22 avril 2024

NTT IndyCar, Scoot Dixon, l’homme de fer, prolonge sa série avec une victoire improbable à Indy lors du Gallagher GP

« Quelle journée pour gagner », a déclaré Dixon en tenant son fils de 3 ans, Kit, dans ses bras. « Cela rend les choses tellement amusantes, surtout pour ce petit garçon. Il peut le voir. Cela fait un petit moment que je n’ai pas gagné, probablement plus d’un an. Cela en vaut la peine, et nous allons continuer à essayer de gagner sur le départ n°320 ».

Graham Rahal, lauréat du NTT P1 Award, a terminé à la deuxième place de la course de 85 tours, son meilleur résultat de la saison. Sa dernière tentative pour rattraper Dixon a échoué à 0,4779 seconde au volant de la Honda Code 3 Associates n°15 du Rahal Letterman Lanigan Racing. Il s’agit de l’arrivée la plus serrée de l’histoire de la série INDYCAR sur le circuit routier de l’IMS, qui compte 14 virages et 2,439 miles.

#9, Scoot Dixon, P1

Pato O’Ward a terminé troisième au volant de la Chevrolet Arrow McLaren n°5. Christian Lundgaard, qui a rejoint son coéquipier RLL Rahal sur la première ligne au départ, a terminé quatrième au volant de la Hy-Vee Honda n°45. Alexander Rossi, qui a remporté cette course l’année dernière, a complété le top 5 avec la Arrow McLaren Chevrolet n°7.

Le leader du championnat, Alex Palou, a terminé septième au volant de la Honda The American Legion n°10 de Chip Ganassi Racing, ce qui lui a permis de porter son avance à 101 points sur Dixon, qui a devancé Josef Newgarden pour la deuxième place. Newgarden a également été pris dans la mêlée qui a rassemblé Dixon, mais il a immédiatement perdu un tour et a terminé à la 25e place au volant de la Chevrolet Hitachi Team Penske n°2, avec deux tours de retard. Newgarden est troisième au classement, à 105 points de Palou, à trois courses de la fin.

« Terminer la course aujourd’hui était important », a déclaré Palou. « Un bon résultat pour l’équipe avec la victoire de Scott aujourd’hui et un bon résultat pour nous au championnat.

#15, Graham Rahal, P2

La « pirouette pour gagner » de Dixon n’était peut-être pas aussi spectaculaire que la manœuvre similaire de Danny Sullivan dans le court couloir entre les virages 1 et 2 de l’ovale de l’IMS pour remporter les 500 miles d’Indianapolis en 1985, mais elle était sans doute tout aussi improbable.

Au premier tour, Palou a heurté l’arrière de la Honda n°11 du IU Simon Cancer Center de son coéquipier Marcus Armstrong dans le trafic dense du virage 7, à la fin de la ligne droite arrière, et Armstrong a fait un tête-à-queue. L’effet de concertina des pilotes essayant d’éviter l’incident a fait que la Honda DHL n°28 de Romain Grosjean a touché Dixon, faisant basculer la voiture de Dixon dans l’herbe. Newgarden, parti en 25e position, est arrivé sur les lieux sans pouvoir aller nulle part, et sa voiture a grimpé sur le nez de la voiture arrêtée d’Armstrong, endommageant l’aileron avant de Newgarden.

#5, Pato O’Ward, P3

Dixon laisse tourner son moteur dans l’herbe, redresse sa voiture et revient sur la piste. Il passe au stand au 5e tour sur une stratégie alternative et commence sa marche vers l’avant.

Pendant ce temps, Devlin DeFrancesco conservait la tête après un plongeon audacieux de sa cinquième position de départ vers l’avant dans le virage 1 au premier tour au volant de la Honda TRUBAR/Jones Soda n°29. Mais Rahal a plongé sous DeFrancesco dans le virage 1 au 9e tour pour prendre la première place.

Rahal, Lundgaard et Dixon se sont ensuite échangés la tête pendant les 50 tours suivants, avant que Dixon ne s’arrête pour la dernière fois au 59e tour, après avoir tourné à toute allure avant de s’engager sur la voie des stands.

Start Race

Dixon a également effectué des sorties de piste éblouissantes après son dernier arrêt. Rahal sort de la première place au 64e tour pour son dernier arrêt, mais sort en deuxième position derrière Dixon.

Au 66e tour, Dixon mène Rahal de 6,1866 secondes, les deux pilotes étant chaussés de pneus Firestone alternatifs. Mais les pneus plus frais de Rahal portent leurs fruits et il commence à reprendre du terrain à Dixon.

#45, Christian Lundgaard, P4

« Le seul problème vers la fin, je pense que dans mes derniers tours, j’ai poussé trop fort pour créer un écart avec Graham et malheureusement j’ai un peu brûlé les pneus », a déclaré Dixon. « C’était un peu bizarre à la fin, mais nous avons essayé de faire un spectacle pour tout le monde.

L’avance de Dixon est tombée à 3,8448 secondes au 72e tour, Rahal revenant à 1,6028 seconde au 80e tour.

#28, Romain Grosjean, P18

Les deux pilotes ont ensuite atteint le trafic de tours, et Rahal a réduit l’écart à 0,5076 seconde au 82e tour après que Dixon et lui aient dépassé les voitures plus lentes. L’écart s’est réduit à 0,2689 seconde à deux tours de la fin, et il semblait que Rahal se préparait à un affrontement pour la victoire avec Dixon dans le dernier tour.

La course ici

Mais Dixon a porté son avance à 0,8639 seconde au drapeau blanc et s’est accroché pendant le dernier tour du circuit qui comprend des portions du célèbre ovale de 2,5 miles et du Yard of Bricks de l’IMS.

« J’étais en train de doubler dans l’avant-dernier tour, il l’était aussi », a déclaré Rahal. « Et je ne gagnais pas de terrain. Je restais à égalité avec lui pour une raison que j’ignore. Je ne sais pas pourquoi. Je n’arrivais pas à m’élancer vers lui. Je pensais que ce serait une très bonne course, un très bon tir.

« Nous n’avons pas à rougir de notre performance. Nous affrontons les meilleurs, les meilleurs de tous les temps, et de loin. Dix-neuf saisons consécutives sans victoire ? C’est ridicule. C’est absolument fou. »

Dixon partagera 10 000 dollars avec Chip Ganassi Racing et l’association caritative qu’il a choisie, le St. Jude Children’s Research Hospital, pour sa victoire dans le cadre du PeopleReady Force For Good Challenge.

Palou gagnera la prime de 1 million de dollars du PeopleReady Force For Good Challenge s’il remporte la prochaine course de la NTT INDYCAR SERIES, la Bommarito Automotive Group 500 présentée par Axalta et Valvoline le dimanche 27 août sur l’ovale du World Wide Technology Raceway. La prime est remise au premier pilote qui gagne sur un circuit routier, un circuit de rue et un ovale au cours d’une saison. Palou a déjà remporté des victoires cette saison sur route et sur circuit.

L’épreuve WWTR est la dernière course sur ovale de la saison et entame une série de trois week-ends de course consécutifs pour couronner un champion de la série. Palou peut décrocher son deuxième titre au cours des trois dernières saisons s’il mène par 108 points ou plus après la course du 27 août.

Next Race

Communiqué NTT INdyCar

Crédits photos, NTT IndyCar