3 décembre 2022

Verstappen arrache la pole à Hamilton lors des qualifications du Grand Prix d’Abu Dhabi.

Max Verstappen a pris une pole position écrasante – avec l’aide d’une aspiration de son coéquipier Red Bull Sergio Perez – pour prendre l’avantage sur son rival Lewis Hamilton pour le Grand Prix d’Abu Dhabi, décisif pour le titre.

Max Verstappen of the Netherlands driving the (33) Red Bull Racing RB16B Honda, P1. pht. Lars Baron/Getty Images

Le Néerlandais a réalisé un brillant chrono de 1’22’’109 lors de son premier passage pour s’emparer de sa 10e pole position de la saison, Hamilton étant à 0’’371 du rythme pour terminer deuxième, Lando Norris prenant la troisième place à la surprise générale.

Red Bull a envoyé Perez sur la piste en premier en Q3, devant Verstappen, avec le Mexicain remorquant Verstappen sur la longue ligne droite avant de s’éclipser avant le virage 9 et de sacrifier son propre tour.

Lewis Hamilton, P2. pht. Jiri Krenek

Verstappen a profité de ce coup de pouce pour prendre la pole provisoire, Hamilton se bloquant à l’épingle et terminant à près d’une demi-seconde.

Mercedes a envoyé ses voitures en premier pour le deuxième tour, mais avec Hamilton devant Bottas, ils ont refusé l’opportunité d’essayer un remorquage. Hamilton s’est amélioré, mais il était derrière dans les trois secteurs et partira plutôt du côté sale de la première ligne aux côtés de son rival pour le titre en P2.

Lando Norris, McLaren MCL35M, P3.

Cependant, comme son coéquipier Bottas, Hamilton partira avec le pneu medium, plus durable, qui devrait lui permettre d’aller plus loin dans la course avant de s’arrêter. Les Red Bull, en revanche, partiront en pneus tendres, Verstappen passant à cette gomme après avoir crevé ses pneus mediums en Q2.

Perez partira en quatrième position, devant un Carlos Sainz très rapide, qui semble avoir fait de gros progrès après un vendredi difficile, avec Bottas en sixième position pour son dernier Grand Prix pour Mercedes avant un transfert chez Alfa Romeo.

Charles Leclerc était septième, devant Yuki Tsunoda – qui aurait pu être plus haut, ayant été troisième avant de voir son tour supprimé pour cause de limites de piste – Esteban Ocon et Daniel Ricciardo complétant le top 10.

Sergio Perez of Mexico driving the (11) Red Bull Racing RB16B Honda, P4.  pht. Lars Baron/Getty Images

Les faits

Q1 – Les deux voitures Mercedes dominent, alors que Russell sort.

Red Bull a envoyé Verstappen et Perez aux portes de la piste, mais ce sont leurs rivaux pour le titre, Mercedes, qui ont donné le ton en début de séance, Hamilton et Bottas se plaçant confortablement en première et deuxième position, avec Verstappen à 0’’414.

Carlos Sainz, P5. pht. Scuderia Ferrari

La séance a ensuite été interrompue par un drapeau rouge après qu’une Haas ait renversé une borne, sur laquelle Norris a ensuite roulé, un marshal ayant été dépêché pour la récupérer avant que la course ne reprenne.

Ferrari a envoyé Sainz et Leclerc sur des pneus softs, car leurs premiers essais sur les mediums n’étaient pas assez forts pour garantir la sécurité d’accéder à la Q2, tandis que Vettel était ennuyé quand il a senti qu’il était géné par Ocon alors qu’il se battait pour sortir de la zone de chute.

À l’avant, Hamilton a chaussé un jeu de pneus neufs et a gagné quatre dixièmes de seconde, avec Bottas qui a ensuite pris la deuxième place alors que Mercedes montrait ses muscles.

Valtteri Bottas, P6, Mercedes-AMG

Vettel s’est échappé de la zone de chute, mais le duo Williams de Nicholas Latifi et George Russell n’a pas pu suivre. La dernière séance de qualification de Kimi Raikkonen s’est terminée prématurément, il a terminé 18e , Mick Schumacher et Nikita Mazepin terminant le classement.

Eliminés : Latifi, Russell, Raikkonen, Schumacher, Mazepin.

