23 juillet 2024

MotoGP, Jorge Martín enchaîne en Tissot Sprint et réduit l’écart au championnat

Le « Martinator » s’est une fois encore montré intraitable et s’impose devant Brad Binder ainsi que Pecco Bagnaia

Les acteurs de la catégorie reine avaient rendez-vous cet après-midi à Motegi avec le premier moment fort du week-end : la Tissot Sprint du Grand Prix Motul du Japon. Au terme d’un affrontement relativement calme, Jorge Martín (Prima Pramac Racing) l’emporte en solitaire devant Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) ainsi que Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), qui voit son avance au Championnat du Monde descendre à huit points sur le vainqueur du jour.

#89, Jorge Martin, Ducati, P1. pht. Gold & Goose

KTM toujours aussi efficace au départ

À l’extinction des feux, le poleman Jorge Martín signe un superbe envol et s’empare du holeshot devant Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing) et surtout Brad Binder, cinquième sur la grille de départ. Déposé par les KTM, Francesco Bagnaia rétrograde quant à lui au quatrième rang.

#33, Brad Binder, KTM, P2. pht. Gold & Goose

Dès l’entame de cet affrontement, Brad Binder se montre particulièrement offensif et dépossède même son coéquipier de la deuxième position dans le premier tour. De son côté, Johann Zarco (Prima Pramac Racing) réalise un début de course idéal. 10e sur la grille, le Français prend le meilleur sur un Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) en difficulté pour le gain de la sixième place dans la deuxième boucle. Le Cannois attaque fort pour tenter de remonter sur Marc Márquez et Pecco Bagnaia, au coude-à-coude pour la quatrième position.

#1, Pecco Bagnaia, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Raid solitaire de Martín

À la mi-course, les écarts se creusent : Jorge Martín pointe à une demi-seconde de Brad Binder, qui compte lui-même presque deux secondes d’avance sur son coéquipier Jack Miller. L’Australien est mis sous pression par Pecco Bagnaia, qui est parvenu à distancer Marc Márquez (Repsol Honda Team). En perte de rythme lui aussi, le pilote Honda voit revenir Johann Zarco ainsi que Marco Bezzecchi. Dans une lutte âpre, ce dernier tente une manœuvre trop audacieuse sur l’octuple Champion du Monde, ce qui envoie les deux hommes au large et profite à Johann Zarco. Belle bagarre également pour la troisième marche du podium entre un Pecco Bagnaia prudent et Jack Miller. Après plusieurs tentatives timides , l’Italien trouve finalement l’ouverture sur le pilote KTM, dont le pneu tendre commence à souffrir.

#43, Jack Miller, KTM, P4. pht. Michelin Motorsport

La suite du top 10

À l’agonie dans les derniers instants de la course, le n°40 sent le souffle de Johann Zarco, revenu comme une balle dans sa roue. Au bout du compte, l’Australien résiste sur le fil pour s’offrir la quatrième place devant Johann Zarco, qui n’a pas à rougir de sa performance. Derrière, Marco Bezzecchi franchit la ligne en sixième position devant Marc Márquez, défait dans les derniers instants. Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP) s’offre une honorable huitième position devant Maverick Viñales (Aprilia Racing), qui empoche le dernier point mis en jeu aujourd’hui. Raúl Fernández (CryptoDATA RNF MotoGP Team) est 10e tandis que Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) se classe 15e au terme d’une course compliquée.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P15. pht. Michelin Motorsport

Tissot Sprint ici

Meilleurs tours ici

V-Max ici

Le départ de la course MotoGP sera donné dimanche à 8h00 à Motegi heure de Paris, 13h00 heure de Bangkok, 15h00 heure du Japon

Communiqué MotoGP

Crédits photos, Red Bull, Michelin Motorsport