13 août 2022

Sainz décroche sa première victoire à l’issue d’une course folle, bien aidé par la stratégie bizarre de Ferrari

Carlos Sainz, de l’écurie Ferrari, a remporté sa première victoire en Formule 1 après une course époustouflante au Grand Prix de Grande-Bretagne. L’Espagnol a terminé devant la Red Bull de Sergio Perez et la Mercedes de Lewis Hamilton.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P1. pht. Scuderia Ferrari

La clé de la victoire de Sainz a été un Safety Car en fin de course, causé par l’abandon de l’Alpine d’Esteban Ocon. Sainz a ensuite attaqué son coéquipier Charles Leclerc avec des pneus neufs au redémarrage pour s’emparer de la première place et décrocher sa première victoire pour son 150e départ en Grand Prix.

L’action a été frénétique dans les derniers tours, cependant, avec Perez – qui avait chuté à P16 après un arrêt aux stands, après avoir eu un contact au début de la course après un arrêt au drapeau rouge – s’en sortir dans une lutte passionnante avec Hamilton et Charles Leclerc de Ferrari pour prendre une improbable P2.

Hamilton, quant à lui, a ravi la foule avec son deuxième podium consécutif et son 13e à Silverstone – un record absolu sur un seul site – en P3.

Zhou Guanyu (Alfa Romeo) et Alex Albon (Williams) ont été emmenés au centre médical après des incidents séparés au virage 1. Zhou a été libéré plus tard, tandis qu’Albon a été transféré à l’hôpital de Coventry pour des contrôles de précaution.

Leclerc a été contraint de prendre la P4, après avoir mené pendant une grande partie de la course, terminant devant l’Alpine de Fernando Alonso et la McLaren de Lando Norris.

#11, Sergio Perrez, P2. pht. Red Bull

Le leader du championnat Max Verstappen n’a pu prendre que la P7, le leader du début de course ayant subi une forme de dommage qui a entravé sa Red Bull, le Néerlandais a tenu tête à la Haas de Mick Schumacher dans les derniers tours, l’Allemand marquant ses premiers points en F1 en P8.

Sebastian Vettel (Aston Martin) et Kevin Magnussen (Haas) complètent le top 10, Lance Stroll étant 11e sur la deuxième Aston Martin, devant Nicholas Latifi (Williams), Daniel Ricciardo (McLaren) et Yuki Tsunoda (AlphaTauri), lors d’une journée mémorable pour Carlos Sainz.

Comment cela s’est passé

Une fois que Sebastian Vettel a ravi les fans avec une démonstration de la Williams FW14B 1992 qu’il possède, et que la grille de départ remplie de célébrités – dont Tom Cruise, Stormzy et le pilote d’origine de la FW14B, Nigel Mansell – a été escortée vers la sécurité, il était temps de passer aux choses sérieuses de la course.

Race Start 2

Il ne pleut pas comme lors des qualifications samedi, mais ce n’est pas exactement un soleil radieux – des nuages menaçants menacent avec intention et un vent fort souffle. Le contrôle de la course avait le risque de pluie à 20% – mais les nuages se sont rapidement dissipés, nous laissant avec une course sèche.

Verstappen a pris le départ en P2, après avoir opté pour les pneus tendres, alors que Sainz, le détenteur de la pole, était en mediums, pour prendre la tête de la course. Hamilton a réussi sa propre échappée pour passer de P5 à P3, devant Leclerc. Cependant, les drapeaux rouges ont rapidement été agités après un incident au virage 1 impliquant George Russell, Pierre Gasly et Zhou Guanyu, suivi d’un autre incident en bas de l’échelle impliquant Sebastian Vettel, Esteban Ocon, Yuki Tsunoda et Alex Albon.

#44, Lewis Hamilton, P3. et réalise le meilleur tour en course. pht. Mercedes

Zhou et Albon ont tous deux étés emmenés au centre médical, conscients, après ce qui a été une paire d’accidents déplaisants. La FIA a alors annoncé que la course allait connaître un redémarrage à l’arrêt, la grille de départ reprenant ses positions initiales. Zhou, Albon et Russell sont désormais exclus de la course, tandis que ceux qui ont bénéficié d’une bonne échappée la première fois ont tout à refaire.

Après un arrêt de 45 minutes, les voitures se sont reformées sur la grille. Alors que les cinq feux rouges s’éteignaient pour la deuxième fois dimanche après-midi, Sainz s’est déplacé pour couvrir Verstappen, désormais chaussé comme les autres en médium, le poussant vers le mur au virage 1, freinant suffisamment l’élan du Néerlandais pour conserver son avance.

Derrière, Perez et Leclerc sont entrés en contact en se disputant la P3 au virage 4, causant des dommages à l’aileron avant du Mexicain, tandis que Norris a devancé Hamilton pour prendre la P5 à The Loop. Leclerc, après avoir dépassé Perez, a ensuite tenté une manœuvre sur Verstappen à Brooklands, Verstappen a mis en place une défense solide qui a vu Leclerc sortir de la piste – les commissaires ont noté l’incident mais ont décidé de ne pas émettre de sanction.

#16, Charles Leclerc, P4, encore victime d’une stratégie aléatoire de Ferrari. pht. Scuderia Ferrari

Perez était clairement gêné, et a été forcé de plonger dans les stands au cinquième tour pour un nouveau nez et un autre jeu de pneus medium, le Mexicain passant de P4 à P16. En tête, Verstappen avait le sang chaud et commençait à remonter Sainz après le redémarrage agressif de l’Espagnol. « Il est un peu plus rapide », a dit Sainz à son équipe. Il l’était en effet – mais Sainz a rendu le rythme de Verstappen académique quand il a vacillé à la sortie de Maggots/Becketts et est sorti de la piste, permettant à Verstappen un dépassement facile.

Derrière, pendant ce temps, les AlphaTauri ont effectué une double pirouette après que Tsunoda ait perdu l’arrière de sa voiture au virage 3 et ait percuté Gasly, les deux se retournant puis continuant leur route – Tsunoda a reçu une pénalité de cinq secondes pour avoir provoqué une collision. Gasly sera plus tard contraint au retrait.

12e  tour et Sainz est de retour en tête. Verstappen a senti qu’il avait écrasé du carbone et, craignant une crevaison, a plongé directement dans les stands, après avoir vu les deux Ferrari de Sainz et Leclerc passer en trombe. L’équipe a confirmé qu’il avait subi des dommages à la carrosserie qui compromettaient ses performances, mais qui n’étaient pas critiques pour la sécurité, malgré les affirmations de Verstappen selon lesquelles la voiture était « 100% cassée ».