Q2 – Red Bull et Mercedes choisissent des stratégies différentes

Mercedes et Red Bull ont envoyé leurs voitures respectives en pneus mediums et bien qu’Hamilton ait été le plus rapide, Verstappen a pris la deuxième place pour seulement 0’’004s – le duo étant évidemment beaucoup plus équilibré sur le pneu jaune.

Charles Leclerc, P7. pht. Scuderia Ferrari

Mais lors du deuxième passage chronométré, Verstappen s’est bloqué dans le virage 1 et a crevé. Cela a forcé la Red Bull à rentrer aux stands – et avec peu de temps restant, ils ont changé pour les softs. Était-ce toujours le plan ? Christian Horner, le patron de Red Bull, a déclaré à Sky que « le verrouillage n’était pas idéal, donc cela nous a en quelque sorte forcé la main ».

Verstappen a rapidement été le plus rapide, avec son coéquipier Perez – également en softs – en deuxième position. Hamilton était troisième et Bottas sixième – tous deux en pneus mediums – alors qu’ils étaient séparés par le duo Ferrari de Sainz et Leclerc.

A l’autre bout de la feuille de temps, Ricciardo est passé à 0’’012 au détriment de Fernando Alonso. Pierre Gasly a fait une sortie surprenante, le Français étant devancé par son coéquipier Yuki Tsunoda, Lance Stroll étant également éliminé.

Yuki Tsunoda, AlphaTauri, P8.

Pour sa dernière course avec Alfa Romeo – et peut-être en F1 – Antonio Giovinazzi partira de la 14e place, Vettel complétant la zone de chute.

Eliminés : Alonso, Gasly, Stroll, Giovinazzi, Vettel.

Q3 – Perez remorque Verstappen en pole position

Verstappen a établi la première référence, aidé en partie par une aspiration de Perez qui, selon le Néerlandais, valait environ 0’’1. Hamilton n’a pas eu de réponse à cela et a pris la deuxième place.

Esteban Ocon, Alpine, P9.

Hamilton s’est amélioré la fois suivante – mais ce n’était toujours pas assez bon, donnant à Verstappen sa deuxième pole position consécutive à Abu Dhabi, et les prétendants au titre s’alignant sur la première ligne ensemble pour la première fois depuis Austin.

Norris a réalisé son meilleur départ depuis sa pole position à Sotchi il y a sept courses en terminant troisième, tandis que Perez a placé deux Red Bull dans le top 4 à Yas Marina pour la première fois dans l’ère du turbo-hybride.

Daniel Ricciardo, McLaren MCL35M, P10.

La cinquième place est le meilleur départ de Sainz à Abou Dhabi, pour sa dixième troisième ligne de l’année, devant Bottas, qui a réalisé sa pire performance en Q3 depuis la Russie.

Tsunoda a récupéré d’avoir son premier tour supprimé pour prendre la huitième place, alors qu’il a surclassé son coéquipier Gasly pour la première fois dans une session conventionnelle pour terminer l’année avec six apparitions en Q3 dans les sept dernières courses. Tsunoda prendra également le départ de la course en mediums, après avoir passé la Q2 avec ce pneu.

Ocon a terminé neuvième, s’assurant le tête-à-tête de qualification avec son coéquipier Fernando Alonso 12-10, Ricciardo étant surclassé par Norris pour la quatrième course consécutive.

Les qualifs ici

Grille de départ ici

pht. Mark Thompson/Getty Images

La citation clé

« C’est bien sûr un sentiment incroyable », a déclaré le poleur Max Verstappen. « Je pense que nous avons définitivement amélioré la voiture à nouveau en qualification parce que jusqu’à présent, ce week-end a été un peu par intermittence, mais incroyablement heureux avec ça. C’est bien sûr ce que nous voulions, mais ce n’est jamais facile, surtout avec leur forme [celle de Mercedes] lors des dernières courses. Maintenant, j’ai hâte d’être à demain, car c’est bien sûr le plus important. »

La suite ?

C’est l’avantage de Verstappen, qui part en pole à Abu Dhabi pour la deuxième année consécutive, mais son rival pour le titre, Hamilton, est à ses côtés – et sur le pneu medium, plus durable. La dernière course de dimanche d’une saison dramatique commence à 17 heures, heure locale.

