29 mai 2024

Sprint Qatar, ils ont dit…

Analyses et commentaires des équipes rentrées dans les points

Pirelli

PIASTRI GAGNE LE SPRINT, VERSTAPPEN GAGNE LE CHAMPIONNAT

Oscar Piastri a remporté le Qatar Sprint, mettant ainsi fin à la série de trois victoires de Red Bull sur trois dans les courses de format court du samedi de cette saison. Max Verstappen a terminé deuxième après le drapeau à damier, ce qui lui a permis de remporter son troisième titre de champion du monde, alors qu’il reste encore six Grands Prix à disputer cette année. Verstappen rejoint ainsi d’autres triples vainqueurs, Jack Brabham, Niki Lauda, Nelson Piquet, Ayrton Senna et Jackie Stewart.

LA JOURNÉE SUR LA PISTE

Ce fut un samedi inhabituel, puisque la FIA a introduit une séance d’essais libres supplémentaire de dix minutes avant le Shootout, afin de permettre aux pilotes de se familiariser avec le nouveau tracé de la piste, suite aux modifications apportées aux virages 12 et 13. Conformément au règlement, pour le Sprint Shootout, les pilotes devaient utiliser un seul train de pneus Medium pour chacune des deux premières séances, puis un train de Softs en Q3 pour les 10 pilotes restants : huit d’entre eux ont opté pour un nouveau train de C3, tandis qu’Ocon et Alonso ont utilisé celui qu’ils avaient déjà utilisé hier.

Pour la course sprint de 19 tours, le choix des pneus était bien équilibré, avec 12 pilotes optant pour le Medium et huit pour le Soft. Il y a eu trois périodes de Safety Car causées par des accidents et des voitures bloquées hors de la piste dans les zones de sortie de piste en gravier. Pendant l’une de ces périodes, trois pilotes, Zhou, Stroll et Magnussen, sont entrés au stand : le Chinois et le Danois sont passés du Medium au Soft, tandis que le Canadien a emprunté un autre train de C3.

MARIO ISOLA – DIRECTEUR DU SPORT AUTOMOBILE :

« Tout d’abord, nous souhaitons féliciter Max Verstappen pour son troisième titre mondial, au cours d’une saison où il a été bel et bien dominant.

La  journée a été particulièrement chargée pour Pirelli. Comme indiqué précédemment, lors de notre analyse habituelle hier soir après les essais libres, nous avons découvert que certains pneus ayant effectué 20 tours ou plus présentaient des signes de micro-lacérations dans le flanc, entre le composé de garniture et les cordons de la carcasse, très probablement causées par l’impact généré par le passage répété sur les bordures dans certains virages, en particulier les virages 12 et 13. Nous avons immédiatement informé la FIA, qui a pris des mesures en révisant les limites de la piste dans ces virages et en organisant une séance d’essais libres supplémentaire avant le Sprint Shootout, afin de permettre aux pilotes de vérifier les nouvelles lignes dans cette partie de la piste. Maintenant, comme c’est le cas à chaque week-end de course, nous analysons les jeux qui nous sont retournés à la fin de la journée. Une fois cette procédure terminée, nous transmettrons les résultats de nos recherches à la FIA et, si nécessaire, des mesures supplémentaires seront mises en place pour le Grand Prix de demain soir.

En ce qui concerne le comportement des pneus aujourd’hui sur la piste, il était clair que le Medium était le mieux adapté pour un long relais, comme dans le Sprint. Le Soft a fourni des performances supplémentaires au départ et lors des trois relances, mais sur la distance, il a souffert du grainage et d’une forte dégradation thermique. En fait, sur une piste particulièrement glissante en raison du sable soufflé par le vent, ce phénomène était prévisible.

En ce qui concerne la journée de demain, il n’y a pas lieu de spéculer sur les stratégies, puisque nous devons attendre le résultat de nos analyses en cours et voir ensuite si elles ont un effet régulateur sur le déroulement de la course ».