Avec Verstappen hors du tableau à l’avant, la bataille à suivre était maintenant les coéquipiers de l’équipe Ferrari Sainz et Leclerc à l’avant – Leclerc devenant de plus en plus frustré derrière l’Espagnol, qui était en tête de la course, et qui, selon lui, « **** », avec la Mercedes de Hamilton devenant de plus en plus grande dans les rétroviseurs du Monégasque.

#14, Fernando Alonso, P5, encore une course solide de l’espagnol.

La solution de Ferrari a été de faire rentrer Sainz au 20e tour pour de nouveaux pneus, laissant Leclerc libre, Sainz revenant en P3 juste devant Lando Norris. C’est maintenant l’heure du marteau, comme il y a 12 mois, alors qu’Hamilton – les améliorations de la W13 semblent fonctionner – a progressivement rattrapé Leclerc, le pilote Ferrari ayant subi quelques dommages à l’aile avant lors de son contact avec Perez.

Leclerc est rentré aux stands au 25e tour, et est revenu derrière Sainz en P3 alors que Hamilton prenait la tête d’une course pour la première fois en 2022. Cela signifie que l’ordre à la mi-course, au 26e tour sur 52, était Hamilton, Sainz et Leclerc, suivi de Norris en P4, puis Alonso, Perez, Vettel, Verstappen – qui a fait un nouveau pit-stop pour les pneus durs au 23e tour, mais qui se plaignait que le pilotage de sa RB18 était comme « conduire sur la glace » – avec Nicholas Latifi qui s’accroche en P9 devant Esteban Ocon.

Hamilton imposait son rythme sur ses vieux pneus mediums à l’avant, tout en essayant de faire fonctionner son overcut sur les Ferrari. Au 31e tour, Sainz a reçu l’ordre de passer, n’ayant pas réussi à égaler l’écart de rythme que l’équipe avait établi, avec Leclerc libéré en P2. Malgré le fait qu’Hamilton était à 18s de Leclerc, cette course virtuelle était tendue, alors que les logiciels de prédiction des ingénieurs sur les murs des stands et de retour au centre de contrôle de la mission faisaient des calculs cruciaux.

« Je ne peux pas maintenir ce rythme indéfiniment », a déclaré Hamilton, et Mercedes a eu pitié de lui au 33e tour, en l’amenant aux stands pour ce qui était un arrêt lent de 4,3 secondes, avec un problème à l’arrière gauche. Il est sorti troisième, à environ 4s de Leclerc et Sainz – et n’a pas été très impressionné par ce fait.

#4, Lando Norris, McLaren, P6

L’après-midi misérable de Verstappen l’a vu se faire dépasser par Esteban Ocon pour P8 au 38e tour. Verstappen a ensuite rendu la pareille, mais c’était trop facile – et en effet, Ocon ralentissait, finissant par s’arrêter juste avant Copse et faisant sortir une voiture de sécurité. Sainz et Hamilton ont immédiatement plongé dans les stands, laissant Leclerc devant sur ses pneus durs usagés (étrange comme stratégie) – tous les pilotes, à l’exception de Magnussen et du Monégasque, s’arrêtant.

La course a commencé au 43e tour sur 52, avec Sainz qui a rappelé à Ferrari : « Je vais être beaucoup plus rapide que Charles ». Il y avait des visages tendus sur le mur des stands Ferrari, car Sainz, furieux d’une instruction de permettre à son coéquipier de « respirer » au redémarrage, a ignoré l’instruction et a attaqué et passé à Brooklands pour reprendre la tête, Perez passant Hamilton dans la boucle pour la P3.

L’action à partir de là jusqu’à la fin du match a été fantastique. Sainz avait vérifié en tête, mais derrière, une erreur de Leclerc au virage 18 a permis à Perez et Hamilton de se rapprocher, le trio se doublant et se repassant dans une fin appropriée à ce qui avait été une course chaotique. Mais c’est Perez qui avait les jambes, dépassant Hamilton dans le complexe du village, Leclerc se faufilant aussi devant la Mercedes, avant que ce duo ne se livre à un duel sensationnel – Leclerc tenant brillamment Hamilton à travers Copse, avant d’être obligé de céder sa place à Stowe.

#1, Max Verstappen, P7, avec une voiture blessée. pht. Red Bull

C’est ainsi que le top 4 s’est dessiné, Sainz franchissant la ligne avec 3’’779s d’avance sur Perez pour sa toute première victoire en Formule 1 – et la première victoire de Ferrari depuis l’Australie en avril. Perez était ravi, bien qu’un peu choqué, de sa remontée de la P16 à la P2, tandis que les plus grands applaudissements étaient réservés à Hamilton, prenant la P3 après une conduite typiquement Hamiltonienne qui aurait réjoui le cœur des ingénieurs de Mercedes après leur travail sur les mises à jour de la voiture.

#44, Mick Schumacher, P8, première fois dans les points.

Leclerc a dû se contenter de la P4 et pourrait se poser des questions, n’ayant pas été contraint de rentrer dans la voiture de sécurité, tandis que Fernando Alonso a complété le top cinq d’une bonne journée pour les fans espagnols de F1 – Norris prenant la P6 devant son public.

Verstappen a été laissé à la lutte avec Mick Schumacher dans sa Red Bull bléssée, et a tenu tête à l’Allemand pour prendre la P7, alors que Schumacher marquait ses premiers points en F1. Vettel et Magnussen complètent le top 10, Haas remportant le double de points après une disette de cinq courses.

#5, Sebastian Vettel, Aston Martin, P9

Stroll est passé de P20 à P11, devant Latifi – qui s’est arrêté sur la ligne droite de départ-arrivée à la fin de la course – avec Ricciardo P13 après un après-midi difficile, avec quatre arrêts aux stands, et Tsunoda classé 14e et dernier.

#20, Kevin Magnussen, P10

Mais après la deuxième plus longue attente pour une victoire dans l’histoire de la Formule 1, c’est Sainz qui était l’homme principal – bien que, après une certaine dynamite radio de l’équipe entre leurs deux pilotes, cela pourrait être un débriefing intéressant chez Ferrari dimanche soir…

La citation clé

« Je ne sais pas quoi dire. C’est incroyable. Je veux dire, première victoire en course, 150 courses plus tard, avec Ferrari, à Silverstone. Je ne peux pas demander plus. C’est un jour très spécial, un jour que je n’oublierai jamais, un week-end très spécial en général, et oui, merci à tous pour votre soutien, pour vos encouragements. Lewis était sur le coup aujourd’hui, j’ai entendu. C’était une de ses journées, mais nous avons réussi à tenir bon et je suis incroyablement heureux » – Carlos Sainz, Ferrari

#11, Sergio Perrez, P2 – #55, Carlos Sainz, P1 – #44, Lewis Hamilton, P3

Quelle est la suite ?

