté dans certaines courses était incroyable. C’est un grand jour pour l’équipe, faire cela au Japon devant Honda et avec un doublé est incroyable. J’espère que nous pourrons bientôt assurer le Championnat des Constructeurs pour notre équipe, ce serait énorme. Je suis très impatient de voir le reste de l’année. C’était une belle bataille avec Charles aujourd’hui, c’est bien que nous ayons pu courir parce qu’à un moment donné, nous pensions que nous ne pourrions pas le faire. C’était un combat fantastique et nous l’avons poussé durement vers la fin, il était si difficile de dépasser sans DRS mais j’ai maintenu la pression, il a fait l’erreur et il a eu la pénalité pour me donner P2 ».

Christian Horner :

« Quelle course ! En arrivant à la fin, nous n’étions pas sûrs d’obtenir tous les points, mais finir comme ça dépasse tous nos rêves les plus fous. Max a vraiment été dominant, il l’a été toute la saison, mais il conduisait sur une autre planète aujourd’hui, finir près de 27 secondes devant tout le monde est un effort irréel qui résume parfaitement sa saison. C’est notre 14ème victoire, ce qui est un record pour l’équipe et illustre comment lui et l’équipe ont élevé leur niveau à chaque course. Nous sommes incroyablement fiers et reconnaissants pour tout le dur travail accompli par lui et l’équipe, ici et à Milton Keynes, ainsi que pour tous nos partenaires qui ont contribué à ce succès. Réaliser ce championnat est vraiment spécial et le faire ici au Japon avec Honda le rend encore plus spécial. Checo a également connu un parcours incroyable, sa saison a été tout aussi impressionnante. Il est deuxième au championnat et nous travaillons tous dur pour qu’il y reste. De même, nous travaillons pour ramener à la maison le Championnat Constructeur après huit longues années. La saison n’est donc pas terminée, loin de là, il y a encore beaucoup de courses à faire et nous sommes impatients de nous y remettre à Austin. »

Ferrari

Charles troisième dans la course de sprint de Suzuka

Charles Leclerc a terminé troisième pour la Scuderia Ferrari dans un Grand Prix du Japon détrempé à Suzuka, tandis que Carlos Sainz a dû abandonner après un tête-à-queue dans le premier tour.

Long arrêt. La course a commencé à l’heure, à 14 heures locales, mais a été arrêtée au deuxième tour après que Carlos a fini dans la barrière au virage 12, avec la pluie qui s’intensifie. Le Grand Prix a finalement redémarré quelques heures plus tard, avec tout le monde en pneus pluie, pour ce qui était en fait une course de sprint de 28 tours. Après sept tours, Max Verstappen et Charles se sont rangés pour les intermédiaires et, avec sa F1-75 fonctionnant très bien, le Monégasque s’est lancé à la poursuite de son rival néerlandais. Cependant, après une douzaine de tours, il a commencé à souffrir du grainage des pneus et a dû se défendre de Sergio Perez qui se rapprochait de lui. Leclerc a pris le drapeau en deuxième position, mais quelques instants auparavant, il avait coupé la dernière chicane menant à la ligne droite de départ-arrivée, ce qui lui a valu une pénalité de cinq secondes, qui l’a relégué à la troisième place. Verstappen a donc remporté le titre de champion du monde des pilotes.

En route pour l’Amérique. Le championnat reprend dans quinze jours avec le Grand Prix des États-Unis.

Charles Leclerc, #16, P3 :

J’ai tout donné, mais c’était une course difficile pour nous aujourd’hui. Nous étions forts pour faire chauffer les pneus dans les premiers tours, mais ensuite tout s’est estompé. Surtout à la fin, j’ai lutté avec la dégradation du pneu avant et il était vraiment difficile de garder Checo (Perez) derrière moi.

Je félicite Max (Verstappen) et Red Bull pour cette saison incroyable, ils ont fait un excellent travail et méritent le titre.

