AER, étape 5, Botturi en moto, Bouwens en camion, a fond sur le sud !

Posted by

Vendredi soir, lors du briefing au bivouac de Smara, Jean Louis SCHLESSER avait annoncé la spéciale vers Wad Assag comme étant très rapide. Le patron de l’AFRICA ECO RACE ® ne s’était pas trompé puisqu’il a fallu 03:36:03 au vainqueur sur quatre roues, à 131 km/h de moyenne, pour avaler les 473 km chronométrés. Une spéciale certes peu sélective au cœur de paysages monotones, mais un passage obligé pour rejoindre la ville de Dakhla dans l’extrême sud marocain où la caravane du rallye va pouvoir se reposer demain dimanche.

Pour Alessandro BOTTURI, cette ultime étape marocaine s’est soldée, comme la première et la troisième, par une victoire. Parti 5ème, le pilote italien a rapidement rejoint Pal Anders ULLEVALSETER, son adversaire principal. Les deux hommes ont ensuite roulé ensemble jusqu’à l’arrivée, ne commettant aucune erreur de navigation sur un terrain sans relief avec un vent de travers de 50 km/h.

Alessandro BOTTURI

Cependant, ils n’ont pas réussi à rattraper Lyndon POSKITT et montraient une certaine admiration pour lui à l’arrivée. A juste titre puisque l’aventurier britannique, qui a roulé à 200 % en naviguant parfaitement, monte une fois encore sur la 3ème marche du podium du jour derrière ULLEVALSETER.

Lyndon POSKITT

Le classement à l’arrivée est d’ailleurs celui du général provisoire où la YAMAHA de BOTTURI compte, après cette première semaine de course, 00:04:10 d’avance sur la KTM d’ULLEVALSETER et 00:21:06 sur celle de POSKITT. Derrière, on retrouve le Polonais Jacek CZACHOR, également 4ème aujourd’hui et l’Italien Paolo LUCCI, 6ème de la spéciale, qui a dû rouler en pensant très fort à Fabrizio MEONI puisque les deux hommes sont du même village. En effet, ce 11 janvier marque les 15 ans de la disparition de l’immense champion italien.

Pal Anders ULLEVALSETER

Parmi les autres animateurs de la journée sur deux roues, le jeune Polonais Konrad DABROWSKI s’octroie le 5ème temps, le Slovaque Martin BENKO, sur le podium de l’AFRICA ECO RACE en 2018, est de retour aux avant-postes avec le 7ème temps, juste devant le Français Norbert DUBOIS toujours aussi généreux lorsqu’il s’agit d’envoyer du gaz. Mention spéciale au Britannique Roger HAWKINS, 10ème de l’étape et 1er des motos de plus de 450 cm3 avec une remontée de 40 places au guidon de son HUSQVARNA. L’italien Paolo CAPRIONI place sa grosse KTM 900 en 12ème position alors que le Français Amaury BARATIN, 15ème au scratch, termine 1er de la catégorie MOTUL XTREME RIDER, dominée pour l’instant par le Suédois Anders BERGLUND.

Etape 5

 

Dans la catégorie Auto – Camion – SSV, les Belges Igor BOUWENS, Ulrich BOERBOOM et Frits DRIESMANS signent leur 2ème victoire d’affilée. Une performance qui permet à l’IVECO de désormais occuper la 1ère place du classement général provisoire.

Un camion en tête du général ! Avec Igor BOUWENS, Ulrich BOERBOOM et Frits DRIESMANS

Les camions qui, pour l’instant, mènent la vie dure aux autos sur cette édition 2020 de l’AFRICA ECO RACE ® puisque le MERCEDES des Hollandais Johan ELFRINK et Dirk SCHUTTEL obtient le 3ème temps, le SCANIA de Miklos KOVACS, Laszlo ACS et Peter CZEGLEDI est 5ème, le TATRA de Tomas TOMECEK est 7ème devant le MAN de Noël ESSERS, Marc LAUWERS et Tijs VRANKEN. Au général, derrière BOUWENS, KOVACS est à 00:11:08 et ESSERS à 02:35:41. Mais le plus dur pour les mastodontes du désert reste à venir et rien n’est joué.

