GP de Styrie, Hamilton s’impose facilement, doublé Mercedes et c’est reparti…

Posted by

Une semaine après le Grand Prix d’Autriche, première course de la saison, place ce dimanche au Grand Prix de Styrie… sur le même tracé de Spielberg. La victoire revient à Lewis Hamilton, devant Valtteri Bottas et Max Verstappen. Catastrophe pour les Ferrari : Charles Leclerc et Sebastian Vettel se sont touchés dans le premier tour et ont abandonné.

En effet, le Grand Prix avait à peine commencé que les Ferrari de Vettel et de Leclerc s’accrochaient, provoquant l’abandon des deux monoplaces de la Scuderia. Au virage N.3 du premier tour, Leclerc a décollé sur un vibreur en tentant de dépasser par l’extérieur son équipier dont il est venu arracher l’aileron arrière.

Charles Leclerc. Scuderia Ferrari Press Office

« C’est de ma faute. J’ai fait le con, tout simplement, il faut l’avouer quand ça se passe comme ça », a admis le Monégasque, juste après avoir présenté ses excuses à son équipier devant les caméras.

« Je pense qu’il y avait la possibilité de revenir à la maison avec des points et j’ai tout foiré, a continué le pilote de 22 ans. J’ai vu une opportunité qui n’en était pas une. J’ai été stupide et j’apprendrai (…) Seb comprend aussi mais les excuses ce n’est pas assez, j’essaierai de me rattraper la prochaine fois. »

Conséquence, Vettel est immédiatement rentré au stand, imité par Leclerc quelques tours plus tard. « La voiture de Seb était trop abîmée et, pour Charles, il aurait été trop dangereux de piloter avec un plancher dans un tel état », a précisé Ferrari.

Les Ferrari au fond en ce moment, ici Vettel. Scuderia Ferrari Press Office

L’Allemand ne s’était qualifié que 10e et son équipier 11e. Les monoplaces de la Scuderia font face à un cruel manque de performances depuis le début de la saison.

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11. Pht. Charles Coates/LAT Images

Parti de la pole, Hamilton n’a jamais été menacé par Verstappen, longtemps deuxième, qu’il a toujours gardé à bonne distance. A cinq tours de la fin, Bottas revenait sur le Néerlandais. Malgré une résistance acharnée, le pilote Red Bull devait laisser filer le Finlandais à quatre tours de l’arrivée. Ce qui en dit long, une fois encore sur la domination des Mercedes depuis de trop nombreuses années…

Valtteri Bottas, en tête du championnat. Pht. Mark Sutton/LAT Images

Alors qu’il avait une avance confortable sur son équipier Albon, quatrième, Verstappen repassait par les stands remettre des nouveaux pneus tendres pour tenter d’obtenir le point du tour le plus rapide. En vain, Sainz (McLaren), neuvième, arrachait ce point bonus.

Max Verstappen 3éme. Pht. Peter Fox/Getty Images

Derrière le trio de tête, la fin de course fut haletante jusqu’au bout ! Alexander Albon (Red Bull) s’est retrouvé sous la menace d’un Sergio Pérez (Racing Point) revenu du diable vauvert parti de la 17e place de grille.

Le thaïlandais Alexander Albon termine au pied du podium. Pht. Joe Klamar/Pool via Getty Images

Les deux hommes se sont touché, ce qui a endommagé l’aileron avant du Mexicain. Un peu plus loin, Daniel Ricciardo (Renault), Lance Stroll (Racing Point), et Lando Norris étaient en train de se battre comme des chiens. Au final le pilote McLaren est sorti vainqueur de cette passe à 3 et a commencé à fondre sur la Racing Point blessée de Pérez.

Lando Norris, McLaren MCL35, excellent 5éme.

Norris a arraché la 5e place dans le dernier virage, malgré des douleurs physiques qu’il a eu tout le week-end, Pérez est parvenu à conserver la 6e position d’un souffle face à son coéquipier Stroll et Ricciardo. Les trois hommes franchissent la ligne en un dixième !

Ralenti par un pit-stop raté, Sainz doit se contenter du 9e rang, tandis que Daniil Kvyat (AlphaTauri) a inscrit le dernier point.

Sergio Perez, Racing Point RP20, 6éme.

Esteban Ocon (Renault) déçu, auteur d’une belle qualification et d’un début de course solide. Le Normand a dû abandonner en raison d’un souci de refroidissement. Romain Grosjean (Haas) termine 13e, deux places devant Pierre Gasly (AlphaTauri), qui est l’un des seuls pilotes à s’être arrêté deux fois.

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team RS20. 8éme.

A 35 ans, Hamilton décroche la 85e victoire de sa carrière. Il se rapproche un peu plus du record détenu par Michael Schumacher, 91 succès. Vainqueur la semaine dernière, Bottas conserve la tête du général avec 43 points. Hamilton (37 points) revient à 6 longueurs.

Départ. Pht. Mark Sutton/LAT Images

Le prochain rendez-vous aura lieu le week-end prochain en Hongrie.

Les pit stops

Classements ici

Championnat pilotes ici

Championnat constructeurs ici

Ce qui sert de podium.. Pht. by Joe Klamar/Pool via Getty Images

Par ailleurs on apprend, que la réclamation portée par Renault contre Racing Point, dont la monoplace de 2020 est largement inspirée de la Mercedes sacrée en 2019, est admissible, ont estimé les commissaires de course à l’issue du Grand Prix de Styrie.

Cette réclamation porte sur les écopes de freins avant et arrière des Racing Point. Elle s’appuie sur plusieurs articles du règlement sportif du Championnat du monde, qui stipulent qu’un concurrent « doit utiliser dans ses monoplaces des pièces qu’il a conçues », qu’il en « conserve la propriété intellectuelle tant qu’il court en F1 » et que la sous-traitance pour concevoir certaines pièces ne peut pas être confiée « à un concurrent ou un sous-traitant d’un concurrent ».

Les pièces en question des monoplaces ont été saisies et seront examinées et comparées à celles utilisées par Mercedes l’an dernier.

Cette année, Racing Point ne s’est pas contentée d’acheter le bloc propulseur et la boîte de vitesse développés par le constructeur allemand. L’écurie basée à Silverstone, en Angleterre, a copié –sur photos, dit-elle–, les options aérodynamiques choisies la saison dernière par son motoriste, ce que le règlement n’interdit pas.

Donc, leur classement reste toutefois provisoire en l’attente d’une décision sur cette réclamation. Pour rappel, au GP du Japon l’an dernier, Racing Point avait obtenu, grâce à une réclamation, le déclassement des deux Renault.

Affaire à suivre…