Communiqué la F1

STRATÉGIES DE COURSE POSSIBLES VUES PAR PIRELLI

Bien que le circuit de Yas Marina ait désormais un tracé plus rapide et plus fluide qui met plus d’énergie latérale dans les pneus qu’auparavant, un seul arrêt reste le moyen le plus rapide d’aborder la course de 58 tours (la distance totale a été augmentée de trois tours par rapport aux saisons précédentes, en raison du tour plus court).

Les moyennes à dures, ainsi que les douces à dures, sont à peu près aussi rapides les unes que les autres sur toute la distance de la course. Démarrer sur le soft permet de s’échapper rapidement – ce qui peut être un avantage sur un circuit où la position de la piste est encore importante – mais démarrer sur le médium donne un peu plus de flexibilité autour de la fenêtre d’arrêt au stand.

Un double arrêt est plus lent mais peut jouer un rôle s’il y a une voiture de sécurité. Dans ce cas, l’utilisation des trois composés pourrait être une option ou (pour les pilotes avec deux ensembles moyens disponibles) un relais d’ouverture et de fermeture sur moyen avec un relais moyen sur dur.

SE CONCENTRER SUR

Le pilote Red Bull Max Verstappen a pris la pole position sur la P Zero Red soft C5, établissant le record de piste pour le circuit remodelé d’Abou Dhabi lors de son premier run en Q3. Verstappen et son coéquipier Sergio Perez prendront le départ de la course sur le même composé, car tous deux ont utilisé le soft pour réaliser leurs meilleurs temps en Q2. Pendant ce temps, le rival pour le titre de Verstappen Lewis Hamilton et son coéquipier Mercedes Valtteri Bottas prendront le départ sur la moyenne C4.

Les deux équipes en lutte pour le titre mondial ont donc opté pour deux stratégies de course différentes, Red Bull visant à profiter de la vitesse du soft au départ. Si Verstappen parvient à garder la tête, il aura l’avantage de courir à l’air libre et de n’avoir à suivre personne : ce qui signifie qu’il pourra maintenir une charge constante à travers les pneus et réduire la surchauffe.

Au total, trois pilotes dans le top 10 de la grille prendront le départ de la course sur le médium : les deux Mercedes plus l’AlphaTauri de Yuki Tsunoda.

Les qualifications ont commencé avec une température ambiante de 27 degrés Celsius et 29 degrés en piste. Les températures ont légèrement baissé au cours de la session d’une heure alors que le coucher du soleil s’est transformé en soirée.

Tous les pilotes ont roulé en pneus tendres en Q1 et Q3 à l’exception de Ferrari, qui a également utilisé le medium pour les premiers runs en Q1.

MARIO ISOLA – RESPONSABLE F1 ET COURSE AUTOMOBILE DE PIRELLI :

« Ce fut une séance de qualification intéressante où le choix des pneus a joué un rôle clé. Nous avons vu un mélange de tactiques, avec les deux protagonistes du titre commençant sur des composés différents et s’apprêtant à suivre des stratégies différentes lors de la décision du championnat demain. Sur le papier, un seul -stopper en utilisant le dur pour le deuxième relais est le moyen le plus rapide. En théorie, le soft devrait donner un léger avantage sur la ligne, mais la combinaison moyen-dur devrait être une option légèrement plus rapide dans l’ensemble. Si Max Verstappen parvient à garder l’avance sur la grille, il peut courir à l’air libre et réduire la surchauffe en maintenant une charge constante à travers les pneus. Nous nous attendons à une course tactiquement intrigante, où la gestion des pneus sera certainement un facteur. Enfin, je tiens à féliciter Prema et Oscar Piastri pour avoir remporté le titre F2 de manière aussi spectaculaire plus tôt dans la journée, et Max Verstappen pour avoir été le poleman de l’année, avec 10 prix Pirelli Pole Position. »

MAX VERSTAPPEN :

pht. Clive Rose/Getty Images

« C’est toujours bien d’avoir une performance comme celle-ci aujourd’hui, mais il n’y a aucune garantie pour demain, je m’attends toujours à ce que ce soit une bataille très dure. J’avais initialement prévu de commencer sur les médiums mais j’ai crevé mes pneus donc j’ai dû aller sur les softs, en fait je me sentais bien sur les softs pendant les longs runs donc j’espère que ça marchera demain dans la course. Jusqu’à présent, la voiture a été bonne et tout au long des séances d’essais, nous avons apporté de bonnes améliorations à la voiture. Je pense que tout s’est bien passé, surtout avec l’aide de Checo, ça a été bien exécuté. C’est un super coéquipier et un réel plaisir de travailler avec lui donc un grand merci à lui. J’espère que nous prendrons un bon départ et à partir de là, nous pourrons faire une belle course.

