19 mai 2024

WEC, Hertz Team JOTA remporte sa première victoire en Hypercar lors des TotalEnergies 6 Heures de Spa-Francorchamps

La Porsche Hertz Team JOTA n°12 a ouvert son palmarès en Hypercar en s’adjugeant une édition spectaculaire des TotalEnergies 6 Heures de Spa-Francorchamps. La 963 à la livrée dorée a devancé la Porsche Penske Motorsport n°6.

Pour la première fois de l’ère Hypercar, une équipe privée a triomphé lors d’une manche du FIA WEC. La Porsche 963 n°12 de Hertz Team JOTA, confiée à Will Stevens et Callum Ilott, a parfaitement tiré parti des circonstances de course pour remporter les TotalEnergies 6 Heures de Spa-Francorchamps, et ainsi ouvrir son palmarès dans la catégorie reine du championnat du monde d’endurance.

Race Start. pht. Romain Scholer

Sous le soleil wallon, le départ a été sans encombre pour l’ensemble des pilotes de la classe Hypercar. Parti en pole position suite au déclassement de la Ferrari AF Corse n°50, Frédéric Makowiecki conservait les commandes au volant de la Porsche Penske Motorsport n°5. Le Français était suivi par son compatriote Julien Andlauer (Porsche Proton Competition n°99) après que celui-ci ait dépossédé Alex Lynn (Cadillac Racing n°2) de la deuxième place par un brillant dépassement dans le Raidillon.

#12, Hertz Team JOTA, W. STEVENS/C. ILOTT, Porsche 963, HY, P1. pht. Romain Scholer

Confiée à Laurens Vanthoor, la Porsche n°6 se hissait au troisième rang, permettant au constructeur allemand d’espérer un nouveau triplé après celui signé lors des Qatar Airways 1812 km du Qatar. Julien Andlauer prenait la tête de la course au 15e tour en surprenant Frédéric Makowiecki avant la chicane Bus Stop. L’hégémonie de Porsche prenait fin suite au superbe dépassement aux Combes de la Ferrari n°51 d’Antonio Giovinazzi sur la 963 n°6 de Laurens Vanthoor. Opérant sur une stratégie pneumatique décalée, le pilote italien dépassait Frédéric Makowiecki dans la ligne droite de Kemmel pour le gain de la deuxième place.

#6, Porsche Penske Motorsport, K. ESTRE/A. LOTTERER/L. VANTHOOR, Porsche 963, HY, P2. pht. Romain Scholer

La course était ensuite neutralisée suite à un accident, à Rivage, impliquant la BMW M Hybrid V8 n°20 de René Rast, la Porsche Hertz Team JOTA n°38 de Phil Hanson et la BMW M4 LMGT3 n°46 d’Ahmad Al Harthy. Proton Competition en profitait pour remplacer Julien Andlauer par son seul coéquipier ce week-end, Neel Jani, dans la Porsche n°99, dont la portière restait ouverte pendant quelques tours avant que le Suisse ne parvienne à la verrouiller complètement ! Le champion du monde FIA WEC 2016 menait l’allure devant la Ferrari n°51 de James Calado et la Porsche n°5 de Michael Christensen.

#50, Ferrari AF Corse, A. FUOCO/M. MOLINA/N. NIELSEN, Ferrari 499P, HY, P3. pht. Romain Scholer

Peu avant la mi-course, le Danois perdait le contrôle de sa 963 à la sortie de Blanchimont et devait jeter l’éponge. James Calado prenait ensuite le meilleur sur Neel Jani dans Kemmel, avant de confier les commandes de la n°51 à Alessandro Pier Guidi, nouveau leader de la classe Hypercar. En termes de vitesse de pointe, les 499P étaient à leur avantage à Spa-Francorchamps. Neel Jani cédait à nouveau dans Kemmel face à la Ferrari n°50 d’Antonio Fuoco. Respectivement parties des dixième et des dix-neuvième places, les Ferrari AF Corse n°51 et 50 semblaient en route vers un doublé aux TotalEnergies 6 Heures de Spa-Francorchamps.