McLaren

« NOUS ÉTIONS FORTS ET AVIONS UN BON RYTHME DE COURSE, C’EST DONC UN RÉSULTAT BIEN MÉRITÉ ».

Oscar Piastri, #81, P1

« Très heureux. Une course très stressante. Quand j’ai vu tous les gars en pneus tendres passer au départ, j’ai pensé que nous étions un peu en difficulté et puis leurs pneus sont tombés assez rapidement, donc c’était bien. Les Safety Cars ont été mon ami aujourd’hui, définitivement une fois que Max [Verstappen] s’est retrouvé derrière moi. Mais le rythme était raisonnable et je pense que, dans une course où vous deviez gérer les pneus, les voitures sur d’autres composés, nous avons fait un très bon travail, donc très heureux.

« Tout ce que nous pouvons essayer d’apprendre pour demain sera également important. Je pensais qu’une fois que Max serait passé en deuxième position, j’allais avoir du pain sur la planche – mais le rythme était bon, j’ai bien géré les pneus et une première victoire au Sprint semble plutôt cool. Enfin, je félicite Max pour son troisième championnat, c’est une réussite remarquable.

Lando Norris, #4, P3 :

 » Tout d’abord, félicitations à Oscar pour sa victoire au Sprint et félicitations à Max [Verstappen] pour son troisième championnat. C’était une course difficile pour moi, un mauvais départ a rendu les choses beaucoup plus délicates, mais nous nous sommes bien battus. Des courses amusantes, de bons dépassements, jusqu’au dernier tour sur George. C’était difficile, mais un autre podium pour notre équipe, c’est génial.

« Oscar a fait un travail formidable ce week-end. J’ai fait beaucoup d’erreurs, mais pas lui, et il en a profité. Il a fait un meilleur travail, alors chapeau à lui ».

Andrea Stella :

« Un excellent samedi pour toute l’équipe, avec la première victoire d’Oscar au Sprint et la troisième place de Lando. Nous étions forts et avions un bon rythme, c’est donc un résultat bien mérité. Pour Oscar, il s’agit d’un moment historique dans sa carrière, tout comme son premier podium à Suzuka en Grand Prix.

« Une fois de plus, j’aimerais remercier toute l’équipe pour son travail acharné, qui nous a permis d’ajouter un nouveau jalon à notre parcours.

« En regardant vers demain, en partant de P6 et P10, nous avons beaucoup de travail devant nous. Cependant, nous sommes encouragés par la performance de la voiture et nous espérons marquer de bons points en course. Enfin, félicitations à Max [Verstappen] et Red Bull pour leur victoire au championnat des pilotes. »

Red Bull

Max Verstappen, #1, P2 et Champion du Monde :

Nous parlons des performances de la voiture, mais je pense que la chose la plus importante est l’atmosphère et les personnes qui travaillent dans l’équipe.

« C’est un sentiment fantastique, être trois fois champion du monde est incroyable. C’est génial pour l’équipe, ma famille et mes amis. Depuis le premier jour, ma famille a beaucoup contribué à faire de moi la personne que je suis aujourd’hui. Par chance, j’ai pu appeler ma mère par FaceTime après la course, elle était déjà en train de boire du champagne ! C’est magnifique parce que ma mère comprend, elle est aussi une coureuse. Mon père et moi étions également présents sur le circuit, c’est donc agréable de les avoir près de nous. Nous parlons des performances de la voiture, mais je pense que la chose la plus importante est l’atmosphère et les personnes qui travaillent dans l’équipe. Nous avons eu beaucoup de bons résultats dans des conditions difficiles, mais nous avons fait un travail incroyable. L’année a été fantastique et l’équipe a travaillé sans relâche tout au long de l’année. C’est très agréable de faire partie de ce groupe de personnes. Pour l’instant, je profite du moment présent et j’espère que nous pourrons continuer sur cette lancée pendant un certain temps, vous savez, nous continuerons à pousser et à essayer de faire de notre mieux.