SERGIO PEREZ :

pht. Clive Rose/Getty Images

« Je pense que notre travail d’équipe aujourd’hui était super, surtout pour la Q3 et je suis content pour l’équipe et le résultat, c’était très agréable de voir Max prendre la pole. Max et moi avons parlé du remorquage ensemble et avec le Team, nous avons réussi à en faire un super ! Il est très difficile de le chronométrer, si vous êtes trop près, vous pouvez blesser l’autre voiture et perdre de l’appui. Cela a parfaitement fonctionné ; Je pense que si nous l’essayions à nouveau, il est très probable que cela se passerait mal ! Ce week-end a été beaucoup de travail pour tout le monde dans l’équipe et nous avons poussé extrêmement dur, donc je suis juste heureux que nous ayons réussi à le faire. Me classer quatrième sur la grille n’est pas idéal pour moi mais ce n’était pas le principal aujourd’hui. J’ai perdu P3 dans le dernier virage mais ce n’est pas une catastrophe, il y a encore plein de choses que je peux faire demain. Mon objectif sera de faire la différence sur le front, Je vais essayer d’avoir Lando au début afin de pouvoir soutenir Max dès le début. Il y a encore beaucoup de choses que nous pouvons faire en commençant par les pneus tendres ; c’est un long match et nous ne pensons pas que le pneu de départ va trop dicter. Je pense qu’il y a une belle course devant nous.

CHRISTIAN HORNER, Team Principal Red Bull :

pht. Mark Thompson/Getty Images

« C’était l’un des meilleurs tours de Max de l’année, mais maintenant nous devons essayer de le convertir demain. Les deux runs en Q3 étaient exceptionnels et c’était un excellent travail d’équipe de Checo pour lui donner le remorquage comme il l’a fait, cela valait un dixième ou deux, mais pas une demi-seconde. Max a tout donné et s’en donne à coeur joie, il a tout donné aujourd’hui. Il faut remercier Checo, il a été un vrai coéquipier consciencieux et a sacrifié ses tours ce soir, on ne peut pas demander plus que ça. Lorsque nous avons discuté des stratégies ce matin, nous étions très à 50/50, donc nous ne sommes pas trop contrariés de commencer sur les softs, le médium est un peu plus robuste mais ce sera intéressant de voir comment cela se passe. La position de la voie sera également cruciale compte tenu de la dégradation. Nous devons juste baisser la tête et faire notre meilleure course demain,

Yuki Tsunoda (AT02-04, voiture 22) :

pht. Peter Fox/Getty Images

« C’est un bon week-end jusqu’à présent mais je suis bien sûr un peu frustré aujourd’hui, c’est vraiment dommage pour les limites de la piste en Q3 car je pense que c’était un bon tour surtout sans remorque. Ma confiance est vraiment revenue ce week-end et ça se voit en piste, c’est la plus grande confiance que j’ai ressentie dans la voiture depuis la première course à Bahreïn, donc c’est vraiment positif. Je suis vraiment content de mon tour en Q2 et cela signifie que je vais commencer la course sur les Médiums, ce qui est une très bonne position. C’est définitivement une bonne façon de terminer la saison, avec une qualification solide, et je il suffit de le mettre tout à fait quand ça compte demain.

Pierre Gasly (AT02-05, Voiture 10) :

pht. Peter Fox/Getty Images

« Nous étions tout simplement trop lents pour la Q3 aujourd’hui. Depuis le début du week-end, nous avons galéré, j’ai beaucoup perdu par rapport à Yuki et nous n’avons tout simplement pas réussi à trouver une solution à ce problème. Pendant toute la saison, nous avons été incroyables en qualifications, nous devons donc partir et regarder les données pour mieux comprendre ce qui s’est passé aujourd’hui et essayer d’y remédier pour demain. Je vais pouvoir choisir mon pneu de départ, ce qui est certainement positif, et nous verrons ce que nous pouvons faire pour avancer.