Nous allons utiliser les quatre dernières courses pour travailler sur notre exécution de la course, la gestion des pneumatiques et devenir une équipe plus forte dans tous les domaines afin de pouvoir monter un défi encore meilleur l’année prochaine. Nous avons déjà fait des pas dans la bonne direction au cours des deux dernières courses et nous allons continuer dans cette voie jusqu’à la fin.

Carlos Sainz, #55, abandon :

Un dimanche délicat et décevant. Au moment où la course a commencé, la décision entre les pneus intermédiaires et les pneus mouillés était très proche, mais pour être honnête, avec l’un ou l’autre des pneus, la visibilité aurait été nulle, ce qui était la plus grande limitation. J’ai essayé d’échapper aux embruns de Perez et je me suis retrouvé dans une grande flaque d’eau, j’ai fait de l’aquaplaning et je n’ai rien pu faire pour retenir la voiture.

À ce moment-là, ma seule préoccupation était de ne pas être touché. J’étais dans une position dangereuse au milieu de la piste et je savais que les autres pilotes ne pouvaient pas me voir. Heureusement pour tout le monde, rien de pire n’est arrivé aujourd’hui. Nous allons nous remettre à zéro et recommencer aux États-Unis. Félicitations à Max Verstappen et à Red Bull pour le titre de champion.

Mattia Binotto Directeur de l’équipe et Directeur Général :

Tout d’abord, félicitations à Max pour avoir remporté son deuxième titre mondial dans ce qui a été une grande saison pour lui. Il le mérite. Pour notre part, le résultat de cette course écourtée est plutôt décevant, surtout pour Carlos qui a dû abandonner dès le premier tour dans des conditions vraiment difficiles.

Charles a fait une bonne course dans l’ensemble, mais malheureusement, il a souffert de l’usure des pneus sur les intermédiaires après avoir poussé très fort dans les premiers tours après son arrêt au stand. Nous tournons maintenant notre attention vers les quatre dernières courses, prêts à nous battre à Austin dans quinze jours.

Alpine

Esteban quatrième, Fernando septième, dans un Grand Prix du Japon tendu et affecté par la pluie.

BWT Alpine F1 Team a marqué 18 points lors du Grand Prix du Japon d’aujourd’hui, avec Esteban Ocon quatrième et Fernando Alonso septième après une course écourtée sur un circuit de Suzuka détrempé par la pluie.

L’équipe remonte à la quatrième place du championnat des constructeurs avec 143 points.

De fortes pluies se sont abattues sur Suzuka dans l’heure précédant le départ de la course, et les deux pilotes sont partis en pneus intermédiaires. Esteban a progressé jusqu’à la quatrième place après l’abandon de Carlos Sainz au premier tour, Fernando restant sixième. La course a ensuite été signalée par un drapeau rouge en raison de la détérioration des conditions, ce qui a entraîné un long retard.

La course a repris avec les deux pilotes en pneus pluie sous la voiture de sécurité avant le redémarrage à 45 minutes – 28 tours – du drapeau à damier. Esteban s’est battu pendant toute la course avec Lewis Hamilton, mais ses habiletés défensives lui ont permis de tenir tête au septuple champion du monde.

Fernando a effectué deux ravitaillements intermédiaires pour tenter de remonter Sebastian Vettel à la sixième place. Fernando a doublé trois voitures après avoir récupéré 22 secondes en six tours sur son chemin vers la septième place, avant de manquer de peu un photo finish – 0.011secs – avec le pilote allemand pour la sixième place.

Esteban Ocon, #31, P4 :

 » Terminer quatrième est un résultat fantastique pour nous, surtout dans ces conditions. C’était un départ difficile avec la pluie et une mauvaise visibilité, donc nous avons dû être totalement concentrés pour passer les premières étapes. Je suis heureux que nous ayons pu courir et récompenser les fans qui ont été si bons dans leur soutien tout le week-end. Courir contre Lewis [Hamilton] est toujours un plaisir et je devais conduire en regardant dans mes rétroviseurs tout le temps. Félicitations à Max pour avoir remporté le championnat du monde. Il le mérite après avoir dominé et conduit brillamment à chaque course. Nous quittons le Japon avec une belle moisson de points, en récupérant la quatrième place du championnat des constructeurs ».

