23 avril 2024

NTT IndyCar, Josef Newgarden s’impose à l’ouverture de la saison à St. Petersburg

Pour Josef Newgarden, l’ouverture de la saison n’aurait pas pu se dérouler plus facilement.

Le double champion de la NTT INDYCAR SERIES Newgarden a remporté le Firestone Grand Prix of St. Petersburg présenté par RP Funding dimanche, en conduisant la Chevrolet n°2 du PPG Team Penske à une victoire de 7,9121 secondes sur la Chevrolet n°5 de l’Arrow McLaren Chevrolet de son dauphin Pato O’Ward.

Par un après-midi ensoleillé et devant un public nombreux, dont Jon Bon Jovi, membre du Rock & Roll Hall of Famer et lauréat d’un Grammy Award, et Bret Michaels, icône du rock et star de la télé-réalité, Newgarden a mené 92 des 100 tours après avoir remporté le NTT P1 Award samedi, décrochant ainsi la 30e victoire de sa carrière en INDYCAR SERIES. Il a ainsi brisé l’égalité avec Rick Mears, légende de l’équipe Penske, pour la 13e place sur la liste des victoires de tous les temps. Newgarden, originaire de Nashville, a également réalisé le tour le plus rapide de la course.

#2, Josef Newgarden, P1.

« J’ai pris beaucoup de plaisir aujourd’hui », a déclaré Newgarden. « Je pense que cette victoire est méritée pour le travail qu’ils (l’équipe Penske) ont accompli. Nous avons travaillé très dur pour réduire l’écart. Nous n’avions pas la vitesse dont nous avions besoin sur les circuits routiers et urbains l’année dernière, du moins en termes de régularité, et aujourd’hui nous avons apporté cette vitesse. Nous avons eu l’exécution, comme toujours.

L’équipe Penske a remporté cinq courses l’an dernier, mais une seule en dehors d’un ovale, la victoire de Scott McLaughlin sur le circuit routier naturel de Barber Motorsports Park.

#5, Pato O’Ward, P2

La victoire de dimanche a été le point culminant d’un week-end d’ouverture exceptionnel pour l’équipe Penske sur le circuit temporaire de 14 virages et 1,8 mile. McLaughlin a terminé troisième dans la Chevrolet DEX Imaging n°3, tandis que le double champion de la série Will Power a terminé quatrième dans la Chevrolet Verizon Business Team Penske n°12 pour donner à l’équipe légendaire trois des quatre premières places d’arrivée.

Race Start

Colton Herta a complété le top 5 au volant de la Honda Gainbridge n°26 d’Andretti Global. Alex Palou, double champion en titre, s’est hissé de la 13e place au départ à la 6e place au volant de la Honda DHL Chip Ganassi Racing n°10.

« Je pense que c’est une base très solide pour ce qui sera un reste de l’année très serré et très compétitif », a déclaré O’Ward. « Je pense que les Penskes étaient tout simplement trop forts pour nous aujourd’hui.

#3, Scott McLaughlin, P3

Newgarden a pris la tête dès l’apparition du drapeau vert et a commencé à s’éloigner du reste du peloton de 27 voitures. Son écart s’est évaporé au 27e tour lorsque Marcus Armstrong a bloqué au freinage dans le virage 10, envoyant sa Honda Ridgeline Lubricants Chip Ganassi Racing n°11 dans le mur du virage 10 et déclenchant la première des trois périodes de mise en garde de la course.

Christian Lundgaard a pris la tête pendant la période de mise en garde lorsqu’il ne s’est pas arrêté pour remplacer un pneu crevé sur sa Hy-Vee Honda n°45 du Rahal Letterman Lanigan Racing. Lundgaard a conservé la première place, avec Newgarden en deuxième position, depuis le nouveau départ au 29e tour jusqu’à ce que Lundgaard s’arrête à la fin du 36e tour sous le deuxième drapeau jaune.

#12, Will Power, P4

Newgarden a fait face à peu de défis de la part de ses plus proches poursuivants, O’Ward, Felix Rosenqvist dans la voiture AutoNation/SiriusXM n°60 de Meyer Shank Racing et McLaughlin, lors de la relance du 38e tour. Il est resté en tête, augmentant lentement son avance, jusqu’à ce qu’il effectue son dernier arrêt à la fin du 65e tour et cède la tête à Herta.

Herta n’est resté en tête qu’un seul tour avant de s’arrêter, ce qui a permis à Newgarden de reprendre la tête pour de bon au 67e tour.

#26, Colton Herta, P5

Le peloton a eu une nouvelle chance de se débarrasser de Newgarden lors d’un nouveau départ lorsque Linus Lundqvist a reculé dans la barrière de pneus dans le virage 10 au 69e tour après un coup de pouce de Romain Grosjean dans la Chevrolet Juncos Hollinger n°77. Grosjean a reçu une pénalité pour contact évitable.

Mais comme il l’avait fait lors des deux précédents départs, Newgarden s’éloigne d’O’Ward et de Herta lorsque le drapeau vert flotte au 72e tour. Le plateau s’est quelque peu modifié au cours des 29 derniers tours, McLaughlin, Power et Palou ayant été particulièrement rapides pour gagner des places dans l’ordre de passage.

Tout comme le reste de la course, Newgarden était dans son propre monde de vitesse dans la dernière ligne droite vers l’arrivée et s’est envolé vers la victoire.

« Je me sens très détendu en ce moment », a déclaré Newgarden. « J’étais très excité au début, puis ça s’est calmé dans les 10 derniers tours. Nous pouvons aller de l’avant et au moins profiter de cette première victoire.

#77, Romain Grosjean, pénalisé, P24

Kyffin Simpson a été le meilleur pilote parmi les cinq recrues de la série, se classant 14e au volant de la Honda Journie Rewards Chip Ganassi Racing n°4.

Classement course ici

Le prochain rendez-vous est le $1 Million Challenge, une course spéciale sans points qui aura lieu le dimanche 24 mars à 12 h 30 (heure française) au Thermal Club près de Palm Springs, en Californie (NBC, Peacock, INDYCAR Radio Network).

Communiqué NTT IndyCar

Crédits photos NTT INdyCar