NTT IndyCar, Herta domine à Laguna Seca, Palou se rapproche du titre (video)

Posted by

Colton Herta a poursuivi le cycle victorieux au WeatherTech Raceway Laguna Seca avec une victoire dominante dans le Grand Prix Firestone de Monterey, tandis qu’Alex Palou s’est rapproché du titre.

 #26, Colton Herta, P1

Herta a remporté sa deuxième victoire de la saison et sa cinquième victoire en carrière, en battant la Honda NTT Data n°10 de Palou à l’arrivée par 1’’9747 seconde. Le gagnant du prix NTT P1, Herta, a mené 91 des 95 tours au volant de la Honda Gainbridge n°26.

Start of Race

Herta, originaire de Californie, a également remporté cette épreuve depuis la pole position la dernière fois qu’elle a eu lieu, en 2019, lors de son seul autre départ ici. Cette course a été annulée l’année dernière en raison de la pandémie de COVID-19. Le père de Herta et stratège de la course, Bryan Herta, a remporté cette course en tant que pilote depuis la pole en 1998 et 1999.

« J’aime tellement courir ici », a déclaré Herta. « C’est un circuit incroyable pour moi et ma famille. Il a été si bon pour nous. C’est génial d’avoir fait deux fois deux courses à Laguna Seca. Nous avons été rapides tout le week-end, et je suis heureux que nous ayons pu le faire en course. »

 #10, Alex Palou, P2

L’Espagnol Palou compte 35 points d’avance sur Pato O’Ward au classement de la NTT INDYCAR SERIES, alors qu’il ne reste plus qu’une course à disputer, le Acura Grand Prix of Long Beach, ce dimanche à Long Beach, en Californie. Palou doit terminer 11e ou mieux à Long Beach pour obtenir son premier titre à sa deuxième saison dans la série.

« Nous n’avions pas ce qu’il fallait aujourd’hui pour gagner, mais nous avons fait le maximum », a déclaré Palou. « J’ai essayé, mais c’était difficile. C’était la journée de Herta aujourd’hui. Je suis content de la P2. »

 #51, Romain Grosjean, P3

Palou, O’Ward et le double champion de la série Josef Newgarden sont les seuls pilotes pouvant remporter l’Astor Challenge Cup lors de la finale de la saison. Newgarden est troisième au classement, avec 48 points de retard. Scott Dixon, six fois champion de la série, et Marcus Ericsson, coéquipier de Chip Ganassi Racing, ont été éliminés de la course après avoir terminé respectivement 13e et 6e.

#15, Graham Rahal, P4

Ce sera la 16ème saison consécutive où la course au titre NTT INDYCAR SERIES sera décidée lors de la dernière course de la saison.

Romain Grosjean a terminé troisième au volant de la Honda Nurtec ODT n°51, après avoir mené une course passionnante en fin de course, dépassant ses rivaux et le trafic dans les lacets, ce qui lui a permis de gagner entre une et deux secondes par tour sur Herta et Palou. Ce troisième podium de la saison permet à Grosjean de rester dans la course au titre de Rookie of the Year, puisqu’il compte 20 points de retard sur Scott McLaughlin.

 #5, Pato O’Ward, P5

Grosjean avait 10 secondes de retard sur Herta à neuf tours de la fin, mais il est revenu à 3’’7087 secondes à l’arrivée après un pilotagehabile, notamment un duel côte à côte avec Jimmie Johnson dans le fameux virage « Corkscrew » à sept tours de la fin. Johnson, le nouveau venu dans la série, a été éjecté de la piste par Grosjean, mais il est revenu sur la surface de course pour terminer à la 17e place, son meilleur résultat de la saison, au volant de la Carvana Honda n° 48 de l’écurie Chip Ganassi Racing.

« Le dernier relais était très amusant parce que nous étions sur des pneus neufs et plus frais que tout le monde », a déclaré Grosjean. « Donc, c’était excitant. C’est une très bonne journée. Désolé pour Jimmie pour le contact là-bas. Il essayait de protéger Alex (Palou, coéquipier), et je voulais aller à la poursuite d’Alex.

« De P13 à P3 aujourd’hui, c’est une assez bonne journée. Laguna Seca, je t’aime. C’est tout ce que je peux dire. »

#8, Marcus Ericsson, P6

Graham Rahal a terminé quatrième sur la Honda United Rentals n°15, et O’Ward complète le top 5 sur la Chevrolet Arrow McLaren SP n°5.

