22 avril 2024

Perez signe la pole position du GP d’Arabie Saoudite

Sergio Perez a décroché la pole position du Grand Prix d’Arabie saoudite lors d’une séance de qualification riche en rebondissements sur le circuit de Jeddah Corniche, après que son coéquipier et leader du championnat Max Verstappen a abandonné en Q2 en raison de problèmes techniques.

#11, Sergio Perez, Red Bull, P1. pht. Red Bull

Verstappen était le grand favori pour la pole position après avoir mené les FP1, FP2, FP3 et la première phase de qualification Q1, mais un problème d’arbre de transmission survenu en Q2 signifie qu’il partira de la 15e place sur la grille de départ de la course de dimanche.

Perez a pris le relais en l’absence de Verstappen, réalisant un 1’28’’265 dans la phase décisive de Q3 pour décrocher une deuxième pole consécutive dans le Royaume, 0’’155 devant son rival de Ferrari Charles Leclerc, qui perdra 10 places en raison d’une pénalité moteur.

Fernando Alonso et Aston Martin s’installent donc en première ligne et poursuivent leur excellent début de saison, suivis de la Mercedes de George Russell, de Carlos Sainz de Ferrari et de son coéquipier Lance Stroll.

En qualifications, Alpine a réalisé une performance bien meilleure en se classant septième et dixième avec Esteban Ocon et Pierre Gasly respectivement. Lewis Hamilton a pris la huitième place avec sa Mercedes et le débutant Oscar Piastri a impressionné en se classant P9 avec sa McLaren.

Haas et Alfa Romeo n’ont pas réussi à franchir le deuxième obstacle de la qualification, Nico Hulkenberg terminant 11e devant Zhou Guanyu, Kevin Magnussen et Valtteri Bottas, alors que Verstappen complétait la liste des pilotes ayant abandonné en Q2 en raison de ses problèmes coûteux.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P2 (partira P12 pour pénalités moteur). pht. Scuderia Ferrari

AlphaTauri a perdu ses deux voitures en Q1, avec Yuki Tsunoda et Nyck de Vries en P16 et P18 respectivement – ce dernier regrettant une erreur dans le dernier virage de son dernier tour après avoir manqué la FP3 en raison d’un changement d’unité de puissance.

Alex Albon était la Williams de tête en 17e position, séparant les deux AlphaTauris, tandis que Lando Norris était le plus grand nom à abandonner en Q1 après avoir heurté le mur du virage 27 et avoir subi des dommages à la direction qui n’ont pas pu être réparés.

#14, Fernando Alonso, P3 (partira P2). pht. Pirelli

Logan Sargeant a connu une deuxième séance de qualification de F1 très compliquée. Il a perdu son premier tour pour avoir dépassé les limites de la piste, a fait un tête-à-queue lors de son deuxième essai et a finalement rencontré un problème technique lors de sa dernière tentative, ce qui l’a laissé en fond de grille sans temps.

CE QUI S’EST PASSÉ

Q1 – Verstappen et Red Bull donnent le ton en début de course

Alors que l’action commençait en Q1, il y a eu un drame précoce lorsque la voiture de De Vries s’est détachée de lui au freinage du virage 1 lors de son premier tour, ruinant un train de pneus tendres et ajoutant aux malheurs du Néerlandais après ses essais perdus.

#63, George Russell, Mercedes, P4 (partira P3). pht. Mercedes

Le départ a été beaucoup plus doux pour son compatriote Verstappen, qui a immédiatement fait part de ses intentions en signant un rapide 1’28’’761 lors de son premier run, le plaçant en P1 avec exactement une demi-seconde d’avance sur la Red Bull sœur de Perez.

Après le tête-à-queue de De Vries, Norris a connu des problèmes similaires en heurtant le mur dans le dernier virage et en signalant des dommages à la direction, et Alonso a allumé les roues arrière à la sortie de la première chicane et a fait un 360, ce qui l’a obligé à reculer et à repartir.

#55, Carlos Sainz, Ferrari, P5 (partira P4). pht. Scuderia Ferrari

Quelques instants plus tard, Logan Sargeant a connu le plus grand moment de la Q1 lorsqu’il a fait un tête-à-queue dans le virage à grande vitesse 22/23 et s’est arrêté dangereusement près des barrières, ce qui l’a contraint à se dépêcher d’afficher un temps au tour après avoir perdu son premier effort en raison des limites de la piste.

Alors que la deuxième phase de courses se déroule au milieu de drapeaux jaunes sporadiques, Red Bull conserve sa position de leader, devant les Aston Martin, les Ferrari, la Haas de Hulkenberg et les deux pilotes Mercedes, qui sont séparés par l’Alfa Romeo de Zhou.

#18, Lance Strol, Aston Martin, P6 (partira P5).

McLaren a connu des fortunes diverses en Q1, la nouvelle recrue Piastri se classant 11e et se qualifiant pour la Q2, devant Ocon, Magnussen, Gasly et Bottas, mais son coéquipier Norris a chuté dès le premier obstacle en raison de l’incident mentionné plus haut.