Fernando Alonso, #14, P7 :

« C’était une course amusante mais très chaotique aujourd’hui et je suis heureux que nous ayons réussi à faire le spectacle à la fin pour les fans. Nous avons marqué quelques bons points et je pense que nous aurions pu en marquer encore plus. C’était une course difficile à gérer avec les conditions humides, les voitures de sécurité et le drapeau rouge. Il y a également eu quelques incidents qui, j’en suis sûr, seront examinés afin de les améliorer à l’avenir. Enfin, félicitations à Max [Verstappen] pour sa victoire au championnat. Dans l’ensemble, c’est très bien mérité et j’espère que l’année prochaine, il aura plus de concurrence ! ».

Otmar Szafnauer, directeur d’équipe :

 » Ce n’était certainement pas une course facile sur toute la ligne aujourd’hui, avec des conditions difficiles qui ont amené des décisions très difficiles pour tout le monde. Tout d’abord, je pense que c’est génial que nous ayons pu faire de la course aujourd’hui et rendre la pareille aux loyaux fans japonais qui ont été excellents tout le week-end. À un moment donné, il semblait qu’il n’y aurait pas de tours de compétition en raison de la pluie persistante, ce qui signifiait une mauvaise visibilité pour les pilotes sur la piste. En tant qu’équipe, nous pouvons être satisfaits de notre collecte de points de cette course, avec Esteban qui a obtenu un résultat fantastique en prenant la quatrième place après une course extrêmement bien gérée et Fernando qui s’est classé septième pour marquer 18 points. Nous avons été forts tout le week-end, à chaque séance, donc nous méritons les points que nous avons marqués aujourd’hui et nous remontons à la quatrième place du championnat des constructeurs. Ces deux semaines ont été très chargées pour l’équipe, tant à Singapour qu’au Japon, et nous allons continuer à travailler dur alors que nous nous préparons à la prochaine double confrontation à Austin et au Mexique dans quinze jours. Félicitations à Max Verstappen pour avoir remporté le titre. Il a été magnifique toute la saison et un plaisir à regarder. « 

Mercedes

Le dimanche à Suzuka, la course a été raccourcie en raison de la météo. Lewis et George ont terminé P5 et P8 sur le mouillé.

  • Lewis a terminé P5, derrière OCO qu’il n’a pas pu dépasser en piste malgré un avantage de rythme significatif dû à un manque de vitesse en ligne droite.
  • Pour la deuxième course consécutive, Lewis n’a pas passé de tours en air libre et n’a pas été en mesure de capitaliser sur le rythme inhérent de la voiture.
  • George a pris la P8 après avoir perdu des positions lors d’un double pit-stop pour passer des pneus Wet aux pneus Inter.
  • George est sorti en P13 et a effectué plusieurs dépassements spectaculaires sur la piste, mais il a terminé derrière VET et ALO, qui se sont respectivement arrêtés deux tours plus tôt et un tour plus tard.
  • L’équipe n’a perdu qu’un point sur Ferrari au championnat des constructeurs aujourd’hui, tandis que la victoire dominante de Max Verstappen a assuré son deuxième championnat du monde des pilotes à quatre courses de la fin.

Lewis Hamilton, #44, P5 :

