23 juillet 2024

MotoGP, Jorge Martín s’impose dans la Tissot Sprint en Allemagne

Le pilote Pramac s’adjuge l’affrontement du samedi devant Miguel Oliveira et Pecco Bagnaia

Les acteurs de la catégorie reine avaient rendez-vous ce samedi après-midi avec la très attendue Tissot Sprint du Grand Prix Liqui Moly Motorrad d’Allemagne. Au terme d’un affrontement parfaitement maîtrisé, Jorge Martín (Prima Pramac Racing) enchaîne un deuxième succès consécutif le samedi sur cette piste devant un Miguel Oliveira (Trackhouse Racing) étincelant ainsi que Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team). Retour sur ces 15 premiers tours de bataille du week-end dans la Saxe.

#88, Miguel Oliviera, Aprilia, P2. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia plus malin au départ

Deuxième sur la grille, Miguel Oliveira réalise un excellent départ pour s’offrir le holeshot mais le Portugais se fait surprendre à l’intérieur par un Francesco Bagnaia plus malin qui s’empare des commandes de la course. À l’entame du deuxième tour, le poleman Jorge Martín prend l’avantage sur Miguel Oliveira et retrouve la deuxième place. Dans la boucle suivante, l’Espagnol tente la même manœuvre sur Pecco Bagnaia mais s’élargit et permet au n°1 de décroiser pour conserver la position.

#1, « Peco » Bagnaia, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Quelques secondes plus tard, le leader du Championnat du Monde trouve enfin l’ouverture sur son rival, qui cède également face à un Miguel Oliveira survolté. De son côté, Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team) réalise une excellente entame de course avec cinq places de gagnées dès le quatrième tour alors qu’il s’élançait du fond de la troisième ligne.

Martín en patron, M.Márquez au finish

À l’inverse, Raúl Fernández (Trackhouse Racing) dégringole au classement et cède sa septième position à Marc Márquez (Gresini Racing MotoGP) à la mi-course. Dans les dernières boucles, Jorge Martín s’emploie pour creuser l’écart sur Miguel Oliveira, Pecco Bagnaia et Enea Bastianini. Derrière le trio, Franco Morbidelli (Prima Pramac Racing) prend l’avantage sur Maverick Viñales (Aprilia Racing) alors que les deux hommes sont pris en chasse par Marc Márquez.

Start Race. pht. Michelin Motorsport

Parti 13e, le n°93 est lancé dans une énième remontée et parvient à faire la jonction avec le duo à deux tours du terme. L’octuple Champion du Monde tente une première attaque non fructueuse au virage 1 mais parvient finalement à passer dans l’ultime courbe du circuit et décrocher la sixième place pour trois millièmes de seconde. Jorge Martín renoue donc avec le succès devant Miguel Oliveira, qui décroche sa première médaille du samedi, et Pecco Bagnaia.

#93, Marc Marquez, Ducati, belle remontée, P6. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

Enea Bastianini est quatrième de cette course devant un étonnant Franco Morbidelli ainsi que Marc Márquez, qui grappille les points de la sixième place. Maverick Viñales est septième devant Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP), qui récupère la dernière unité mise en jeu aujourd’hui. Marco Bezzecchi (Pertamina Enduro VR46 Racing Team) complète le top 10 tandis que nos Français Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Johann Zarco (LCR Honda Castrol) se classent respectivement 13e et 17e. On notera également la nouvelle erreur de Pedro Acosta (Red Bull GASGAS Tech3), passé par le bac à gravier dans les derniers boucles et ressorti dernier.

pht. Michelin Motorsport

La Tissot Sprint ici

Le départ de la course MotoGP sera donné dimanche à 14h00 !