Patrick et Lucas MARTIN 2éme mais derrière un camion…

Des autos arrivent tout de même à tirer leur épingle du jeu et à s’intercaler sur le devant de la scène. Il s’agit des Français Patrick et Lucas MARTIN, 2ème aujourd’hui sur leur Tarek, de leurs compatriotes Yves et Jean FROMONT, 4ème devant les Russes Alexey TITOV et Dmitry PAVLOV avec leur FORD Raptor T2.

Alexey TITOV et Dmitry PAVLOV avec leur FORD Raptor T2

Parmi les autres Autos à avoir briller dans cette ultime spéciale marocaine, les Italiens Stefano ROSSI et Alberto MARCON sont 9ème avec leur NISSAN devant les Hongrois Imre VARGA et Jozsef TOMA sur leur BMW. Au classement provisoire des quatre roues, la famille FROMONT est 2ème et leader en Auto, devant la famille MARTIN à 00:09:02 et TITOV à trois heures et demie, mais en tête de la catégorie T2. Le BOWLER des Britanniques Andrew WICKLOW et Simon ARMSTRONG, 14ème du général, occupe la tête de la catégorie Open, avec seulement 2 minutes d’avance sur leurs compatriotes Alex COLE et Emma OSMAN, sur le même véhicule.

Yves et Jean FROMONT, 2éme au général et 1er des autos

Du côté des SSV, en terminant en 13ème position au scratch, Kamil RAHAL et Thierry SANCHEZ ont été les plus rapides de cette 5ème spéciale. Les Sénégalais devancent les Français Benoit FRETIN et Cédric DUPLÉ, 19ème du jour et leurs compatriotes Walid EZZEDINE et Thierry BERRAZ auteurs du 22ème temps. En revanche, la journée a été compliquée pour Loïc FREBOURG et Franck BOULAY, seulement 29ème, ou encore Geoffroy NOEL DE BURLIN, 41ème et surtout Alexandre DEBANNE et Patrick LARDEAU arrivés à Dakhla en 43ème position. Du coup, le classement général est quelque peu chamboulé. FRETIN est toujours en tête devant FREBOURG alors que les Français Patrice ETIENNE et Jean-Pierre SAINT MARTIN sont désormais 3ème. Tous évoluent sur des CAN AM X3. Dans cette catégorie également, le sable de Mauritanie devrait être un véritable juge de paix et tout peut encore arriver.

Les classements ici

Version française

English version

DIMANCHE 12 JANVIER 2020 DAKHLA : Journée de repos

Demain, dimanche 12 janvier, une journée de repos bien mérité au bord de l’Océan Atlantique va permettre à la caravane de l’AFRICA ECO RACE ® de souffler. L’occasion surtout de remettre en état les hommes et les machines avant le passage du rallye en Mauritanie lundi.

13 JANVIER 2020 : ETAPE 6 DAKHLA / CHAMI : 559,93 km

Pour la sixième année consécutive, le bivouac de la journée de repos sera installé à Dakhla, en bordure de l’Océan Atlantique. Une température agréable et un soleil doré devraient être au rendez-vous pour cette pause bien méritée. Cette journée permettra aux équipages de remettre en état leur mécanique, de se régénérer physiquement et de se préparer pour les prochaines étapes en Mauritanie. 

Parcours de l’étape 6

Après un départ très matinal de Dakhla pour rejoindre les postes frontières entre le Maroc et la Mauritanie en tout début de matinée, afin de satisfaire les formalités douanières simplifiées spécialement pour le rallye, les concurrents découvriront une spéciale empruntée à une seule reprise depuis le début de l’AFRICA ECO RACE®. Le parcours, très sablonneux, évoluera le long du Banc d’Arguin. Même s’il ne comportera pas spécialement de difficultés sur le plan technique, la navigation représentera un exercice qui devrait s’avérer bien utile pour les étapes mauritaniennes à venir. L’arrivée de cette petite spéciale se fera directement au bivouac en milieu d’après-midi. De quoi laisser le temps aux assistances de bien réviser les véhicules avant l’étape marathon du lendemain.

Jean-Louis Schlesser

Pht. Video : AER