Indy, Rosenqvist et Dixon s’imposent à Road America

Posted by

Course 1

Et de trois pour Scott Dixon !

Dixon, a remporté sa troisième victoire en autant de courses. Le Néo-Zélandais du Chip Ganassi Racing domine la discipline de main de maître.

A l’occasion de la première des deux manches du double header de Road America, comme l’avait fait Simon Pagenaud en 2016, il aligne trois succès de rang.  Où va-t-il s’arrêter ?

Scott Dixon s’impose en C1

« Je ne sais même pas comment cela est possible », jubilait le quintuple champion de la discipline, en effet il remporte son 49e succès et se rapproche de Mario Andretti, deuxième homme le plus prolifique de l’histoire avec seulement trois victoires de plus. Mais cette victoire n’a cependant pas été aussi facile à décrocher que les deux précédentes.

Will Power 2ème

Parmi les cadors, Alexander Rossi (Andretti / Honda) a encore une fois été touché par la malchance en heurtant un panneau après être sorti de la piste, ce qui l’a contraint à un passage non prévu par les stands. Au 51e tour, il stoppera définitivement après un contact avec Max Chilton (Carlin / Chevrolet).

Le poleman, lors du 28e tour, Josef Newgarden (Penske / Chevrolet) a calé après un ravitaillement. Ses mécaniciens en difficulté pour redémarrer sa monoplace, dès lors il a chuté à la 12é place. Il ne pourra que terminer à la 14e position. Après avoir pris la tête à la suite du souci de son équipier, Will Power (Penske / Chevrolet) a aussi perdu du temps dans la voie des stands. Et voilà pourquoi, après le premier full course yellow, Dixon a pris la tête de la course.

Alex Palou, 3ème

Un autre full course yellow a été agité après que Jack Harvey (Meyer Shank Racing / Honda) s’est échoué dans le bac à graviers. Déçu car il avait signé le deuxième chrono des qualifications. Après le restart du 42e tour, la direction de course a été encore obligée de neutraliser la course, après que Conor Daly (ECR / Chevrolet) a tapé violemment le mur à l’issue d’un duel avec Pat O’Ward (McLaren / Chevrolet), qui lui terminera huitième.

Le troisième full course yellow sera agité au 45e tour pour permettre aux commissaires de dégager la monoplace de Dalton Kellett (A.J. Foyt Racing / Chevrolet), coincé dans les graviers au virage 14.

Troisième victoire d’affilée de Scott Dixon

Durant les huit dernières boucles, Scott Dixon est parvenu à conserver les rênes de l’épreuve pour devancer sous le damier Will Power de 2 »5. Sur la troisième marche du podium, on retrouve le rookie espagnol Alex Palou (Dale Coyne Racing / Honda), qui ne disputait là que sa troisième course dans la série.

Podium C1

Le top cinq est complété par Ryan Hunter-Reay (Andretti / Honda) et Colton Herta (Andretti Harding Steinbrenner Autosport / Honda), qui est habitué aux places d’honneur. Simon Pagenaud (Penske / Chevrolet) doit pour sa part se contenter de la 12e place.

Course 1 ici

YouTube – IndyCar – HighLights C1

Course 2

Rosenqvist décroche son premier succès dans la discipline.

Felix Rosenqvist (Chip Ganassi Racing – Honda) a remporté sa première victoire en IndyCar et permet à son écurie de rester invaincue en 2020.

Felix Rosenqvist s’impose en C2

Chip Ganassi Racing reste l’équipe à battre en ce début de saison 2020 en IndyCar. Mais cette fois, la victoire est à mettre au crédit de Felix Rosenqvist, qui prend le relais de son équipier Scott Dixon.

Dès le départ, la course est neutralisée avec le drapeau jaune, suite à l’accident du premier virage faisant comme victime Ryan Hunter-Reay (Andretti Autosport – Honda), touché par Will Power (Team Penske – Chevrolet), mais aussi le contact entre Graham Rahal (Team RLL – Honda) et le même Power un peu plus loin au 2e virage, éliminant Rahal après un violent contact avec le mur.

Un incident bien maitrisé par Rosenqvist, touché par la monoplace en perdition de Rahal, le Suédois peut malgré tout poursuivre sa course.

Pato O’Ward 2ème

Des incidents qui vont couter une pénalité pour Power pour contact évitable, l’Australien a dû repartir en dernière position derrière le Safety Car. Donc, après trois tours, la voiture de sécurité s’efface et permet au poleman Pato O’Ward (McLaren SP – Chevrolet) de se relancer en tête devant Colton Herta (Andretti Harding Steinbrenner – Honda).

Mais Will Power de provoque un drapeau jaune deux tours plus tard, sortant dans le bac à graviers. A la reprise, O’Ward reste en tête.

Un mano à mano va s’installer entre le leader Pato O’Ward et Felix Rosenqvist au fil des tours. Le Suédois semble un instant revenir sur l’homme de tête, mais il va perdre de précieuses secondes à cause d’un arrêt aux stands peu avant la mi-course, une roue avant gauche non-fixée alors que la monoplace avait été reposée, O’Ward aen profite pour augmenter son avance de 7″.

Alexander Rossi 3ème

Rosenqvist regagne du terrain sur le Mexicain, avant le dernier stop aux stands, O’Ward choisit des gommes tendres et Rosenqvist des pneus durs.

Rosenqvist remonte petit à petit sur O’Ward, et à deux tours de l’arrivée il prend la tête grâce à un magnifique dépassement, roue contre roue, très viril mais correct.

Alexander Rossi (Andretti Autosport – Honda), malchanceux depuis le début de la saison,  signe son premier podium en terminant 3e devant Marcus Ericsson (Chip Ganassi Racing) et Colton Herta, qui complète le top 5, sur le circuit du Wisconsin.

Podium C2

Vainqueur des trois premières courses de l’année, Scott Dixon (Chip Ganassi Racing) a perdu du temps lors de son dernier arrêt après avoir calé, il ne pourra que terminer 12e derrière le revenant Will Power, mais devant Simon Pagenaud (Team Penske) qui n’a jamais trouvé le bon rythme.

YouTube – IndyCar – HighLights C2

Dixon reste leader du général devant Colton Herta, Simon Pagenaud et Pato O’Ward avant le prochain double header le week-end prochain sur l’ovale de Iowa.

Course 2 ici