Comme prévu, AlphaTauri a perdu ses deux voitures dans la phase initiale, Tsunoda se classant 16e et De Vries abandonnant en 18e position après une fin de tour difficile, la Williams d’Albon s’intercalant entre eux.

Norris s’est classé 19e après avoir vécu des émotions en Q1, avec Sargeant à l’arrière – le seul pilote sans temps – après son tour effacé et son tête-à-queue suivis d’une dernière tentative abandonnée lorsque l’Américain a déclaré que « quelque chose était cassé ».

Les éliminés : Tsunoda, Albon, De Vries, Norris, Sargeant

Q2 – Verstappen voit ses espoirs de pole à Djeddah anéantis.

Lorsque le feu vert s’est rallumé au bout de la voie des stands pour le début de la Q2, c’est Alonso qui a fait le premier pas et a pris d’assaut le haut de la feuille de temps avec un 1m 28’’757 – légèrement plus rapide que le temps affiché par Verstappen, le leader de la Q1.

#31, Esteban Ocon, Alpine, P7 (partira P6).

Puis, alors que Verstappen remontait pour son premier run, le champion du monde en titre a connu une catastrophe qui, peu après avoir survécu à un « grand moment » dans le premier secteur, a signalé un problème de moteur à la radio.

Verstappen c’est trainé aux stands pour tenter de sauver la situation, mais avec seulement une demi-douzaine de minutes au compteur, ses mécaniciens ne pouvaient pas faire grand-chose – ce qui signifie qu’il est sorti du cockpit et de la Q2, en 15e position.

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P8 (partira P7). pht. Mercedes

Au milieu d’un flot de courses tardives, Perez a pris la tête avec 1’28’’635, devançant Alonso d’un peu plus d’un dixième, suivi par les Ferrari, l’autre Aston Martin de Stroll et les deux Mercedes Russell et Hamilton, séparées par l’Alpine d’Ocon.

Piastri et Gasly ont été les deux autres pilotes à se qualifier pour la Q3, ce qui signifie que les deux Alfa Romeo (de Zhou et Bottas) et les deux Haas (de Hulkenberg et Magnussen) ont rejoint Verstappen, frustré, en tant qu’éliminés de la Q2.

Éliminés : Hulkenberg, Zhou, Magnussen, Bottas, Verstappen

Q3 – Perez fait deux poles sur deux à Jeddah

Lorsque la course à la pole position a commencé, sans le favori attendu Verstappen, la première phase de runs a été dominée par Perez, qui a réalisé un temps de 1’28’’265 au volant de sa RB19 – une demi-seconde d’avance sur la Ferrari de Leclerc, la Mercedes de Russell et l’Aston Martin d’Alonso.

#81, Oscar Piastri, McLaren, P9 (partira P8). pht. Pirelli

Sainz a rencontré Russell à la sortie des stands et a perdu de l’élan, mais les deux pilotes ont réussi à éviter le contact et les 10 pilotes impliqués dans la Q3 ont tous pu atteindre le drapeau à damier.

Leclerc a été l’un des grands améliorateurs de son deuxième run pour devancer Alonso en P2, bien qu’il perde 10 places sur la grille en raison de son changement de moteur avant le week-end – mais personne n’a pu défier Perez, ce qui signifie qu’il a pu abandonner son dernier tour.

#10, Pierre Gasly, Alpine, P10 (partira P9)

Alonso s’est classé troisième avec une autre bonne sortie dans son Aston Martin, mais il sera le premier bénéficiaire de la baisse de Leclerc de P2 à P12, rejoignant Perez sur la première ligne et préparant une descente alléchante au virage 1 dimanche.

#1, Max Verstappen P15, a du abandonner en Q2. pht. Red Bull

Russell est quatrième, devant Sainz, Stroll, Ocon et son coéquipier Hamilton, Piastri et Gasly complétant les 10 premières positions – tous gagnant une place sur la grille lorsque la pénalité de Leclerc entrera en vigueur.

#16, Charles Leclerc, #11, Sergio Perez, #14, Fernando Alonso. pht. Red Bull

Citation clé :

« C’était difficile, cette Q3, surtout de ne pas faire le deuxième tour. Ce [premier run de Q3] était plutôt bon, c’était plutôt propre. Vraiment propre. Il était très important de maximiser ce tour, car avec le problème que nous avons eu dans le dernier run, c’était très important car la piste s’améliorait.

« C’est une honte [à propos de l’arrêt de Verstappen]. Max a été très fort tout le week-end et j’espère que demain nous pourrons avoir les deux voitures là-haut. On ne sait jamais avec ces voitures, les problèmes de fiabilité peuvent vous frapper à tout moment » – Sergio Perez, Red Bull

Les Qualifs ici

Grille de départ ici

Quelle est la prochaine étape ?

Le Grand Prix d’Arabie saoudite 2023 débutera à 20 heures, heure locale, dimanche soir. Verstappen mène le championnat après sa victoire lors de l’ouverture de la saison à Bahreïn, mais quittera-t-il Jeddah avec cet avantage intact ?

