22 avril 2024

IndyCar, Newgarden remporte la course au Texas pour la deuxième année consécutive

Josef Newgarden a encore une fois trouvé le bon moment pour remporter sa deuxième victoire consécutive au Texas Motor Speedway, dimanche, dans le PPG 375, au terme d’une course de la NTT INDYCAR SERIES parfaitement décrite comme un « beau chaos ».

#2, Josef Newgarden, P1

Newgarden a conduit sa Chevrolet PPG Team Penske n°2 devant la Chevrolet Arrow McLaren n°5 de Pato O’Ward pour prendre la tête au 249e tour de la course de vitesse de 250 tours, quelques instants avant que Romain Grosjean ne chute dans le virage 2 avec la Honda DHL n°28, déclenchant la dernière des cinq périodes de mise en garde et mettant fin à la course sous le drapeau jaune.

Start Race

C’est la deuxième année consécutive que Newgarden, double champion de la série, bénéficie d’un timing parfait sur l’ovale de 1,5 miles. L’an dernier, il avait dépassé son coéquipier Scott McLaughlin de l’équipe Penske à la sortie du virage 4 dans le dernier tour pour remporter la victoire.

« Pato m’a donné tout le respect du monde quand il courait à côté de moi », a déclaré Newgarden. « C’était vraiment difficile de se battre avec ces gars-là. Je pense que (Alex) Palou était aussi très fort. Il n’y a pas d’exception à la règle. C’était très serré aujourd’hui, très difficile de s’échapper.

« Il y a eu des moments où nous étions bons, d’autres où nous étions plus faibles. Mais quand nous devions être bons, la voiture était là à la fin ».

Newgarden, qui a mené 123 tours en course, a atteint une moyenne de 169,917 mph pour remporter sa 26e victoire en NTT INDYCAR SERIES. Newgarden, originaire de Nashville (Tennessee), a également étendu sa série à neuf saisons consécutives avec au moins une victoire.

#5, Pato O’Ward, P2

Palou, champion de la saison 2021, a terminé troisième au volant de la Honda The American Legion Chip Ganassi Racing n°10, suivi par David Malukas au volant de la Honda HMD Trucking n°18, une performance impressionnante pour le pilote de deuxième année de l’une des plus petites équipes de la série.

« Mon nouveau mot pour cette semaine sera ‘beau chaos' », a déclaré Malukas. « J’ai adoré. Je me suis éclaté ».

#10, Alex Palou, P3

Le sextuple champion de la série, Scott Dixon, a complété le top 5 au volant de la Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9, CGR ayant placé deux voitures dans le top 5. O’Ward a pris la tête du championnat avec sept points d’avance sur le vainqueur de Saint-Pétersbourg, Marcus Ericsson, grâce à sa deuxième place consécutive de la saison.

« J’étais en train de chronométrer le remorquage, mais c’est un sacré début d’année », a déclaré O’Ward. « Les gars m’ont donné une véritable fusée. Tous ceux qui regardaient la course à mi-parcours l’ont certainement vu ».

#9, Scott Dixon, P5

C’est vrai. La course dramatique, à deux largeurs et trois profondeurs, qui s’est déroulée sur l’asphalte texan à hauts rebords pendant les 20 derniers tours était un contraste dramatique avec la vitesse et la domination époustouflantes d’O’Ward à la mi-course.

O’Ward prend la tête pour la première fois au 109e tour. Au 160e tour, il avait dépassé l’ensemble des 28 voitures du peloton, à l’exception de Newgarden, qui était à près de six secondes de la deuxième place.

#3, Scott McLaughlin, P6
#3, Scott McLaughlin, P6

Mais la marche impériale d’O’Ward a été interrompue lorsque son coéquipier et lauréat du prix NTT P1, Felix Rosenqvist, a chuté avec sa Chevrolet Arrow McLaren n°6 dans le virage 4 au tour 179.

#26, Colton Herta, P7

Cet incident a déclenché un jeu d’échecs tactiques à grande vitesse sur la piste et dans les stands, tout au long des tours restants, alors que les pilotes et les stratèges déterminaient le moment optimal pour faire le plein de carburant et de pneus. C’était à la fois un jeu d’échecs et un jeu de dés.

Six voitures qui comptaient un tour de retard ont bénéficié d’une remontée sur le tour de tête lorsque O’Ward et Newgarden sont passés au stand, seuls à être en tête à 68 tours de l’arrivée.

Ce regroupement a donné lieu à une course côte à côte effrénée et passionnante qui a occupé chaque centimètre du sillon de course au cours des 57 derniers tours. Après le redémarrage au 193e tour suite à l’accident de Rosenqvist, il y a eu 14 changements de tête entre cinq pilotes différents.

#8, Marcus Ericsson, P8

O’Ward et Newgarden se sont échangés la tête à cinq reprises dans les huit derniers tours avant l’incident de Grosjean qui a mis fin à la course alors qu’il était en train de découper et de trancher avec le peloton de tête, lui aussi, dans sa performance la plus impressionnante en course sur ovale jusqu’à présent.

Newgarden s’est emparé de la tête au 242e tour, O’Ward reprenant la première place un tour plus tard. C’est ensuite au tour de Newgarden de prendre la tête un tour plus tard, au 244e tour, avant que O’Ward ne prenne l’avantage au 247e tour.

Newgarden est finalement passé devant juste à temps au 249e tour, quelques minutes avant que le drapeau jaune ne flotte pour la dernière fois. Au total, la course a connu 26 changements de tête entre huit pilotes.

Newgarden partagera 10 000 dollars avec l’équipe Penske et les associations caritatives qu’il a choisies, SeriousFun Children’s Network et Wags and Walks Nashville, pour sa victoire dans le cadre du PeopleReady Force For Good Challenge.

Course ici

Josef Newgarden, Winner

La prochaine course de la NTT INDYCAR SERIES sera l’Acura Grand Prix of Long Beach, le dimanche 16 avril, dans les rues de Long Beach, en Californie. La couverture en direct débutera à 15 heures sur NBC, Peacock et le réseau radio INDYCAR.

Next Race

Communiqué Indy Car

Crédits photos Indy Car