Accrochez-vous à vos chapeaux, car nous allons traverser l’Europe pour préparer le Grand Prix d’Autriche au Red Bull Ring le week-end prochain, du 8 au 10 juillet. Comme le nom du circuit le suggère, c’est le terrain de Red Bull. Mais qui peut déstabiliser les Bulls sur ce circuit vallonné niché dans les Alpes styriennes ? Rendez-vous la semaine prochaine pour le découvrir.

GP de Grande Bretagne ici

Meilleurs tours ici

Pit-Stop ici

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici

Pirelli

L’HISTOIRE DES PNEUS DE COURSE

Le Grand Prix de Grande-Bretagne a été remporté par le pilote Ferrari Carlos Sainz depuis la pole position – mais cela ne raconte que la moitié de l’histoire. La course a été relancée après un drapeau rouge au premier tour, et tous les pilotes sauf deux (Lando Norris et Daniel Ricciardo de McLaren) ont changé de pneus.

L’intervention de la voiture de sécurité dans les derniers instants de la course a été un autre moment décisif. Il est arrivé juste au bon moment pour Sergio Perez de Red Bull, qui est remonté à la deuxième place après un mauvais départ, mais a désavantagé Charles Leclerc de Ferrari, qui est resté sur les pneus durs P Zero White bien utilisés et a glissé à la quatrième place. Leclerc était en tête à la reprise, mais a été dépassé par Sainz, Perez et Hamilton sur les nouveaux pneus tendres P Zero Red dans les derniers instants.

Les trois gommes ont joué un rôle clé, avec des pneus durs, des P Zero Yellow medium et des soft sur la grille de départ originale. Trois stratégies différentes ont été utilisées par les quatre premiers, contribuant à des batailles époustouflantes tout au long de la course.

Parmi ces duels, un combat qui s’est déroulé jusqu’au dernier virage pour la septième place entre Max Verstappen (Red Bull) et Mick Schumacher (Haas), ce dernier marquant aujourd’hui ses premiers points au championnat du monde de Formule 1.

COMMENT LES COMPOSÉS ONT FAIT LA DIFFÉRENCE

HARD : Un pneu très durable, capable de longs relais ; plus difficile à chauffer dans les conditions relativement fraîches d’aujourd’hui, avec environ 20 degrés centigrades dans l’air ambiant et un peu plus de 30 degrés sur la piste. Une fois qu’il a atteint sa fenêtre de fonctionnement, le pneu dur a été très régulier.

MEDIUM : Le pneu principal de la course, choisi par la majorité des pilotes qui ont pris le départ au deuxième tour. Il a mélangé performance et durabilité, Perez ayant bouclé 34 tours avec ce pneu pendant la majeure partie de la course : un ingrédient clé de son impressionnante remontée.

SOFT : Verstappen a utilisé la vitesse supplémentaire de cette gomme pour dépasser Sainz lors du départ initial ; elle s’est ensuite imposée après la voiture de sécurité, la plupart des pilotes l’ayant choisie pour un sprint final vers l’arrivée. Hamilton a remporté le meilleur tour avec la gomme molle, et est monté sur le podium de sa course nationale.

« Nous avons vu l’une des courses les plus palpitantes de mémoire récente ».

« Tout d’abord, et c’est le plus important, nous sommes tous incroyablement soulagés et reconnaissants que les pilotes impliqués dans l’effrayant accident du premier tour aillent bien : un témoignage des incroyables normes de sécurité dans ce sport. Ensuite, nous avons assisté à l’une des courses les plus passionnantes de mémoire d’homme, avec des batailles tout au long de la course et la stratégie des pneumatiques comme élément clé. Pour tous ceux qui se demandent encore si le nouvel ensemble de voitures et de pneus de 2022 a amélioré le spectacle et favorisé les dépassements, voici votre réponse ! »

Ferrari

Une Fiesta pour Carlos qui remporte sa première victoire !

À sa 150e tentative, Carlos Sainz est un vainqueur en Formule 1, franchissant pour la première fois le drapeau à damier du Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone au volant de sa F1-75. Pour la Scuderia Ferrari, c’est la troisième victoire de la saison et sa 241e au total. Carlos est donc le 40e pilote à gagner pour Ferrari, le deuxième Espagnol après Fernando Alonso. Il porte à 112 le nombre total de pilotes ayant remporté un Grand Prix de championnat du monde. C’est un week-end presque parfait pour Sainz, après sa pole position d’hier. Charles Leclerc a mené une course agressive, avec plusieurs duels, pour terminer à la quatrième place. Une voiture de sécurité à quelques tours de la fin, après qu’Esteban Ocon se soit arrêté sur la piste, n’a pas joué en sa faveur.

Derniers tours. Lorsque Ocon s’est arrêté sur la piste et que la voiture de sécurité est sortie, Charles était en tête, devant Carlos et Lewis Hamilton. A ce moment, l’équipe a fait rentrer Sainz, laissant Leclerc en tête avec des pneus plus frais, estimant que les pneus tendres des concurrents se dégraderaient probablement assez rapidement. Au redémarrage, Charles a eu du mal à faire remonter ses pneus en température et s’est fait dépasser par son coéquipier, ainsi que par Sergio Perez et Hamilton. Il a donc dû se contenter des 12 points de la quatrième place.

En route pour l’Autriche. La Scuderia Ferrari quitte le Royaume-Uni en ayant gagné des points sur ses rivaux dans les championnats des constructeurs et des pilotes, avec Carlos et Charles. Il est maintenant temps de se préparer pour la prochaine course, dans une semaine, sur le circuit de Spielberg en Autriche.

Carlos Sainz #55, P1 :

pht. Scuderia Ferrari

Quelle journée ! Gagner mon premier GP de F1 et avec la Scuderia Ferrari devant cette foule incroyable, sur l’un de mes circuits préférés, Silverstone, est littéralement incroyable.

Mentalement, c’était l’une des courses les plus difficiles que j’ai faites : gérer les écarts, beaucoup de bagarres sur la piste, le deuxième départ. Nous avons eu un peu de mal avec le sous-virage et lors du deuxième relais, nous avons dû économiser du carburant pour arriver au bout, donc le lift-and-coast m’a mis en danger par rapport aux voitures derrière.

Cependant, dès que la voiture de sécurité est sortie, nous savions qu’il était primordial de changer les pneus car les miens étaient assez vieux. Au redémarrage, j’avais des pneus plus frais, mais nous nous battions pour le doublé en tant qu’équipe, alors j’ai essayé d’être aussi propre que possible pour doubler Charles. Grâce à l’essence économisée derrière la voiture de sécurité, nous avons pu pousser jusqu’à la fin et finalement j’ai obtenu ma première victoire. Je vais en profiter pour aujourd’hui mais nous allons immédiatement commencer à travailler sur la préparation de la prochaine.