Analyse des Teams et Pilotes :

Pirelli

LA ROUTE VERS LA POLE

Le pilote Red Bull Sergio Perez partira demain en pole position, grâce à son meilleur temps de qualification d’aujourd’hui de 1’28’265 sur le pneu C4 tendre P Zero Red. Le pilote Ferrari Charles Leclerc a été 0’’155 plus lent mais est affecté par une pénalité de 10 places sur la grille de départ. Par conséquent, Fernando Alonso, d’Aston Martin, s’alignera aux côtés du Mexicain sur la première ligne, grâce à un temps de 1’28’’730. La deuxième ligne sera composée du pilote Mercedes George Russell, qui a réalisé un temps de 1’28’’857, et du pilote Ferrari Carlos Sainz qui a réalisé un temps de 1’28’’931. Tous les pilotes de la Q3 ont utilisé de nouveaux trains de pneus tendres.

La séance de qualification de ce soir a débuté à 20h00 heure locale, avec des températures de piste comprises entre 30,3 et 32,8°C, légèrement inférieures à celles observées lors de la FP2 d’hier. Lors de la FP3, qui a débuté à 16h30, la température de l’asphalte était supérieure d’environ sept degrés à celle de la séance de qualification. La température ambiante a varié de 28,7°C en début d’après-midi à 26,7°C en soirée.

La séance FP3, qui s’est déroulée plus tôt, a été utilisée principalement pour simuler les qualifications. Red Bull a de nouveau été le plus rapide, avec Max Verstappen qui a arrêté les chronos en 1’28’’485 sur un nouveau train de pneus tendres, et Perez derrière lui avec 1’29’’098 sur des pneus usagés. Alonso est troisième, 0’’998 plus lent que le meilleur temps.

Le prix de la pole position Pirelli a été remis à Perez par l’ancien footballeur français Patrice Evra. Evra a été l’un des meilleurs arrières gauches d’Europe au cours de sa carrière, jouant notamment pour Manchester United, avec lequel il a remporté cinq trophées de Premier League et une Ligue des champions, tandis qu’il a triomphé deux fois en Serie A avec la Juventus. Evra a participé à deux Coupes du monde et à trois Championnats d’Europe avec l’équipe de France.

CARNET DE STRATÉGIE

La stratégie la plus rapide devrait être un coup d’arrêt. Les simulations montrent que la combinaison P Zero Yellow medium C3 et P Zero White hard C2 est légèrement plus rapide que les deux autres options disponibles, même si les différences sont relativement faibles. Pour exécuter cette stratégie optimale, la fenêtre d’arrêt aux stands se situe entre les tours 18 et 25, tandis que la fenêtre d’arrêt aux stands pour une stratégie souple-dure se situe entre les tours 13 et 20. Pour une stratégie moyennement tendre, le temps de changement se situe entre les tours 27 et 34.

La seule stratégie à deux arrêts à envisager consisterait à partir en soft, puis à passer en medium entre les 10e et 15e tours, avant de revenir en soft lors d’un deuxième arrêt entre les 32e et 38e tours.

Sur un circuit comme Jeddah, il y a toujours un risque élevé de neutralisations et d’arrêts, comme Perez s’en souviendra. Après avoir décroché la première pole position de sa carrière l’année dernière, il a dû s’arrêter un tour avant la sortie de la voiture de sécurité, ce qui lui a coûté la possibilité de rester en tête.

Mario Isola, responsable du sport automobile :

« Nous avons assisté à une qualification intéressante avec de nombreux moments mémorables. Le C4 s’est également révélé être un pneu très polyvalent lors de la dernière séance qui a déterminé la grille de départ, à la fois sur un tour lancé et sur des runs plus longs. La séance Q1 a démontré qu’il était possible d’obtenir un bon niveau d’adhérence aux deuxièmes et troisièmes essais avec le même train de pneus, en effectuant des tours de refroidissement entre les deux. L’opportunité d’avoir un pneu avec ces caractéristiques s’est déjà présentée sur certains circuits l’année dernière, et nous l’avons vu une fois de plus ici aujourd’hui. Sur un circuit inhabituel comme celui de Jeddah, la méthode de préparation des pneus a varié d’une équipe à l’autre : un autre élément qui a souligné les caractéristiques particulières de la C4 combinées à celles des différentes équipes qui les utilisent. D’un point de vue stratégique, toutes les données recueillies jusqu’à présent ce week-end confirment qu’un one-stopper est l’option la plus rapide, avec seulement de petites différences entre les trois combinaisons possibles. Ceci en gardant à l’esprit la forte probabilité de neutralisations et d’arrêts possibles, d’après ce que nous avons vu lors des deux précédents Grands Prix qui se sont déroulés ici jusqu’à présent.

