19 mai 2024

GT World Challenge Europe, BMW célèbre le record de la 25e victoire aux 24 h de Spa et ROWE Racing confirme son excellence dans les Ardennes.

– L’équipe allemande a pris le contrôle de la course dimanche midi grâce à la BMW #98 de Eng/Yelloly/Wittmann

– Optimum Motorsport remporte la Gold Cup avec la McLaren n°5 de De Haan/MacDonald/Gamble/Fagg.

– Grasser Racing remporte la Silver Cup avec la Lamborghini n°85 de Schmid/Hites/Van Berlo.

– Victoire en Bronze Cup pour Au/Cairoli/Fittje/Heinemann sur la Porsche Huber Motorsport n°20

– Sun Energy1 Racing remporte la Pro-Am avec Konrad/Osieka/Moster/Catsburg sur la Mercedes-AMG n°75

ROWE Racing a remporté les CrowdStrike 24 Hours of Spa 2023, offrant ainsi à BMW une 25e victoire au classement général de cette classique de l’endurance.

L’équipe allemande a confirmé son statut de leader de l’ère GT3 en remportant sa troisième victoire dans les Ardennes après celles de 2016 et 2020. Marco Wittmann, Nick Yelloly et Phillip Eng ont mené la voiture n°98 à la première place, ce dernier remportant son troisième succès à Spa.

#98, Eng/Wittmann/Yelloly, Rowe Racing, BMW M4 GT3, P1. pht. Antoine Camblor

La BMW a été aux avant-postes pendant toute la durée de la course, se classant quatrième à la sixième heure et sixième à mi-parcours. Elle est apparue comme la favorite le dimanche matin, profitant d’un arrêt aux stands sous le drapeau jaune avant qu’un relais exceptionnel d’Eng ne débouche sur un dépassement de l’Audi Scherer Sport PHX n°17.

Une voiture de sécurité vers midi a permis au peloton de tête de reprendre une séquence de ravitaillement similaire, préparant une course de quatre heures jusqu’au drapeau à damier. Toutes les questions qui subsistaient sur le rythme de la BMW ont rapidement trouvé une réponse, Yelloly ayant porté son avance à plus de 10 secondes.

#88, Marciello/Boguslavskiy/Gounon, AKKODIS ASP Team, Mercedes-AMG GT3, P2. pht. Antoine Camblor

La course est ensuite restée verte pendant toute la durée de la course, permettant à la BMW n°98 de prendre de l’avance sans être inquiétée. Elle a finalement remporté le drapeau à damier avec une avance de 11 secondes sur son plus proche rival, après avoir relâché la pression dans les derniers tours. Elle s’est imposée en partant de la 26e place sur la grille de départ, marquant ainsi la deuxième fois depuis 2001 qu’une voiture s’impose en dehors des 20 premières places de départ.

Race Start. pht. SRO

Le vainqueur de l’année dernière a terminé la 75e édition en tant que second. La Mercedes-AMG Akkodis ASP n°88 de Raffaele Marciello, Jules Gounon et Timur Boguslavskiy a été rapide et sans erreur, même si elle n’a pas atteint le rythme ultime qui aurait été nécessaire pour renverser la BMW. Troisième au bout de six heures et deuxième au bout de douze heures, elle a engrangé des points importants pour le classement de la Fanatec GT Europe Endurance Cup.

#17, 7 Engstler/van der Linde/Thiim, Scherer Sport PHX, Audi R8 LMS GT3 EVO II, P3. pht. Antoine Camblor

Elle a été poursuivie dans les dernières heures par l’Audi Scherer Sport PHX n°17, qui complète le podium grâce à Nicki Thiim, Kelvin van der Linde et Luca Engstler. Thiim a poussé Gounon très fort, mais leur lutte a fait entrer en jeu la Porsche Manthey EMA n°92 dans les 30 dernières minutes.

#92, Andlauer/Vanthoor/Estre, Manthey EMA, Porsche 911 GT3 R (992), P4. pht. Antoine Camblor

Kevin Estre visait le podium, obligeant Thiim à se mettre sur la défensive et permettant à Gounon de se détacher. Ainsi, les quatre premiers de la course représentaient quatre marques différentes : BMW, Mercedes-AMG, Audi et Porsche.