Charles Leclerc #16, P4 :

pht. Scuderia Ferrari

Je n’ai pas terminé là où je le voulais, c’était donc une course frustrante pour moi. Il y avait des moments où je devais vraiment être à la limite pour garder ma position, en me battant avec d’autres qui étaient sur Softs, ce qui n’était pas facile à la fin. C’est dommage de ne pas avoir ramené plus de points pour notre équipe aujourd’hui, mais c’est comme ça que ça se passe parfois.

Même si je suis déçu, cela ne doit pas masquer l’incroyable première victoire de Carlos. C’est un moment qu’il n’oubliera jamais, un rêve devenu réalité pour tout pilote et j’espère qu’il en profitera !

Mattia Binotto Directeur de l’équipe et Directeur général :

pht. Scuderia Ferrari

Renouer avec la victoire, surtout sur un circuit aussi exigeant que Silverstone, est particulièrement agréable et confirme que nous avons bien travaillé cette saison, tant sur le circuit qu’à Maranello. Carlos a réalisé un excellent week-end, au cours duquel il a également obtenu sa première pole position. Il a été fort et régulier tout au long du week-end et la victoire est amplement méritée.

D’un autre côté, c’est dommage que nous ayons marqué moins de points que nous aurions pu le faire avec Charles qui, lorsque la voiture de sécurité est sortie, était confortablement en tête. Faire rentrer Charles à ce moment-là, ce qui l’aurait mis derrière Hamilton, qui serait resté en pneus durs frais, ne semblait pas être le bon choix, nous avons donc décidé de le laisser en piste. Malheureusement, au redémarrage, il était désavantagé en termes de pneus. Nous voulons également féliciter Mick Schumacher pour avoir marqué ses premiers points au championnat. Ils sont bien mérités.

Enfin, il convient de souligner une fois de plus les efforts de la FIA et de la Formule 1 en matière de sécurité. Le fait qu’aucun pilote impliqué dans les accidents du départ n’ait subi de blessure grave confirme l’efficacité des mesures de sécurité actuelles.

Red Bull

Max Verstappen, #1, P7 :

« La septième place est un bon résultat compte tenu des dommages que j’avais sur la voiture et avec Checo sur le podium, nous avons marqué de bons points pour l’équipe. J’avais bien sûr espéré plus, mais aujourd’hui, je n’ai pas eu de chance. J’ai jeté un coup d’œil à la voiture pendant le drapeau rouge et tout le dessous du côté gauche était rompu. J’ai heurté un énorme débris, je pense que c’était du carbone. En conduisant, j’ai eu l’impression d’avoir une crevaison car je n’avais plus d’équilibre et j’étais très survireur. La voiture était difficile à conduire, j’ai essayé de trouver un bon équilibre aérodynamique mais c’était difficile. Je comprends qu’Alex passe des contrôles de précaution à l’hôpital, donc j’espère qu’il va bien. Ce n’est jamais agréable de voir ces choses et aujourd’hui a prouvé une fois de plus que le halo est une amélioration massive pour la sécurité, je pense que sans lui Zhou aurait été dans un état différent. »

Sergio Perez, #11, P2 :

« C’est une bonne journée pour nous et pour l’équipe après un week-end aussi désordonné pour nous. Physiquement, je n’étais pas à cent pour cent cette semaine et après le premier tour, j’étais dernier, donc s’en sortir avec une deuxième place est un excellent résultat. J’ai été très malchanceux au premier tour en entrant en contact avec Charles, j’ai cassé mon aileron avant et j’ai dû me mettre à l’arrière. Nous avons donc dû nous battre et c’est bon d’avoir un tel résultat. Je suis également très heureux pour Carlos et partager sa première victoire avec lui est un beau moment pour lui et sa famille. J’ai beaucoup apprécié la course aujourd’hui, nous nous sommes battus durement et équitablement et cela ressemblait à mes jours de karting. Tout le monde poussait très fort et allait de roue en roue, mon rythme cardiaque était assez élevé dans les derniers tours. C’était une course où il était important de ne pas abandonner. »

Christian Horner :

« C’était une performance phénoménale aujourd’hui de Checo après les dommages qu’il a subi à l’extrémité de l’aile avant dans le premier tour, nous avons dû changer le nez et son retour dans le peloton était tout simplement sensationnel. Il a profité de la voiture de sécurité qui nous a permis de chausser un nouveau train de pneus, mais son rythme et son sens de la course étaient tout simplement exceptionnels. Max avait pris la tête et était en position dominante, mais malheureusement, des débris ont causé beaucoup de dégâts au plancher de la voiture, ce qui a entraîné une perte massive d’appui. C’est malheureux parce que je pense que ça aurait été une course fantastique pour lui aujourd’hui, mais chaque point compte et il s’est battu aussi fort pour la P7 que pour la victoire. Le résultat le plus important aujourd’hui est que tous les pilotes sont dans une forme raisonnable compte tenu de l’ampleur des accidents que nous avons vus aujourd’hui et nous espérons voir Alex et Zhou en pleine forme en Autriche la semaine prochaine. »

Mercedes

Lewis réalise une impressionnante P3 pour l’équipe Mercedes-AMG PETRONAS F1 Team lors d’un Grand Prix de Grande-Bretagne riche en action.

Lewis est monté sur son 13e podium à Silverstone et a établi un nouveau record du plus grand nombre de podiums sur un seul événement, tandis que George a subi un DNF précoce.

Un terrible incident entre plusieurs voitures dans le premier tour a vu l’Alfa Romeo renversée de ZHO déraper dans les barrières et la course a été immédiatement interrompue.

George a subi une crevaison dans la mêlée et sa course était terminée dès qu’il est sorti de sa voiture pour aller voir le pilote chinois qui, heureusement, a reçu le feu vert des médecins.

La course a redémarré dans l’ordre initial de la grille de départ et Lewis est passé en P4, qui s’est rapidement transformé en P3 après un problème pour VER dans ces premiers tours.

Lewis a traqué les deux Ferrari en tête, gagnant du terrain sur elles à chaque tour. Sainz s’est rangé au stand pour libérer Lewis dans la chasse à Leclerc et la W13 a montré un rythme soutenu avant que Leclerc ne s’écroule pour laisser Lewis en tête de la course pour la première fois de la saison.

Lewis s’est glissé en P3 après être sorti de son propre arrêt au 33e tour, mais une voiture de sécurité au 39e tour a présenté l’opportunité d’un passage aux pneus tendres.

Lors d’un redémarrage à peine croyable sous la voiture de sécurité, Lewis, Perrez et Leclerc se sont battus pendant plusieurs tours avec un contrôle exquis de la voiture, pour le plus grand plaisir du public de Silverstone. Lewis s’est incliné devant Perrez mais a pris la troisième place de Leclerc pour marquer son 185e podium.

