2 février 2023

MotoGP : Bastianini prive Bagnaia d’une pole en Autriche d’un souffle

Le n°23 n’avait encore jamais connu un tel privilège en catégorie reine.

Une première ligne 100% Ducati

#23, Enea Bastianini, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Malgré ses trois victoires, Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP) n’avait encore jamais goûté aux joies de la pole en catégorie reine. C’est chose faite pour l’Italien. Mais ce dernier avait déjà envoyé un signal à ses adversaires en dominant les FP4. Le natif de Rimini aura donc enchaîné avec un tour en 1’28’’772, qui mettait fin à tous les espoirs de Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team). 24 millièmes seulement lui auront en effet manqué. Il fallait remonter au GP de Catalogne 2018 pour voir le n°23 accomplir une telle performance… sur une Moto3 !

#63, Francesco Bagnaia, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

Jack Miller (Ducati Lenovo Team) les accompagnera en première ligne. Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) s’élancera quant à lui de la deuxième rangée, intercalé entre deux autres Desmosedici, celles de Jorge Martín (Prima Pramac Racing) et de Johann Zarco (Prima Pramac Racing).

#43, Jack Miller, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

A.Espargaró sauve les meubles

Maverick Viñales (Aprilia Racing Team) occupera pour sa part la septième position sur la grille. À ses côtés, on retrouvera la GSX-RR de Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team), qui se sera sauvé de la Q1, accompagné de Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP). Lequel héritait justement de la dixième place.

#89, Jorge Martin, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

Déception pour Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), qui devait se contenter du 12e temps sur les terres de ses employeurs. Le premier représentant Honda, à savoir Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) sera 14e sur la grille.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P5. pht. Michelin Motorsport

Soyez donc au rendez-vous ce dimanche 14h (heure locale), pour la treizième épreuve du calendrier.

Communiqué MotoGP

Crédits photos Michelin Motorsport

 

Haut du site