3 décembre 2022

Moto GP : Quartararo survole le GP de Catalogne

‘El Diablo’, qui aura mené la course de bout en bout, ralliait l’arrivée avec une avance de six secondes !

Fabio Quartararo P1, intouchable en Catalogne

La très belle opération de Quartararo au Championnat

Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) ne pouvait pas rêver de meilleur dimanche. ‘El Diablo’ aura en effet dominé les débats sur son tracé de prédilection. Mieux encore : Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), redoutable depuis quelques courses, se faisait accrocher au premier virage et Aleix Espargaró (Aprilia Racing) laissait échapper le podium dans le dernier tour, convaincu que le Grand Prix était terminé. Résultat son avance au Championnat se porte à 22 points au lieu de huit.

#89, Jorge Martin, »Matinator », P2. pht. Michelin Motorsport

À vrai dire, le Niçois aura parfaitement négocié son départ, en s’emparant aussitôt des commandes que plus jamais il ne lâchera. Il ira jusqu’à compter six secondes d’avance sur la concurrence.

#5, Johann Zarco, P3. pht. Michelin Motorsport

Une course prématurément achevée pour Bagnaia

Derrière, un premier incident survenait dès le premier virage : Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) perdait le contrôle de sa RCV. Lequel embarquait dans sa chute les malheureux Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team).

#36, Joan Mir, P4. pht. Michelin Motorsport

Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team), Enea Bastianini (Gresini Racing MotoGP), Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing MotoGP) et Stefan Bradl (Repsol Honda Team) partiront eux aussi au tapis par la suite.

#41, Aleix Espargaro après sa bourde est passé de P2 à P5. pht. Michelin Motorsport

A.Espargaró pris en sandwich entre les pilotes Pramac

De son côté, Jorge Martín (Prima Pramac Racing) prenait l’ascendant sur Aleix Espargaró. Le n°41 allait toutefois lui rendre la monnaie de sa pièce sept boucles plus tard. Que cela ne tienne, le pilote Prima Pramac Racing retentait sa chance au 16e passage ; une manœuvre payante et qui permettait à Johann Zarco (Prima Pramac Racing) de revenir à leur hauteur… ou du moins temporairement.

Start Race. pht. Michelin Motorsport

Preuve en est : c’était sans compter une ultime attaque Aleix Espargaró. Oui mais voilà ! Le Catalan célébrait sa deuxième position un peu trop tôt. Jorge Martín, Johann Zarco, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et même Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team) en profitaient du coup pour le dépasser. Le local de l’étape parvenait malgré tout à sauver une cinquième place.

#12, Maverick Viñales, P7. pht. Aprilia

Cavalier seul de Quartararo

Au bout du compte, Fabio Quartararo s’illustrait donc devant les deux hommes de chez Prima Pramac Racing ; sa deuxième victoire de l’année, sa dixième en catégorie reine. Joan Mir et Aleix Espargaró se classaient quant à eux quatrième et cinquième. Luca Marini héritait pour sa part du sixième rang. Maverick Viñales terminait dans son sillage. Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing) et Alex Márquez (LCR Honda Castrol) complétaient le Top 10.

#89, Jorge Martin, P2 – #20, Fabio Quartararo, P1 – #5, Johann Zarco, P3. pht. Michelin Motorsport

Classement course ici

Meilleurs tours ici

Vitesses de pointes ici

Championnat ici

Communiqué MotoGP

Crédits photos – Michelin Motorsport, MotoGP, Aprilia

 

Haut du site