Sergio Perez, #11, DNF (abandon) :

La façon dont Max a piloté cette année doit être l’une des meilleures saisons de championnat de l’histoire du sport, il a piloté à un niveau différent.

« Tout d’abord, bravo à Max, il a fait un travail formidable et il a travaillé très dur pour cela, avec toute l’équipe, je suis très heureux pour eux. La façon dont Max a piloté cette année doit être l’une des meilleures saisons de championnat dans l’histoire du sport, il a piloté à un niveau différent. Il a été exceptionnel et il mérite tout le succès et le crédit qu’on lui accorde. J’étais au mauvais endroit, au mauvais moment et je n’ai rien pu faire malheureusement, j’ai fini par endommager ma voiture. C’est un après-midi frustrant car je pense que nous avions le rythme pour aller chercher de bons points. Je dois récupérer pour demain, faire de mon mieux et revenir en force. « 

Christian Horner :

Max est le pilote le plus compétitif que j’aie jamais rencontré. La passion, le cœur et l’abondance de compétences le placent parmi les meilleurs.

« Et voilà. Le troisième championnat du monde de Max. Il rejoint ainsi quelques grands noms – Brabham, Piquet, Lauda, Senna et Sir Jackie Stewart. C’est une belle compagnie et c’est bien mérité. Max est le pilote le plus compétitif que j’aie jamais rencontré. La passion, le cœur et l’abondance de compétences le placent au niveau des meilleurs. Il se distingue par sa confiance en lui, qui lui permet d’être toujours à la hauteur, quoi qu’il arrive. Nous l’avons vu sur le mouillé, dans les derniers tours, dans des conditions variables. Sa capacité à ne faire qu’un avec la voiture et sa confiance en lui derrière le volant sont absolument remarquables. Cela surpasse tout ce que nous avons vu jusqu’à présent. Mais la responsabilité de cette victoire dépasse le cadre d’une seule personne. Elle n’aurait pas été possible sans l’ensemble de l’équipe. La façon dont ils se sont galvanisés a été phénoménale, toute la saison, pas seulement ici, mais tous les héros méconnus de l’usine ont eu leur mot à dire dans ce championnat. C’est l’aboutissement de tous les efforts et de toutes les tentatives pour s’assurer que Max dispose de tous les outils dont il a besoin pour remporter un troisième titre d’affilée. Nous allons profiter de cette soirée pour réfléchir et célébrer, mais il y a une course demain où nous serons de nouveau à pied d’œuvre. En attendant, félicitations Max.

Mercedes

La lutte pour le doublé dans le sprint de samedi

  • George Russell a terminé quatrième et Lewis Hamilton cinquième du Sprint F1 disputé samedi sur le circuit international de Lusail.
  • En raison de préoccupations concernant l’effet des oscillations à haute fréquence sur les pneus causées par les trottoirs, les limites de la piste dans les virages 12 et 13 ont été modifiées au début de la journée. Une séance de familiarisation de 10 minutes a été organisée pour ouvrir la journée.
  • Dans le Sprint Shootout, Lewis a eu du mal à trouver l’équilibre qu’il avait hier et a terminé P12. George est plus à l’aise avec la voiture et termine P4.
  • Séparant les stratégies, George s’aligne sur le pneu tendre usagé et Lewis sur le composé médium usagé pour le Sprint de 19 tours.
  • George utilise cette adhérence supplémentaire pour se hisser en P2 sur la ligne de départ, avant d’effectuer une manœuvre audacieuse sur Piastri pour prendre la tête. Cependant, la durée de vie des pneus tendres s’est avérée limitée, et les coureurs de la catégorie médium ont commencé à le chasser.
  • Alors que George revenait en P4, Lewis suivait la trajectoire inverse, mettant à profit le pneu Medium. De la P9 à trois tours de l’arrivée, il se faufile entre les voitures qui le précèdent et effectue deux dépassements dans le dernier tour, s’assurant ainsi la P5.
  • Le résultat final a ajouté neuf points au total de l’équipe ; George et Lewis s’aligneront en P2 et P3 pour le Grand Prix de dimanche.