Red Bull

Sergio Perez, #11, P1 :

« J’apprécie vraiment le circuit de Jeddah. La voiture s’est animée à haute vitesse et j’ai pu pousser jusqu’à la limite pour décrocher la pole position. Cela dit, la piste a été délicate aujourd’hui. Vous pouvez perdre deux dixièmes dans la première partie des virages si vous n’êtes pas prudent, surtout avec le faible coefficient d’adhérence que nous utilisons, donc je suis très heureux d’avoir décroché la pole. Il sera très intéressant de voir ce qui se passera lors de la course de demain, en particulier avec certaines des autres voitures qui ont un fort coefficient d’adhérence. Comme nous l’avons vu l’année dernière, tout peut arriver. Nous avons une bonne voiture de course et nous avons montré un bon rythme de course vendredi, alors espérons que Max pourra aussi monter sur la grille et qu’ensemble, nous puissions viser un maximum de points pour l’équipe.

Max Verstappen, #1, P15 :

« L’arbre de transmission s’est cassé à la sortie du virage 10 sur l’arrière droit et c’était donc tout pour les qualifications. C’est arrivé sans crier gare, nous n’avions pas eu de problème avant cela. C’est ennuyeux parce que la voiture était bonne jusque-là, j’étais à l’aise dans toutes les séances et chaque fois que j’étais sur la piste, j’étais rapide, alors c’est sûr que nous aurions pu nous battre pour la pole. Au lieu de cela, nous avons maintenant un peu plus de travail devant nous demain, mais c’est ce que c’est, c’est un long championnat et nous resterons positifs. Je pense qu’une victoire est difficile à obtenir à partir de cette position, mais je vais essayer de marquer autant de points que possibles. Il sera difficile de se placer en tête, mais nous n’abandonnerons pas. Tout est possible sur ce circuit, nous avons vu des choses folles ici, mais nous devons être réalistes. Ce sera difficile, mais nous avons un bon rythme, alors c’est sûr que nous allons avancer.

Christian Horner :

Checo a réalisé une brillante performance. Il a incroyablement bien conduit et a réalisé un tour fantastique qui lui permet de décrocher la pole.

« C’est l’histoire de deux séances de qualification aujourd’hui. Tout d’abord, Checo a réalisé une brillante performance. Il a incroyablement bien conduit et a réalisé un tour fantastique qui lui permet de décrocher la pole, sa deuxième pole ici à Jeddah, deux fois de suite. D’un autre côté, c’est très frustrant pour Max, une défaillance de l’arbre d’entraînement l’a éliminé des qualifications alors que nous commencions à peine la Q2. Son tour en Q1 l’aurait placé en P4 pour la course de demain. C’est vraiment dommage, mais nous sommes déjà en train de comprendre le problème. Max a une montagne à gravir depuis la 15e place, mais connaissant Max, il relèvera le défi et il sera certainement intéressant de voir ce qu’il accomplira. Pour Checo, il s’agit de s’en tenir à la stratégie, d’éviter les ennuis et de survivre aux premiers tours. Il y a beaucoup d’action à venir et beaucoup de choses à attendre ».

Ferrari

En route pour le podium

La Scuderia Ferrari visera un podium au Grand Prix d’Arabie Saoudite en partant de la quatrième place avec Carlos Sainz et de la douzième avec Charles Leclerc, qui a réalisé le deuxième temps des qualifications, mais qui écope d’une pénalité de dix places sur la grille de départ, car une troisième unité de contrôle a été installée sur sa SF-23 au début de l’épreuve. La course s’annonce très ouverte sur le circuit de la Corniche de Jeddah, Charles et Max Verstappen devant s’élancer depuis le milieu du peloton. Les dépassements ne sont pas trop délicats en raison des longues lignes droites et les Safety Cars ont souvent été présents sur ce circuit de 6,174 kilomètres.

Q2 et Q3. Dans la deuxième partie des qualifications, le premier tour chronométré de Charles est suffisant pour accéder à la partie finale, tandis que Carlos doit faire un deuxième passage sur de nouveaux pneus Softs pour se qualifier. En Q3, Sainz a donc effectué son premier run sur des pneus Softs usagés et son temps n’était pas très compétitif, tandis que Charles a été le deuxième plus rapide lors de son premier run et à nouveau lors de son second avec son dernier jeu de pneus Softs neufs, dans un temps de 1’28″420. Carlos a réalisé le cinquième temps en 1’28″931, mais s’élancera de la quatrième place sur la deuxième ligne, en raison de la pénalité infligée à son coéquipier. La course débutera à 20 heures locales (18 heures CET).

Charles Leclerc #16, P2, Start P12 :

Je suis content de mon tour, il était à la limite et nous avons terminé plus loin dans le classement que ce que nous attendions de cette séance. Cependant, nos concurrents sont forts et nous avons encore beaucoup de travail à faire. Notre rythme de course semble solide ce week-end. Il n’est pas facile de doubler sur ce circuit, alors je ferai de mon mieux pour revenir aux avant-postes demain.

Carlos Sainz #55, P5, Start P4 :

Ce n’est pas la meilleure des qualifications de mon côté pour être honnête. J’ai eu du mal avec les pneus dans les premiers virages et j’ai perdu du temps. Le reste du tour s’est bien passé, mais ce n’était pas suffisant pour rattraper le secteur 1. C’est ma faute.

