14 avril 2024

MotoGP, Bezzecchi débloque son compteur, Bagnaia au sol

Le pilote VR46 a mené cette course d’une main de maître et l’emporte aisément devant un Johann Zarco renversant et Alex Márquez

#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Les acteurs de la catégorie reine étaient les derniers de la journée à entrer en piste pour disputer le Grand Prix Michelin d’Argentine. Au terme de la première course sur le mouillé de 2023, Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) signe son premier succès dans la catégorie en surclassant ses adversaires. De son côté, Johann Zarco (Prima Pramac Racing) s’offre une remontée dont lui seul a le secret pour franchir la ligne en deuxième position, juste devant Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP). Retour sur ces 25 tours de piste à Termas de Río Hondo.

#5, Johann Zarco, Ducati, P2

 

Quartararo de nouveau bousculé

Deuxième sur la grille de départ, Marco Bezzecchi prend un envol parfait et signe le holeshot devant le poleman Alex Márquez. Le départ est relativement calme à l’avant mais en milieu de peloton, le vainqueur de la Tissot Sprint d’hier Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) se retrouve au sol après une touchette avec Maverick Viñales (Aprilia Racing) dans les premiers hectomètres. Même son de cloche pour Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), envoyé au large par Takaaki Nakagami (LCR Honda IDEMITSU). Le Français parvient à rester sur ses deux roues mais repart en queue de peloton.

Race Start.

Bezzecchi n’a jamais tremblé

Marco Bezzecchi creusera immédiatement l’écart sur ses poursuivants et ne sera jamais rejoint. Derrière l’Italien, on assiste à la formation d’un trio composé de Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), Alex Márquez et Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP). Pour ce qui est de Johann Zarco, le Cannois réussit son envol mais perd ensuite trois positions au profit de Fabio Di Gannantonio (Gresini Racing MotoGP), Alex Rins (LCR Honda Castrol) et Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing).

Premier revers pour le Champion

À la mi-course, on assiste au réveil des Français. « El Diablo » pointe déjà au 11e rang tandis que Johann Zarco, dans des conditions qu’il apprécie particulièrement, remonte un à un ses concurrents et part en chasse de Franco Morbidelli, sur qui il accuse un retard de six secondes, pour le gain de la quatrième place. À huit tours de la fin, l’impensable se produit à l’avant : alors qu’il vient de se débarrasser d’Alex Márquez, Pecco Bagnaia se retrouve au sol au virage 13 et dit adieu aux 20 points de la deuxième place. L’Italien finira tout de même la course en queue de peloton mais terminera hors du top 15.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P7. pht. Michelin Motorsport

Zarco au finish

Dans un final haletant, Johann Zarco ne fait qu’une bouchée de Franco Morbidelli avant de se défaire intelligemment d’Alex Márquez dans le dernier tour, comme à Portimão. Le pilote Gresini s’offre tout de même un podium à Termas de Río Hondo. Derrière, Franco Morbidelli conclut un week-end référence pour lui à la quatrième place devant Jorge Martín (Prima Pramac Racing) et Jack Miller. Fabio Quartararo décroche finalement la septième position devant Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team), Alex Rins et Fabio Di Gannantonio, qui complète le top 10.

Course ici

Les meilleurs tours ici

V-Max ici

Classement pilotes ici

Podium : #5, Johann Zarco, P2 – #72, Marco Bezzecchi, P1 – #73, Alex Marquez, P3. pht. Michelin Motorsport

Grâce à un week-end solide ponctué d’un premier succès en MotoGP, Marco Bezzecchi s’installe dans le fauteuil de leader devant le grand battu du jour : Pecco Bagnaia. Le n°1 pointe à neuf longueurs de son compatriote tandis que Johann Zarco revient à six unités du pilote d’usine Ducati.

Le prochain Grand Prix aura lieu dans deux semaines aux États-Unis !

Communiqué MotoGP