Une fois que nous avons commencé à courir aujourd’hui, je me suis éclaté là-bas – c’était si difficile dans les conditions, difficile de voir et c’est exactement comme ça que la course automobile devrait être ; un vrai défi pour nous tous. J’aurais aimé que nous puissions rouler plus longtemps et faire plus de tours pour les fans qui ont attendu si patiemment, mais nous avons manqué de temps et nous commencions à perdre la lumière. Pour ce qui est de ma course, j’ai fait tout ce que j’ai pu contre Esteban, mais comme nous l’avons vu hier, nous étions tout simplement trop lents en ligne droite. Dès que je suis sorti de la remorque, il a pu s’éloigner de moi, et je n’ai pas pu le dépasser, même si nous avions un gros avantage de vitesse. J’ai essayé toutes les lignes et j’étais si proche, mais il a très bien conduit et n’a pas fait d’erreur, donc c’était le maximum que nous pouvions faire aujourd’hui. Maintenant, nous devons tirer les leçons de ces deux courses pour maximiser les points que nous pouvons marquer dans les quatre dernières courses. Enfin, félicitations à Max – il a fait exactement le travail qu’il devait faire pour remporter son deuxième titre. Nous savons quels sont nos problèmes avec cette voiture, et je crois que nous avons l’équipe pour revenir plus fort la saison prochaine.

George Russell, #63, P8 :

Nous devons faire le point et voir ce que nous aurions pu faire de mieux aujourd’hui. Je pense que nous avions une voiture plus forte que ce que le résultat reflète, et que nous aurions pu être P6 aujourd’hui. Je pense que l’empilement dans la voie des stands m’a coûté des positions, et cela a rendu l’après-midi frustrant, donc nous devons examiner cela et voir quelles étaient les autres options. J’ai fait quelques bons dépassements après cela – mais il fallait essayer de récupérer ce que nous avions perdu. C’était un après-midi étrange dans l’ensemble : les conditions au début étaient impossibles, non pas avec l’adhérence mais en termes de visibilité et la quantité d’embruns que cette génération de voitures génère, et nous devons tirer les bonnes leçons de l’incident avec le véhicule de récupération sur la piste alors que nous courions derrière la voiture de sécurité. Dans l’ensemble, cette double confrontation a été difficile pour nous, et nous n’avons pas marqué les points que nous aurions dû – nous devons donc nous regrouper, nous concentrer sur les quatre dernières courses, et essayer de tirer le maximum de la voiture que nous avons sous la main. Et bien sûr, félicitations à Max pour son deuxième championnat ; l’issue était claire depuis un moment, mais lui et Red Bull ont fait un travail exceptionnel cette année.

Andrew Shovlin :

Bravo à Max pour son championnat, il a piloté brillamment cette année. Notre week-end a été assez difficile, mais aujourd’hui, c’était frustrant : la voiture avait un bon rythme, mais nous étions juste coincés derrière des voitures et nous n’avions aucune chance de nous en sortir sans DRS. Les conditions étaient clairement délicates, mais c’est bien que nous ayons pu faire la course à la fin et donner du spectacle aux fans. Il n’y avait qu’un seul point de décision à prendre en course, à savoir quand entrer dans les Inters. Il semblait que l’idéal aurait été de suivre la voiture de sécurité lorsque nous avons redémarré, ce qui était surprenant étant donné la quantité d’eau sur la piste. Nous avons appelé pour faire entrer les deux en même temps et cela nous a coûté un peu de temps dans les arrêts pour George avec l’empilage ; il aurait rejoint quelques places plus haut si nous avions attendu un tour, ce qui lui aurait donné une meilleure chance de faire partie de la course que Lewis faisait avec Esteban. Cela dit, Lewis a eu un moment frustrant pour essayer de passer. Il avait un bon rythme et nous avions opté pour un niveau d’appui élevé en prévision de la pluie, mais il ne pouvait tout simplement pas trouver un moyen de passer en raison de la vitesse en ligne droite. Donc, beaucoup de choses sur les deux dernières courses que nous pouvons améliorer, notamment en donnant aux pilotes une meilleure voiture en qualification afin que nous puissions partir plus près de l’avant. Nous serons occupés la semaine prochaine à nous préparer pour Austin et à espérer nous remettre dans une position où nous nous battons pour les places sur le podium.

Aston Martin

« Pour nous, marquer huit points ici est un méga résultat ».