Cependant, le week-end n’est pas terminé et nous avons le rythme pour nous battre pour une place sur le podium, alors nous allons remettre les pendules à l’heure ce soir et revenir à la charge demain en course.

Frédéric Vasseur Directeur de l’équipe :

Les qualifications ont été correctes pour l’équipe aujourd’hui avec Charles en P2, à un dixième de Perez – qui deviendra P12 avec la pénalité – et Carlos en 5ème position. Notre rythme n’était pas trop mauvais mais nous devons faire un pas en avant. C’est dommage pour Carlos parce qu’il a dû mettre un deuxième jeu de pneus Softs en Q2 et à la fin, en Q3, il n’avait qu’un seul jeu et a fait une petite erreur, ce qui lui a probablement coûté la première ligne. Cependant, Carlos avait un bon rythme et il partira en P4, ce qui lui donne une bonne opportunité. En ce qui concerne demain, notre rythme de course était bon hier et sur les longs relais, nous avions une faible dégradation, également grâce au fait que cette piste est très adhérente, très différente de celle de Bahreïn. Cela pourrait être une course étrange parce qu’il est assez facile sur le papier de dépasser, mais en fait, nous pourrions voir un train de DRS qui pourrait changer la donne. Nous devons trouver une bonne position sur la piste et le bon créneau pour les arrêts aux stands.

Aston Martin

« Nous sommes prêts à nous battre et nous avons une bonne voiture de course.

Fernando Alonso, #14, P3, Start P2 :

« Dans l’ensemble, nous devons être très heureux de partir sur la première ligne de la grille de départ demain. C’est un circuit très différent de celui de Bahreïn et nous voir nous battre en Q3 est un signe positif. La piste a évolué pendant la séance, mais peut-être pas autant que nous l’avions prévu, surtout entre Q2 et Q3. Notre force dans ce package a été sur les longs runs, donc j’espère que nous pourrons optimiser cela autant que possible demain. La situation est très serrée entre un certain nombre d’équipes, donc la bataille de demain sera certainement intéressante. Mais avec les deux voitures partant dans les cinq premières positions, notre objectif principal est de sortir de cette course avec le plus de points possible. »

Lance Stroll, #18, P6, Start P5 :

« L’équipe a réalisé une très bonne performance en qualification aujourd’hui et nous nous sommes mis dans une excellente position pour nous battre pour un bon paquet de points dans la course de demain. Nous n’étions pas sûrs que le rythme observé à Bahreïn se traduirait sur un circuit aussi différent ici à Jeddah, mais la voiture se sentait bien et nous avons pu continuer à repousser les limites tout au long de la qualification. Mon dernier tour se passait bien, et j’étais dans le mauve dans le premier secteur, mais j’ai fait une petite erreur au virage 22 et j’ai perdu deux ou trois dixièmes. Nous avons une voiture de course compétitive et tout reste à faire demain. »

Mike Krack, Directeur de l’équipe :

« Les bonnes performances réalisées par l’ensemble de l’équipe cette semaine nous donnent une grande opportunité et une grande confiance pour demain. Nous partirons de la première ligne avec Fernando et de la cinquième avec Lance, et nous continuerons à pousser fort pour convertir la vitesse d’aujourd’hui en résultats demain. La période précédant les qualifications s’est déroulée sans encombre : nous avons fait nos devoirs vendredi et lors des derniers essais, et les deux pilotes étaient satisfaits de l’équilibre de la voiture à l’approche des qualifications. Nous nous attendons à une course très serrée demain avec les équipes qui nous entourent. C’est généralement une course intense ici ; elle peut être imprévisible, et il faut toujours être réactif et éviter les erreurs. Mais nous sommes prêts à nous battre et nous savons que nous avons une bonne voiture de course.

Mercedes

George s’élance de la deuxième ligne ; Lewis s’aligne en P7 pour le Grand Prix d’Arabie Saoudite.

  • George Russell s’est qualifié quatrième et Lewis Hamilton huitième pour le Grand Prix d’Arabie saoudite 2023.
  • Les changements apportés pendant la nuit ont permis d’améliorer la fenêtre de fonctionnement de la W14 dans un peloton qui, derrière les Red Bull, était incroyablement serré.
  • Lors des qualifications, l’équipe s’est livrée à une lutte serrée avec Aston Martin, Ferrari et Alpine.
  • Charles Leclerc ayant écopé d’une pénalité sur la grille de départ, George s’élancera dimanche de la troisième place et Lewis de la septième.

