5 mars 2024

Indy, Marcus Ericsson survit du chaos pour s’imposer à St. Petersburg

Marcus Ericsson a évité de nombreux incidents lors d’une course chaotique d’ouverture de la saison de la NTT INDYCAR SERIES, remportant le Firestone Grand Prix of St. Petersburg présenté par RP Funding dimanche lors d’une journée spectaculaire.

#8, Marcus Ericsson, P1.

Ericsson, vainqueur de l’Indianapolis 500 présenté par Gainbridge en 2022, a remporté sa quatrième victoire en carrière dans la NTT INDYCAR SERIES par 2’’4113 secondes au volant de la Honda Huski Chocolate Chip Ganassi Racing n°8, devant le second, Pato O’Ward, au volant de la Chevrolet Arrow McLaren n°5.

#5, Pato O’Ward, P2.

Ericsson, parti en quatrième position, a pris la tête lorsque O’Ward a ralenti brusquement à la sortie du virage 14 au 97e tour de la course de 100 tours, son moteur s’étant arrêté momentanément en raison d’un bref incendie dans la chambre de tranquillisation de son moteur.

« Je me sens mal pour Pato d’avoir eu ce problème, mais c’est la course », a déclaré le pilote suédois Ericsson. « Vous devez arriver jusqu’à la ligne d’arrivée. Nous avons eu un si bon week-end. La voiture était fantastique tout du long. Nous le traquions, nous mettions la pression, et c’est là que les choses arrivent. C’était un sacré début de saison. »

#9, Scott Dixon, P3.

Scott Dixon, six fois champion du NTT INDYCAR SERIES, a terminé troisième sur la Honda PNC Bank Chip Ganassi Racing n°9. Alexander Rossi a terminé quatrième sur la Chevrolet Arrow McLaren n°7, pour ses débuts avec l’équipe après sept saisons chez Andretti Autosport.

Callum Ilott a complété le top 5 après être parti 22e sur la Chevrolet Juncos Hollinger Racing n°77, avec ses 17 places gagnées, le plus grand nombre de pilotes de la course.

#28, Romain Grosjean qui avait réalisé la pole de main de maître, avait course gagné avant que Scott McLaughlin ne le sorte de la piste…

O’Ward a pris la tête de la course au 74e tour lorsque le leader Scott McLaughlin dans la Chevrolet n°3 de DEX Imaging Team Penske et le second Romain Grosjean dans la Honda n°28 de DHL sont entrés en collision alors qu’ils se battaient côte à côte pour la tête de la course, plongeant tous deux dans les barrières de pneus dans le virage 4. McLaughlin venait juste de sortir des stands avec des pneus Firestone froids alors que Grosjean avait fait un arrêt plus tôt et était en pneus chauds. McLaughlin a assumé la responsabilité de l’incident lors d’une interview après la course.

#7, Alexander Rossi, P4.

McLaughlin et Grosjean, détenteur de la pole position du NTT P1 Award, étaient les pilotes dominants en tête, menant respectivement 37 et 31 tours.

Lors du redémarrage au 79e tour, O’Ward a pris 2‘’8 secondes d’avance en un seul tour et semblait destiné à la victoire. Mais Ericsson réduit régulièrement l’écart d’O’Ward, aidé par le fait qu’il a économisé deux fois plus de temps de poussée au passage qu’O’Ward pour le dernier relais de la course.

Start Race

Ericsson est revenu à moins d’une demi-seconde d’O’Ward au 97e tour lorsque la voiture d’O’Ward a soudainement ralenti à cause d’un problème de plenum, avant de reprendre de la vitesse.

« Nous avons fait tout ce qu’il fallait aujourd’hui », a déclaré O’Ward, dépité. « Il y a toujours quelque chose. Les garçons méritaient ça. Par rapport à ce que nous étions ici l’année dernière, c’est un grand pas en avant. Mais nous avons perdu ce match. Cela ne doit plus se reproduire. Je sais que nous sommes deuxièmes, mais… »

#77, Callum Ilott, P5.

Ericsson dépasse O’Ward, prend la tête pour la première fois et se dirige vers le drapeau à damier pour enthousiasmer les fans suédois dans les tribunes. Ericsson partagera 10 000 $ avec son équipe Chip Ganassi Racing et l’organisation caritative qu’il a choisie, la Riley Children’s Foundation, pour sa victoire dans le cadre du PeopleReady Force For Good Challenge.

#15, Graham Rahal, P6.

Deux incidents majeurs sur le circuit temporaire de 14 virages et 1,8 mile ont réduit le nombre de 27 voitures dans la première moitié de la course.

#12, Will Power, p7.

Lors d’un redémarrage au 41e tour, la Chevrolet Bitnile.com n°21 de Rinus VeeKay a heurté les barrières du virage 4 dans un trafic intense. La Honda Kustom Entertainment n°30 de Jack Harvey n’avait nulle part où aller et a percuté l’arrière de VeeKay. Puis la Honda AutoNation n°27 de Kyle Kirkwood, qui suivait, a heurté l’arrière de la voiture de Harvey et a sauté par-dessus cette machine et la voiture blessée de VeeKay.

#10, Alex Palou, P8.

Par mesure de précaution, Harvey a été transporté dans un hôpital local dans un état stable pour une évaluation plus poussée, selon le directeur médical d’INDYCAR, le Dr Julia Vaizer. Les autres pilotes impliqués dans l’incident n’ont pas été blessés.

La course a débuté par un incident chaotique au premier tour. La Chevrolet Arrow McLaren n°6 de Felix Rosenqvist et la voiture de Dixon sont entrées en contact côte à côte dans le virage 2, Rosenqvist étant poussé dans un léger contact avec le mur.

#45, Christian Lundgaard, P9.

Cet accrochage mineur a déclenché une grosse collision en chaîne impliquant six voitures qui a anéanti les espoirs de deux équipes de terminer la course en beauté. Pilotes impliqués : Les coéquipiers de Meyer Shank Racing, Helio Castroneves sur la Honda AutoNation/Sirius XM n°06 et Simon Pagenaud sur la AutoNation/Sirius XM n°60, les coéquipiers de AJ Foyt Racing, Santino Ferrucci sur la Honda AutoNation/Sirius XM n°14. 14 AJ FOYT RACING/SEXTON PROPERTIES Chevrolet et le rookie Benjamin Pedersen dans la n°55 AJ FOYT RACING/SEXTON PROPERTIES Chevrolet, le rookie Sting Ray Robb dans la n°51 biohaven Honda et Devlin DeFrancesco dans la n°29 EVTEC Honda.

La voiture de DeFrancesco a été projetée dans les airs lors d’une pirouette après avoir été percutée par Pedersen dans le maelström. Aucun des pilotes impliqués dans l’incident n’a été blessé.

Classements ici

Podium

La prochaine course de la NTT INDYCAR SERIES sera la PPG 375, le dimanche 2 avril, sur l’ovale de 1,5 mile du Texas Motor Speedway.

Communiqué NTT Indycar

Crédits photos NTT Indycar