La McLaren n°5 d’Optimum Motorsport a remporté la Gold Cup et a terminé à une impressionnante 10e place au classement général. L’équipe britannique est partie de la pole position et a toujours été dans le coup grâce aux performances de Sam de Haan, Charlie Fagg, Dean MacDonald et Tom Gamble.

#96, Preining/Heinrich/Olsen, Rutronik Racing, Porsche 911 GT3 R (992), P5. pht. Antoine Camblor

Ce dernier a assuré le dernier relais, devançant la Ferrari n°71 d’AF Corse – Francorchamps Motors pour permettre à McLaren de terminer comme la meilleure marque non-allemande de la course cette année. La BMW n°30 du Team WRT a terminé deuxième de sa catégorie (P14 au classement général), tandis que l’équipe locale Comtoyou Racing a complété le podium de la Gold Cup avec son Audi n°21 (P18 au classement général).

#46, Farfus/Martin/Rossi, Team WRT, BMW M4 GT3, P6. pht. Antoine Camblor

En Silver Cup, l’équipe Grasser Racing a remporté sa première victoire dans les Ardennes avec la Lamborghini #85 de Clemens Schmid, Benjamin Hites et Glenn van Berlo. L’équipe autrichienne a passé la majeure partie de la course à se battre contre les équipages Audi, la #12 de Comtoyou Racing s’avérant être son adversaire le plus sérieux.

La #85 est arrivée 19e au classement général, avec près de 14 secondes d’avance sur ses poursuivants. Le Saintéloc Junior Team a complété le podium de la catégorie avec un équipage entièrement français au volant de l’Audi n°26. L’Audi 99 Tresor Orange1 a également joué un rôle important avant son abandon en début d’après-midi.

#5, de Haan/Gamble/Fagg/Macdonald, Optimum Motorsport, McLaren 720S GT3 EVO, P10, P1 Gold. pht. Antoine Camblor

Avec 21 voitures au départ, la Bronze Cup était la plus grande catégorie de la course de cette année. Elle a donné lieu à une course impressionnante, menée à plusieurs reprises par la McLaren Garage 59 n°188 et la Porsche Pure Rxcing n°911. Finalement, la Porsche Huber Motorsport n°20 s’est montrée à la hauteur de l’événement, remportant une victoire mémorable qui vient s’ajouter à sa superbe Super Pole.

#20, Au/Heinemann/Fittje/Cairoli, Huber Motorsport, Porsche 911 GT3 R (992), P13, P1 Bronze. pht. Antoine Camblor

Anteres Au, Tim Heinemann et Jannes Fittje se partageaient la voiture gagnante, ce dernier réalisant une fin de course héroïque pour devancer son compatriote Pure Rxcing. Autre souvenir pour l’équipe, Heinemann a remporté le CrowdStrike Fastest Lap (2m17.087s), battant au passage le record du tour en GT3 pour l’épreuve. La Porsche Pure Rxcing n°911 et la McLaren Sky Tempesta Racing n°93 complètent le podium Bronze.

#85, Schmid/Hites/van Berlo, GRT Grasser Racing Team, Lamborghini Huracan GT3 EVO 2, P17, P1 Silver. pht. SRO

Sun Energy1 a réalisé l’exploit de la course en remportant la victoire en Pro-Am avec sa Mercedes-AMG n°75. La participation de l’équipe était incertaine après la chute de Kenny Habul lors de la préqualification, mais malgré sa blessure au dos, l’Australien s’est procuré une nouvelle voiture et a fait appel à Adam Osieka en tant que pilote de remplacement.

#75, Konrad/Osieka/Catsburg/Mostert, Sun Energy1 Racing, Mercedes-AMG GT3, P22, P1 Am. pht. SRO

La voiture est partie de la voie des stands et a rapidement progressé, se retrouvant finalement dans une bataille pour la victoire de classe avec la Porsche Car Collection n°24. Nico Menzel a rendu les choses intéressantes en poussant Nick Catsburg à bout dans la dernière heure, mais le Néerlandais a tenu bon pour sceller un remarquable triomphe. Martin Konrad et Chaz Mosert ont également contribué à la victoire de la Mercedes-AMG n°75, tandis que la Porsche n°24 et l’Audi CSA Racing n°888 ont complété le podium.