Esteban Ocon :

« Je pense que c’est positif aujourd’hui. Je suis heureux d’être à nouveau en Q3 à la neuvième place, ce qui était probablement le maximum que nous pouvions atteindre. Tout était là, on s’améliorait petit à petit, donc il ne restait plus grand-chose. Dans l’ensemble, c’est positif d’être dans le top 10 pour la course de demain et heureux de terminer l’année – du point de vue des qualifications – avec cette performance. Nous avons choisi de commencer sur Softs pour demain, et je suis sûr qu’il y aura des opportunités à venir. Comme toujours, le but est de marquer des points et nous voulons finir la saison le plus fort possible.

Fernando Alonso :

« La voiture se sentait plutôt bien, donc c’est dommage de rater la Q3 après les problèmes à la fin. Le tour de piste était fou en Q2 et il ne semblait y avoir aucune règle. Cela m’a rappelé ce qui s’est passé en Autriche où des sanctions ont été infligées. Malheureusement, nous n’avons personne pour arbitrer cela. Je pense que nous pourrions grimper quelques places mais voyons par où nous commençons à la fin. Je suis content d’avoir le libre choix des pneus donc ça nous donne l’opportunité de jouer un peu avec notre stratégie et de marquer des points demain.

Marcin Budkowski, directeur exécutif Alpine :

« Les qualifications ont été très serrées aujourd’hui avec des stratégies pneumatiques différentes entre les équipes et beaucoup de trafic à gérer. Nous sommes un peu déçus des neuvième et onzième aujourd’hui, surtout au vu du rythme que nous avons montré hier. Les pilotes étaient moins satisfaits de la voiture lors des Essais libres 3 plus tôt dans l’après-midi, mais nous espérions qu’avec une piste plus fraîche, ils retrouveraient une meilleure adhérence. Fernando s’améliorait lors de sa dernière tentative en Q2 mais a rencontré Daniel (Ricciardo) dans le dernier virage et cela a compromis son tour, manquant la Q3 de seulement 0,012 seconde. Esteban s’est qualifié en neuvième place après une qualification très bien exécutée et a extrait tout ce qu’il pouvait d’une voiture légèrement compromise. Le résultat d’aujourd’hui nous place dans une bonne position pour la course de demain. Esteban partira avec des pneus tendres et Fernando a le libre choix des pneus.

Lance Strol :

 

« Je pense que P13 était autour du maximum que nous aurions pu atteindre aujourd’hui. Nous avons apporté quelques modifications aux réglages de la voiture aujourd’hui et je suis plus satisfait du bilan, qui est positif pour demain. Nous aurons un libre choix de pneus pour le départ de la course et beaucoup d’options avec de la stratégie, il y aura donc des opportunités d’avancer dans la course. Nous devrions nous battre pour marquer des points. Ce serait une belle façon de marquer ma 100e course en Formule 1. »

Sebastian vettel :

« Ce n’était pas notre jour – principalement à cause de problèmes de circulation. J’ai été retardé [par Esteban Ocon] en Q1, mais je viens de passer en Q2 où il y a eu encore plus de problèmes. Tous les pilotes reculaient à la fin du tour et nous avons vu des pilotes sauter les files d’attente. J’ai dû m’arrêter et, par conséquent, j’ai perdu trop de température des pneus, ce qui a gâché mon dernier tour rapide. J’aurais dû être plus égoïste car les autres pilotes ne respectent pas l’engagement de rester en ordre avant de commencer leur tour. Nous nous retrouvons tous au même endroit parce que nous essayons de maximiser les sessions [avec les mêmes timings] mais ensuite vous avez les mêmes pilotes qui sautent toujours la file d’attente. Nous partons donc de la P15 et espérons pouvoir dépasser beaucoup de voitures demain. Notre rythme de course doit être compétitif, alors voyons ce que nous pouvons faire. »

Carlos Sainz # 55 :

pht. Scuderia Ferrari

« Nous sommes très satisfaits de la performance d’aujourd’hui car hier a été l’un des vendredis les plus difficiles de plusieurs courses jusqu’à présent et aujourd’hui nous avons pu bien récupérer. Nous avons travaillé dur pour retrouver une voiture compétitive et pour cela je remercie toute l’équipe. Cette séance a confirmé ma progression en qualifications depuis le début de l’année et c’est un autre aspect positif de ce samedi.