#8, Toyota Gazoo Racing, S. BUEMI/B. HARTLEY/R. HIRAKAWA, Toyota GR010 – Hybrid, HY, P6. pht. Romain Scholer

Pari gagnant pour Hertz Team JOTA

Mais l’épreuve était ensuite neutralisée sous régime de drapeau rouge suite à un accrochage à haute vitesse dans Kemmel entre la Cadillac V-Series.R n°2 d’Earl Bamber, alors quatrième, et la BMW M4 LMGT3 n°31 de Sean Gelael. Après une longue période de drapeau rouge nécessaire pour réparer les barrières Armco et les clôtures le long de la ligne droite de Kemmel après l’accident entre Earl Bamber et Sean Gelael, la course a repris à 19:10 heure locale pour une période de 1h 44 minutes, qui a été requise pour effectuer les réparations nécessaires et s’assurer que les conditions de piste soient sûres pour la course.

#35, Alpine Endurance Team, P. CHATIN/J. GOUNON/C. MILESI, Alpine A424, HY, P9. pht. Romain Scholer

Au jeu des différentes stratégies de consommation d’énergie, les Ferrari étaient ensuite contraintes à un ravitaillement d’urgence. Callum Ilott (Porsche Hertz Team JOTA n°12) et Kevin Estre (Porsche n°6), qui s’étaient arrêtés avant la neutralisation, en profitaient pour creuser l’écart en tête de la classe Hypercar.

#93, Peugeot TotalEnergies, M. JENSEN/N. MÜLLER, Peugeot 9X8, HY, P10. pht. Romain Scholer

Le Britannique tenait en respect le Français à bonne distance pour couper la ligne d’arrivée avec 12’’363 d’avance. Partie du fond de la grille Hypercar, la Ferrari n°50 était récompensée de sa remontée spectaculaire par une place sur le podium. La 499P sœur n°51 se classait 4e, devant la Porsche n°99. Les Toyota GR010 HYBRID n°8 et 7, la Ferrari n°83, l’Alpine A424 n°35 et la Peugeot 9X8 n°93 complétaient le top 10 de la catégorie.

#15, BMW M Team WRT, D. VANTHOOR/R. MARCIELLO/M. WITTMANN, BMW M HYBRID V8, HY, P11. pht. Romain Scholer

Les résultats complets de la course sont à retrouver ICI.

La belle Cadillac, qui a été détruite lors du crash qui a provoqué le drapeau rouge, alors quelle était aux avants postes. pht. Romain Scholer

La quatrième manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA 2024 se déroulera en France, au temple de l’endurance, à l’occasion des 24 Heures du Mans, du 15 au 16 juin.

LMGT3

Manthey EMA remporte les TotalEnergies 6 Heures de Spa-Francorchamps dans le dernier tour en LMGT3

La Porsche 911 n°91 de Manthey EMA a remporté les TotalEnergies 6 Heures de Spa-Francorchamps à la faveur d’un ultime dépassement dans le dernier tour sur la voiture sœur de Manthey PureRxcing.

#91, Manthey EMA, Y. SHAHIN/M. SCHURING/R. LIETZ, Porsche 911 GT3 R, LMGT3, P1. pht. Romain Scholer

Les TotalEnergies 6 Heures de Spa-Francorchamps ont offert un suspense de tous les instants dans la catégorie LMGT3, et ce jusque dans l’utime boucle de l’épreuve ! Au final, la Porsche 911 de Manthey EMA, partie de la troisième place sur la grille avec Yasser Shahin, s’est imposée au finish.