Lewis Hamilton, #44, P3 :

pht. Mercedes

J’ai tout donné aujourd’hui ! Je poursuivais, j’essayais de rattraper ces Ferrari, mais félicitations à Carlos. Ils étaient juste trop rapides pour nous aujourd’hui et à la fin, je me suis battu avec Checo. Ces gars étaient juste trop rapides sur les lignes droites pour moi aujourd’hui, mais je suis tellement, tellement reconnaissant pour tout le dur travail que l’équipe a fait pour obtenir une amélioration ici, nous avons fait un pas de plus vers eux, donc nous devons continuer à pousser ! Nous avons perdu un peu de temps lors de l’arrêt au stand, et ensuite j’ai poursuivi, poursuivi, poursuivi, mais le rythme était excellent sur les deux jeux de pneus et ensuite à la fin, c’était juste un peu difficile. Une fois que vous avez une Red Bull derrière, ils sont si rapides sur les lignes droites. Nous avons quelques améliorations à faire, mais c’est un énorme bonus pour nous d’être sur le podium. Je suis content que tout le monde soit en sécurité après le gros accident du début de la journée. Merci à tous, nous allons continuer à pousser.

George Russell, #63, abandon :

pht. Mercedes

Nous sommes partis avec le pneu dur parce que j’ai fait une erreur en qualification et nous pensions que ce risque nous donnerait les meilleures chances pour la suite de la course, mais il y avait très peu d’adhérence au départ. C’est le composé le plus dur, il fait froid et j’ai été submergé par toutes les voitures. Ensuite, j’ai été touché, j’étais sur le côté de Zhou, et c’était tout. Je suis sorti de la voiture pour voir si Zhou allait bien et j’ai vu qu’il y avait un drapeau rouge tout de suite, mais quand je suis revenu à la voiture, je n’arrivais pas à la faire démarrer pour une raison quelconque, alors j’ai couru vers l’équipe pour vérifier. J’ai demandé aux marshals de laisser la voiture et quand je suis revenu, la voiture était à l’arrière du plateau, ce qui signifie que je ne pouvais pas redémarrer. C’était évidemment frustrant pour ma course parce que la voiture venait de crever et il n’y a aucun doute que nous avions le rythme pour revenir à la P6 aujourd’hui, mais je suis juste heureux que Zhou aille bien.

Toto Wolff :

Une grande course aujourd’hui pour les fans qui sont tous venus avec une telle passion. Nous avons eu un peu de lumière au bout du tunnel à Barcelone, puis nous avons eu des difficultés sur trois circuits routiers, donc je ne veux pas trop parler de nous ou être trop pessimiste, je préfère être prudent. Nous avons toujours eu notre problème de roulement persistant pendant les trois jours, ce qui est un point clé à résoudre pour nous, mais nous avons montré un bon rythme ce week-end, ce qui est agréable et nos mises à jour semblent bien fonctionner. En Autriche, il y aura quelques virages qui n’ont pas rendu notre voiture heureuse dans le passé, mais c’est un processus d’apprentissage constant pour nous. Cette année sera assez difficile à gagner, mais nous devons juste mettre de l’ordre dans notre maison pour être au top des performances de la voiture. C’est décevant pour George de ne pas être dans la course parce que le rythme de la voiture était bon, mais c’est le règlement, donc c’est comme ça, malheureusement. Lewis a fait une bonne course, nous avions la victoire juste devant nous avant la voiture de sécurité et nous poursuivions les Ferrari, mais après la voiture de sécurité, nous n’avons jamais été en position de nous battre pour la tête et nous avons perdu un peu d’élan. Je suis content que ce soit un retour rapide pour l’Autriche, une autre chance d’avoir plus d’informations, ce qui est un meilleur apprentissage.

Andrew Shovlin :

C’est difficile pour l’équipe de savoir comment réagir après une telle course. D’un côté, c’est frustrant de ne s’en sortir qu’avec une troisième place, car avec deux voitures et un peu plus de chance, nous aurions pu nous battre pour la victoire et un bon nombre de points. D’un autre côté, nous pouvons être satisfaits de nous être battus aux avant-postes après un début de saison très difficile et un travail acharné de la part de tout le monde à Brackley et Brixworth pour combler un énorme écart de performance. La course de George n’a pas duré longtemps. Nous savions que le pneu dur serait un risque, mais nous n’avions pas prévu que nous perdrions autant de terrain sur la ligne. Cela a clairement contribué à l’accident de George au départ, qui a mis fin à sa course, mais au moins personne n’a été blessé. Lewis, quant à lui, a pris un excellent départ et s’est hissé à la 3e place. C’est donc une honte qu’il ait été relégué à la 5e place lors du redémarrage et que nous ayons perdu une autre position. Malgré tout, à plusieurs reprises, nous avons eu l’impression de pouvoir revenir dans la lutte pour la victoire, mais malheureusement, ça n’a pas été le cas. Malgré tout, nous pouvons être encouragés par les progrès réalisés ce week-end. Nous avons apporté une mise à jour significative à la voiture et il semble qu’elle ait répondu à nos attentes. Maintenant que nous savons ce qui fonctionne pour la voiture, nous pouvons en trouver d’autres. Nous avons quelques jours pour nous regrouper avant la course de vitesse en Autriche, donc beaucoup de choses à faire en peu de temps, mais nous sommes heureux d’y aller avec l’espoir de nous battre en tête.

Alpine

Belle cinquième place pour Fernando, au terme d’un Grand Prix de Grande-Bretagne passionnant et marqué par de nombreux incidents

Fernando Alonso et le BWT Alpine F1 Team ont décroché une belle cinquième place lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, qui s’est tenu aujourd’hui à Silverstone, à guichets fermés. Et ce à l’issue dans une course pleine de rebondissements du début à la fin. Esteban Ocon, en passe de rejoindre Fernando dans le top dix puisque huitième à quatorze tours du but, a été contraint d’abandonner en raison d’une défaillance supposée de sa pompe à essence.

Les 10 points récoltés par Fernando aujourd’hui permettent à l’équipe de réduire à six points l’écart la séparant de la quatrième place du championnat Constructeurs.

Un drapeau rouge agité suite à un incident au virage 1 dès le premier tour a repoussé de près d’une heure le départ de cette course de 52 tours. Esteban a été l’une des victimes collatérales de cet incident – qui a impliqué également une poignée d’autres voitures, à savoir celles de Guanyu Zhou, Alexander Albon et George Russell – dans lequel sa A522 a subi des dommages à l’extrémité avant-droite. Esteban s’est cependant démené pour ramener la voiture au stand pendant l’interruption de course, permettant à l’équipe d’effectuer les réparations nécessaires avant que celle-ci reprenne.

