3 décembre 2022

MotoGP : Bagnaia relance sa course au titre avec une pole sensationnelle à Assen.

Pecco pulvérise le record du tour à la cathédrale de la vitesse.

#63, Francesco Bagnaia, Ducati, P1. pht. Michelin Motorsport

Francesco Bagnaia s’est emparé de la pole position du Motul TT Assen, pulvérisant le record du tour de tous les temps et cherchant à relancer sa course au titre de Champion du Monde MotoGP. Le pilote du team Ducati Lenovo a réalisé un temps de 1’31’’504 pour battre l’ancienne référence sur le circuit TT d’Assen de plus de trois dixièmes de seconde. Le leader du championnat, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), s’est qualifié en deuxième position et Jorge Martin (Prima Pramac Racing) a également battu le record du tour pour s’emparer de la dernière place de la première ligne.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P2. pht. Michelin Motorsport

Un maximum de courage sous la menace de la pluie à Assen

Avec des averses isolées pendant la Q1 et des nuages gris au-dessus d’Assen au début de la Q2, les pilotes ont tout de suite mis le paquet. Martin et Quartararo ont tous deux battu le record du tour de tous les temps lors de leurs premiers tours de piste, le premier en 1’31’’708 et le second seulement 0’’010 seconde plus lent. A la fin des premiers tours, ils étaient toujours en tête et Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) troisième à 0’’311 secondes du rythme, Quartararo rentrant aux stands après une excursion dans les graviers à Haarbocht (virage 1) mais gardant sa YZR-M1 debout.

#89, Jorge Martin, Ducati,P3. pht. Michelin Motorsport

Armé d’un nouveau pneu Michelin soft slick à l’arrière de sa Ducati, Bagnaia est sorti et a réalisé un temps de 1’31’’504 sur le premier tour lancé de sa deuxième manche. Martin a perdu l’occasion d’améliorer sa performance lorsqu’il a chuté à De Strubben (virage 5), et son erreur a été punie lorsque Quartararo a pris la deuxième place avec un temps de 1’31’’620. El Diablo » était encore en train de pousser le drapeau à damier jusqu’à ce qu’il manque lui aussi de chuter à De Strubben et, bien qu’il ait réussi à le sauver, ce moment a permis à Bagnaia de décrocher sa quatrième pole position sur les six dernières courses.

#72, Marco Bezzecchi, Ducati, P4. pht. Michelin Motorsport

Bezzecchi manque de peu la première ligne

Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) a lui aussi battu le record du tour en 1’31’’796, ce qui le place en quatrième position sur la grille de départ, tandis que le meneur des essais libres, Aleix Espargaro (Aprilia Racing), s’est emparé de la cinquième place en 1’31’’868. Il n’est qu’à 0’’364 seconde de la pole et Espargaro a dû penser qu’il en avait plus, puisqu’il a déversé sa colère sur Jack Miller (Ducati Lenovo Team) lorsque l’Australien a déclenché un drapeau jaune en fin de course en chutant à De Strubben. Miller, qui sera classé sixième grâce au 1’32’’124 qu’il a réalisé lors de son premier run, a ensuite vécu un moment encore plus fort avec une autre Aprilia lorsque Maverick Viñales est arrivé derrière lui à grande vitesse lors du dernier tour lancé. Le pilote Ducati se verra plus tard infliger une pénalité de long tour par les commissaires pour avoir roulé lentement sur la ligne de course.

#41, Aleix Espargaro, Aprilia, P5. pht. Michelin Motorsport

Johann Zarco (Prima Pramac Racing) a pris la septième place en 1’32’’175, et sera rejoint sur la troisième ligne par Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) et Alex Rins (Team Suzuki Ecstar). Les deux pilotes du team Red Bull KTM Factory avaient fait un long chemin en qualifications et Brad Binder s’est finalement classé 10e sur la grille, devant Viñales et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu).

#43, Jack Miller, Ducati, P6. pht. Michelin Motorsport

Comment se présente le reste de la grille

Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team) a manqué la qualification en Q2 pour un peu plus de trois dixièmes de seconde et devrait s’aligner en 13e position sur la grille de départ après un chrono de 1’32’’787. C’est Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) qui était troisième en Q1 avec un temps de 1’32’’898 lorsqu’il a plié l’avant de sa GSX-RR à De Strubben, et l’Espagnol n’a pas pu améliorer par la suite, ce qui le place en 14e position sur la grille. Fabio Di Giannantonio a pris la 15e place et son coéquipier du Gresini Racing MotoGP, Enea Bastianini, n’a pu sauver la 16e place qu’après un début dramatique. ‘La Bestia’ a souffert d’un problème avant même d’avoir quitté la route de sortie des stands au début de la séance, où il s’est arrêté avant de courir pour aller chercher son autre Ducati.

#5, Johann Zarco, P7. pht. Michelin Motorsport

Andrea Dovizioso (WithU Yamaha RNF MotoGP) a pris la 17e place, devant Stefan Bradl (Repsol Honda Team), Remy Gardner (Tech3 KTM Factory Racing), et Franco Morbidelli (Monster Energy Yamaha MotoGP) en 20e position. Alex Marquez (LCR Honda Castrol) complète la septième ligne, le reste de la grille étant composé du pilote d’essai d’Aprilia Racing, Lorenzo Savadori, de Raul Fernandez (Tech3 KTM Factory Racing) et de Darryn Binder (WithU Yamaha RNF MotoGP Team).

#88, Miguel Oliveira, Red Bull KTM Factory Racing, KTM, P8. pht. Michelin Motorsport

Les pilotes MotoGP seront de retour sur la piste pour le Warm Up dimanche à 09h40, puis ce sera l’extinction des feux pour ce qui s’annonce comme un autre Assen TT passionnant à 14h00 (GMT +2) !

Francesco Bagnaia, P1, Fabio Quartararo, P2

Communiqué MotoGP

Crédits pht. Michelin Motorsport – MotoGP

 

Haut du site