Sebastian Vettel, #5, P6 :

« C’est évidemment dommage que nous n’ayons eu droit qu’à une demi-course, mais au moins les gens dans les tribunes ont pu voir des courses. Nous attendions le redémarrage sur le sec, mais j’imagine que cela a dû être plutôt désagréable de rester assis dehors sous la pluie pendant deux heures. J’ai pris un très bon départ, mais je suis entré en collision avec une autre voiture au premier virage. Je ne voyais vraiment rien – je ne suis pas sûr, peut-être que j’ai fait de l’aquaplaning ou que j’ai fait une erreur – mais j’ai perdu toutes les positions que j’avais gagnées et j’ai fini dernier. Lorsque la course a redémarré, nous avons pris la bonne décision de boxer immédiatement pour Inters. C’était un super arrêt, puis j’ai poussé comme un fou et j’ai réussi à couper la plupart du peloton. C’était un week-end de rêve – pour nous, marquer huit points est un méga résultat. Je suis triste d’avoir conduit ma dernière course ici, mais ce fut un week-end merveilleux, et à tous les fantastiques fans de Suzuka, je ne peux que dire ‘merci’.

Lance Stroll, #18, P12 :

« Avant de partir, j’avais remarqué une bande d’asphalte plus sèche et j’ai décidé de la prendre au départ. Cela a très bien fonctionné – c’était un premier tour vraiment amusant. Il n’y avait pas beaucoup d’adhérence sur ces premiers tours et très peu de visibilité ; c’était une décision difficile pour le contrôle de la course, mais il était clair que la course devait être arrêtée lorsque Carlos [Sainz] a chuté. Je ne pense pas que la visibilité était bien meilleure lorsque nous avons redémarré, mais elle s’est améliorée vers la fin. Dans l’ensemble, c’était une course mouvementée, les fans ont été incroyables avec la météo, et maintenant nous nous tournons vers Austin et Mexico. »

Mike Krack – Directeur de l’équipe :

« Une fois que la course a enfin commencé, c’était une grande course, même si elle n’a pas été longue. Mais l’essentiel est qu’elle a constitué un excellent divertissement pour les fans japonais toujours enthousiastes qui ont bravé le temps humide pour remplir les tribunes, et pour les téléspectateurs du monde entier qui sont restés rivés à leur poste de télévision malgré la longue interruption de l’action sur la piste. Du point de vue d’Aston Martin, nous avons obtenu notre deuxième sixième place consécutive, grâce à un excellent pilotage de Sebastian, facilité par une bonne stratégie consistant à monter des Inters si tôt après le redémarrage et un superbe arrêt au stand qui lui a permis de sortir de la voie des stands devant [Nicholas] Latifi. Lance a poussé fort sur son deuxième jeu d’Inters – une autre bonne décision de notre équipe stratégique – et a terminé à une solide 12e place. »

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

La journée d’aujourd’hui a été mouvementée et agréable, et a finalement donné lieu à une très bonne course. Les conditions de piste étaient bonnes au départ de la course, mais la visibilité a rendu la situation incroyablement difficile pour tous, sauf pour le leader. Alex et Nicholas ont pris d’excellents départs et se sont placés dans un premier temps, mais ils n’ont pas pu en profiter pleinement en raison de la mauvaise visibilité à T1. Alex a eu la malchance de subir un contact avec la Haas, qui a endommagé le radiateur et l’a forcé à abandonner.

Lorsque la course a finalement repris, Nicky a fait un excellent travail dans des conditions difficiles. Il a participé à la décision de passer rapidement aux pneus intermédiaires, ce qui a porté ses fruits puisqu’il s’est rapidement retrouvé en position de marquer des points. Bien que Russell ait pu doubler, Nicky a pris la mesure des McLaren et a très bien géré sa voiture pour marquer ses premiers points de la saison.

C’était génial d’être de retour à Suzuka pour courir sur ce superbe circuit. En tant qu’équipe, nous avons eu des hauts et des bas au cours du week-end, mais nous nous sommes battus dur aujourd’hui et nous avons donné aux deux pilotes un bon package pour les conditions. C’est décevant qu’Alex ait été empêché de capitaliser, mais c’est formidable pour Nicky et son équipe de marquer des points.