George Russell, #63, P4 :

J’ai vraiment apprécié ! Le premier tour a été un peu sauvage. J’avais en tête le virage n°6 comme opportunité de dépassement sur les Medium runners. Je savais que j’aurais l’avantage au début, alors j’ai été heureux de réussir à doubler Piastri. J’ai été surpris par la rapidité avec laquelle le pneu tendre s’est dégradé et nous avons eu de la chance qu’il y ait eu un certain nombre d’interventions de la voiture de sécurité. Sans cela, nous aurions pu terminer en dehors des points. C’est ce qui peut arriver lors d’un week-end de sprint où vous avez peu d’entraînement et peu de connaissances sur les pneus. Cela dit, si nous avions roulé sur les Mediums, nous aurions quand même terminé P4. Rien de gagné, rien de perdu.

C’était positif de voir notre avantage en termes de rythme sur Ferrari aujourd’hui. Nous avions les mêmes pneus qu’eux et nous étions plus rapides. Nous sommes bien placés demain pour nous battre contre les McLaren. Ce sera intéressant du point de vue de la stratégie, alors voyons ce que nous pouvons faire. Enfin, le titre de champion du monde de Max est amplement mérité. C’est une réussite incroyable, alors félicitations à lui. Nous devons élever notre niveau de jeu pour lui donner plus de fil à retordre l’année prochaine.

Lewis Hamilton, #44, P5 :

J’étais assez lent au début avec le pneu médium. Je savais que la dégradation serait élevée et que la course nous reviendrait. Est-ce que je savais que j’allais pouvoir remonter à la cinquième place ? Non, mais j’espérais pouvoir le faire tout au long de la course. J’ai essayé de positionner ma voiture du mieux que je pouvais, de rester à l’écart des problèmes et de progresser étape par étape. La voiture est toujours délicate à conduire, mais notre rythme était bon dans l’ensemble. Je sais que j’ai la maîtrise de la course. Il ne me reste plus qu’à travailler sur mes qualifications !

Cela dit, demain, nous partons en troisième position. C’est évidemment une bien meilleure place que celle que nous occupions aujourd’hui. Nous devrions nous battre pour conserver cette position. Nous savons qu’il sera difficile de tenir les McLaren derrière. Elles sont un peu plus loin derrière, donc nous ferons de notre mieux pour y parvenir. Nous donnerons tout ce que nous avons, comme toujours. Félicitations également à Max pour son troisième titre de champion du monde, il a réalisé une excellente saison et c’est une réussite bien méritée. Ce serait formidable si nous pouvions nous battre avec lui demain.

Andrew Shovlin, directeur technique de Trackside :

Les problèmes liés à l’oscillation à haute fréquence nous ont permis de gagner 10 minutes de course supplémentaires. C’était utile avant d’entamer le Sprint Shootout. L’équilibre que nous avions trouvé avec la voiture hier a cependant fait défaut à Lewis lors de cette séance. P12, il n’était pas en position sur la grille de départ pour le sprint. George était plus heureux et un tour solide lui a permis de se classer P4. Nous avons choisi de répartir les stratégies pneumatiques entre nos voitures ce soir. Cela nous a permis d’obtenir des données à la fois sur les gommes tendres et les gommes moyennes. George a pu faire bon usage de l’adhérence supplémentaire des pneus tendres en début de course. La dégradation a été plus importante que nous ne l’avions prévu, et il était inévitable qu’il recule. Il a fait un travail remarquable pour s’accrocher à la quatrième place. Pour Lewis, ce fut l’histoire inverse. Il a attendu que la course vienne à lui, puis il a utilisé le déport des pneus pour maximiser notre résultat. Nous pouvons être satisfaits de notre rythme aujourd’hui et partir de P2 et P3 demain nous donne une bonne opportunité d’augmenter notre avance sur Ferrari au championnat des constructeurs. Des félicitations doivent également être adressées à Max Verstappen. Il a été superbe cette année et son titre est pleinement mérité. Nous travaillons tous aussi dur que possible pour lui rendre la vie beaucoup plus difficile l’année prochaine.

