ELMS, une belle 5ème place pour le Panis Racing à Monza

Posted by

Une belle 5ème place après un début de course mouvementé.

Qualification : P9

Course : P5

Après le podium des 24h du Mans, l’équipe avait à cœur de continuer sur sa lancée et décrocher un bon résultat sur le circuit italien de Monza lors de la pénultième épreuve de la saison en ELMS.

A cette occasion Will Stevens rejoignait Nico Jamin et Julien Canal pour reprendre sa place habituelle dans le championnat européen.

Placée à la 9ème position sur la grille de départ, l’Oreca 07 de Panis Racing a de nouveau brillé en course en s’affichant leader en début d’épreuve et in fine en rentrant dans le top 5 après le passage du drapeau à damiers.

Après des essais libres et privés fructueux permettant de bien préparer la course, la qualification samedi a malheureusement été fortement perturbée par une crevaison dans les premiers tours.

Contraint de repasser par les stands pour changer les 4 pneus et n’ayant plus qu’une seule tentative, Nico Jamin comptait montrer les belles performances affichées en essais pour les convertir en un bon résultat. Malheureusement après 2 premiers secteurs très prometteurs, son premier tour fut légèrement perturbé par un concurrent relâchant son effort devant lui au secteur 3. La situation s’empire dans son 2ème et dernier tour totalement avorté à cause de ce même concurrent. Alors qu’un top 4 ou 5 était facilement envisageable, l’unique tour chronométré ne plaça le team qu’à la 9ème position à l’issue de la séance de qualifications.

Lors du départ, en fin de matinée dimanche, les conditions de piste sont encore mitigées après la pluie tombée dans la nuit. Désigné 1er relayeur, Nico Jamin prend un départ de haut vol et montre une belle maitrise – tout particulièrement au vu du revêtement piégeux – en remontant de la 9ème à la 2nde place lors de son 1er tour ; l’Oreca #31 étant chaussée des pneus GoodYear particulièrement performants. La sortie de la voiture de sécurité interrompt son ascension en raison des incidents du début de course mouvementé. Mais au restart le leader de la course effectue une manœuvre dangereuse avec un freinage fort : ne pouvant malheureusement l’éviter, Nico Jamin voit sa voiture endommagée suite à l’impact. Sa motivation n’est en rien altérée et il réussit quelques minutes plus tard à le doubler et à prendre le lead de la course. Mais le mal est fait, et l’Oreca est contrainte de repasser par les stands pour changer son l’aile avant. Malgré la rapidité d’exécution des mécaniciens, plus d’une minute est perdue et tous les efforts anéantis pour aller chercher la victoire.

Le couteau entre les dents, Nico n’a de cesse de travailler à remonter avec brio sur ses concurrents en partant de la dernière position. Le Rouannais affiche un très bon rythme en pneus intermédiaires puis en slicks, les changements de roue sont exécutés sans encombre et la stratégie de l’équipe utilisant deux des trois « full course yellow » fonctionne parfaitement.

Après une heure trente de course, c’est au tour de Julien Canal de prendre le volant. Il entre en piste en 7ème position, affiche avec régularité une très belle vitesse maintenant à distance et avec autorité deux concurrents directs dont un pilote Gold. A la fin de la réalisation de ses deux stints il transmet le volant à Will Stevens et l’équipe voit son nom affiché en 6ème position au tableau.

Le Britannique a montré tout son talent avec non seulement une parfaite gestion des pneumatiques pendant son relais mais également en signant des chronos de haute facture lors de son 1er stint avec quasiment systématiquement la meilleure moyenne. Il passe sous le drapeau à damiers en 6ème position, mais le déclassement technique d’un concurrent permet à l’équipe de finir à la 5ème place.

Panis Racing peut nourrir une certaine frustration après le crash de début de course, car un podium, voire la victoire, était largement à sa portée. Néanmoins, le staff et les pilotes peuvent s’enorgueillir d’avoir su réagir en conséquence pour remonter les positions et effectuer leur meilleure performance de l’année en piste et dans les stands.

Actuellement ex æquo avec le 3ème au championnat ELMS et à 20 points du second, tous les espoirs sont permis pour Panis Racing à Portimao de s’afficher définitivement sur le podium final de la saison 2020.

Olivier Panis – Team Principal : « Je voudrais tout d’abord féliciter l’équipe, notamment les ingénieurs et les mécanos qui ont fait un travail incroyable.