George Russell, #63, P4, Start P3 :

Nous avons dépassé le potentiel et nos propres attentes en devançant une Aston Martin et une Ferrari. C’est un travail solide, nous avons beaucoup travaillé cette nuit. L’équipe de Brackley a travaillé dur dans le simulateur et nous avons fait beaucoup de travail sur le circuit ce matin pour essayer de tirer le meilleur parti de l’ensemble. Nous savons que nous ne sommes pas encore dans la lutte pour la pole position, mais vous devez maximiser ce que vous avez, et c’est ce que nous avons fait aujourd’hui. Nous avons une lutte à mener demain, probablement avec les Aston Martin et les Ferrari. Nous ferons tout pour monter sur le podium et nous verrons ce que nous pouvons faire. Cette équipe a des exigences et des attentes plus élevées que le simple fait de terminer dans les trois premiers, mais nous donnerons tout ce que nous avons pour être là dimanche.

Lewis Hamilton, #44, P8, Start P7 :

J’ai eu un peu de mal aujourd’hui, mais nous devons continuer à essayer. Quels que soient les changements que nous avons apportés, nous avons eu du mal à extraire la vitesse, et je ne me sens pas vraiment connecté à la voiture pour le moment. C’est un point sur lequel nous allons travailler pour améliorer notre confiance lors des prochaines courses. George a fait du bon travail aujourd’hui et il n’était pas très loin de certaines des voitures de tête, alors nous devons continuer à pousser. Ce n’était pas la meilleure des journées, mais il y a des progrès à faire pour l’équipe. Demain est un nouveau jour, et nous allons continuer à travailler.

Toto Wolff, directeur de l’équipe et PDG :

Je pense qu’aujourd’hui, nous sommes à peu près là où nous nous attendions à être. Nous connaissons nos déficits et deux dixièmes de plus ou de moins peuvent nous faire gagner ou perdre quelques places ; nous savons que nous devons faire des progrès plus importants que cela dans les courses à venir. Je pense que demain, en termes de rythme, nous serons avec les Aston Martin et les Ferrari ; c’est en tout cas ce qui ressort des longs runs d’hier, donc nous devrions être en mesure de jouer en course. Le tour de Lewis semblait un peu collant dans le premier secteur, nous devons donc nous pencher sur la question. Le temps n’a jamais été au rendez-vous pour lui, mais il était aussi rapide ou plus rapide que George dans le reste du tour, et nous devons évaluer l’effet que les différences de réglages ont eu.

Andrew Shovlin, directeur de l’ingénierie de piste :

Cela a été un week-end difficile pour mettre la voiture au bon endroit et je ne pense pas que George aurait pu en tirer plus avec ses tours lors de la dernière séance. Nous avons profité des problèmes de Max et de la pénalité de Charles pour terminer troisième sur la grille, mais George a dû devancer un certain nombre de voitures clés qui étaient toutes assez rapides. Lewis a connu des moments difficiles tout au long des séances, luttant avec l’équilibre et l’adhérence dans le premier secteur. Il a eu une matinée très solide, donc c’est un peu une surprise, mais j’espère que nous aurons un bon rythme demain. La course ici se déroule normalement avec quelques incidents, et votre réussite dépend souvent du fait qu’ils tombent au bon moment. Il n’y a que quelques places qui séparent nos voitures, ce qui nous donne l’occasion de les séparer en fonction des stratégies, afin de couvrir les bases. Nous avons essayé de travailler sur les réglages pour y parvenir et nous verrons demain si nous avons fait des progrès.

Alpine

Double Q3 pour BWT Alpine F1 Team : Esteban se qualifie septième et Pierre dixième en Arabie Saoudite

  • Le BWT Alpine F1 Team s’alignera demain au Grand Prix d’Arabie Saoudite avec ses deux voitures dans le top 10 de la grille de départ. Esteban Ocon s’est en effet qualifié septième et Pierre Gasly dixième lors d’une séance de qualification très disputée sur le rapide et palpitant circuit de Jeddah Corniche.
  • Les deux pilotes hériteront d’une position sur la grille de départ en raison de la pénalité de Charles Leclerc, ce qui signifie qu’Esteban partira sixième et Pierre neuvième.
  • Esteban a fait sa deuxième apparition en Q3 de la saison en autant de courses. Son temps au tour en Q3 – 1min 29.078sec – s’est avéré suffisant pour la septième place. Esteban a bien géré les qualifications, progressant confortablement en Q1 et Q2 en onzième et septième positions lors des deux premières séances.
  • Pierre a bien commencé sa soirée, progressant de 0,049 seconde en Q1 avant de se qualifier pour le top 10 avec un temps de 1min 29,411 seconde en Q2, s’assurant ainsi sa place pour 0,040 seconde. Il a amélioré son temps en Q3 avec 1min 29.357sec pour se qualifier à la dixième place.
  • Les deux pilotes ont pour objectif de doubler les points lors du Grand Prix d’Arabie Saoudite, qui débutera à 20h00, heure locale, demain.

Esteban Ocon, #31, P7, Start P6 :

« C’était une séance de qualification intense et une performance solide dans l’ensemble, donc un bon travail de la part de toute l’équipe. Dans l’ensemble, je suis satisfait de ma septième place aujourd’hui. Nous partons de la sixième place avec la pénalité de Charles [Leclerc] et tout se jouera demain à partir de la troisième ligne. Pendant les qualifications, la voiture était la plus forte de tout le week-end et c’est bien de voir que nous nous sommes améliorés jour après jour, séance après séance, donc tout le mérite revient à l’équipe. Demain, nous allons essayer de faire une course propre et de ramener les deux voitures dans les points. C’est une longue course où la stratégie sera importante et nous sommes tous concentrés sur un bon résultat.