Nicholas Latifi, #6, P9 :

Le début a été assez délicat avec le drapeau rouge et les retards. Nous avons pris la bonne décision en passant directement aux stands pour les Inters, ce qui a été crucial pour sauter les voitures devant nous. J’ai eu du mal à la fin avec les pneus avant, mais je suis extrêmement heureux de tenir bon et d’obtenir mes premiers points de la saison. Dans l’ensemble, je suis vraiment heureux pour l’équipe et c’est un bon coup de pouce pour le moral.

Alex Albon, #23, Abandon :

C’est vraiment dommage car je pensais qu’aujourd’hui j’avais la possibilité de marquer des points. J’ai pris un très bon départ et j’en étais vraiment satisfait, mais ensuite, avec la mauvaise visibilité, je ne pouvais pas voir la voiture à côté de moi, je ne pouvais même pas voir la piste. J’ai eu un léger contact avec Kevin [Magnussen] mais l’endroit où nous nous sommes heurtés a touché le radiateur, nous avons perdu la pression d’eau et il fuyait, nous avons donc dû arrêter la voiture. C’était extrêmement dangereux et la visibilité était mauvaise, en fait c’est le pire que j’ai connu dans ma carrière jusqu’à présent. Nous roulons à plus de 200 km/h par ce temps et, quoi que vous voyiez sur les caméras externes ou embarquées, c’est cent fois pire depuis le cockpit.

McLaren

« Nous allons maintenant utiliser le temps que nous avons avant Austin pour voir comment nous pouvons extraire plus »

Ce qui s’est passé

– Après un premier tour mouvementé dans de mauvaises conditions, Daniel est remonté en P8, et Lando a glissé en P13.

– Deux voitures ont abandonné et une voiture de sécurité a été appelée, et peu après le GP du Japon a été marqué d’un drapeau rouge au troisième tour.

– Pendant que nous attendions que la pluie s’atténue, la grille a été retenue dans la voie des stands pendant plus d’une heure.

– La course a repris et Lando et Daniel ont pris un bon départ.

– Lando est passé aux stands pour les Inters lorsque les conditions se sont améliorées, Daniel a fait de même au tour suivant.

– Lando est retourné en piste en P17, remontant finalement en P9 alors que d’autres s’arrêtaient. Daniel est sorti en P15

– Russell dépasse Lando pour la P9

– Daniel remonte en P11

– Alors que le temps limite de deux heures approche, le drapeau à damier est lancé.

Lando Norris, #4, P 10 :

« Tout d’abord, je suis heureux que nous ayons une course aujourd’hui. Les fans japonais ont été incroyables ici tout le week-end, et ils ont attendu sous la pluie pendant des heures, alors je suis heureux que nous puissions leur donner ça. Bien sûr, en tant que pilotes, nous voulons toujours courir. La course elle-même a été délicate. J’ai perdu beaucoup de positions au premier départ, ce qui est malheureux, mais je me suis rattrapé avec le pit-stop, et c’était bien de repartir avec un point. Enfin, félicitations à Max pour sa deuxième victoire dans le championnat du monde ».

Daniel Ricciardo, #3, P11 :

« Je suis heureux que nous ayons pu courir aujourd’hui. Cela semblait très improbable, donc, en tant que pilote, bien sûr, d’avoir cette opportunité et de s’amuser un peu, j’ai apprécié ça, et encore plus pour les fans, surtout assis dans ce temps. Le résultat final était juste une question de moment où nous avons monté les Inters, ce qui était délicat. Ce n’est pas comme une situation normale où tout est prêt et où vous pouvez simplement partir. Il y a plusieurs choses à prendre en compte. Je pense que les voitures qui sont entrées, comme Vettel, ont certainement capitalisé, donc c’est là que nous avons perdu aujourd’hui. Sinon, je ne pense pas que notre rythme était trop mauvais, mais c’était aussi une question de gestion des pneus. Nous avons des choses à améliorer, mais au final, je suis content que nous ayons fait une course pour les fans aujourd’hui. »