A la relance, Fernando – en pneumatiques Mediums – a attaqué pour mettre sous pression la McLaren de Lando Norris, alors en cinquième position, alors que Esteban, en pneus Tendres, entamait sa remontée vers le top dix, synonyme de points. Au 11e tour, Fernando était sixième et Esteban septième.

Esteban s’est ensuite arrêté pour chausser des pneus Durs au 22e passage, Fernando restant en piste pour tenter de prendre le meilleur sur Norris. Il passera finalement au stand au 33e tour pour mettre des pneus Durs. Peu de temps après, Esteban est contraint à l’abandon en raison d’un souci vraisemblablement lié à la pompe à essence, alors qu’il se trouve sur l’ancienne ligne droite de départ-arrivée, ce qui engendre l’entrée en piste de la voiture de sécurité. Fernando profite de l’occasion pour passer en pneus Tendres, parvenant à prendre l’avantage sur Norris, qui s’est engouffré dans la voie des stands un tour plus tard.

S’en est suivi un sprint de sept tours vers l’arrivée entre six voitures et cinq équipes différentes, parmi lesquelles la A522 de Fernando, en lutte pour le podium. A l’issue d’une superbe et longue passe d’arme entre plusieurs monoplaces, Fernando passe sous le damier à une cinquième place amplement méritée.

Esteban Ocon, #31,  Abandon :

« Le plus important à retenir de cette course est que Zhou va bien après sa grosse sortie de piste. Cela s’est passé juste devant moi. J’ai eu la chance de l’éviter, mais ai tout de même subi des dommages à l’avant droit suite à un contact avec Alex [Albon]. Les gars ont fait un travail incroyable pour réparer la voiture et faire en sorte qu’elle soit prête au moment où la course a repris, alors merci et bravo à eux. Nous avons bien géré la relance et le rythme de la voiture était bon. Un problème de pompe à essence au 38e tour a malheureusement mis fin à notre course, nous laissant d’autre choix que celui d’abandonner la voiture. Dans l’ensemble, ce ne fut pas un week-end facile, avec quelques problèmes en Q2 et aujourd’hui pendant la course. Nous allons devoir analyser tout cela de près. Ce fut en revanche riche en enseignements et je suis heureux des gros points ramenés par Fernando à l’équipe. Projetons-nous maintenant sur la prochaine course, prévue dans quelques jours. »

Fernando Alonso, #14, P5 :

« Ce fut une course amusante, que nous sommes heureux de terminer à la cinquième place. J’espérais un peu plus de faits de course à la fin, ce qui nous aurait permis de nous frayer un chemin vers le podium, mais cette bataille entre les voitures du top cinq a vraiment été plaisante. Je pense cependant que nous aurions dû terminer quatrième car j’ai vu Charles [Leclerc] zigzaguer à plusieurs reprises devant Lewis [Hamilton] et, par rapport à ce qui m’est arrivé au Canada, je pense que ce n’est pas autorisé et qu’il aurait dû être pénalisé. Si on regarde le week-end dans son ensemble, je pense que la voiture était très bonne et je me suis senti plus performant que sur toutes les autres courses disputées jusqu’à présent cette saison. Nous avons très bien géré notre course et montré un rythme constant. Il nous faut continuer sur cette lancée et rester sur le même niveau de performance lors des prochaines courses. Je me dois par ailleurs de féliciter Carlos [Sainz] pour sa première victoire et suis également heureux que Zhou aille bien après l’incident dont il a été victime au départ. Cela montre à quel point la sécurité a progressé récemment en Formule 1. »

Otmar Szafnauer, Team Principal :

« Tout d’abord, la bonne nouvelle du jour est que les pilotes impliqués dans l’incident du début de la course sont tous OK. Le fait que tout le monde ait pu s’en sortir après un accident assez effrayant met en exergue les normes de sécurité extraordinaires mises en place en Formule 1. Par la suite, nous avons assisté cet après-midi à un Grand Prix exaltant qui, pour la Formule 1, fait office d’excellente publicité mettant en exergue l’extraordinaire divertissement proposé par ce sport. Nous sommes très heureux de la cinquième place de Fernando. Il a fait une bonne course, parfaitement maîtrisée. Le mérite revient aussi à l’équipe pour l’arrêt au stand effectué sous régime de Voiture de Sécurité, ce qui lui a permis de dépasser Lando [Norris] et de se battre dans le groupe de tête en fin de course. Esteban s’est également montré brillant malgré les dommages subis par sa monoplace très tôt dans la course. L’équipe a fait un excellent travail en réparant sa voiture, ce qui lui a permis de repartir, avec pour but de marquer de bons points. Malheureusement, ce qui semble être un problème de pompe à essence l’a contraint à l’abandon. Si nous voulons atteindre nos objectifs, il va nous falloir résoudre rapidement ces soucis. Nous repartons d’ici avec dix points, ce qui est un bon bilan, et sommes impatients d’aller en Autriche cette semaine, prêts à marquer deux fois plus de points. »

McLaren

« C’est génial de voir les fans britanniques, ils ont été incroyables tout le week-end ».

Ce qui s’est passé :

– 1/52 Un incident majeur dans le premier tour de la course a causé une grande inquiétude pour les pilotes Zhou Guanyu et Alex Albon qui ont été emmenés d’urgence à l’hôpital, mais tous deux étaient conscients.

– 1/52 George Russell est également sorti au premier tour, tandis que Yuki Tsunoda et Esteban Ocon ont pu continuer après avoir réparé les dégâts.

– 3/52 Les pilotes restants sont retournés sur la grille pour un nouveau départ, les voitures reprenant leur position initiale sur la grille.

– 4/52 Lando a pris un bon départ à la deuxième tentative, dépassant Hamilton pour la cinquième place dans le premier tour de course.

– 6/52 Des dommages à l’aile avant de Perez l’ont forcé à rentrer aux stands, donnant brièvement la P4 à Lando avant qu’Hamilton ne prenne sa revanche dans la dernière ligne droite.

– 13/52 Verstappen a été contraint de rentrer au stand avec des dommages à son plancher, permettant à Lando de reprendre la P4.

– 20/52 Daniel rentre au stand pour des pneus durs, sortant de la voie des stands en P13.

– 33/52 Daniel a boxé pour avoir son drapeau d’aile arrière fermé manuellement et aussi passer en Softs.

– 34/52 Lando est le dernier pilote à changer de pneus, il opte pour les nouveaux Hards. Il est sorti devant Alonso et derrière Perez en P5.

– 40/52 La voiture de sécurité a été déployée après qu’Ocon se soit arrêté sur la piste. Lando et Daniel ont pris des pneus tendres.