Malheureusement, nous sommes victimes d’une manœuvre que nous jugeons anti-sportive et la dangerosité n’a même pas mené à une sanction. Je pense que nous avions le potentiel pour gagner au vu des stints des pilotes, c’est frustrant.

Will a fait deux stints incroyables avec la seconde meilleure moyenne en course. Nous sommes vraiment très contents du travail fourni avec l’ensemble de nos partenaires et Goodyear. »

Pour en revenir au championnat, nous sommes classés 3ème ex-aequo avec le team Graff donc Portimao est une étape importante pour toute l’équipe. »

 Nico Jamin – Pilote Oreca 07 #31 : « Un peu déçu après la qualification car on a fini P9. Nous n’avons pas eu de chance car nous avons eu une crevaison juste à la sortie des stands sur le premier train, ensuite, sur le deuxième, dans la seule tentative que j’ai pu exécuter, on a eu du trafic dans le secteur 3 avec une voiture qui ralentissait pour préparer son tour d’après. Çela aurait mérité un top 5 en qualif.

Ensuite pour la course on savait qu’il fallait que l’on soit plus agressif pour remonter, on a donc pris la décision de me mettre au départ. J’ai réussi un très bon départ et effectué un très bon premier tour, on est passé de P9 à P2 avant la fin. Ensuite, il y a eu un safety-car, mais juste avant celui-ci, Jonathan Hirschi (dans la voiture Duqueine) a essayé de me surprendre en mettant un gros coup de frein juste avant d’accélérer, et c’était pour moi impossible de l’éviter. Du coup, il y a eu contact entre les deux voitures. J’ai fait le tour de relance du safety-car et je suis passé en tête mais il fallait que l’on s’arrête obligatoirement pour changer le bloc avant. Les trois pilotes ont fait une course parfaite, le rythme était très bon, on a bien remonté. La stratégie des ingénieurs était vraiment excellente également et les mécanos étaient vraiment rapides dans le changement des pneus, donc finalement on finit la course en 5ème place, on fait une bonne opération pour le championnat car on passe troisième à égalité avec le Team Graff.

Forcément, il y a quand même un peu de déception car çela aurait mérité un podium si ce n’est mieux. Maintenant, on se concentre sur Portimao, il va falloir qu’on effectue une très belle course, c’est une des pistes préférées de l’équipe donc je pense qu’on peut faire un très beau résultat pour terminer l’année en beauté et confirmer cette belle saison. « 

 Julien Canal – Pilote Oreca 07 #31 : « Résultat mitigé pour nous lors de cette manche à Monza. Mes deux coéquipiers ont fait du très beau travail en piste. Après un début de course exceptionnel et notre 2ème place après 2 tours de course, Nicolas n’a pu éviter le pilote Duqueine qui a pilé les freins devant lui ce qui nous a contraint à changer le capot avant. Sans cela nous aurions été encore une fois en passe de réaliser un nouveau podium au minimum ! À la suite de cela j’ai pu réaliser de très beaux relais en bagarre successivement avec la voiture de chez Duqueine, puis avec mon ami Nicolas Minassian de l’équipe IDEC Sport. La bataille était très intense et j’ai su garder ma place tout au long de ces deux relais. Will a aussi terminé la course de très belle manière à la cinquième position.

Encore un super travail de toute l’équipe pour avoir réalisé cette très belle remontée. Nous nous battrons pour le podium général du championnat lors de la prochaine manche à Portimao au Portugal ! « 

 Will Stevens – Pilote Oreca 07 #31 : « Dans l’ensemble, c’est un résultat décevant pour nous car nous savons que nous avions un bon rythme dans la voiture. L’équipe a fait le bon choix de faire prendre le départ de la course à Nico en pneus intermédiaires. Il marchait très fort, avant un léger contact avec la voiture de Duqueine qui a freiné brusquement juste devant lui. Cet incident nous a repoussé en dernière position, mais nous avons effectué une superbe remontée pour finalement nous classer 5e. J’étais content de mon double relais à la fin, la voiture se comportait très bien, et nous avions un bon rythme. J’attends avec impatience la prochaine course de Portimão qui a toujours été une piste prometteuse pour nous. Alors finissons la saison en beauté ».

Le prochain rendez-vous avec l’ELMS, Portimao au Portugal le 1 novembre…