19 mai 2024

MotoGP, combat de grands remporté par « Peco » Bagnaia face à Marc Marquez à Jerez

Le n°1 a géré sa course d’une main de maître et empoche un succès important devant Marc Márquez et Marco Bezzecchi

Les pilotes MotoGP retrouvaient cet après-midi le circuit de Jerez-Ángel Nieto pour la grande explication du week-end : la course du Grand Prix Estrella Galicia 0,0 d’Espagne. Au bout d’un suspense insoutenable, Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) s’adjuge la 20e victoire de sa carrière devant le héros local Marc Márquez (Gresini Racing MotoGP™) ainsi que Marco Bezzecchi (Pertamina Enduro VR46 Racing Team), qui monte sur son premier podium de la saison. Retour sur cette bataille haletante en Andalousie.

Départ canon de Bagnaia

À l’extinction des feux, le poleman Marc Márquez signe le meilleur envol et s’offre le holeshot devant Jorge Martín (Prima Pramac Racing) et Marco Bezzecchi. Septième sur la grille, Pecco Bagnaia prend un départ canon et termine le premier tour en leader après notamment un freinage exceptionnel au virage 6 qui lui permet de prendre deux positions. Auteur d’une manœuvre gagnante sur Marc Márquez dans la dernière courbe du circuit, l’Italien est imité par Jorge Martín, qui prend la deuxième place derrière son rival. Dans le tour suivant, Pecco Bagnaia s’élargit dans cette 13e courbe décidément piégeuse ce week-end et cède les commandes au pilote Pramac.

#1, « Peco » Bagnaia, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Deux duos se suivent

À l’arrière, Pedro Acosta (Red Bull GASGAS Tech3) a pris un départ catastrophique et se retrouve dans un contact avec Johann Zarco (LCR Honda Castrol). Les deux hommes manquent de chuter mais parviennent à rester de justesse sur leur machine contrairement à Dani Pedrosa (Red Bull KTM Factory Racing), qui termine sa wildcard dans le bac à gravier du virage 8. Devant, Marco Bezzecchi prend à son tour l’avantage sur Marc Márquez et se cale dans la roue de Pecco Bagnaia. Ce dernier met d’ailleurs énormément de pression au « Martinator », qui défend intelligemment. Pendant un temps, l’écart se maintient entre le duo de tête et celui de poursuivants composés de Marco Bezzecchi et Marc Márquez. Après un début de week-end déjà compliqué, Aleix Espargaró (Aprilia Racing) se manque dans son dépassement sur Johann Zarco et emmène le Français avec lui dans le bac à gravier, synonyme de zéro pointé pour les deux hommes.

#93, Marc Marquez, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

Martín à terre

Toutefois, le principal événement de cette course se passe à l’avant puisque Jorge Martín, mis sous pression depuis quelques tours, perd l’avant et chute dans le virage 6 alors qu’il était en mesure d’accroître son avance au général. Dans le dernier virage, Marco Bezzecchi commet lui aussi une légère erreur mais l’Italien reste sur ses roues et parvient de justesse à conserver sa deuxième place. Marc Márquez met la pression et prend l’avantage sur le pilote VR46 avant de se lancer à la poursuite d’un Pecco Bagnaia désormais leader, qui dispose d’une seconde d’avance. Après un très mauvais départ et une dégringolade jusqu’à la 18e place, Pedro Acosta effectue de son côté une formidable remontée et retrouve le top 10 à 10 tours de la fin par l’intermédiaire d’une offensive sur Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing), qui sera fauché quelques tours plus tard par Franco Morbidelli (Prima Pramac Racing).

#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Bagnaia vs M.Márquez

Dans les derniers tours de course, Marc Márquez attaque fort et réduit considérablement l’écart avec le leader jusqu’à faire la jonction à cinq boucles du drapeau à damier. Sur ce circuit si symbolique pour lui, l’Espagnol passe à l’attaque mais Pecco Bagnaia résiste en force et les deux hommes se percutent. Le pilote Gresini veut sa victoire à domicile et réitère dans le tour suivant mais le n°1 croise parfaitement son vis-à-vis et monte sur la plus haute marche du podium pour la troisième année consécutive à Jerez de la Frontera. Observateur à distance de ce duel, Marco Bezzecchi décroche enfin son premier top 3 de la saison après une entame de Championnat délicate.

La lutte entre Bagnaia et Marquez a tenu le public en haleine jusqu’au drapeau à damiers. pht. Gold & Goose

La suite du top 10

Alex Márquez (Gresini Racing MotoGP) est quatrième de ce Grand Prix devant Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team) et Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing). Sous les yeux du patron Valentino Rossi, Fabio Di Giannantonio (Pertamina Enduro VR46 Racing Team) place la seconde Ducati VR46 dans le top 7, juste devant Miguel Oliveira (Trackhouse Racing). Maverick Viñales (Aprilia Racing) est neuvième devant Pedro Acosta (Red Bull GASGAS Tech3) tandis que Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) récolte le point de la 15e place.

Start Race. pht. Gold & Goose

Le point au classement

Avec cette contre-performance, Jorge Martín cède du terrain à ses adversaires et voit revenir le vainqueur du jour à seulement 17 longueurs. Enea Bastianini est troisième du Championnat du Monde et compte cinq points de moins que son coéquipier Pecco Bagnaia. Pedro Acosta est quatrième avec une unité de moins mais le jeune homme devance Maverick Viñales, qui accuse six longueurs de retard sur le rookie.

Classement du GP ici

Championnat ici

Rendez-vous dans deux semaines pour le Grand Prix de France !

Communiqué MotoGP