Pierre Gasly, #10, P10, Start P9 :

« J’ai des sentiments mitigés après les qualifications d’aujourd’hui. Même si je suis heureux d’avoir atteint la Q3, je pense que nous n’avons pas été à la hauteur de nos attentes aujourd’hui et qu’il y a quelques détails sur lesquels nous devons travailler pour être sûrs d’extraire le maximum de notre package. C’est formidable d’avoir les deux voitures dans le top 10 – merci à Esteban pour son bon travail – et cela signifie que nous sommes en bonne position pour la course où l’objectif est de marquer de solides points. Notre rythme de course est bon, nous l’avons montré à Bahreïn et aux essais hier, et je suis confiant dans le fait qu’il est possible de doubler les points.

Alan Permane, directeur sportif :

« La qualification d’aujourd’hui est une amélioration significative par rapport à la première course de la saison et il est certainement satisfaisant d’avoir les deux voitures en Q3 et de partir à une place compétitive sur la grille de départ de la course de demain. Esteban a fait du bon travail avec une séance bien exécutée, qu’il a construite tour par tour, et a livré quand il le fallait dans un peloton extrêmement serré, divisé par de petites marges. Il était important pour Pierre d’avoir une séance sans accroc, surtout après les qualifications de Bahreïn. Il s’est mis en position de disputer de bons points demain et nous sommes certainement satisfaits de notre rythme à long terme depuis le début de la saison. Un travail décent aujourd’hui, quelques petits détails à régler, et nous sommes impatients de voir ce que nous pouvons faire demain avec les deux voitures.

Alfa Romeo

L’Alfa Romeo F1 Team Stake a réalisé une solide performance lors des qualifications du Grand Prix d’Arabie Saoudite, Zhou Guanyu et Valtteri Bottas se frayant un chemin jusqu’aux 12e et 14e temps, Zhou étant promu 11e sur la grille en raison d’une pénalité infligée à Charles Leclerc. Dans un peloton très encombré, où la plupart des concurrents ne sont séparés que par des dixièmes et des centièmes de seconde, les deux pilotes se battront pour une place dans le top 10 lors de la course de demain soir.

Alessandro Alunni Bravi, représentant de l’équipe :

 » Nous avons fait un pas en avant par rapport à hier et rattrapé la majeure partie de l’écart qui nous séparait de nos rivaux, ce qui témoigne du bon travail réalisé par notre équipe ici et à Hinwil pendant la nuit. Nous savions que les qualifications se joueraient sur des marges infimes et, en effet, nous avons manqué une place en Q3 avec Zhou, qui a fait un excellent travail dans le cockpit, pour un demi dixième, ce qui n’est pas grand-chose sur un circuit aussi long. Notre performance en qualification n’est pas différente de celle que nous avons réalisée à Bahreïn, et notre objectif est de faire une autre course solide pour placer nos voitures dans les points une fois de plus. Notre rythme de course semble solide et nous savons que nous pouvons faire une bonne course avec Zhou et Valtteri, donc nous sommes confiants pour être dans le coup et conserver notre cinquième place au classement demain. »

Valtteri Bottas, #77, P14 :

« L’équipe a fait du bon travail en s’améliorant petit à petit tout au long du week-end, et je pense que la séance de qualification a été la plus positive que j’ai eue jusqu’à présent : dans l’ensemble, tout s’est bien passé. Nous étions proches de la Q3 et la voiture se sentait bien, ce qui me donne confiance avant la course. Dans l’ensemble, notre week-end a été un peu difficile jusqu’à présent, avec un manque de rythme dans les conditions de qualification : aujourd’hui, il y a eu une amélioration, et si nous pouvons avoir un bon rythme de course, nous pouvons espérer livrer une bonne bataille demain. Les points sont toujours l’objectif et je suis confiant que c’est un objectif réaliste.

Zhou Guanyu, #24, P12, Start P11 :

« Je suis assez satisfait de notre performance aujourd’hui, et dans l’ensemble, satisfait de la progression en qualification que j’ai faite depuis Bahreïn. Il n’y a pas eu d’erreurs et j’ai pu maximiser tout ce que j’avais. Malheureusement, nous sommes passés un peu à côté de la Q3, et c’est évidemment frustrant de manquer notre objectif pour seulement un demi dixième. Néanmoins, je pense que nous avons fait un pas en avant en tant qu’équipe par rapport à ce que nous étions au début du week-end. L’objectif, comme à chaque course, est de se mêler aux dix premiers et de ramener des points à la maison – je pense que nous pouvons y parvenir demain.