« Félicitations à Max pour avoir remporté un deuxième championnat des pilotes bien mérité. »

Andreas Seidl :

« Ce fut un dimanche après-midi décevant pour nous. Du côté de Daniel, malgré le fait que nous ayons gagné quelques positions au départ initial, nous avons été trop conservateurs au restart, restant dehors trop longtemps, ce qui nous a fait perdre des positions et nous a fait sortir des points. Du côté de Lando, nous avons malheureusement perdu plusieurs positions au départ initial, que nous avons ensuite récupérées en effectuant un arrêt au bon moment après le restart. Dans l’ensemble, nous n’avons pas été aussi compétitifs que nous l’aurions souhaité. Nous allons maintenant utiliser le temps que nous avons avant Austin pour voir comment nous pouvons en tirer plus. Merci à toute l’équipe ici sur le circuit, à la maison et à HPP pour avoir terminé un double tour intense. Je suis heureux pour les grands fans japonais qui ont pu voir des courses dans des conditions difficiles. Je félicite également Max pour son deuxième Championnat du Monde ».

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P13 :

« L’après-midi a été difficile. Je voulais évidemment terminer dans les points, donc c’est vraiment dommage que je n’y sois pas parvenu aujourd’hui. Je pense avoir fait de mon mieux aujourd’hui et avoir tiré le maximum de la voiture, mais le rythme n’était tout simplement pas là. J’ai vraiment apprécié ma première expérience de conduite d’une voiture de F1 sur mon propre circuit et je veux dire un grand merci à tous les fans qui sont venus me soutenir, moi et l’équipe, surtout dans ces conditions pluvieuses aujourd’hui. Je tiens également à féliciter Max pour sa victoire au Championnat du Monde – c’est formidable que les fans japonais aient pu être témoins de cela ici aujourd’hui ! »

Pierre Gasly, #10, P17 *:

« Nous voulions essayer quelque chose de différent aujourd’hui, cependant il est très difficile de doubler sur ce circuit et nous avons fait de notre mieux, mais à la fin, cela n’a pas vraiment fonctionné pour nous. C’est dommage car c’est un week-end de course spécial pour nous et Honda, mais en même temps, c’est génial que Max ait pu remporter le championnat. Il a été incroyable, il a gagné régulièrement, il a toujours été à son meilleur niveau et il a tout ce qu’il faut pour être champion du monde, donc un grand bravo à lui, à Red Bull et à Honda. C’est très spécial de gagner le titre ici à Suzuka, donc je suis vraiment heureux pour eux. »

*En raison de pénalités, classé 18ème

Guillaume Dezoteux (Responsable de la performance des véhicules) :

« Ce fut un dimanche difficile pour nous, et nous n’avons pas réussi à obtenir des points aujourd’hui à Suzuka. En partant de la pitlane, Pierre a pu rattraper le peloton immédiatement, mais il a été touché par un panneau cassé lors de l’accident de Carlos. Cela a cassé son aileron avant et l’ailette de la roue avant, mais nous avons pu les réparer pendant la période du drapeau rouge. Au redémarrage, la visibilité était très mauvaise, mais l’adhérence de la piste était assez bonne pour passer directement en Inters et gagner sur les voitures qui sont restées en Wets. La dégradation a augmenté rapidement, et nous avons décidé de nous arrêter à nouveau, ce qui n’a malheureusement pas été suffisant pour dépasser le groupe de voitures devant Pierre. En ce qui concerne la course de Yuki, elle a plutôt bien commencé en gagnant des positions avant le drapeau rouge. Ensuite, il a perdu un peu de temps derrière Norris lors de son premier relais. Nous avons décidé de l’arrêter également pour un deuxième relais afin d’attaquer le groupe de voitures détenu par Latifi. Yuki a effectué un certain nombre de beaux dépassements et s’est frayé un chemin dans le peloton, mais ce n’était pas suffisant pour entrer dans les points aujourd’hui, malheureusement. Tout en espérant un meilleur résultat lors des prochaines courses, je tiens à féliciter Max pour cet incroyable deuxième titre mondial. »