– 52/52 Une fin de course passionnante a vu Carlos Sainz remporter le premier Grand Prix de sa carrière, Perez et Hamilton complétant le trio de tête.

Lando Norri #4, P6 :

« Tout d’abord, c’était génial de voir Zhou, Alex et George sortir sains et saufs de leurs voitures aujourd’hui, ce n’est jamais agréable de voir un accident comme ça, donc je suis content que l’équipement de sécurité ait fait son travail correctement. De notre côté, une course décente. J’ai senti que nous méritions la P5, mais malheureusement nous avons perdu lors du dernier arrêt au stand sous la voiture de sécurité.  Je pense que nous avons fait une bonne course. Nous avons fait beaucoup de choses très bien aujourd’hui et nous avions un rythme raisonnable dans la voiture, c’était juste peut-être un appel tardif avec le pitstop et cela nous a coûté une position aujourd’hui. Je ne suis pas fâché, je pense que nous avons quand même obtenu de bons points, mais nous aurions pu gagner une place de plus.

« Enfin, c’était génial de voir les fans britanniques ce week-end, ils ont été incroyables tout le week-end, qu’il pleuve ou qu’il vente. J’ai fait un très bon run au deuxième restart et j’ai pu voir les fans m’encourager dans les tribunes, c’était génial à voir. J’ai déjà hâte de revenir l’année prochaine ! »

Daniel Ricciardo, #3, P13 :

« Tout d’abord, je suis heureux d’entendre que les pilotes vont bien après l’incident du premier tour. Pour notre course, la voiture ne semblait tout simplement pas fonctionner au même niveau d’adhérence que les autres. Je pouvais le sentir à travers les pneus en essayant d’avoir de la vitesse. C’était juste un peu étrange, donc nous avons un peu d’investigation à faire. Ensuite, nous avons eu un problème avec le DRS, ce qui signifie que je n’ai pas pu l’utiliser après le 31e tour, ce qui est également un peu dommage. Évidemment, c’est difficile de doubler avec ça aussi – mais simplement nous n’étions pas assez rapides aujourd’hui. C’était un après-midi un peu solitaire ».

Andreas Seidl :

« La chose la plus importante est que tous les pilotes impliqués dans des accidents aujourd’hui, en F1 et en Formule 2, se portent bien. Le sport automobile travaille dur pour améliorer la sécurité et ce que nous avons vu aujourd’hui démontre pourquoi c’est essentiel.

« Pour nous, le positif que nous retenons est que nous avions une voiture plus compétitive ce week-end et que nous sommes de retour dans les points après deux courses difficiles. Lando a été compétitif toute la journée mais a malheureusement perdu face à Fernando lors du dernier pit-stop, derrière la Safety Car. Le week-end de Daniel ne s’est pas déroulé comme prévu, ce qui nécessitera une analyse approfondie dans les prochains jours. Il n’était pas en mesure de réaliser des chronos compétitifs hier et aujourd’hui. De plus, il a été confronté à une défaillance du DRS qui a nécessité un arrêt aux stands supplémentaire à la mi-course et l’a obligé à rouler sans le DRS dans la seconde moitié de la course.

« Donc, quelques signes positifs et, comme toujours, beaucoup à apprendre avant de reprendre la course dans cinq jours en Autriche, sur un circuit où nous avons obtenu d’excellents résultats ces dernières années. Avant cela, je dois remercier toute l’équipe ici sur le circuit et à l’usine, ainsi que nos collègues de HPP, pour tous leurs efforts cette semaine. Je veux aussi remercier Silverstone et les fans qui ont rendu ce moment spécial. La foule a été massive, l’atmosphère exceptionnelle, et c’est merveilleux de vivre cette expérience avec beaucoup de nos collègues de l’usine qui nous encourageaient aussi dans les tribunes. »

Aston Martin

Sebastian Vettel, #5, P9 :

 » C’est bien de marquer des points le jour de mon anniversaire et dans la course à domicile de l’équipe, surtout quand vous considérez où nous sommes partis [en 18e]. Dans l’ensemble, je pense que c’était une course décente et une bonne reprise. Le premier départ avant le drapeau rouge était très chaotique. J’ai fait une très bonne échappée et ça m’a permis d’avoir un écart presque à côté d’Alex [Albon]. Puis je me suis fait serrer et tout a reculé en réaction à l’accident devant moi. J’ai freiné mais je n’ai pas pu éviter le contact avec Alex. La chose la plus importante est que toutes les personnes impliquées vont bien ».

Lance Stroll, #18, P11 :

« Je pense que nous avons eu une course raisonnablement positive. Les voitures ont montré un bien meilleur rythme qu’hier, c’est donc dommage que je n’ai pas été en mesure de marquer quelques points. Nous sommes encore en train d’apprendre et de comprendre les mises à niveau mais, sur la base de la course d’aujourd’hui, je vois du potentiel pour les courses à venir. Je suis heureux que Zhou [Guanyu] et Alex aillent bien après leur chute au départ. »

Mike Krack – Directeur de l’équipe :

« La chose la plus importante aujourd’hui est que Zhou et Alex vont bien après l’accident du départ, ce qui a démontré une fois de plus à quel point la FIA a rendu notre sport sûr. Si vous m’aviez dit après les qualifications hier que nous marquerions deux points aujourd’hui, nous aurions été heureux de l’entendre. Cependant, nous n’avons pas géré parfaitement les courses de Sebastian et de Lance et nous devons analyser cela en détail. Le prochain rendez-vous est l’Autriche, un circuit dont les caractéristiques devraient mieux convenir à notre voiture que Silverstone, et où nous devons faire un meilleur travail dans l’ensemble. »

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

Suite à l’incident survenu au début de la course, nous sommes reconnaissants que personne n’ait été sérieusement blessé. Il est dommage qu’Alex ait été touché par l’accident qui l’a précédé et que cela l’ait mis hors course après seulement quelques virages et avant que nous ayons eu la chance de voir comment les nouvelles améliorations fonctionnent. Cependant, Nicholas a confirmé sa bonne conduite d’hier avec une très bonne course aujourd’hui. Il a montré un bon rythme et a profité des opportunités qui se présentaient à lui, y compris la voiture de sécurité en fin de course. Malheureusement, il n’avait pas le rythme nécessaire à la fin pour se battre pour la dernière place dans les points, mais il a couru dur jusqu’à la fin et s’est bien battu contre des voitures plus rapides. Quand il est sorti large à T9, il a endommagé le plancher, ce qui a nui à son rythme dans la période cruciale après son premier arrêt au stand.

Nous allons faire réparer la voiture d’Alex, puis nous irons en Autriche avec un élan utile et un plan pour exploiter davantage le nouveau package. Le Red Bull Ring a des caractéristiques similaires à celles de Silverstone et probablement une météo similaire aussi, donc nous devrions être en mesure de reprendre là où nous nous sommes arrêtés ce week-end.