« Tout le week-end, nous ne l’avions pas », a déclaré O’Ward. « J’ai vraiment l’impression que nous avons utilisé chaque once d’énergie et le rythme que cette voiture avait. Nous avons réalisé un quasi-miracle lors des qualifications en partant sur les trois premières lignes. En course, honnêtement, c’est tout ce que j’avais.

« Tout ce qu’on peut faire à Long Beach, c’est gagner. J’ai confiance en moi. Je sais que je suis assez habile sur un circuit de rue, alors on verra ce qu’on peut faire la semaine prochaine. »

#2, Josef Newgarden, P7

Le chemin de la victoire pour Herta est devenu beaucoup plus clair au deuxième tour de la course de 95 tours, ironiquement après qu’il ait commis une erreur. Herta est sorti large dans le virage 4, ouvrant la porte à Alexander Rossi, son coéquipier de la première ligne et de l’écurie Andretti Autosport, dans le virage 5.

#22, Simon Pagenaud, P8

Rossi et Herta se sont accrochés dans le virage 5, et la Honda NAPA AUTO PARTS/AutoNation n°27 de Rossi est partie en tête-à-queue dans les graviers et a calé. La voiture de Rossi a été remise en marche, mais il a terminé 25e, avec deux tours de retard.

#45, Oliver Askew, P9

Après cet incident, les équipes ont déployé diverses stratégies de pneus et de carburant pour tenter de réduire ou de dépasser l’avance de Herta. Aucune ne fonctionne, la vitesse et la régularité de Herta étant trop importantes.

Le seul moment où Herta n’a pas mené la course a été lorsque Grosjean était en tête au 19e tour et aux tours 69-71 pendant les cycles de ravitaillement.

#18, Ed Jones, P10

Palou vers la mi-course, revenant à une seconde de Herta alors que les pneus Firestone des deux pilotes s’usaient pendant le relais. Mais Herta a porté son avance à 5’’4 secondes au 75e tour.

« Il y avait toujours de la pression d’Alex derrière moi », a déclaré Herta. « Même au début des relais, quand j’étais un peu mieux, il était toujours là. Et il l’a refermé à la fin des relais. Je pense qu’il était un peu meilleur cette fois.

« Je suis juste heureux d’avoir réussi. Cet endroit est tellement génial – c’est de loin mon circuit préféré en Amérique du Nord. Gagner ici signifie beaucoup. »

 #14, Sébastien Bourdais, P14

Le seul soucis de Herta dans les derniers tours est survenu à 14 tours de la fin, lorsqu’il n’a pas pu éviter ce qui semblait être un lapin ou un écureuil courant sur la piste. Mais la collision avec la faune n’a pas endommagé sa machine, et il est rentré à la maison avec la victoire.

La charge de Grosjean a gardé la course animée dans les derniers tours. Il semblait qu’à 10 tours de l’arrivée, le Français aurait pu gagner assez de temps par tour pour dépasser Palou et peut-être rattraper Herta pour la victoire. Mais le trafic et l’usure des pneus ont annihilé cet effort, et Grosjean a terminé à 1’’734 secondes de Palou.

 #10, Alex Palou, P2, #26, Colton Herta, P1, #51, Romain Grosjean, P3

Alors que le championnat des pilotes se jouera à Long Beach, Honda a remporté le prix des constructeurs pour la quatrième saison consécutive.

Classement course ici

Championnat ici

Communiqué NTT IndyCar

Crédits photos NTT IndyCar

vidéo NTT IndyCar YouTube

English Information

Herta Dominates in Laguna Seca Win; Palou Closes in on Championship

Colton Herta continued his family’s success at WeatherTech Raceway Laguna Seca with a dominant victory Sunday in the Firestone Grand Prix of Monterey, while Alex Palou marched closer and closer to an even bigger win.

Herta earned his second victory this season and fifth career victory, beating Palou’s No. 10 NTT Data Honda to the finish by 1.9747 seconds. NTT P1 Award winner Herta led 91 of the 95 laps in the No. 26 Gainbridge Honda.

California native Herta also won this event from the pole the last time it took place, in 2019 in his only other start here. This race was canceled last year due to the COVID-19 pandemic. Herta’s father and race strategist, Bryan Herta, won this race as a driver from the pole in 1998 and 1999.

“I enjoy racing here so much,” Herta said. “It’s an amazing track for me and my family. It’s been so good to us. To go two-for-two so far (at Laguna Seca) is great. We were fast all weekend, and I’m glad we could pull it off in the race.”

