23 avril 2024

Max Verstappen en pole position pour le Grand Prix d’Arabie saoudite en devançant Leclerc et Perez.

Max Verstappen (Red Bull), a obtenu deux pole positions sur deux en 2024 en réalisant une performance remarquable lors des qualifications du Grand Prix d’Arabie saoudite, tandis que le débutant Oliver Bearman a impressionné pour ses débuts en tant que remplaçant de Carlos Sainz, de Ferrari.

Le leader du championnat Max Verstappen a semblé en pleine possession de ses moyens à Jeddah, le Néerlandais ne faisant qu’un avec sa RB20 en réalisant deux tours suffisants pour décrocher la pole position en qualifications – son meilleur temps – 1 m 27,472 s – a été réalisé avec 0,3 s d’avance sur Charles Leclerc, de Ferrari.

#1, Max Verstappen, Red Bull, P1 (1’27 »472). pht. Getty Images Red Bull

La deuxième Ferrari de Bearman a reçu beaucoup d’éloges, le jeune homme de 18 ans ayant l’air à l’aise dès son premier tour lors de la dernière séance d’essais et, bien qu’il ait manqué la Q3 pour seulement 0,036s, la 11e place est néanmoins un très bon résultat si l’on considère qu’il n’a été appelé à piloter que quelques heures avant d’entrer en piste.

Sergio Perez, vainqueur l’an dernier en Arabie Saoudite, est troisième, le Mexicain ne parvenant pas à améliorer son deuxième tour chronométré. Fernando Alonso, de l’Aston Martin, s’est habilement fait dépasser par Lewis Hamilton lors de son dernier run, le laissant à un dixième de la pole position avant le dernier secteur, avant de franchir la ligne d’arrivée en quatrième position.

#16, Charles Leclerc, Ferrari, P2 (1’27 »791). pht. LAT images Pirelli

Oscar Piastri a surclassé son coéquipier McLaren Lando Norris pour la deuxième année consécutive en Arabie Saoudite, les voitures papayes s’installant sur la troisième ligne, tandis que les deux Mercedes n’ont pas réussi à améliorer leur deuxième course et n’ont pu atteindre que la septième et la huitième place respectivement.

#11, Sergio Perez, Red Bull, P3 (1’27 »807). pht. LAT images Pirelli

Yuki Tsunoda a bien réagi à la fin frustrante du Grand Prix de Bahreïn en réalisant une superbe performance lors des qualifications. Le pilote japonais a surpassé son coéquipier Daniel Ricciardo pour prendre la neuvième place, tandis que Lance Stroll fermait la marche du top 10.

Plus loin, Nico Hulkenberg n’a pas pu répéter ses exploits des qualifications de Bahreïn, un problème de puissance ayant mis fin prématurément à sa séance, l’Allemand devant s’élancer de la course de samedi en 15e position.

L’équipe suisse a fait du bon travail pour réparer la voiture de Zhou Guanyu après un gros accident lors de la dernière séance d’essais. Cependant, le pilote chinois n’a pas eu le temps de faire un temps au tour et s’élancera en dernière position.

CE QUI S’EST PASSÉ

Q1 – La recrue Bearman s’en sort alors que Verstappen donne le ton

#14, Fernando Alonso, Aston Martin, P4 (1’27 »846).

Bearman avait l’air d’un pro chevronné lorsqu’il est sorti des stands et a pris de la vitesse dès son premier tour chronométré en tant que remplaçant de Sainz, le pilote britannique étant à deux doigts d’embrasser la barrière dans le dernier virage avant de signer un temps suffisant pour lui permettre de se qualifier pour la Q2.

Plus loin, Verstappen a réalisé le meilleur temps de la séance pour terminer avec 0,079 seconde d’avance sur Stroll – qui a dû faire un dernier effort après s’être assis sur la bulle au moment où le drapeau à damier a été agité – et Leclerc.

#81, Oscar Piastri, McLaren, P5 (1’28 »089). pht. LAT images Pirelli

A l’autre bout du peloton, la Kick Sauber a fait un travail sensationnel pour réparer la voiture de Zhou Guanyu à temps pour sortir avant la fin de la séance, après son accident en FP3. Cependant, il n’a pas eu assez de temps pour faire un tour extérieur et un tour chronométré et partira donc en tête, aux côtés de la Williams de Logan Saregant.

Esteban Ocon s’est excusé auprès de son équipe après avoir été exclu de la qualification en 17e position, une place devant son coéquipier Pierre Gasly, alors que le constructeur français poursuit son mauvais début de saison.

#4, Lando Norris, McLaren, P6 (1’28 »132). pht. Zak Mauger, Pirelli

Valtteri Bottas a fait preuve d’une grande frustration. Le Finlandais a réussi à se faufiler en Q2 jusqu’à ce qu’il se heurte au trafic d’une Williams et d’une Ferrari, ce qui lui a coûté sa place. Il s’alignera en 16e position.

Eliminés : Bottas, Ocon, Gasly, Sargeant, Zhou

Q2 – Verstappen excelle à nouveau, Bearman manque de peu la qualification

Le duo Haas, Magnussen et Hulkenberg, travaillait ensemble pour se donner un coup de main pendant les qualifications, mais alors que Hulkenberg était catapulté dans la ligne droite principale, quelques secondes plus tard, il a signalé une perte de puissance et s’est retiré, ce qui a entraîné le drapeau rouge.

#63, George Russell, Mercedes, P7 (1’28 »316). pht. LAT images Pirelli

Lorsque la course a repris, Alonso a poursuivi son rythme soutenu dans les virages de Jeddah, se rapprochant de Verstappen pour obtenir le meilleur temps, Leclerc progressant lui aussi confortablement.