La course ici

La Coupe du Roi, qui récompense le constructeur le plus performant toutes catégories confondues, a été attribuée à Audi. Après une année 2022 difficile, la marque d’Ingolstadt a retrouvé la forme cette année, avec des podiums au classement général, dans la Gold Cup, la Silver Cup et la Pro-Am.

Pré-grille. pht. Antoine Camblor

La 75e édition des CrowdStrike 24 Hours of Spa a attiré 83 677 personnes sur le circuit ardennais au cours de l’événement, les nouvelles tribunes situées en face des stands d’endurance et au Raidillon étant particulièrement remplies pour le départ. L’édition de cette année étant terminée, l’attention peut commencer à se tourner vers la course du centenaire, qui a été confirmée pour les 27-30 juin 2024.

Citations des pilotes :

Philipp Eng, BMW #98 ROWE Racing :

« Gagner une course de 24 heures est un exploit incroyable pour n’importe quel pilote. C’est la course GT la plus difficile au monde, avec les meilleurs pilotes et équipes, et gagner pour la troisième fois est un grand honneur. J’en suis très reconnaissant. Cela n’a pas été facile. À un moment donné, nous avions un tour de retard et il ne semblait pas que nous serions en lice à la fin. Mais l’équipe a fait du bon travail avec la stratégie et mes coéquipiers ont également été formidables. Les deux dernières heures m’ont semblé interminables.

Marco Wittmann, BMW ROWE Racing n°98 :

« Cela fait 10 ans que j’essaie de gagner une course de 24 heures et j’ai eu quelques deuxièmes places, donc c’est un goût vraiment doux, même s’il est doux-amer [à cause des événements du week-end]. C’est donc un goût très agréable, même s’il est un peu amer [en raison des événements survenus tout au long du week-end]. L’équipe a fait un travail incroyable pour nous ramener dans le tour de tête, et Philipp et Nick ont fait un travail brillant. Nous avions un bon package, un bon rythme et une bonne voiture. Je suis très heureux de remporter ma première victoire en 24 heures.

Nick Yelloly, BMW #98 ROWE Racing :

« Vingt-cinq victoires ici pour BMW, c’est fantastique, c’est un énorme accomplissement. Pour gagner cette course, il faut que beaucoup de choses aillent dans le bon sens, qu’il y ait beaucoup de bonnes stratégies, qu’il y ait de la rapidité. J’ai eu une semaine de succès, avec la première victoire en GTP à Watkins Glen depuis 33 ans et maintenant cette victoire ici. J’espère que nous pourrons continuer sur cette lancée pour BMW.

Jules Gounon, Mercedes-AMG Akkodis ASP n°88 :

« Sur le podium, j’ai dit à Nicki [Thiim] que j’espérais que nous ne nous retrouverions pas côte à côte dans l’Eau Rouge, ce qui aurait été mon pire cauchemar. Heureusement, ma petite amie est danoise et elle m’a donné quelques conseils sur la façon de gérer les Big Boys danois ! [rires]. C’était une course difficile et nous avons beaucoup roulé, toujours en poussant. Nous n’avions pas la voiture la plus rapide aujourd’hui, ce qui a rendu la tâche difficile et a donné lieu à une sorte de parade pour essayer de rattraper les autres. Avec Nicki, à un moment donné, j’ai détourné mon rétroviseur et je me suis concentré sur l’avant, car je savais qu’il serait difficile de doubler. Quand la Grello [Porsche n°92] est arrivée, elle m’a beaucoup aidé et m’a enlevé un peu de pression. Merci à l’équipe et à mes coéquipiers, c’est un excellent résultat.

Kelvin van der Linde, Audi #14 Scherer Sport PHX :

« C’était spécial de faire un doublé avec mon frère [Sheldon van der Linde, BMW #32 Team WRT] à un moment donné. J’en ai eu la chair de poule. Je vais revoir cette course, car il n’est pas fréquent de partager des relais avec son frère, et encore moins de se battre avec lui pour la tête de la course. C’est vraiment, vraiment spécial. De mon côté, monter sur le podium, c’est génial. Je n’ai pas fait d’essais de pré-saison et nous ne sommes pas là pour la saison complète, donc je pense que ce que l’équipe a fait aujourd’hui est exceptionnel. J’aimerais avoir trois victoires comme Philipp, mais nous pouvons toujours revenir et essayer à nouveau l’année prochaine.

Communiqué SRO