Le troisième secteur était fondamental : pour faire un bon tour, il ne fallait pas pousser trop fort avec les pneus dans les deux premiers secteurs et tout donner dans le dernier. En regardant le classement, cela aurait pu être mieux car Lando n’a que quelques centimes d’avance sur moi. Demain ce ne sera pas facile de doubler mais on va tout faire pour lui donner du fil à retordre et gagner des positions. Je veux terminer ma première saison avec la Scuderia Ferrari en pleine croissance. Allons à la course ! »

Charles Leclerc #16 :

pht. Scuderia Ferrari

« Il y avait le potentiel pour faire mieux aujourd’hui. En Q3 dans les premier et deuxième secteurs, je faisais un très bon tour mais j’ai probablement un peu trop poussé. Du coup, quand je suis arrivé à la dernière partie, je n’avais plus de prise : c’est dommage mais c’est comme ça que ça s’est passé.

Le remontage demain ne sera pas facile, mais je ferai de mon mieux. Nous avons un rythme de course assez soutenu et j’espère donc faire une bonne course lors de la dernière manche de cette saison. »

Laurent Mekies, directeur de course Ferrari :

pht. Scuderia Ferrari

« Une qualification solide, notamment pour le niveau de performance dont nous avons fait preuve. Depuis le début de la saison on voit que derrière les deux équipes qui se disputent au sommet, il y a un bel équilibre et il en faut très peu pour être devant ou derrière un groupe potentiellement composé de dix à douze coureurs. Carlos et Charles ont tout donné, ils étaient en lice pour la deuxième ligne jusqu’à la dernière et leurs positions finales sont un bon point de départ pour la course de demain.

Après deux pistes totalement nouvelles, nous sommes arrivés sur un circuit qui a été considérablement modifié, ce qui le rend beaucoup plus fluide et je pense que le travail effectué par l’équipe ce week-end démontre une fois de plus sa capacité à s’adapter rapidement aux changements. Aujourd’hui, nous avons eu une approche à contre-courant dans la gestion des qualifications, ce qui nous a aidé à exploiter notre potentiel : demain nous essaierons de le traduire en un bon résultat, utile pour atteindre les objectifs que nous poursuivons toujours.

Nous voulons terminer la saison avec une bonne course, en essayant de redonner le sourire à nos pilotes, à nos collègues qui travaillent dur chaque jour, sur la piste et à Maranello, et à tous ceux qui, partout dans le monde, suivent la Scuderia Ferrari avec passion et affection. « .

English Information

Verstappen snatches pole from Hamilton in thrilling Abu Dhabi Grand Prix qualifying

Max Verstappen took a crushing pole position – with the help of a tow from Red Bull team mate Sergio Perez – to seize the advantage over rival Lewis Hamilton for the title-deciding Abu Dhabi Grand Prix.

The Dutchman clocked a brilliant 1m22.109s on his first run to take a 10th pole position of the season, with Hamilton 0.371s off the pace to end up second with Lando Norris a surprise third place.

Red Bull sent Perez out on track first in Q3, ahead of Verstappen, with the Mexican towing Verstappen down the long straight before bailing out of the way before Turn 9 and sacrificing his own lap.

Verstappen made the most of the boost to slot into provisional pole, with Hamilton locking up at the hairpin and ending up nearly half a second adrift.

Mercedes sent their cars out first for the second run, but with Hamilton ahead of Bottas as they turned down the opportunity to try a tow. Hamilton improved, but he was behind in all three sectors and instead will start on the dirty side of the front row alongside his title rival in P2.

However, like his team mate Bottas, Hamilton will start on the more durable medium tyre that should allow him to run deeper into the race before stopping. The Red Bulls, however, will start on the soft tyres, Verstappen moving to that rubber after he flat-spotted his medium tyres in Q2.

Perez will start fourth, ahead of a very quick Carlos Sainz, who appeared to have made big gains after a difficult Friday, with Bottas down in sixth in his final Grand Prix for Mercedes ahead of a move to Alfa Romeo.