AlphaTauri

Yuki Tsunoda, #22, P16 :

« Nous avons terminé P16, à un centième de seconde de la P15. C’est vraiment dommage, mais je suis content du tour que j’ai fait et de la façon dont nous avons progressé tout au long des qualifications. En ce qui concerne la voiture elle-même, nous devons trouver plus d’adhérence et de performance pour atteindre régulièrement les Q2 et Q3. Dans l’ensemble, je pense que nous pourrions bénéficier de ce que nous avons appris ces deux derniers jours, donc l’équipe a fait du bon travail. Demain est un nouveau jour et j’espère que le rythme de course sera bon. Mon objectif principal sera de me concentrer sur moi-même, de me donner à cent pour cent et de marquer des points !

Nyck de Vries, #21, P18 :

« J’ai abordé les qualifications sans avoir fait le moindre tour lors de la troisième séance d’essais, ce qui a rendu la journée délicate. Compte tenu de la configuration unique du circuit, il est difficile de placer les pneus dans la bonne fenêtre pour un tour rapide, et j’ai donc fortement bloqué les roues arrière à l’entrée du virage 1. Mon dernier run était plutôt correct, mais nous avons perdu beaucoup dans le dernier secteur. C’est dommage que nous ayons manqué cela, et je suis déçu parce que le potentiel pour atteindre la Q2 était là. Nous voulons être plus avancés et l’équipe travaille en étroite collaboration pour tirer le meilleur parti de la voiture.

Jody Egginton (Directeur Technique) :

« La journée d’aujourd’hui n’a pas été aussi simple qu’elle aurait dû l’être. Nous avons identifié un problème avec la voiture de Nyck lors de la mise au point aujourd’hui et, étant donné le temps limité, nous avons choisi de changer la PU, ce qui signifie qu’il n’a pas pu participer à la FP3, ce qui est loin d’être idéal puisque c’est sa première fois ici. Cependant, tout le mérite revient à ses mécaniciens qui ont réussi à faire tourner la voiture efficacement. Yuki a terminé son programme mais a eu un peu plus de mal qu’hier avec l’adhérence et l’équilibre en FP3, ce qui signifie que les deux parties du garage ont abordé les qualifications sur le recul pour une raison ou une autre. Nyck a poussé fort en Q1 dès le début et est parti en tête-à-queue lors de son premier run, mais la voiture n’a pas été endommagée et il s’est très bien repris lors de son second run. Malheureusement, il a perdu la Q2 parce qu’il a atteint la limite d’énergie un peu trop tôt, et nous devons donc nous pencher sur la question. Yuki a effectué le programme de qualification prévu sans trop de problèmes et a également été très proche de la qualification, manquant seulement de 0,01 seconde par rapport à Bottas. En fin de compte, peu importe à quel point nous avons été proches, nous n’avons pas réussi à entrer en Q2 dans ce qui est un milieu de terrain très serré. Les mises à jour de l’aérodynamique de la R03 sont donc attendues avec impatience pour commencer à faire progresser les performances de la voiture. Nos pensées se tournent maintenant vers la course où nous nous concentrerons sur la progression des deux voitures afin de profiter de toutes les opportunités qui se présenteront.

Williams

Dave Robson, responsable des performances des véhicules :

La Q1 était incroyablement serrée et aujourd’hui nous étions juste du mauvais côté de la ligne de démarcation. Bien que le premier tour de Logan ait été effacé, son rythme était légitime et a montré ce dont la voiture était capable. Alex a eu un peu plus de mal à mettre les pneus dans un état lui permettant d’attaquer le début du tour et n’a donc pas pu tirer le maximum de la voiture sur un seul tour.

Logan a beaucoup appris aujourd’hui et même s’il est frustré par le résultat, cette expérience lui sera précieuse pour la suite.

Il est décevant de ne pas avoir progressé davantage en qualification, mais la voiture avait un bon rythme à haute teneur en carburant hier et les deux pilotes peuvent faire de bonnes courses demain.

Alex Albon, #23, P17 :

Nous avons eu du mal avec les pneus arrière en qualifications, nous allons donc regarder et comprendre pourquoi. Nous avons été rapides tout le week-end, c’est donc frustrant. Pour ce qui est de demain, nous avons une voiture décente pour la course, donc je pense que nous pouvons faire du bon travail. La journée d’aujourd’hui est évidemment décevante, mais j’espère que nous pourrons faire quelque chose pour demain.

Logan Sargeant, #2, P20 :

J’ai fait un tour très rapide, mais il a été effacé lorsque j’ai franchi l’entrée de la pitlane avec une certaine marge. Il n’y a pas eu de gain de performance, c’est donc frustrant, mais j’avais encore deux tours à faire et je ne l’ai pas fait, donc je m’excuse auprès de l’équipe qui méritait mieux aujourd’hui. Nous devons tirer les points positifs de cette journée, mettre cela derrière nous et rebondir. La voiture est rapide, nous avons beaucoup de vitesse en ligne droite et heureusement, la course peut être folle ici à Jeddah et il peut y avoir beaucoup de positions à prendre. Même si je me suis donné beaucoup plus de travail que nécessaire, je suis assez optimiste pour demain et je me rattraperai auprès de l’équipe.