19 mai 2024

Moto GP, Fabio Di Giannantonio débloque son compteur, Bagnaia reprends des couleurs, Martín perd gros

L’Italien du team Gresini est allé s’imposer en patron à Lusail devant Pecco Bagnaia ainsi que Luca Marini

Les stars de la catégorie Moto GP avaient rendez-vous ce dimanche avec la course du Grand Prix Qatar Airways du Qatar, manche absolument décisive dans la lutte pour le titre. Solide depuis le début du week-end, Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing Moto GP) crée la surprise à Lusail en signant sa première victoire dans l’élite devant Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) et Luca Marini (Mooney VR46 Racing Team), qui complète le podium. Retour sur ces 22 tours d’anthologie au Qatar.

#1, Pecco Bagnaia, Ducati, P2. pht. Michelin Motorsport

Un départ qui change tout !

On s’attendait à voir des rebondissements dans le duel pour la couronne, et on a été servis très tôt. À l’extinction des feux, Pecco Bagnaia vire en tête au premier virage devant le poleman Luca Marini et Fabio Di Giannantonio, deuxième sur la grille. En revanche, Jorge Martín (Prima Pramac Racing) patine dans la poussière et prend un départ absolument catastrophique qui lui fait perdre quatre positions, ce qui le relègue à la neuvième place. Le « Martinator » bénéficie ensuite de l’aide de son coéquipier Johann Zarco (Prima Pramac Racing) pour passer huitième avant de se défaire successivement de Maverick Viñales (Aprilia Racing) et Marc Márquez (Repsol Honda Team) pour entrer dans le top 6.

Start Race. pht. Michelin Motorsport

Un duel Bagnaia vs Di Giannantonio

Devant, ça joue des coudes entre Fabio Di Giannantonio et Luca Marini, qui rétrograde à la troisième place. Armé de sa volonté de prouver qu’il mérite de rester en Moto GP l’année prochaine, le pilote Gresini part en chasse de Pecco Bagnaia, qu’il rejoint au neuvième tour. Derrière, Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) et Alex Márquez (Gresini Racing Moto GP) prennent eux aussi l’avantage sur le poleman Luca Marini. Incapable de revenir sur le pilote VR46, Jorge Martín profite de la lutte derrière lui entre Marc Márquez et Maverick Viñales pour conserver sa sixième place mais montre de surprenants signes de faiblesse. Après être passé sur Marc Márquez, Maverick Viñales se montre pressant sur Jorge Martín et s’en débarrasse.

#10, Luca Marini, Ducati, P3. pht. Michelin Motorsport

Le cauchemar de Martín

Le Catalan est imité dans la foulée par le n°93, ce qui relègue le « Martinator » à une insuffisante neuvième place. Le deuxième du classement général se retrouve à présent sous la pression de Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha Moto GP) et Jack Miller (Red Bull KTM Factory Racing), qui le privent de deux points supplémentaires. En tête de course, Francesco Bagnaia et Fabio Di Giannantonio comptent deux secondes d’avance sur Brad Binder, talonné par Alex Márquez. Esseulé en sixième position, Maverick Viñales est l’homme le plus rapide en piste et revient comme un boulet de canon sur Luca Marini, qu’il rejoint à sept tours de l’arrivée. « Top Gun » se débarrassera ensuite successivement de Brad Binder et Alex Márquez pour prendre la quatrième place.

#12, Maverick Viñales, Aprilia, P4. pht. Michelin Motorsport

Une erreur qui aurait pu coûter très cher

En quête de sa première victoire en catégorie reine, Fabio Di Giannantonio se montre insistant sur Pecco Bagnaia et tente une première offensive qui s’avère gagnante à quatre tours de l’arrivée. Bien déterminé à faire un pas vers le titre, le Champion du Monde riposte mais tire tout droit et évite l’accrochage avec son compatriote pour quelques centimètres seulement. Désormais à trois secondes du pilote d’usine, Fabio Di Giannantonio savoure les derniers tours et triomphe à Lusail, circuit sur lequel le team Gresini a connu son premier succès dans l’élite l’an passé grâce à Enea Bastianini (Ducati Lenovo Team). Pecco Bagnaia termine deuxième et réalise une excellente opération tandis que Luca Marini s’offre un podium.

#33, Brad Binder, KTM, P5. pht. Gold & Goose

La suite du top 10

Maverick Viñales termine quatrième de ce Grand Prix devant Brad Binder et Alex Márquez, tous deux en difficulté avec leur pneu arrière en fin de course. Parti 13e, Fabio Quartararo signe une belle septième place devant Enea Bastianini ainsi que Jack Miller. Mis sous pression dans le dernier tour par Marc Márquez, Jorge Martín conserve la 10e place sur le fil mais perd des points précieux.

#20, Fabio Quartararo, Yamaha, P7. pht. Michelin Motorsport

Le point au classement

Le titre sera décidé à Valence ! Avec 37 unités encore à distribuer, Jorge Martín accuse à présent 21 longueurs de retard sur le leader du Championnat du Monde : Pecco Bagnaia. Assuré de terminer sur la troisième marche du podium, Marco Bezzecchi (Mooney VR46 Racing Team) compte 90 points de moins que le « Martinator ».

pht. Michelin Motorsport

La course ici

Meilleurs tours ici

V-Max ici

Les Championnats ici

Rendez-vous la semaine prochaine pour le Grand Prix de Valence, dernière manche de la saison !

Communiqué Moto GP