pht. Red Bull

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a vu le drapeau à damier lors d’un Grand Prix du Japon chaotique, mais il n’y a pas eu de récompense pour l’héroïsme de Valtteri Bottas et Zhou Guanyu sous une pluie battante à Suzuka. Malgré le travail acharné de l’équipe dans une course retardée par un drapeau rouge, Valtteri et Zhou ont terminé respectivement à la 15e et 16e place. Faisant preuve d’un rythme impressionnant après un arrêt au stand pour des intermédiaires, Zhou a réalisé le tour le plus rapide de la course – sa première distinction de ce type dans sa carrière en Formule 1.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« Aujourd’hui était une journée difficile dans laquelle l’équipe a performé dans des conditions très difficiles. Au final, nous n’avons pas pu terminer dans le top 10, malgré une voiture rapide : les dépassements se sont avérés très difficiles, même avec un avantage de vitesse, et nous n’avons pas pu faire les progrès que nous voulions après un départ difficile. C’est une honte de quitter le Japon sans aucun point : nous devons maintenant nous regrouper et nous assurer de trouver la bonne note à Austin, dans deux semaines. Nous savons que notre voiture et notre équipe sont capables de se battre en tête du peloton, mais nous devons faire notre travail pour y arriver. Une dernière pensée doit aller aux incroyables fans japonais : leur présence a rendu l’atmosphère de cette course unique, malgré le temps. Ils ont été superbes de jeudi à ce soir et nous sommes impatients de les revoir l’année prochaine. »

Valtteri Bottas, #77, P15 :

« Les conditions étaient très difficiles aujourd’hui, en particulier en début de course. Les deux premiers tours étaient assez risqués, surtout parce que la visibilité n’était pas excellente depuis ma position, c’était un peu sommaire. Nous semblions avoir un bon rythme, surtout lorsque la piste a séché un peu, mais malheureusement il était difficile de doubler aujourd’hui : Je pense que la plupart des pilotes ont eu du mal avec ça, ce qui est dommage car je me suis retrouvé coincé derrière Magnussen pendant presque toute la course. Nous pouvons tout de même tirer quelques points positifs de ce week-end : nous étions tout près d’entrer en Q3 hier, donc c’est bien. C’est une petite amélioration, et nous devons la viser pour les dernières courses de la saison. Avec un peu de chance, nous pourrons nous appuyer sur cela, et avoir une bonne qualification à Austin dans quelques semaines, où nous apporterons également quelques améliorations supplémentaires sur la voiture. »

Zhou Guanyu, #24, P16 :

 

 » J’ai des points positifs à tirer de ce week-end, même si nous n’avons pas marqué. C’était bien de voir que nous pouvons encore être si proches et avoir un bon rythme ; de plus, comme c’était ma première fois à Suzuka, j’ai beaucoup appris au cours du week-end. Dans l’ensemble, c’était un dimanche typique avec des changements de temps et une visibilité très faible. Au départ, j’ai été victime d’un tête-à-queue à l’épingle, ce qui m’a obligé à revenir du fond. Au redémarrage, il n’y avait que deux façons de faire : soit vous rentrez dans les stands au premier tour pour prendre les inters, soit vous essayez de rester dehors en espérant plus de pluie. J’étais assez loin derrière et il y avait beaucoup d’embruns venant des voitures devant moi, donc j’ai pensé que la meilleure option était de rester sur les wets. C’est ce que nous avons fait, et quand nous avons vu que les inters étaient clairement plus rapides, j’ai su que le pari était perdu : nous avons quand même essayé, et j’ai obtenu mon tout premier meilleur tour. Nous pouvons être tranquillement confiants pour l’avenir : les améliorations que nous avons introduites ce week-end semblent positives, mais nous avons encore besoin de temps pour bien les comprendre. »

pht. Alfa Romeo

 

Haut du site