Ferrari

TROIS POINTS AUJOURD’HUI

La Scuderia Ferrari a dû se contenter de trois points au Qatar Sprint grâce à la sixième place de Carlos Sainz. Charles Leclerc a pris le drapeau à damier en septième position mais a reçu une pénalité de cinq secondes pour avoir dépassé les limites de la piste plus de trois fois et a donc terminé en dehors des huit premières places qui donnent des points le samedi.

La course. L’équipe a opté pour une stratégie agressive, avec les deux voitures chaussées de pneus tendres, qui ne semblent pas être des pneus viables pour le Grand Prix de demain qui débute à 20 heures locales (19 heures CEST). Le format sprint de ce week-end signifiait qu’aucune équipe n’avait été en mesure d’acquérir des données de longs runs et le plan de Carlos et Charles était d’essayer de gagner des places après le départ, en tirant le meilleur parti de l’adhérence supplémentaire du composé le plus tendre et en essayant ensuite de les faire durer jusqu’au drapeau à damier. Au départ, les choses se passent comme prévu, Carlos et Charles prenant des départs parfaits pour se hisser respectivement aux troisième et quatrième places. Plusieurs périodes de Safety Car ont d’abord joué en faveur de ceux qui roulaient en Softs, à savoir les Ferrari, George Russell, Fernando Alonso et Pierre Gasly. Mais lorsque la course a repris, Max Verstappen a pu devancer les deux Ferrari. La dernière période de neutralisation s’est terminée alors qu’il restait cinq tours et à ce moment-là, Carlos et Charles ont dû faire face aux attaques de Lando Norris et Lewis Hamilton, devant se contenter des sixième et septième places au drapeau. La pénalité de Charles le fait rétrograder à la 13e place.

Beaucoup de données. Les données du Sprint vont maintenant être étudiées en détail ce soir en vue du Grand Prix. Ce soir, les pneus utilisés aujourd’hui seront analysés par Pirelli et une décision sera prise quant à l’obligation pour tous les pilotes d’effectuer trois arrêts de pneus pendant la course pour des raisons de sécurité, suite à la modification des limites de piste effectuée pour aujourd’hui. Dans ce cas, la décision d’économiser un train de pneus Medium aujourd’hui pourrait entrer en ligne de compte.

Carlos Sainz, #55, P6 :

Le sprint a été très difficile aujourd’hui. Nous n’avions pas de données sur les longs runs et nous avons donc décidé de partir avec les Softs pour essayer de gagner des places au départ et ensuite gérer les pneus pour défendre notre position. J’ai réussi à prendre un très bon départ et pendant les premiers tours, il semblait que nous pouvions nous battre en tête. Malheureusement, nous avons commencé à perdre trop de terrain à cause du graining par rapport à nos rivaux qui roulaient en Mediums et la sixième place était le mieux que nous pouvions conserver.

Nous avons appris des choses importantes pour demain et, même si la course s’annonce très difficile pour nous, nous allons nous battre jusqu’au bout pour gagner des points.

Charles Leclerc, #16, P7 :

C’était un Sprint intéressant. Je n’avais plus de pneus tendres neufs après les qualifications et la séance d’essais libres, alors nous sommes partis avec un train de pneus usagés, ce qui était un peu plus difficile en termes de gestion. Cela pourrait nous donner un avantage pour la course de demain, car le composé Medium semblait fort aujourd’hui et nous avons un train supplémentaire par rapport à nos concurrents qui ont déjà utilisé les leurs dans le Sprint. Si nous prenons soin des Softs, ils peuvent être bons aussi, donc ça devrait être une course intéressante.