À l’autre bout du peloton, Bearman a continué à gagner en confiance, lançant sa Ferrari dans tous les sens et attaquant les trottoirs. Son dernier secteur lors du dernier tour d’une course de deux tours a été particulièrement bon, mais cela n’a pas suffi et il a manqué la Q3 pour seulement 0,036s. Cela a permis à Hamilton de se hisser dans le top 10.

Alex Albon était la Williams la mieux placée (12e), le pilote thaïlandais ayant quitté les qualifications à la deuxième étape, tout comme Kevin Magnussen, Daniel Ricciardo et Hulkenberg, qui a regardé le reste de la séance depuis le bord de la piste à la suite de son arrêt.

Eliminés : Bearman, Albon, Magnussen, Ricciardo, Hulkenberg

#44, Lewis Hamilton, Mercedes, P8 (1’28 »460). pht. LAT images Pirelli

Q3 – Verstappen décroche la 34e pole de sa carrière, alors qu’Alonso impressionne.

Verstappen a pris la tête d’un duo Red Bull après les premiers tours de piste, Alonso s’accrochant au duo en troisième position et Leclerc ne parvenant pas à améliorer son meilleur temps en Q2.

#22, Yuki Tsunoda, RB, P9 (1’28 »547). pht. Getty images RB

Les Mercedes sont parties plus tôt pour le deuxième run, après deux tours en pneus usés et deux tours en gomme fraîche – cependant, Hamilton a perdu 0,6s après le premier secteur tandis que Russell a reculé à mi-parcours et ils ont fini respectivement huitième et septième.

Norris a fait un tour en pneus usagés avant de chausser les gommes neuves, mais il a été devancé par son coéquipier Piastri, dont la cinquième place est le meilleur départ jamais réalisé par McLaren à Jeddah.

Devant, Verstappen a décroché une brillante pole, la 34e de sa carrière, ce qui le place en cinquième position sur la liste de tous les temps, dépassant Jim Clark et Alain Prost, avec Leclerc sur la première ligne – faisant de la course de samedi la cinquième consécutive où ils s’aligneront l’un à côté de l’autre.

#18, Lance Strol, Aston Martin, P10 (1’28 »572).

Perez s’élancera dans le trio de tête pour la deuxième fois seulement au cours des 19 dernières courses, tandis qu’Alonso partira deux places plus haut qu’à Bahreïn, en quatrième position.

Tsunoda – qui a surclassé Ricciardo pour la deuxième course consécutive – et Stroll – qui a atteint la Q3 pour la deuxième fois seulement au cours des 12 dernières courses – complètent le top 10.

La qualif ici

Starting Grid ici

pht. Getty images, Red Bull

Citation clé :

pht. Getty images Red Bull

« Une très bonne journée jusqu’à présent », a déclaré le leader du championnat et auteur de la pole position, Max Verstappen. « Nous avons un peu amélioré la voiture pendant la nuit et cela m’a donné confiance pour attaquer les virages à haute vitesse. En qualifications, c’est assez fou de voir à quelle vitesse on peut rouler ici. Je me suis beaucoup amusé et la voiture se comportait vraiment bien. Il peut se passer beaucoup de choses ici, beaucoup de lignes droites, mais je suis confiant dans le rythme de course que nous avons.

Christian Horner, PDG et directeur de l’équipe Red Bull :

pht. Getty images Red Bull

« L’équipe a réalisé une très bonne performance en qualification aujourd’hui et c’est formidable de voir Max remporter son 34e scrutin. En effet, en Q3, il a fait deux tours suffisamment bons pour décrocher la pole position, ce qui est une performance incroyable. Le fait que Checo soit troisième sur la grille de départ pour demain est génial et nous place en bonne position pour la course. Demain sera inévitablement difficile dans les rues de Jeddah et les autres équipes semblent fortes, mais nous avons une grande confiance dans l’équipe et la voiture, nous avons l’air d’avoir un bon rythme de course et nous attendons la course avec impatience ».

La deuxième Ferrari de Bearman a reçu beaucoup d’éloges, le jeune homme de 18 ans ayant l’air à l’aise dès son premier tour lors de la dernière séance d’essais et, bien qu’il ait manqué la Q3 pour seulement 0,036s, la 11e place est néanmoins un très bon résultat si l’on considère qu’il n’a été appelé à piloter que quelques heures avant d’entrer en piste pour remplacer au pied levé Carlos Sainz victime d’une appendicite…

Oliver Bearman, #38 :

pht. A. Truchet, Ferrari

C’est une journée formidable, mais elle aurait pu être encore meilleure. Ce n’était pas la façon idéale de faire mes débuts en F1 et, bien sûr, j’adresse tous mes vœux de prompt rétablissement à Carlos. Mais c’est tout de même une grande opportunité. J’aurais aimé arriver en qualification avec plus que les 22 tours que j’ai faits en FP3. Mais je peux quand même être content de cette journée, même si la Q2 a été un peu brouillonne. C’était si proche, mais j’ai fait une erreur lors de mon premier tour de poussée, j’ai donc dû en faire un deuxième et à ce moment-là, les pneus n’étaient plus à leur meilleur niveau. Maintenant, je suis prêt à tirer le meilleur parti de cette opportunité demain. Je me concentrerai sur le retour de la voiture à la maison, même si des points seraient les bienvenus. Mais c’est ma première course sur un circuit très difficile, alors je ne peux pas en attendre trop.

Prochaines étapes :

Le Grand Prix d’Arabie Saoudite 2024 débutera samedi à 20h00, heure locale.

Communiqué La F1