Spaniard Palou pulled 35 points ahead of Pato O’Ward in the NTT INDYCAR SERIES standings with just one race remaining, the Acura Grand Prix of Long Beach this Sunday at Long Beach, California. Palou must finish 11th or better at Long Beach to earn his first title in his second season in the series.

“We didn’t have it today for the win, but we did the most we could,” Palou said. “I was trying, but it was tough. It was Herta’s day today. I’m happy with P2.”

Palou, O’Ward and two-time series champion Josef Newgarden are the only drivers eligible to win the Astor Challenge Cup at the season finale. Newgarden is third in the standings, 48 points back. Six-time series champion Scott Dixon and Chip Ganassi Racing teammate Marcus Ericsson were eliminated from contention at this race after finishing 13th and sixth, respectively.

This will be the 16th consecutive season in which the NTT INDYCAR SERIES title race will be decided at the final race of the season.

Romain Grosjean finished third today in the No. 51 Nurtec ODT Honda after a stirring late-race charge past rivals and lapped traffic in which he sliced between one to two seconds per lap from Herta and Palou. Grosjean’s third podium finish of the season helped him stay alive in the race for Rookie of the Year honors, as he trails Scott McLaughlin by 20 points.

Grosjean was 10 seconds behind Herta with nine laps remaining but closed to within 3.7087 seconds at the finish after some deft driving, including a wheel-banging, side-by-side duel to lap Jimmie Johnson in the famous “Corkscrew” turn with seven laps remaining. Series rookie Johnson was hip-checked off the track by Grosjean but returned to the racing surface to finish a season-best 17th in the No. 48 Carvana Honda fielded by Chip Ganassi Racing.

“The last stint was very fun because we were on new tires and fresher than everyone else,” Grosjean said. “So, that was exciting. It’s been a great day. Sorry to Jimmie for the contact out there. He was trying to protect Alex (Palou, teammate), and I wanted to go chase Alex.

“P13 to P3 today, it’s a pretty good day. Laguna Seca, I love you. That’s all I can say.”

Graham Rahal finished fourth in the No. 15 United Rentals Honda, with O’Ward rounding out the top five in the No. 5 Arrow McLaren SP Chevrolet.

“All weekend we didn’t have it,” O’Ward said. “I truly feel like we used every single ounce of energy and pace that this car had. We pulled off a near-miracle in qualifying to start in the first three rows. In the race, honestly, that was as much as I had.

“All we can do at Long Beach is win, and then let everything else fall. I’ve got faith in myself. I know I’m pretty handy around a street course, so let’s see what we can pull off next week.”

Herta’s path to victory become much clearer on Lap 2 of the 95-lap race, ironically after he made a mistake. Herta went wide in Turn 4, opening the door for fellow front-row starter and Andretti Autosport teammate Alexander Rossi in Turn 5.

Rossi and Herta banged wheels while side-by-side in Turn 5, and Rossi’s No. 27 NAPA AUTO PARTS/AutoNation Honda then spun into the gravel and stalled. Rossi’s car was refired, but he finished 25th, two laps down.

After that incident, teams unfolded varying tire and fuel strategies trying to undercut or overcut Herta’s lead. None worked, as Herta’s speed and consistency were too much.

The only time Herta didn’t lead the race came when Grosjean was at the front on Lap 19 and from Laps 69-71 during pit cycles.

Palou kept the race close around the midway point, pulling to within one second of Herta as both drivers’ Firestone tires wore during a stint. But Herta had extended his lead to 5.4 seconds by Lap 75.

“There was always pressure there from Alex behind me,” Herta said. “Even at the beginning of the stints when I was a little bit better, he was still there. And he closed it back up at the end of the stints. I think he was a little better that time.

“I’m just happy to have done it. This place is so awesome – it’s my favorite track in North America by far. To win here means so much.”

About the only drama for Herta over the closing laps came with 14 laps remaining when he couldn’t avoid what appeared to be a rabbit or a squirrel running across the track. But the wildlife collision did no damage to his machine, and he marched home to victory.

Grosjean’s charge kept the race lively over the closing laps. It appeared with 10 laps to go the Frenchman may have been able to shave enough time per lap to pass Palou and possibly catch Herta for the win. But traffic and tire wear blunted that effort, and Grosjean ended up 1.734 seconds behind Palou.

While the Drivers’ Championship will go to the wire at Long Beach, Honda today clinched the Manufacturers Award for the fourth consecutive season.