#92, Manthey PureRxcing, A. MALYKHIN/J. STURM/K. BACHLER, Porsche 911 GT3 R, LMGT3, P2. pht. Romain Scholer

Devant son public, la Belge Sarah Bovy réalisait un départ tonitruant pour permettre à la Lamborghini Huracan n°85 des Iron Dames, partie de la pole position, de s’échapper en tête d’entrée. Après une heure de course, la LMGT3 à la livrée rose du trio 100% féminin comptait près de 30 secondes d’avance sur la McLaren 720S n°59 d’United Autosports.

#60, Iron Lynx, C. SCHIAVONI/M. CRESSONI/F. PERERA, Lamborghini Huracan Evo2, LMGT3, P3. pht. Romain Scholer

La Belge maintenait un rythme soutenu et augmentait encore un peu plus son avance. Alors au pied du podium, la BMW M4 n°46, confiée à Ahmad Al Harthy, était malheureusement contrainte à l’abandon suite à une collision avec la Porsche Hertz Team JOTA n°38 de Phil Hanson à Rivage. L’intervention de la voiture de sécurité rebattait les cartes et permettait au peloton des LMGT3 de recoller à la Lamborghini de tête.

#85, Iron Dames, S. BOVY/R. FREY/M. GATTING, Lamborghini Huracan Evo 2, LMGT3, P5. pht. Romain Scholer

A la relance, dans la troisième heure de course, Nicolas Costa et la McLaren n°59 prenaient les commandes, suite aux arrêts aux stands des leaders de la catégorie sous régime de voiture de sécurité. Le Brésilien était suivi comme son ombre par Rahel Frey. La Suissesse, qui remplace Doriane Pin ce week-end dans le baquet de la n°85, reprenait finalement son dû dans la ligne droite de Kemmel, pour hisser les Iron Dames à nouveau au premier rang !

Peu après la mi-course, Rahel Frey cédait la tête de la catégorie LMGT3 à Nicolas Costa lors de la 4e salve d’arrêts aux stands. Morris Schuring prenait aussi le meilleur sur la Suissesse à la sortie de Malmedy avant, vingt minutes plus tard, de hisser la Porsche 911 n°91 de Manthey EMA au premier rang.

#59, United Autosports, J. COTTINGHAM/N. COSTA/G. SAUCY, McLaren 720S Evo, LMTG3, P4. pht. Romain Scholer

Le Néerlandais était le leader provisoire de la classe lors de l’interruption des TotalEnergies 6 Heures de Spa-Francorchamps suite au spectaculaire accident impliquant la BMW M4 n°31 et la Cadillac n°2. Après une longue période de drapeau rouge nécessaire pour réparer les barrières Armco et les clôtures le long de la ligne droite de Kemmel après l’accident entre Earl Bamber et Sean Gelael, la course a repris à 19:10 heure locale pour une période de 1h 44 minutes qui a été requise pour effectuer les réparations nécessaires et s’assurer que les conditions de piste soient sûres pour la course.

#54, Vista AF Corse, T. FLOHR/F. CASTELLACCI/D. RIGON, Ferrari 296 LMGT3, LMGT3, P6. Pht. Romain Scholer

Suite au ravitaillement d’urgence de Richard Lietz au volant de la Porsche n°91, Michelle Gatting repassait leader de la catégorie. La Danoise tombait du podium provisoire lors d’un long arrêt dans les stands. A 17 minutes de la fin de course, Franck Perera piégeait la McLaren n°59 de Grégoire Saucy à l’intérieur de l’épingle de la Source pour placer la Lamborghini n°60 d’Iron Lynx en position idéale pour un succès de prestige, après être partie de la dernière place. Malheureusement, la Lamborghini à la livrée jaune devait s’arrêter une dernière fois, laissant les commandes à la Porsche n°92 de Manthey PureRxcing. Roulant à l’économie, Klaus Bachler cédait dans le dernier tour face aux assauts de la voiture sœur, la n°91 de Richard Lietz. La Lamborghini n°60 complétait le podium, devant la Huracan des Iron Dames.

Communiqué WEC, Bastien Cheval

Crédits photos, Romain Scholer