Frédéric Vasseur, Directeur de l’équipe :

Tout d’abord, nous adressons nos félicitations à Max (Verstappen) et à Red Bull pour avoir remporté le titre Pilotes aujourd’hui. En ce qui nous concerne, la décision d’opter pour le pneu tendre n’a clairement pas été payante. Le fait qu’il y ait eu plusieurs périodes de voiture de sécurité a un peu aidé, sinon nous aurions été encore plus mal en point. Nous avons donc limité les dégâts et gagné quelques points. Maintenant, nous nous concentrons déjà sur le Grand Prix de demain, où les principaux points seront attribués, et nous nous efforçons de faire mieux qu’aujourd’hui. Pour toutes les équipes, les 19 tours d’aujourd’hui ont été utiles en termes d’informations sur l’usure des pneus à long terme et demain, nous mettrons en pratique les leçons apprises.

Williams

Dave Robson, responsable de la performance des véhicules :

Les conditions étaient complètement différentes entre les deux séances d’aujourd’hui. Lors de la séance d’essais de l’après-midi, nous avons eu du mal à trouver l’adhérence et l’équilibre des pneus et du châssis. Par conséquent, nous nous sommes mal qualifiés pour la course sprint. En revanche, lors de la séance du soir, plus fraîche et plus calme, la voiture s’est considérablement améliorée et Alex a pu faire de très bons progrès, aidé par son choix du composé de pneu Medium, plus robuste. Logan était équipé du pneu Soft, plus délicat, et aurait pu avoir plus de difficultés vers la fin de la course, mais sa course s’est terminée prématurément lorsqu’il a quitté la piste et s’est retrouvé dans le bac à graviers.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous ne sommes que samedi soir et l’événement du Qatar n’a pas fini de faire parler de lui. En raison de certaines inquiétudes concernant le comportement des pneus sur les trottoirs, il pourrait y avoir des restrictions supplémentaires que nous devrons respecter demain. Nous disposons d’une bonne gamme de pneus pour les deux pilotes et nous nous attendons à des conditions clémentes, comme celles dont nous avons bénéficié ce soir. Les deux pilotes chercheront à gagner des places et à se battre pour les points.

Toute l’équipe s’est bien comportée aujourd’hui ; il aurait été facile de baisser la tête après notre performance aux tirs au but, mais tout le monde a continué à travailler assidûment et à se préparer minutieusement pour la course sprint. Aujourd’hui, ce travail a porté ses fruits et nous avons marqué nos premiers points lors d’une épreuve de sprint.

Enfin, je félicite Max et toute l’équipe de Red Bull Racing pour avoir remporté le championnat des pilotes aujourd’hui. Ils ont établi la référence cette saison et ils continuent à placer la barre très haut pour nous.

Alex Albon, #23, P8 :

Nous avons profité des difficultés de chacun aujourd’hui et cela nous a permis de marquer un point, qui est maintenant de deux points suite à la pénalité de Charles, donc je suis très heureux ! Nous avons pris un pari avec les réglages, et nous avons réussi, donc je pense que c’est une bonne stratégie et un peu de chance. Nous serons en bonne position pour demain, à condition que le vent soit faible comme lors du Sprint, ce qui semble être le cas.

Logan Sargeant, #2, DNF (abandon) :

J’en ai trop demandé quand j’ai tourné dans le virage d’entrée et l’arrière est devenu super léger. C’était une erreur stupide, mais le point positif est que j’ai bien piloté tout le week-end. Le rythme a été bon, et nous allons continuer comme ça demain pour essayer de faire un bon Grand Prix. C’est donc le plan et je suis impatient de faire un autre essai dans une meilleure position sur la grille de départ.