Charles Leclerc was seventh, ahead of Yuki Tsunoda – who could have been higher, having sat third before having his lap deleted for track limits – with Esteban Ocon and Daniel Ricciardo completing the top 10.

As it happened

Q1 – The two Mercedes cars dominate, as Russell exits

Red Bull sent Verstappen and Perez out early doors but it was their title rivals Mercedes who set the early pace with Hamilton and Bottas comfortably slotting into first and second, with Verstappen 0.414s off.

The session was then red flagged after a Haas knocked over a bollard, which Norris then ran over, with a marshal then dispatched to collect it before the running got back under way.

Ferrari sent Sainz and Leclerc out on softs, as their initial runs on the mediums weren’t strong enough to guarantee safety, while Vettel was annoyed when he felt he was baulked by Ocon as he battled to get out of the drop zone.

Up front, Hamilton bolted on a set of fresh tyres and went fourth tenths quicker, with Bottas then slotting into second as Mercedes flexed their muscles.

Vettel escaped from the drop zone, but the Williams duo of Nicholas Latifi and George Russell could not follow suit. Kimi Raikkonen’s final qualifying session ended early as he ended up 18th, with Mick Schumacher and Nikita Mazepin closing out the classification.

Knocked out: Latifi, Russell, Raikkonen, Schumacher, Mazepin

Q2 – Red Bull and Mercedes choose differing strategies

Mercedes and Red Bull sent their respective cars out on mediums and though Hamilton went quickest, Verstappen slotted into second by just 0.004s – the duo evidently much more evenly matched on the yellow-walled tyre.

But on the second timed run, Verstappen locked up into Turn 1 and picked up a flat-spot. That forced the Red Bull back to the pits – and with not a lot of time remaining, they swapped to the softs. Was that always the plan? Red Bull boss Christian Horner told Sky “that lock-up wasn’t ideal, so it sort of forced our hands”.

Verstappen promptly went fastest, with team mate Perez – also running the softs – slotting into second. Hamilton was third with Bottas sixth – both on mediums – as they were separated by the Ferrari duo of Sainz and Leclerc.

At the other end of timesheets, Ricciardo scraped through by 0.012s at the expense of Alpine’s Fernando Alonso. Pierre Gasly made a surprising exit, the Frenchman outpaced by his rookie team mate Yuki Tsunoda, with Lance Stroll also knocked out.

Antonio Giovinazzi’s final race with Alfa Romeo – and possibly in F1 – will start from 14th, with Vettel completing the drop zone.

Knocked out: Alonso, Gasly, Stroll, Giovinazzi, Vettel

Q3 – Perez tows Verstappen to pole position

Verstappen set the early benchmark, helped in part from a tow from Perez which the Dutchman said was worth around 0.1s. Hamilton had no answer to that, with the seven-time world champion locking up and slotting into second.

Hamilton improved next time around – but it still wasn’t good enough, giving Verstappen his second successive pole position in Abu Dhabi, and with the title contenders lining up on the front row together for the first time since Austin.

Norris earned his best start since taking pole in Sochi seven races ago with third, with Perez putting two Red Bulls in the top-four at Yas Marina for the first time in the turbo-hybrid era.

Fifth was Sainz’s best-ever start in Abu Dhabi in what is his 10th third row start of the year, ahead of Bottas, who secured his worst Q3 performance since Russia.

Tsunoda recovered from having his first lap deleted to take eighth, as he outqualified team mate Gasly for the first time in a conventional session to end the year with six Q3 appearances in the final seven races. Tsunoda will also start the race on mediums, having gone through Q2 on that tyre.

Ocon was ninth, securing the qualifying head-to-head with team mate Fernando Alonso 12-10, with Ricciardo outperformed by Norris for the fourth race in succession.

The key quote

“It’s of course an amazing feeling,” said polesitter Max Verstappen. “I think we definitely improved the car again in qualifying because so far, this weekend was a bit on and off, but incredibly happy with this. This is of course what we wanted but it’s never easy especially with their [Mercedes’] form in the last few races. Now I’m just looking forward to tomorrow, because that’s of course the most important.”

What’s next ?

It’s advantage Verstappen, as he starts on pole in Abu Dhabi for the second successive year, but his title rival Hamilton is alongside him – and on the more durable medium tyre. Sunday’s final race of a dramatic season begins at 5pm local time.

 

Haut du site