Nicholas Latifi, #6, P12 :

Depuis le premier tour, nous avons toujours dû nous battre pour gagner du terrain. Au début, j’ai été surpris de voir à quel point je pouvais rester avec les voitures devant, mais en réalité, il y avait un petit train de DRS qui me maintenait là parce que les voitures derrière étaient beaucoup plus rapides. C’était vraiment agréable de faire la course dans le peloton. Malheureusement, nous n’avions pas le rythme de base à la fin, à côté de la gestion de la voiture vers la fin de la course. La voiture manque d’appui par rapport aux autres et nous manquons de rythme dans les virages à haute vitesse, ce qui n’a pas été aidé par quelques dommages au sol aujourd’hui. Nous nous sommes bien battus, mais ça n’a pas été le cas aujourd’hui. Frustrant à la fin, mais dans l’ensemble un week-end positif.

Alex Albon, #23, abandon :

Je suis très heureux que toutes les autres personnes impliquées dans l’incident du premier tour aillent bien. Merci à tout le personnel médical du circuit et de l’hôpital de Coventry. C’est dommage que notre course se soit terminée avant d’avoir commencé aujourd’hui, mais nous sommes déjà pleinement concentrés sur l’Autriche. Apportez la prochaine.

Alfa Romeo

Alfa Romeo F1 Team ORLEN a connu une journée difficile lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. Zhou Guanyu a été victime d’un gigantesque accident dont il est sorti, heureusement, indemne, tandis que Valtteri Bottas a abandonné en raison de problèmes de boîte de vitesses.

Frédéric Vasseur, Team Principal :

« Je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que la chose la plus importante aujourd’hui est de voir Zhou sortir indemne d’un si gros accident. Nous avons assisté à des scènes dramatiques, et une fois de plus, nous devons remercier les grandes améliorations de la sécurité menées par la FIA et la Formule 1 pour un résultat positif. Le travail pour améliorer la sécurité dans notre sport n’est jamais terminé et aujourd’hui nous rappelle à quel point c’est important : Zhou est ok et apte à courir en Autriche la semaine prochaine, et c’est la grande victoire du jour. Dans l’ensemble, nous avons eu une course difficile au cours de laquelle nous avons également perdu Valtteri avec un problème de boîte de vitesses, alors qu’il courait en P8 et qu’il visait un très bon résultat. C’est dommage de manquer l’opportunité de marquer des points, mais c’est la course. Nous pouvons nous consoler avec le rythme que nous avons montré lorsque nous étions en course : nous pouvons regarder avec optimisme l’événement de la semaine prochaine en Autriche. »

Valtteri Bottas, 77, abandon :

pht. Alfa Romeo

« Avant tout, l’essentiel aujourd’hui est que Zhou aille bien. C’était un gros shunt, et je suis heureux que rien de grave ne soit arrivé et qu’il ait déjà été autorisé par la FIA. Aujourd’hui, nous avons eu une preuve supplémentaire que le Halo est l’une des plus grandes innovations en F1, et que la sécurité s’est améliorée ces dernières années. En ce qui concerne ma course, nous avons eu beaucoup d’opportunités après le redémarrage, mais nous avons eu un problème avec la boîte de vitesses, et j’ai finalement dû m’arrêter pour éviter d’autres dommages. C’est malheureux car nous avions un bon rythme et nous aurions pu marquer beaucoup de points. Même si ce week-end a été difficile, nous pouvons tout de même tirer des points positifs : le rythme que nous avons montré sur la piste était un bon signe, et je pense que nous pouvons être compétitifs en Autriche le week-end prochain. »

Zhou Guanyu, #24, abandon :

pht. Alfa Romeo

« C’était un gros accident et je suis content d’aller bien. Je dois également remercier la FIA et la Formule 1 pour tout le travail qu’elles ont fait, et qu’elles continuent de faire, pour améliorer la sécurité de nos voitures : le Halo m’a sauvé aujourd’hui, et cela montre que chaque étape que nous franchissons pour améliorer nos voitures a des résultats réels et précieux. Je suis plus impatient que jamais de reprendre la piste et de faire ce que j’aime : Je suis en forme et j’ai hâte d’être en Autriche la semaine prochaine. »

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P14 :

Pht. Red Bull

 » Cela a été une journée difficile. La collision que j’ai eue au début de la course était complètement inévitable, une voiture est arrivée devant moi de côté et je n’ai rien pu faire. Heureusement, je n’ai endommagé que mon aileron avant et j’ai pu rentrer aux stands avec le drapeau rouge et continuer la course avec le nouveau départ. Malheureusement, j’ai ensuite eu un contact avec Pierre plus tard. Je dois l’examiner correctement, mais pour le moment, je pense que j’aurais pu attendre une autre opportunité pour le dépasser. Je ne m’attendais pas non plus à ce que Pierre ferme la porte autant qu’il l’a fait, donc c’est une erreur de ma part. Je veux surtout dire que je suis désolé pour l’équipe. Après cela, j’ai eu des dégâts sur la voiture, elle était très délicate à conduire et cela a rendu le reste de la course très difficile pour moi. »

Pierre Gasly, #10, abandon :

pht. Red Bull

« Après un week-end difficile, nous avons en fait fait un peu mieux avec les qualifications, puis après le redémarrage de la course aujourd’hui, je courais en septième position, nous étions dans une excellente position. Après l’incident avec Yuki, j’ai endommagé l’aileron arrière et nous avons dû abandonner la voiture. Chaque point est précieux, surtout dans une saison comme celle-ci, donc je suis déçu du résultat final aujourd’hui, car c’était une collision inutile. L’accident avec Zhou était vraiment effrayant au début de la course, c’était choquant de le voir à l’envers, mais je suis content d’entendre qu’il va bien, c’est le plus important. »

Jody Egginton (Directeur Technique) :

« C’est très frustrant d’avoir gâché une place dans les points sur un week-end où l’équipe et les pilotes ont travaillé si dur pour extraire le maximum du package et mettre les voitures en position de se battre pour les points. Le contact entre coéquipiers n’est jamais bon, mais dans ce cas, avec les deux voitures qui ont subi des dommages importants, dont l’une a dû être retirée, il n’y avait vraiment aucun moyen de revenir en arrière. En tant qu’équipe, nous allons nous asseoir et avoir les discussions nécessaires, car le mouvement que Yuki a fait aujourd’hui n’était pas le meilleur et doit être évité. En parallèle, les gars vont travailler d’arrache-pied pour réparer les voitures et s’assurer que nous sommes aussi bien préparés que possible pour la prochaine course. »

 

Haut du site